AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782278099016
97 pages
Éditeur : Didier Jeunesse (25/09/2019)
4.31/5   51 notes
Résumé :
À 76 ans, Chrysostome, dit Bert, fraîchement retraité, coule des jours heureux dans sa maisonnette. Jusqu’au jour où son jardin, situé au-dessus d’un trafic aérien de cigognes, se retrouve envahi par… 226 bébés ! Adieu, calme et tranquillité. Or Bert ne compte pas se laisser enquiquiner par une tripotée de geignards. Ni une ni deux, il les installe dans une charrette et commence son périple. De village en bourgade, tous les moyens sont bons pour refourguer la marmai... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (24) Voir plus Ajouter une critique
4,31

sur 51 notes
5
15 avis
4
5 avis
3
0 avis
2
2 avis
1
0 avis

Ileauxtresors
  17 novembre 2019
Évidemment, après avoir succombé à L'Estrange Malaventure de Mirella, puis à de cape et de mots, nous n'allions pas nous priver de continuer à nous régaler de la plume de Flore Vesco. Lorsque nous avons repéré la sortie de ce petit roman dans la jolie collection « marque-page » qui propose des textes courts et illustrés aux tous jeunes lecteurs, nous n'avons fait ni une ni deux… Et pour une fois, c'est mon fils aîné qui nous a fait la lecture à voix haute !
"Nous accusons réception de votre courrier en date du 28 octobre concernant les chutes d'enfants sur votre propriété. Nous sommes au regret de vous informer que l'arrivée d'un bébé dans un foyer n'est pas considérée comme un sinistre, et ne peut donc être remboursée par l'assurance."
Imaginez un vieil homme qui prendrait enfin sa retraite après une dure vie de labeur, l'occasion de se mettre au vert pour goûter un repos bien mérité ! Mais imaginez également qu'en raison d'un virage serré du couloir de cigognes survolant la maison, les bébés se mettent à pleuvoir en nombre dans le jardin. Ce que vous n'imaginerez jamais, j'en suis sûre, c'est ce dont 226 mouflets sont capables quand ils s'y mettent…
"Certes, ils avancent à quatre pattes, mais qu'est-ce qu'ils m'épatent !"
Nous n'avons fait qu'une bouchée de cette fable farfelue agrémentée de cascades à couper le souffle, de statistiques édifiantes, d'allitérations, de néologismes et de rimes que personne n'avait jamais osé faire avant ! Comme L'Estrange Malaventure, l'histoire multiplie les clins d'oeil aux contes de Grimm que Flore Vesco a le don de dépoussiérer avec entrain. Nous avons ri à gorge déployée de la perspective tendre et joyeusement décalée sur des récits tellement anciens qu'on ne remarque plus leurs absurdités, mais aussi sur les bébés (vous ne les verrez plus jamais de la même manière !).
Les parents soucieux de joindre l'utile à l'agréable en proposant à leur progéniture des lectures instructives trouveront leur bonheur dans les encadrés didactiques, véritable mine d'informations sur les volatiles assurant la livraison de bébés, ou encore des conflits historiques majeurs comme la guerre du taboulé avec ou sans raisin.
Tout ça en 85 pages ! J'en suis bé(bé)ate d'admiration. 226 bravos à Flore Vesco !
Lien : https://ileauxtresors.blog/2..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          262
Saiwhisper
  04 novembre 2020
Quel ovni littéraire ! « 226 bébés » est un ouvrage loufoque à lire dès 9/10 ans qui met en scène un papi essayant de se débarrasser d'une pluie de marmots dont il a malencontreusement hérité. Amis des jeux de mots, des situations cocasses et de l'humour absurde, vous serez servis par cette histoire atypique. Superbement illustrée par Stéphane Nicolet, le roman ne vous laissera pas indifférent, car il ne ressemble à aucun autre ! En revanche, il fait écho à une multitude d'autres récits bien connus du grand public : les contes de fées ! Chrysostome, alias « Bert », va en effet rencontrer plein de personnages de contes comme Barbe Bleue, la Belle au bois dormant, le Loup, les trois petits cochons, le Génie de la lampe, Raiponce, le joueur de flûte d'Hamelin, etc. On fera également des clins d'oeil à d'autres oeuvres sans en rencontrer les héros (ex : La Princesse et la Grenouille) et on n'hésitera pas à proposer des échanges improbables entre les protagonistes ou des situations burlesques (ex : deux armées qui, après s'être battues à propos du pain au chocolat / chocolatine, se font querelle au sujet des raisins dans le taboulé). Si vous cherchez de l'original, vous allez être ravi !
Hélas, comme vous commencez à le savoir, j'aime l'absurde à petite dose. Quand c'est digne du Chapelier fou dans Alice au Pays des Merveilles, je freine des quatre fers et je boude mon plaisir ! de ce fait, je n'ai pas accroché à cette lecture. C'était trop dingue pour moi… de plus, le narrateur / l'auteure s'adresse directement au lecteur en le tutoyant. Or, je n'apprécie pas trop cette technique. Je reste assez conformiste de ce côté-là… Cela dit, je reconnais l'imagination débordante de Flore Vesco qui a su proposer une aventure haute en couleur ! J'ai également apprécié le coup de crayon de l'illustrateur. Ses dessins sont souvent rigolos… Sans parler des petits popotins des nourrissons que l'on voit à chaque fois. Je n'ai jamais vu autant de petites fesses potelées dans un livre ! Mais non, n'insistez pas Bert, je ne vous achèterais pas de « Claude ». J'ai déjà une petite Mathilde à la maison. Et c'est amplement suffisant pour me rendre heureuse.
Lien : https://lespagesquitournent...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          174
hashtagceline
  06 janvier 2020
L'humour est omniprésent dans ce roman. Rien de ce que vous allez lire ne sera à prendre au sérieux (en même temps, avec l'autrice, on commence à avoir l'habitude). Flore Vesco réussit encore à se renouveler, pour une tranche d'âge un peu plus jeune (à partir de 8-9 ans).
Et elle a choisi un sujet inédit en littérature jeunesse ! Oui... Avez-vous déjà lu un livre où il est question de se débarrasser de bébés ? Dit comme ça, ça pourrait presque faire peur mais façon Flore Vesco, c'est hilarant. Rien à voir avec l'histoire du Petit Poucet ! Lui et ses frères, en plus, n'était que sept...
Si la situation de départ (la chute inopinée de 226 bébés dans le jardin du héros) est déjà en soi complètement incroyable et amusante, je vous laisse imaginer la façon dont Flore Vesco va poursuivre son récit. C'est tout aussi déjanté.
Mais ce qui est encore plus drôle, c'est la façon dont l'autrice nous raconte tout ça. Je l'ai déjà dit et redit, Flore Vesco a de l'humour, sait manier les mots et tourner chaque situation en dérision. C'est, comme à chaque fois, parfaitement mis en pratique dans ce court récit.
"Il était une fois un vénérable vieillard, veuf, encore vert, à peine un peu vermoulu. (...) Ce vieillard s'appelait...
Mince! Lecteurs, je m'excuse, j'ai un trou. Pourtant, je l'ai sur le bout de la langue. Je crois qu'il se prénommait Hubert.
Non, attendez... Oui, bien sûr ! Il s'appelait Norbert.
Ou était-ce Robert? Colbert? Egbert? Philibert? Aldebert? Lambert? Wilbert? Fulbert? Gilbert? Albert?
Ah, j'y suis! Je me souviens maintenant. Ce vieillard s'appelait Chrysostome.
Cela dit, pour faire plus court, je propose que nous l'appelions "Bert".
Flore Vesco aime les contes, elle nous l'a prouvé dans son précédent roman (L'Estrange Malaventure de Mirella, EDL, 2019). Ici, on y retrouve quelques personnages célèbres : Barbe-bleue, La Belle au Bois dormant, Les trois petits cochons, Raiponce, le joueur de flûte de Hamelin (tiens ! Comme par hasard...)... Les références sont nombreuses. A chaque fois, l'autrice remanie les histoires originales et trouve une parade pour les conclure de façon à mettre en avant tous ces fameux bébés à adopter. Et ça fonctionne ! Devant tant de mignonnerie, les méchants craquent, les guerres prennent fin et tout s'arrange !
"Certes, ils bavent, mais qu'ils sont braves !"
Car tous ces bébés sont bien adorables. Et Bert, le vieil homme un peu fatigué, n'aura finalement pas tant de mal à s'en débarrasser.
On sent que Flore Vesco s'en est donné à coeur joie pour nous décrire tous ces nouveau-nés et leur univers. Les petits noms et descriptions des bambins sont génialissimes.
"Vous le savez certainement, les bébés viennent au monde avec une unique obsession : tirer toutes les barbes et les mèches de cheveux qui passent à leur portée."
"Car vous savez comme moi, lecteurs, que les bébés ont une attirance naturelle pour tout ce qui est dangereux : rien ne leur plaît autant que les prises éléctriques, les couteaux tranchants ou les bouteilles de produits chimiques."
Que l'on aime ou non les bébés, les 226 numéros de ce livre vous feront assurément craquer.
Flore Vesco accroche son lecteur grâce à ces marmots mais aussi bien d'autres astuces comme par exemple quand elle s'adresse à lui, l'interpelle et lui laisse même, à un moment du récit, une page vierge à remplir s'il le souhaite!
Et puis, il faut aussi noter les illustrations de Stéphane Nicolet qui apporte un vrai plus à cet OLNI. Des bébés, en veux-tu? En voilà ! Des pieds, des joues, des fesses, des petites mains... Partout, partout des bébés qui ont l'air tout mignon. Cette masse de bébés est vraiment bien représentée. Les marmousets envahissent l'espace graphique et on a un parfois l'impression qu'ils vont sortir des pages pour venir nous tirer une mèche de cheveux ou mettre un doigt dans l'oeil...
Franchement, ce court récit est une véritable bouffée d'énergie, d'humour et de fraîcheur malgré la présence de couches, de baves, j'en passe et des meilleures.
Et puis Bert est un personnage très attachant qui ne se laisse pas abattre face à l'ampleur de la mission qu'il s'est lui-même confié.
C'est un coup de coeur !!
Lien : https://www.hashtagceline.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Fofie64
  04 décembre 2019
Merci aux éditions Didier jeunesse et Babelio de m'avoir fait parvenir ce roman. J'aime beaucoup ce qu'écrit Flore Vesco car il y a toujours des jeux de mots et des aventures incroyables.
Ici nous découvrons Chrysostome surnommé Bert qui prend sa retraite en achetant une maison éloigné de tout pour être tranquille. C'est sans compter sur les cigognes qui ont leur couloir aérien au dessus de sa maison. Un jour, il se met à pleuvoir des bébés. Bert doit alors s'occuper de 226 bébés. Il décide d'aller les vendre et le voilà qui part avec sa charrette...
Que d'humour dans cette histoire qui reprend les personnages des contes.
Plusieurs classes ont participé à ce projet ce qui est génial je trouve.
Le livre est très beau même la couverture et je trouve l'idée du marque page à découper une excellente idée. de même dans le livre le lecteur devient acteur lorsqu'il lui ai demandé de dessiner.
Un très beau roman mais connaissant l'univers de Flore Vesco je ne suis pas surprise.
Commenter  J’apprécie          60
Sovane
  23 mai 2020
Un vénérable vieillard de 76 printemps, Bert, vendeur d'allumettes à la retraite, profite de la quiétude de sa ferme récemment acquise. Mais il s'aperçoit que son havre de paix se situe sous un couloir aérien particulièrement fréquenté par les cigognes du monde entier, qui perdent en route des ribambelles de marmots, venant s'échouer dans le potager de notre retraité. Malgré les courriers adressés à l'assurance habitation et à l'entreprise de livraison incriminée rien à faire, Bert se retrouve avec 226 marmots sur les bras. Il s'embarque alors dans une improbable tournée pour tenter de se débarrasser de ces petits nuisibles. Il va ainsi rencontrer des personnages tirés des contes traditionnels, Barbe-Bleue, Raiponce, le Petit Poucet, le génie de la lampe...
Parviendra-t-il à stopper la guerre du taboulé, à réveiller les belles endormies, à aider le loup à démolir la maison en brique d'un petit cochon arrogant ou à attendrir le plus cruel des ogres ? C'est ce que vous découvrirez en vous embarquant dans cette histoire pleine de rythme et de rebondissement, dans laquelle l'autrice se délecte des mots et des situations rocambolesques.
Ce petit roman est une vraie réussite, d'autant qu'il a été composé avec l'aide de 226 lecteurs attentifs, des élèves de classes de CE2 au CM2 ! Ainsi un dossier accompagne le roman, avec des pistes pédagogiques et des jeux de vocabulaire pour s'amuser en classe ou à la maison.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30


critiques presse (1)
Ricochet   15 janvier 2020
Un ton dynamique, un allant plein de joie, une inventivité folle [...] : en quelques livres, Flore Vesco est devenue une auteure adorée à suivre à la trace.
Lire la critique sur le site : Ricochet
Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
SioSio   23 septembre 2019
Il arriva en fin de matinée à l'entrée de la plus grande bourgade du comté. Hélas, les portes des courtines étaient fermées. Bert s'approcha. Deux gardes abaissèrent aussitôt leurs hallebardes :
- Personne ne passe ! s'écrièrent-ils.
- Mais pourquoi donc ? demanda le vieil homme.
- Parce que c'est la guerre, répondit l'un des gardes.
- La guerre ? s'étonna Bert. Quelle guerre ?
- La guerre entre ceux qui aiment les raisins dans le taboulé et ceux qui les détestent.

Parenthèse instructive :
Le saviez-vous ? La guerre du taboulé avec ou sans raisins fut un des conflits les plus meurtriers de notre histoire. Cette lutte fut encore plus sanglante que celle qui opposa ceux qui disent "pain au chocolat" à ceux qui parlent de "chocolatine". Parmi les autres grands conflits mondiaux, il faut encore mentionner la guerre entre les mangeurs de croûte de pizza et ceux qui la laissent, la guerre entre les lecteurs qui cornent la page des livres et les utilisateurs de marque-page et, bien sûr, la grande bataille sur l'orientation du rouleau de papier toilette.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
IleauxtresorsIleauxtresors   16 novembre 2019
Soudain, les soldats aperçurent la carriole, et tous les choupinouchons, assoupis les uns contre les autres. Bert mit un doigt sur sa bouche pour leur faire signe de ne surtout pas les réveiller.

Les combattants se regardèrent. Que faire ? Ils n'avaient pas le choix. Les deux armées entreprirent donc de livrer bataille en silence. Les canonniers chargeaient les boulets très délicatement dans le canon, et frottaient tout doucement leurs pierres à briquet pour allumer la mèche. Les chevaliers faisaient bien attention à ne pas entrechoquer bruyamment bruyamment leurs épées. Les fantassins s'insultaient en chuchotant. Même les chevaux galopaient sur la pointe de leurs sabots.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
hashtagcelinehashtagceline   06 janvier 2020
Il était une fois un vénérable vieillard, veuf, encore vert, à peine un peu vermoulu. (...) Ce vieillard s'appelait...
Mince! Lecteurs, je m'excuse, j'ai un trou. Pourtant, je l'ai sur le bout de la langue. Je crois qu'il se prénommait Hubert.
Non, attendez... Oui, bien sûr ! Il s'appelait Norbert.
Ou était-ce Robert? Colbert? Egbert? Philibert? Aldebert? Lambert? Wilbert? Fulbert? Gilbert? Albert?
Ah, j'y suis! Je me souviens maintenant. Ce vieillard s'appelait Chrysostome.
Cela dit, pour faire plus court, je propose que nous l'appelions "Bert".
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
IleauxtresorsIleauxtresors   16 novembre 2019
Nous accusons réception de votre courrier en date du 28 octobre concernant les chutes d'enfants sur votre propriété. Nous sommes au regret de vous informer que l'arrivée d'un bébé dans un foyer n'est pas considérée comme un sinistre, et ne peut donc être remboursée par l'assurance.
Commenter  J’apprécie          60
SovaneSovane   23 mai 2020
Que faisaient donc là tous ces garnements ? Bert gratta son crâne dégarni. La semaine précédente, il avait commandé une nouvelle paire de pantoufles par la Poste. Est-ce que le facteur se serait trompé de colis ? Grossière erreur ! Jamais, au grand jamais, Bert n'aurait fait l'acquisition d'un nourrisson ! Il avait eu la chance de ne pas avoir d'enfants lorsqu'il était encore en âge d'être papa. Il n'allait certainement pas se mettre à pouponner maintenant ! (p. 10)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

Videos de Flore Vesco (11) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Flore Vesco
Oyez oyez ! Venez découvrir l'histoire de Sadima et des épreuves qui l'attendent dans le château de Lord Henderson ; et celle de Céleste, la géante qui parcourut le monde à la recherche de la liberté ♥
J'avais très envie de partager avec vous deux lectures très inspirantes, que j'ai beaucoup aimées et qui se répondent l'une l'autre : "D'or et d'oreillers", le dernier roman de Flore Vesco, et le roman graphique "Géante" de JC Deveney, magnifiquement illustré par Nuria Tamarit.
L'occasion de parler de conte, de l'archétype de la princesse (et de comment on y échappe), de liberté... et de tant de choses encore ! Vous me suivez ?
+ Lire la suite
autres livres classés : contes de fées revisitésVoir plus
Notre sélection Jeunesse Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

De Cape et de Mots

Combien de frères a Serine

3
7
6
100

5 questions
3 lecteurs ont répondu
Thème : De Cape et de mots de Flore VescoCréer un quiz sur ce livre

.. ..