AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2205072471
Éditeur : Dargaud (22/01/2016)

Note moyenne : 3.99/5 (sur 114 notes)
Résumé :
Ce qu'il faut de terre à l'homme est le nouvel album de Martin Veyron : une fable au thème universel et intemporel : la cupidité des hommes.

Sur son lopin de terre de Sibérie, le paysan Pacôme vit avec sa femme et son fils. Il n'est pas riche mais il subvient aux besoins de sa famille. Cependant, Pacôme se sent à l'étroit. « Si seulement j'avais plus de terres, soupire-t-il en regardant par-delà la clôture, je pourrais être tout à fait heureux. » Un a... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (33) Voir plus Ajouter une critique
canel
01 juillet 2017
Ce qu'il faut à l'homme ?
Toujours plus.
Toujours plus pour lui.
Toujours plus que les autres.
Pourquoi cette âpreté au gain et cet esprit de compétition ? Loi animale de sélection naturelle ? Que le meilleur gagne ?
Dans ce conte (dont je n'ai pas lu le texte original) Leon Tolstoï ne donne pas les raisons de ce travers humain. Il en montre en revanche les paradoxes, l'égoïsme, le ridicule, la vacuité.
J'ai beaucoup aimé cette histoire et sa chute - en particulier la voix sage de la femme qui ne comprend pas cette soif inextinguible et essaie de freiner son époux.
L'adaptation en images me semble très réussie. Je ne sais pas si elle est fidèle au texte d'origine ? Elle donne en tout cas envie de le découvrir.
Commenter  J’apprécie          451
Nadouch
20 février 2017
Quelle belle découverte !
Pourtant, s'attaquer à un conte de Tolstoï, ce n'était pas gagné... le contexte : des paysans russes, qui se battent pour davantage de terres, pour leurs bêtes, pour les cultures, mais aussi pour le paraître... le personnage principal a la possibilité de s'enrichir, donc de devenir un exploiteur... Comme dans tous les contes, une morale finale absolument géniale vient clore l'histoire. Et comme souvent dans la littérature russe, les situations quotidiennes cachent des questionnement sur l'humanité en général.
J'ai beaucoup aimé le dessin, parfois pleine page, parfois de petites vignettes sans texte, le tout en couleurs douces, et avec des personnages très bien croqués. le scénario est costaud, le texte agréable, qui sait s'effacer quand il le faut.
Vraiment un coup de coeur, la fin est formidable, cette adaptation est très réussie !
Commenter  J’apprécie          130
ManouB
25 juin 2017
Voilà une BD très intéressante adaptée d'une nouvelle de Léon Tolstoï écrite en 1886 et traduite en français sous différents titres selon les éditions comme par exemple "Qu'il faut peu de place sur terre à l'homme".

Pacôme, un paysan de Sibérie vit avec sa femme et son fils sur son lopin de terre. Sa ferme, ses ruches et les quelques animaux qu'ils possèdent leur suffisent pour vivre heureux.
Ils vivent dans une petite communauté où chacun a appris à se donner un coup de main lors des moissons par exemple, sans demander de contrepartie.
Mais Pacôme se sent à l'étroit, aussi lorsque son beau-frère, richissime lui propose de lui prêter de l'argent, l'idée germe dans son esprit qu'il pourrait avoir davantage de terres...
Lorsque le fils de la Barynia, une riche propriétaire voisine, décide de placer un intendant sur les terres de sa mère qui laissait jusqu'à présent les paysans en profiter librement, les moujiks découvrent avec lui l'intolérance et la violence.
Aussi lorsque Pacôme apprend que la Barynia compte vendre ses terres à son intendant, il décide de convaincre les hommes du village d'investir pour les acheter à sa place.
Mais comment se contenter de si peu quand on peut avoir beaucoup plus ?
De possession en possession, Pacôme devient un autre homme...
Et pourquoi ne pas se rendre aussi chez les bachkirs, qui vendent leur terre pour presque rien. Pacôme se met en route sans hésiter pour un long voyage, avec sa carriole emplie de cadeaux...
Voilà une BD au graphisme tout en finesse et très doux s'adaptant idéalement à chacune des situations.
L'auteur trouve le ton juste pour nous parler en sept chapitres qui sont sept étapes de la vie de Pacôme, d'un thème intemporel, la cupidité des hommes.
Il le fait sans fioriture et avec une pointe d'humour voire de cynisme. La fin, tout à fait cruelle mais inévitable, n'en est pas moins porteuse de leçon. Car il faut bien constater que cette fable philosophique n'a pas pris une ride, malheureusement...
Les hommes tireront-ils un jour les leçons de leur avidité ?
De quoi a-t-on réellement besoin pour vivre ?
Deux questions parmi d'autres qui me viennent à l'esprit en terminant cette lecture...
De nombreux dessins, pleine page, renforcent la teneur du récit.
J'ai eu envie de lire cette BD et donc de redécouvrir cette nouvelle qui fait partie des classiques, lus durant ma jeunesse...

Lien : http://www.bulledemanou.com/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
orbe
05 août 2016
Un très beau texte à découvrir sous la forme d'une bande dessinée avec une chute qui apporte une morale intéressante.
Une histoire qui résonne avec l'actualité avec ces paysans qui cherchent à survivre et ceux qui souhaitent faire des profits.
De quoi avons nous vraiment besoin pour vivre ?
Un magnifique conte intemporel.
Commenter  J’apprécie          130
ladyshania
28 mars 2017
Le dessinateur Martin Veyron adapté le conte de Léon Tolstoï sous forme de bande dessinée et la transposition est une vraie réussite.
En Russie, le paysan Pâcome vit de l'élevage et de ses terres, avec sa femme et son fils. Il n'est pas riche mais subvient aux besoins de sa famille. Cependant, il rêve d'avoir plus de terres et de devenir un grand propriétaire. Une envie qui est notamment sollicitée par la présence d'un grand domaine non exploité appartenant la noble Barynia. Les paysans y laissent brouter leurs animaux en toute liberté mais cet avantage disparait quand le fils de la Barynia nomme un intendant pour surveiller le domaine. Querelles, amandes et dettes ébranlent alors la vie des paysans...
Martin Veyron nous raconte la vie agricole dans la campagne sibérienne avec humanité et sans jugement. Derrière la défense des terres et par l'intermédiaire de Pacôme, l'auteur interroge sur le profit et l'avidité des hommes. le dessin et les couleurs chatoyantes donnent envie de tourner les pages et d'en apprendre plus sur le monde paysan.
Un coup de coeur !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80

Les critiques presse (5)
Bibliobs30 janvier 2017
Dans cette Russie profonde, l'avidité est à la manœuvre, comme une puissante ivresse. Veyron trousse des dialogues alertes et dessine des silhouettes harassées, mais jamais rabaissées. C'est digne et dément comme du Tolstoï.
Lire la critique sur le site : Bibliobs
ActuaBD18 août 2016
Une fable philosophique très réussie dans laquelle Martin Veyron s’amuse de ces hommes qui veulent plus de terre qu’il ne leur en faut. Un très bel album !
Lire la critique sur le site : ActuaBD
BoDoi22 mars 2016
Fable philosophique sur la vaine soif d’argent, conte moral sur les bas instincts, l’étonnant album de Martin Veyron fait mouche dans un registre où on ne l’attendait pas.
Lire la critique sur le site : BoDoi
BDGest22 mars 2016
Une belle adaptation en forme de réflexion philosophique sur la frontière entre besoin et envie de plus.
Lire la critique sur le site : BDGest
BDZoom11 mars 2016
Martin Veyron surprend en adaptant ce récit et en s’intéressant tout à coup à des personnages ordinaires et d’une autre époque, jouant aussi bien la carte du paysage et du décor silencieux que celle des assemblées rustiques et loquaces.
Lire la critique sur le site : BDZoom
Citations & extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
F242F24228 février 2016
- La neige, ça peut durer des jours, et mon affaire ne peut pas attendre.
- Tout peut attendre.
- Même mourir.
Commenter  J’apprécie          100
F242F24228 février 2016
Deux mètres de longueur sur un mètre de largeur et de profondeur, voilà ce qu'il faut de terre à l'homme.
Commenter  J’apprécie          90
Lilou08Lilou0815 juin 2016
- Où prendras-tu le temps de rendre la pareille à tous ces gens ?
- C’est pour ça que je les paye. Comme font les maîtres.
- Si ça se trouve, j’arriverai à tout rembourser dès la première année !
Commenter  J’apprécie          30
Pixie-FlorePixie-Flore14 juin 2017
- Ambitieux ? Pour quoi faire puisque nous ne manquons de rien
- Vos bêtes non plus ne manquent de rien !
- Alors, pourquoi désirer davantage ?
- Parce que dans la vie, on peut parfois désirer davantage que ce que désirent les bêtes.

[p8]
Commenter  J’apprécie          10
fannyvincentfannyvincent04 janvier 2016
Franchement, je ne sais pas comment tu fais pour vivre ici !
Commenter  J’apprécie          60
Videos de Martin Veyron (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Martin Veyron
Martin Veyron en interview pour PlaneteBD .Martin Veyron, pour son dernier album, présente une adaptation d'une nouvelle de Léon Tolstoï, "Ce qu'il faut de terre à l'homme". Il donne ainsi une version sobre mais très expressive d'une leçon de vie dont la morale à tirer de cette histoire prend une dimension presque philosophique. L'auteur nous fait la joie d'une interview brève mais intense lors de son passage au festival de la bande dessinée d'Angoulême dont il rafle au passage le prix Tournesol pour cet album...Bravo !
autres livres classés : russieVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
2740 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre
. .