AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2842306910
Éditeur : Hoëbeke (11/10/2018)

Note moyenne : 3.25/5 (sur 4 notes)
Résumé :
Martin Veyron décrypte le monde qui l’entoure avec un humour acerbe et sans concession. Entre la ligne claire belge et l’impressionnisme des illustrateurs du New Yorker, ses dessins en couleurs constituent une exploration sociologique d’une acuité rare.
Cette compilation reprend la crème des dessins parus dans Le Nouvel Observateur ou dans Le Point. À chaque page, son œil irrévérencieux et son trait élégant rendent son propos à la fois drôle et percutant.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
carre
  16 décembre 2018
"J'invente rien" reprend un condensé des nombreux dessins publiés par Martin VEYRON dans divers quotidiens de la presse écrite.
Découpé en cinq thèmes (l'éducation, le travail, la santé, l'amour, les modes de vies), VEYRON croque ses contemporains avec justesse et une implacable véracité. Jamais méchant, il met en lumière nos petits travers, nos petits arrangements, nos mensonges, notre hypocrisie ou pointe l'évidence du mot juste, imparable. En un dessin et un ou deux dialogues, il va à l'essentiel, nous faisant rire ou sourire.
Un grand merci aux Editions Hoëbeke et à Babelio pour cette masse critique bien agréable.
Commenter  J’apprécie          390
Lekarr
  01 janvier 2019
J'ai eu la chance de rencontrer Martin Veyron il y a une dizaine d'années à l'occasion de Normandie Bulles, le festival de BD de Darnétal-les-Rouen où il était venu présenter sa dernière création : Papy Ploof. Je me souviens qu'il pleuvait abondamment ce jour-là et que le site de l'exposition consacrée à l'auteur étant situé en un lieu distinct des autres stands, nous nous trouvâmes, mon épouse, ma fille et moi-même, à peu près seuls en sa compagnie pendant une bonne demi-heure. Cela nous permis d'échanger assez longuement sur son travail et notamment sur son dernier album où il abordait déjà des thèmes de société tels que la vieillesse et les retraités, le tourisme ou encore les conflits générationnels et les problèmes démographiques.
Dans « Je n'invente rien » nous retrouvons ce regard aiguisé qui lui permet de croquer avec autant d'humour que de tendresse nos petits défauts et nos gros travers. Pas de BD cette fois-ci mais un florilège de dessins de presse parus pour la plupart dans Le Nouvel Observateur et le Point et répartis en cinq thèmes : l'éducation, la santé, le travail, l'amour et les modes de vie bref, tout ce qui occupe l'existence d'un français moyen.
Il s'agit la plupart du temps de vignettes uniques qui vont droit au but. Pour autant le travail reste soigné. Qu'elles soient de taille modeste ou s'étalent sur une double page, elles s'accompagnent presque toujours d'un décor minutieusement dessiné et enrichit de couleurs vives. A noter aussi, la présence presque systématique de phylactères. Heureusement d'ailleurs puisque certains des dessins qui en sont dépourvus me sont restés totalement hermétiques. Ces textes contribuent au moins pour moitié à l'humour de l'ensemble grâce à leur ton percutant et mordant. Martin Veyron possède le sens de la formule et du mot juste et j'ai particulièrement apprécié ceux des dessins qui comportaient de véritables dialogues entre les personnages. Cela m'a donné envie de me replonger dans l'une des BD de l'auteur, un « Bernard Lermitte » ou un autre de ses albums délicieusement irrévérencieux et politiquement incorrects !
« Je n'invente rien » est donc un bel objet, joliment présenté avec un papier de qualité qui en rend la manipulation agréable et qui a le mérite de donner un coup de projecteur sur le travail de dessinateur de presse de l'auteur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
HerculePoirot
  24 décembre 2018
Dessins de presse, réunis sous chapitres thématiques :
1. L'éducation
2. La santé
3. le travail
4. L'amour
5. Les modes de vie
Un humour vieillot, déjà vu, typé années 80, Martin Veyron nous vend principalement un monde petit bourgeois. Outre ses avatars, les vieux personnages masculins portent des costumes/cravates, les "actifs" de chics manteaux surmontés d'une écharpe bobo, et les jeunes, des joggings/casquettes. Caricatural, typique d'une vision du monde conservatrice, ce qu'il en sort n'a rien de novateur. Au moins est-il honnête avec ce qu'il est, et fidèle à son oeuvre. C'est globalement éculé, voire suranné. Suffit pour s'en convaincre, de découvrir les thématiques des chapitres réunis ici, pas éloigné d'un "Travail, Famille, Patrie" à l'écho rétrograde et traditionaliste.
Pour autant, grâce à son sens de l'observation et un esprit toujours vivace, Martin arrive à nous tirer ci et là quelques sourires, de bonnes trouvailles et même quelques merveilles ! Sacré croqueur d'humain, le phoenix rejaillit toujours. L'ouvrage finit mieux qu'il ne débute. le couple et la famille reste à mes yeux son domaine de prédilection, dans lequel son humour surgit avec causticité et un beau renouvellement. Tel un Sacha Guitry, il laisse l'impression de pouvoir ironiser à l'infini sur le sujet. Ça fait mouche, et l'on apprécie ces retrouvailles.
Avide de l'oeuvre de Veyron (je recommande "Blessure d'amour-propre", "Cru bourgeois", "Bernard Lermite, tome 1"), j'étais vraiment curieuse d'en découvrir ses dessins de presse. Je remercie énormément les éditions Hoëbeke et les masses critiques Babelio qui nous réservent toujours de belles surprises.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

critiques presse (1)
Telerama   21 novembre 2018
Martin Veyron aime ses contemporains. Tellement que, depuis plus de trente ans, il n’a de cesse de les croquer dans toutes les situations. [...] Le dessinateur a surtout l’art du dialogue cinglant, de la réplique qui tue.
Lire la critique sur le site : Telerama
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
carrecarre   16 décembre 2018
Pourquoi trempez-vous votre smartphone dans vos pâtes ?
J'ai une appli qui détecte le gluten.
Commenter  J’apprécie          180
MonsieurHyacintheMonsieurHyacinthe   17 décembre 2018
"- Le Droit du Travail est fait pour vous protéger.
- Me protéger du travail ? "
Martin VEYRON, Je n'invente rien, 2018, Hoëbeke (p. 48).
Commenter  J’apprécie          30
HerculePoirotHerculePoirot   16 décembre 2018
- Quand même, le nom de ton père, ça doit t'ouvrir toutes les portes !
- Sauf que moi, je veux rien foutre, comme maman.
(p. 13)
Commenter  J’apprécie          30
HerculePoirotHerculePoirot   16 décembre 2018
- J'ai vos résultats, ils vont vous faire plaisir, c'est vous qui aviez raison : vous n'êtes pas du tout hypocondriaque ! (p. 22).
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Martin Veyron (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Martin Veyron
Martin Veyron en interview pour PlaneteBD .Martin Veyron, pour son dernier album, présente une adaptation d'une nouvelle de Léon Tolstoï, "Ce qu'il faut de terre à l'homme". Il donne ainsi une version sobre mais très expressive d'une leçon de vie dont la morale à tirer de cette histoire prend une dimension presque philosophique. L'auteur nous fait la joie d'une interview brève mais intense lors de son passage au festival de la bande dessinée d'Angoulême dont il rafle au passage le prix Tournesol pour cet album...Bravo !
autres livres classés : humourVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
14679 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre