AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 222639219X
Éditeur : Albin Michel (03/05/2017)

Note moyenne : 1.79/5 (sur 7 notes)
Résumé :
L’été, la côte d’Azur, un trio complice. Un père, sa fille de dix-sept ans accompagnée de sa meilleure amie, s’abandonnent au soleil brûlant du mois d’août. Émotion, attirance, séduction : la chaleur instille le trouble, bouscule les rapports convenus, révèle des désirs inavouables.
Et lorsque, dans la maison d’en face, viennent s’installer une veuve et son fils, le jeu de la séduction devient cruel. Qui possédera qui ?
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
Verdure35
  26 juillet 2017

Un milieu huppé, une mère disparue trop tôt, un père consommateur effréné de chair fraîche ou pas d'ailleurs , une ado de 17 ans gâtée certes, mais en manque d'affection, et sa copine du même acabit.
Ces trois là partent en vacances pour 2 longs mois sur une île mèditerranéenne ;décor parfait. Bien qu' »occupé » par une intellectuelle, le père convoite la copine, la fille se meurt de jalousie, , puis se rend à l'évidence,ils ont une liaison, elle concocte une vengeance , qui ,accomplie , va la miner dans sa vie d'adulte . C'est elle la narratrice du texte.
Banal certes, sinon qu'est ommiprésente une envie d'inceste de la part de la fille, et retenue de justesse quand même par le père.
Cet environnement malsain ne facilite pas l'envie de poursuivre la lecture, l'écriture n'est pas recherchée . Mais c'est un premier roman, le second sera mieux maîtrisé.
Mais pourquoi pas relire F.Sagan, et son » Bonjour Tristesse », tout y est déjà écrit.
Commenter  J’apprécie          40
tokyosarou
  05 juin 2017
Quand j'ai croisé ce livre sur ma route, aucune critique, aucun avis, rien ni personne qui pouvait m'informer sur le réel sujet de cette histoire avant que je ne me plonge dedans. C'est donc sans aucune retenue ni souhait particulier que je me suis jetée dans la gueule du loup.
Le premier roman de Solveig Vialle est très déroutant, elle s'attaque aux préjugés et aux rapports que les personnes d'une même famille peuvent parfois avoir entre eux que cela se passe dans l'ombre ou dans la lumière. Ici, elle va nous offrir un récit avec une thématique plus que dérangeante pour je crois, chacun d'entre nous. Que pensez-vous des rapports ambigus que peuvent avoir un père et sa propre fille ou tout simplement d'une attirance incestueuse, même sans passage à l'acte, qui défie donc nos propres convenances ?
Cécile est une jeune fille qui a des pensées et des sentiments inavouables pour son père. Elle le considère comme le seul homme de sa vie. Jusqu'ici, on peut encore se dire pourquoi pas, mais on comprend vite que ça ne s'arrête pas là et que son attirance envers son géniteur est tout simplement inadmissible. Celui-ci, nommé très affectueusement Max, a perdu sa femme il y a quelques années et il retrouve évidemment les traits de celle-ci à travers sa fille unique. Il entretient avec elle des liens touchants au premier abord, mais qui tout compte fait portent sacrément atteinte à ce qui est permis. C'est un grand joueur, il aime les défis et surtout les remporter, alors quand il tombe sur de jolies filles, peu importe leurs âges, il ne s'arrête bien sûr pas à ce détail et utilise son charme pour les conquérir. Quand son regard s'arrête sur la meilleure amie de sa fille, Elizabeth (du même âge qu'elle) il profite de ce séjour à trois sur la Côte d'Azur pour se rapprocher d'elle, ce qui ne conviendra évidemment pas à tout le monde. Plusieurs personnes vont s'en mêler que ce soit de manière détournée ou carrément cruelle et volontaire.
Le style d'écriture ne m'a pas particulièrement dérangé bien qu'il soit assez particulier et même parfois carrément inaccessible pour un certain public, car le vocabulaire utilisé n'est pas des plus simples et les tournures de phrases sont assez complexes. En réalité, rien n'est facile dans ce roman, ni l'écriture, ni les sentiments, ni le contexte, ni les caractères et encore moins les relations entre les personnages. Cécile est indécise, capricieuse et torturée par les envies et les images qui l'assaillent en continu. Max est un « coco des plages » qui ne voit que son intérêt et son plaisir personnel au lieu de prendre en compte ses réelles responsabilités et le contexte déséquilibré et perturbant dans lequel il a égoïstement entraîné sa fille.
Même si l'histoire tient la route et que les protagonistes ont toute leur importance, je n'étais pas mécontente de terminer cette lecture qui me serrait la gorge sous le poids du pouvoir malsain que j'ai découvert dans ce roman libertin et qui m'a convaincu que ce genre-là n'était pas pour moi.
Lien : https://aliceneverland.com/2..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
missparker18
  01 mai 2017
Une relation ambiguë entre un père et une fille où vient se mêler la meilleure amie, ce qui va tout compliquer. C'est une lecture plus que déroutante sur ce point et m'a rapidement mise mal à l'aise.
Malgré tout l'auteur nous la conte si naturellement qu'elle m'a intéressée jusqu'au bout.
Commenter  J’apprécie          10
Nath2dragui
  03 mai 2019
C'est pourtant bien écrit mais l'inceste traité sous couvert de Sade m'a dérangée.
Je n'ai pas aimé et ne sais pas à qui je conseillerais une telle lecture.
Commenter  J’apprécie          00
unlivreuncafe
  26 octobre 2017
Direction la Côte d'Azur pour découvrir le trio formait par Max, le père, Cécile, la fille et Elizabeth, la meilleure amie de cette dernière. le mot d'ordre est le désir. Chacun va vouloir le découvrir et tenter de l'approfondir d'une manière ou d'une autre. Aucun tabou, aucun jugement et aucune limite à l'épanouissement de ce besoin profond.
Lien : http://auria.fr/des-liens-si..
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
missparker18missparker18   07 mai 2017
Prends le contrepied de ton humeur ou de ton caractère quand ils ne te conviennent pas. Ne pense pas que ce que tu éprouves est une fatalité ou même la vérité. Pense que le monde est une pièce de théâtre dont tu es la comédienne principale, et que c'est toi qui non seulement l'écris, mais aussi la regardes. Fais-toi plaisir dans cette écriture, dans ce jeu et dans ce spectacle. Ne te sens pas soumise, ni victime de quoi que ce soit.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : séductionVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Solveig Vialle (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Famille je vous [h]aime

Complétez le titre du roman de Roy Lewis : Pourquoi j'ai mangé mon _ _ _

chien
père
papy
bébé

10 questions
1098 lecteurs ont répondu
Thèmes : enfants , familles , familleCréer un quiz sur ce livre