AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 978B088ZKP57Z
181 pages
Sevylivres (20/05/2020)
4.75/5   14 notes
Résumé :
Une famille, une mère au foyer, un père routier, une enfant de six ans… Une famille comme tant d’autres, heureuse, mais dans la routine du quotidien, jusqu’à ce qu’une invitée inattendue s’immisce petit à petit dans leur vie.

La violence, d’abord discrète, prend progressivement une place importante dans cette famille jusqu’au jour où un drame fait basculer l’existence de chacun.

La victime saura-t-elle relever la tête et oser avouer ce ... >Voir plus
Que lire après Une baffe et ça repartVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (12) Voir plus Ajouter une critique
4,75

sur 14 notes
5
10 avis
4
1 avis
3
0 avis
2
0 avis
1
0 avis
Un nouveau roman de Séverine Vialon, je dis oui tout de suite et sans hésiter. A savoir que j'ai eu le privilège de pouvoir le lire en petit comité et que j'ai pu filer un petit coup de patte à Séverine pour améliorer le récit.

Cette fois, Séverine aborde un sujet qui malheureusement est et sera toujours d'actualité. J'étais franchement curieuse de découvrir ce qu'elle allait en faire et de quelle manière elle avait pu le mettre en scène. Sachant que j'ai chaque fois totalement adhéré à ses écrits, bien que je ne les aie pas tous lu, oups, il y en a un que je n'ai pas encore eu le temps de découvrir. Pour moi, le seul et unique coup de coeur est Entre père et fils, les autres ont chaque fois eu une excellente note. Vous comprenez alors que je ne peux passer à côté lorsque j'ai l'opportunité de découvrir son nouveau roman.

Dans cette nouvelle intrigue, Séverine traite donc d'un sujet fort, avec des personnages qui ne le sont pas moins. Très rapidement je me suis attachée à la petite Chloé qui assiste à certaines choses dont elle ne devrait même pas soupçonner l'existence à son âge. La voilà partagée entre plusieurs émotions, dont la peur. Combien de fois ai-je eu envie de me retrouver entre les lignes de ce roman pour protéger cette fillette qui ne demande rien à personne et qui va malgré tout grandir bien trop vite pour son âge. Mon coeur de maman a eu tellement mal de ressentir toute cette souffrance qu'elle enfermait en elle, combien j'aurais aimé pouvoir la protéger, la mettre dans une bulle pour qu'elle puisse s'épanouir pleinement et au rythme des enfants.

Cette expérience l'aura fait grandir bien trop vite, mais cela a aussi un avantage malgré tout, elle sait que malheureusement cela existe et pourra certainement tout mettre en oeuvre pour que ce genre de chose n'arrive jamais dans sa vie d'adulte.

Malgré tout, il y a aussi énormément d'amour dans ce récit. de l'incompréhension à la tristesse, des émotions qui en un rien de temps peuvent détruire une personne. Mais si quelque part une personne vous aime réellement, elle mettra alors tout en oeuvre pour vous protéger, même si le sujet est grave, celle-ci mettra tout son coeur dans cette reconstruction dont la fillette va avoir besoin.

Des moments difficiles, il y en a énormément, ceux-ci renforcent encore le pouvoir de ce protagoniste qui intervient à quelques reprises au fil des pages. Cependant, Séverine a su mettre une paillette de lumière dans celui des ténèbres, celle-ci va grandir avec l'aide d'autres personnes jusqu'à devenir cette lumière bienfaitrice dont la fillette avait grandement besoin.
Commenter  J’apprécie          30
Bonjour les babeliophiles aujourd'hui petit retour sur ma dernière lecture de 161 pages sur ma liseuse.
Un roman qui pourrait être une histoire vraie. Nous suivons Franck (le papa)peu present la semaine car etant chauffeur routier attend le week end pour passer des moments en famille ,Élodie(la maman) omnipresente car femme au foyer et Chloé (leur fille) qui malgre ses 6 ans se pose des tas de questions.Tout semble aller pour le mieux dans cette famille mais malheureusement ce ne sont que des apparences.
L'autrice aborde un sujet différent,délicat, touchant et en toute sobriété sans jamais la nommée.
Un roman ou nous suivant les protagonistes avec chacun leurs versions et celle de Chloé est sûrement celle qui m'a le plus ému par ses mots,ses craintes.
Une très belle lecture que je ne peux que conseiller et une autrice que je vais suivre à coup sur.
Toutefois, comme je le précise toujours, ceci est purement personnel.
Commenter  J’apprécie          90
Une très belle découverte.
J'y allais avec une certaine appréhension vu le sujet traité et les souvenirs qui auraient pu remonter à la surface.
Mais je me suis laissée piégée par l'histoire et la vie de Elodie, Chloé et Franck.
L'univers des Camionneurs j'adore (peut-être un regret de ne pas l'avoir été)
Le sujet est poignant, on voit la vision de tous les protagonistes de l'histoire pour mieux ressentir leurs versions des faits.
Un léger mystère reste sous qui est la victime et qui est le bourreau, que je ne dévoilerais pas.

Une belle surprise.
Même si j'ai adoré, je trouve qu'il est important que ce livre voyage et puisse toucher d'autres personnes. Il ira dans la boite aux livres de mon village, puisse-t-il toucher d'autres personnes comme il m'a ému.
Commenter  J’apprécie          70
C'est le premier livre de Séverine Vialon que je lis. Je l'ai beaucoup aimé et ne peux que le conseiller. C'est assez paradoxal, car j'aime bien lire des livres gais, qui me font rire et ce livre m'a émue parfois aux larmes. Néanmoins j'adore les thrillers psycho sociologiques et, même si on ne peut pas dire que ce roman en est un, la partie sociologique prenant beaucoup plus de place que l'intrigue en elle-même, il en a néanmoins trois composantes essentielles : du suspens, une enquête policière et une analyse fine des comportements et ressentis des différents personnages sur un thème de société : la violence familiale.

J'aime le roman choral (à plusieurs voix) et celui-ci en est un. Il est toujours intéressant pour moi d'avoir le vécu et le ressenti de chacun des personnages avec l'emploi du « je ». Cela permet aussi au lecteur de mieux s'identifier aux différents protagonistes et, dans ce roman, Séverine Vialon réussit très bien à le faire et c'est difficile, je le sais pour en avoir écrit un.
Le côté le plus intéressant et innovant de ce livre est qu'elle fait un personnage à part entière de la violence qui s'insinue petit à petit, mais inexorablement et jusqu'au drame, dans la vie de cette famille composée de Franck routier, d'Elodie mère au foyer et de leur fille la petite Chloé. Cette personnification très adroite de la violence permet :
- de la rendre coupable de ce drame familial et, en cela, de la rendre moins insupportable pour les lecteurs sensibles
- et surtout de n'en rendre responsable aucun des protagonistes

En effet, autre particularité, on ne sait pas qui dans ce foyer se rend coupable de violence et qui la subit. On se pose la question au fur et à mesure de la lecture ce qui rajoute à ce roman une part de suspense qui m'a rendu addict à ce livre.

J'ai néanmoins deviné avant la fin qui s'était rendu coupable de violence mais je me suis dit en lisant : ce n'est pas possible c'est trop évident, ce doit être l'autre. J'aurais aimé que les faits qui m'ont permis de deviner qui était violent arrivent un peu plus tard dans ce roman et que l'auteur rajoute, même discrètement, quelques éléments qui pourraient faire penser que l'autre est coupable et non victime. Néanmoins il y a une surprise dans l'épilogue.

Je me suis attachée à la petite Chloé qui adore son père et sa mère qui l'entourent d'amour mais, par ailleurs, lui font subir une vie familiale insupportable et anxiogène sans qu'ils aient conscience de sa souffrance ou refusent de la voir peut-être pour ne pas culpabiliser. Témoin impuissante de cette violence qui l'effraie, elle régresse sur le plan des apprentissages scolaires. Ceci a profondément émue la maman et la mamie que je suis et m'a rappelé mon enfance dans une ambiance familiale dégradée car hélas beaucoup d'enfants vivent dans un climat de violence physique mais aussi verbale.

Lien : http://quaidesrimes.over-blo..
Commenter  J’apprécie          30
Aujourd'hui je veux vous parler de ce livre car bien que ce thème « La violence conjugale » ait été traité à maintes reprises sous différentes formes : récits, romans, témoignages et autres autobiographies, j'ai trouvé le livre de Séverine Vialon différent.
D'abord par son écriture qui est fluide, sensible, sobre mais puissante. Elle nous nous livre un récit empli de force et d'émotions. Elle met en scène les 3 protagonistes tour à tour chapitre après chapitre. On commence par Franck chauffeur routier absent la semaine, marié à Elodie, femme au foyer qui élève la petite Chloé âgée de six ans et unique enfant du couple. Tout avait bien commencé entre eux mais de l'amour fou à la descente aux enfers il n'aura pas fallu longtemps. C'est à ce moment que l'auteure invite une nouvelle entité qui s'appelle « La violence ». Elle commence par les premiers reproches puis les premières insultes, s'ensuivent les premières crises, et surtout la première gifle. Très vite on assiste à l'affaiblissement psychologique de la victime avec le déni, la honte, la culpabilité. Remettre à plus tard la rupture totale pour ou à cause de l'enfant : « Je reste pour elle, j'encaisse pour elle. Je ne veux pas l'abandonner, qu'elle me soit retirée ».
Mais elle, Chloé, elle en pense quoi ? L'auteure ne s'appesantit pas sur la description de scènes de violence, mais donne une interprétation à la dégradation progressive, et comment la violence conjugale devient au fil des ans un cercle vicieux. Jusqu'au jour où la violence va provoquer un accident, une hospitalisation et une enquête policière.
C'est un livre permet de ne pas oublier que beaucoup de femmes et d'hommes n'ont pas la chance de vivre heureux en couple. Facile de juger, de critiquer mais nous ne sommes pas à la place de ces personnes. J'ai pris une baffe, je ressors de ma lecture tout simplement bouleversé, ému, et surtout stupéfait par ce final qui, même si un moment j'ai cru comprendre, me laisse avec cette question « Qu'aurais-je fait à sa place ».

Lien : https://www.facebook.com/Phi..
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
— Ta femme ?
— Oui ma femme, on ne se supporte plus et ça a bardé comme jamais. J’ai même dormi dans ma cabine une partie de la nuit.
— Mais pourquoi tu ne te barres pas de là ?!
— Pour ma gosse. Je crèverais de ne plus la voir.
— Qui te parle de ne plus la voir ?
— Ma femme ne me laissera jamais la garder. Et avec mon boulot, j’ai quelle chance, tu peux me le dire, toi ? Elle va demander la garde exclusive si je la quitte, je ne peux pas lui laisser ce plaisir.
Commenter  J’apprécie          10
" La violence ne devrait plus être présente dans nos sociétés dites civilisées, et pourtant, pas un jour ne passe sans qu'un homme, une femme ou un enfant n'en subisse ses conséquences."
Commenter  J’apprécie          20

Video de Séverine Vialon (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Séverine Vialon
A l'abri de la différence (2)
autres livres classés : CamionsVoir plus
Les plus populaires : Roman d'amour Voir plus


Lecteurs (26) Voir plus



Quiz Voir plus

Charade pour un auteur

Héroïne d'un roman français

Julie
Emma
Eve
Tess

7 questions
72 lecteurs ont répondu
Thèmes : moravieCréer un quiz sur ce livre

{* *}