AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 225314407X
Éditeur : Le Livre de Poche (01/03/1998)

Note moyenne : 3.52/5 (sur 32 notes)
Résumé :
La guerre : c'est une nouvelle fois le thème de ce Goûter des généraux, l'une des œuvres les plus corrosives et les plus abouties - que nous ait laissées l'auteur du Déserteur et de L'Équarrissage pour tous. Une guerre contre les plus faibles, bien sûr, cyniquement décidée par les politiques, afin de faire oublier leurs échecs et leur médiocrité... Une guerre qui ne fait pas du tout l'affaire du général de La Pétardière-Frenouillou, lequel préfère organiser des goût... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
MissSherlock
  18 août 2012
Le Goûter des Généraux est une caricature ubuesque et corrosive de la guerre et de l'armée.
Pour Boris Vian, aucune idéologie n'anime ceux qui déclarent la guerre à tel ou tel pays : ils n'obéissent qu'à des impératifs économiques. Peu importe le pays qu'on attaque pourvu que ça rapporte aux industriels et que ça occupe le peuple !
Pas de massacres ici ni de sang versé, l'ensemble de la pièce se déroule dans une atmosphère loufoque teintée d'humour noir.
Les militaires que Vian met en scène sont des crétins infantiles qui se gargarisent de leurs positions et qui obéissent aux ordres parce que c'est comme ça et pas autrement.
Le ton employé par Vian témoigne de son manque de respect évident pour les militaires et aussi pour les hommes d'Église qui cautionnent ces guerres absurdes et envoient de jeunes innocents massacrer et se faire massacrer.
Cette pièce est donc très politique ce qui ne l'empêche pas d'être drôle et fort bien écrite ; les dialogues sont cocasses et la mise en scène extravagante.
Du grand Boris Vian !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
MissSherlockMissSherlock   18 août 2012
Plantin sera furieux. Et puis une guerre courte... Il va encore en réchapper un tas de blancs-becs qui nous passeront sur le dos... Non, tant qu'à faire, il faut en faire une vraie.
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Boris Vian (89) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Boris Vian
Avec « le matin est un tigre » (Flammarion), Constance Joly réussit à parler de la dépression et de la maladie en choisissant l?angle du loufoque. Un premier roman qui montre que l?on peut tout dire pour peu que l?on sache choisir les mots et les métaphores.
Les médecins sont formels : la fille d?Alma est atteinte d?un cancer et il faut l?opérer. Mais la jeune mère est persuadée qu?un tout autre mal ronge la chair de sa chair depuis déjà plusieurs mois. Pour elle, pas de doute, c?est un chardon qui pousse dans la poitrine de la petite fille et la prive peu à peu de vie. À quelques heures de l?intervention chirurgicale, Alma croit savoir comment sauver son enfant par un autre moyen? Avec ce livre, Constance Joly signe un très beau et poétique moment dont le thème rappellera forcément « L?Écume des Jours » aux aficionados de Boris Vian.
+ Lire la suite
autres livres classés : farceVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Quiz sur l'écume des jours de Boris Vian

Comment s'appelle le philosophe du roman

Jean Sol Partre
Jean Pol Sartre
Sean Pol Jartre
Pean Sol Jartre

8 questions
2283 lecteurs ont répondu
Thème : L'Ecume des jours de Boris VianCréer un quiz sur ce livre