AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Citations sur Akowapa (22)

soleil
soleil   10 novembre 2018
Ce qui frappait c'était le silence.Car le bruit incarne le visage du monde, il est son épiderme qui distrait et empêche de voir son vrai faciès. C'est pour cela que l'humain craint la nuit depuis toujours. Parce qu'elle apporte le silence. Parce qu'elle assassine le bruit. C'est pour cette raison qu'il lui faut une source de lumière, un feu qui crépite, quelque chose qui repousse le néant et convoque le jour.
Commenter  J’apprécie          30
collectifpolar
collectifpolar   27 octobre 2020
Ce qui frappait c'était le silence.Car le bruit incarne le visage du monde, il est son épiderme qui distrait et empêche de voir son vrai faciès. C'est pour cela que l'humain craint la nuit depuis toujours. Parce qu'elle apporte le silence. Parce qu'elle assassine le bruit. C'est pour cette raison qu'il lui faut une source de lumière, un feu qui crépite, quelque chose qui repousse le néant et convoque le jour.
Commenter  J’apprécie          10
soleil
soleil   10 novembre 2018
Au niveau de ses genoux, des capillaires rouges s'accrochaient dans les anfractuosités de la structure et montaient leurs tiges aux feuilles finement lobées vers la lumière, ce qui donnait l'idée de flammes végétales, un petit feu de fortune ayant pris vie dans les interstices rocheux.
Commenter  J’apprécie          10
soleil
soleil   10 novembre 2018
Elle émit un crissement semblable à celui des pas sur la neige fraîche. Une pluie de miettes tomba sur le parquet exsangue aux interstices calfatés par de la crasse inexpugnable et malgré tout éclairci par des heures passées à cet endroit.
Commenter  J’apprécie          10
collectifpolar
collectifpolar   27 octobre 2020
Le problème de la brigade c'est que les personnels sont considérés comme des généralistes, ils doivent tout savoir faire : police judiciaire, police administrative, police de l'environnement, finances, fraudes diverses et variées, black et Urssaf, police de la route, intervenir sur les situations chaudes et se former pour ça, le tout sans aucun suivi réel et souvent un apprentissage sur le tas.
Commenter  J’apprécie          00
collectifpolar
collectifpolar   27 octobre 2020
- Dis donc, Lino, t'as niqué la femme d'un ensorceleur ou d'un marabout ? Disparition de personne et maintenant on trouve le fourgon chez toi, t'es verni on dirait, commenta Walt, hilare.
Commenter  J’apprécie          00
collectifpolar
collectifpolar   27 octobre 2020
Il faut accumuler une grande quantité d'heures et d'émotions communes pour fabriquer les conditions préalable à la confession, la vraie, celle qui ouvre le cœur et l'âme. D'une manière étonnante, ce sont les mauvaises heures et les galères qui soudent cette complicité naissante, jamais le confort et le calme. Dans une carrière, on ne croise cette possibilité de trouver un réel ami que trois ou quatre fois, quand on a de la chance. Et lorsque cela se produit, aucun des deux ne sait qu'ils sont à la fois le prêtre et le pénitent.
Commenter  J’apprécie          00
collectifpolar
collectifpolar   27 octobre 2020
L'homme avait perdu le contact avec la nature au cours du vingtième siècle et depuis quelques années, il s'affairait avec une belle assiduité à perdre le contact avec lui-même.
Commenter  J’apprécie          00
collectifpolar
collectifpolar   27 octobre 2020
- Tu as remarqué comme ici les cours d'eau possèdent des fonds superbes. Cette couleur ambrée est unique. C'est certainement dû au sable.
- C'est vrai, c'est assez typique. Et quand le soleil se cache, l'eau prend une teinte sombre, presque mystérieuse tout en conservant cette couleur au fond.
- Quand je pense que j'ai ce joyau à côté de chez moi et que je ne viens même pas y pêcher, soupira Lino.
Commenter  J’apprécie          00
collectifpolar
collectifpolar   27 octobre 2020
Il était sale et déprimé, au fond du trou. Un gueux attendant la mort. Et puis quelque chose en lui avait tressailli. Un élément dont il ne soupçonnait pas l'existence. Un morceau de lui incorruptible et inoxydable, une chose qui vibrait à la lumière et qui tenait plus de l'acier que de l'organique. Une facette cachée qui ne se soumettrait jamais, qui finissait toujours par se dresser tel un cobra furieux.
Commenter  J’apprécie          00




    Acheter ce livre sur

    LirekaFnacAmazonRakutenCultura





    Quiz Voir plus

    Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

    Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

    seul
    profond
    terrible
    intense

    20 questions
    2337 lecteurs ont répondu
    Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre