AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2501122372
Éditeur : MARAbulles (24/04/2019)

Note moyenne : 4.25/5 (sur 14 notes)
Résumé :
Une maison familiale en bord de mer. Le récit suit ses habitants, à trois périodes différentes (de nos jours, en 1968 et en 1960). Des liens forts et sensibles existent entre eux, traces laissées par les uns s’imprimant dans les vies des autres.

Julie, une trentenaire parisienne, revient avec sa cousine Coline dans la maison de famille, en Loire-Atlantique. Elle a perdu son compagnon quelques mois auparavant. Elle est enceinte de sept mois et demi. Ju... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
mumuboc
  03 juin 2019
C'était le roman graphique qu'il me fallait lire en ce début d'été...... Une maison, les Trémières, en Loire Atlantique et à travers son histoire des années 60 à nos jours, nous suivons la vie de cette maison mais aussi de ses occupants jusqu'au dernier séjour avant la mise en vente.
Les générations se succèdent, d'autres arrivent et les aléas de la vie font parfois que se pose la question de conserver ou non un lieu et c'est ce que les auteurs, Séverine Vidal et Victor Pinel nous racontent dans cette tendre et douce histoire.
C'est un récit qui oscille entre mélancolie, deuil, temps qui passe, souvenirs et attachement familial. Comme dans tous les lieux que l'on fréquente depuis l'enfance, nombreux sont les souvenirs : les amitiés, les rencontres, les émois mais avec le temps qui passe, on ressent, on voit les choses différemment, on peut faire le lien entre certains faits...
C'est ainsi que ceux qui arrivent dans cette maison et qui savent qu'ils y viennent pour la dernière fois, ont bien l'intention de profiter au maximum de leur séjour. Chacun y a ses habitudes, il y a des rituels. Tous ne sont pas là, certains sont partis, l'une n'est pas encore arrivée, mais c'est une sorte de pèlerinage sur les bonheurs du passé, sur la mémoire et la nostalgie du passé et la mélancolie du présent quand il s'agit de la dernière fois.
Avec justesse et délicatesse, l'histoire démarre de nos jours avec ce dernier été dans la maison pour toute la famille pour ensuite remonter le temps afin  d'élucider un mystère mais aussi pour permettre à chacun de comprendre ce qui le lie à cet endroit.
Ce mystère du papier peint et le passage d'une femme tous les jours à la même heure devant la grille de la maison sont le prétexte à une évocation de la famille, des liens qui unissent chacun ou parfois les éloignent, mais aussi de la transmission que ce soit la transmission familiale ou celle qui passe par un lieu. Les lieux peuvent être porteurs de joie ou de peine.
Quelle est sympa cette famille qui se retrouve au moment de prendre une décision importante, chacune très représentative d'une époque.
J'ai particulièrement aimé les illustrations qui collent tout à fait au récit, appréciant les variations de luminosité et en particulier les ombres, les jeux de lumière du soleil suivant les moments de la journée, les lieux. J'ai aimé parfois l'absence de texte, les images, expressions, les silences se suffisant à eux-mêmes car il flotte finalement dans cet album une ambiance, un parfum, un je ne sais quoi de très attachant et touchant.
Venez séjourner aux Trémières avec cette famille avec ses joies et ses peines, on pousse la porte, on s'installe sur la terrasse et on s'imprègne des lieux. On les écoute, on se fait discret pour ne pas être importun, on respire les odeurs de cette maison fermée une grande partie de l'année, on assiste aux retrouvailles familiales et amicales, retrouvant avec eux tant de scènes vécues.
Lien : https://mumudanslebocage.wor..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
antigoneCH
  19 juin 2019
Voici une BD qui arrive à point nommé pour vous donner envie d'été… On rentre en effet très vite dans le coeur de cette famille venue une dernière fois profiter de leur maison de la plage. Oncle Albert veut sa part de la maison, ce qui signifie vendre. Mais son envie ne tombe pas très bien après le décès de Thomas dont Julie attend un enfant. Julie et sa cousine Coline ouvrent la maison et attendent la famille. Les souvenirs refluent. Il y a par exemple cette tapisserie à l'étage qu'il ne fallait pas toucher, selon le voeu de grand-mère Lucette. Il y a aussi cette femme qui passe devant la grille tous les jours à 11h55, donnant le signal du repas à faire. La famille comprend bien que l'Oncle Albert veuille rejoindre son fils parti aux Etats-unis mais personne ne souhaite réellement laisser cette maison pleine de jolis souvenirs à quelqu'un d'autre. le dessin de l'album est tout en rondeur, les visages doux, comme l'ambiance qui règne autour de Julie, en deuil de son compagnon et enceinte de sept mois et demi, que l'on cherche à protéger de ces désagréments matériels. La lecture de cet album est un réel plaisir et lorsque la narration bascule en 1968 puis en 1959 le lecteur sait qu'il va enfin tout connaître des histoires qui unissent les êtres liés à cette maison, et dont les traces sont encore vivantes en 2018. Cet album est un joli voyage au pays des vacances en famille, mais aussi un hymne à l'amour, qui rime parfois avec toujours…
Lien : https://leslecturesdantigone..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
LourseLit
  09 juin 2019
Cette BD a des coloris assez doux et plusieurs teintes d'images s'alternent dans l'album au gré des époques évoquées, on ressent alors à travers le sépia les époques plus anciennes, un procédé tout simple mais qui m'a plu, ça a beaucoup de sens dans cette histoire.
L'histoire justement c'est celle de cette maison, à travers les temps et d'une famille à l'autre. La maison a changé de mains autour d'une promesse de la nouvelle famille aux anciens propriétaires : ne pas repeindre la chambre jaune ? Mais que cache-t-elle donc ? On va le découvrir à travers l'histoire de la petite fille à la chambre jaune justement, une petite fille qui avait pris plaisir à choisir son papier peint, qui avait découvert avec joie cette maison de vacances et qui s'y était fait un copain.
C'est une lecture qui est une bouffée d'oxygène, on se sent nous aussi transportés au bord de la mer, dans l'ambiance de cette maison de vacances, au sein de cette famille réunie que l'on découvre sur la couverture. J'ai aimé l'idée de la transmission familiale, du patrimoine partagé et du poids que cela représente pour cette famille de conserver la maison et l'entretenir.
Lien : https://liseusehyperfertile...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

critiques presse (4)
BDZoom   07 juin 2019
Le récit est très bien mené, attachant, et on entre très vite en sympathie avec les personnages, nombreux et divers, petits et grands composant peu à peu une jolie brochette de portraits.
Lire la critique sur le site : BDZoom
Sceneario   03 juin 2019
Aucun artifice : tout est dans le registre de la simplicité et de l'authenticité. Mais tout est aussi efficace qu'une vague lancée sur un château de sable. Ou que la tristesse sur un cœur blessé...
Lire la critique sur le site : Sceneario
BoDoi   10 mai 2019
L’intrigue est simple, certes, mais elle sonne juste, par des personnages crédibles et des dialogues bien tournés [...] Un joli roman graphique, classique, tout public et soigné.

Lire la critique sur le site : BoDoi
BDGest   06 mai 2019
Avec douceur et tendresse La maison de la plage aborde sans artifice les joies et les chagrins qui durent bien plus qu’un déjeuner de soleil.
Lire la critique sur le site : BDGest
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
beamag87beamag87   01 juillet 2019
-Par contre, une chose importante: on ne repeint pas la chambre jaune.
Celle avec les montgolfières. Elle reste comme ça.
-Encore une de tes lubies, ma chérie?
-Pas du tout, une promesse, c'est une promesse, point.
Commenter  J’apprécie          00
Lire un extrait
Videos de Séverine Vidal (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Séverine Vidal
http://www.librairiedialogues.fr/ Adeline nous propose ses coups de c?ur du rayon Bandes dessinées : "La recomposition des mondes" d'Alessandro Pignocchi (Le Seuil), "La maison de la plage" de Séverine Vidal et Victor L. Pinel (Marabulles), "L'Extraordinaire Abécédaire de Zoé Marmelade" de Guillaume Bianco et Marie Pommepuy (Soleil). Réalisation : Ronan Loup. Questions posées par : Laurence Bellon.
Retrouvez nous aussi sur : Facebook : https://www.facebook.com/librairie.dialogues/ Twitter : https://twitter.com/dialogues Instagram : https://www.instagram.com/librairiedialogues/
autres livres classés : generationsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

la meilleur nuit de tout les temps

Comment s'appelle la copine de Raphaël ?

Sarah
Pauline
Colombe
Rachel

3 questions
18 lecteurs ont répondu
Thème : La meilleure nuit de tous les temps de Séverine VidalCréer un quiz sur ce livre