AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
>

Critique de blamblinou


blamblinou
  22 février 2021
Le Plongeon, c'est celui d'Yvonne, 80 ans, qui sombre dans les affres de la vieillesse… Contrainte de quitter la maison qu'elle a habitée durant de longues décennies, la voici qui arrive en EHPAD, se disant que ça y est, la fin de sa vie approche inéluctablement. le changement est rude pour elle qui semble pourtant encore pleine de vie ! Oui, car nous, comme elle, avons une vision de l'EHPAD comme d'un mouroir, empli de personnes âgées qui ne sont plus que les ombres d'elles-mêmes. Et pourtant, la vie a encore bien des surprises à offrir à Yvonne, et ce qu'elle croit être la fin de sa vie pourrait bien être en fait le début d'une nouvelle vie, tout aussi savoureuse que la précédente.

"De beaux volumes, mais tout à refaire". Phrase prononcée par le jeune couple qui va acheter sa maison, appropriée par Yvonne, lorsqu'elle se regarde nue dans la glace, dépitée. Cette phrase à elle seule, donne le ton. Cet ouvrage est sans concessions, il ne nous cache rien de ce qui arrive à ces corps âgés, usés par la vie. Et en même temps, le dessin les sublime, les rend extrêmement touchants. On lit dans cette phrase aussi tout l'humour présent dans cette BD. Toujours sur le fil du rasoir, cet humour puise sa source dans des situations douloureuses, mais prend le contrepied pour leur apporter une malice insoupçonnée, bienvenue. Lors de cette lecture, on est toujours entre larmes et rire, et parfois les deux se mêlent : au milieu des larmes d'émotion pure, un petit trait de malice vient nous tirer un sourire, de ceux qui s'étirent jusqu'aux oreilles, et réchauffent les coeurs. C'est cela qui fait la force de cette BD, tant dans les textes que dans les illustrations : le ton est toujours d'une grande justesse, et vient nous toucher au plus profond de nos coeurs. Les encarts narratifs, notamment, nous percutent de plein fouet. En quelques phrases, Séverine Vidal nous fait toucher du doigt les angoisses sourdes de ceux dont la vie arrive sur son déclin. Et devant ces mots, impossible de rester insensibles.

En plus d'être si touchante, cette bande-dessinée me semble être nécessaire. Elle aborde des sujets trop rares dans le monde littéraire, et plus encore dans le milieu de la BD. le vieillissement des corps et la perte d'autonomie, mais cela signifie-t-il forcément que les personnes âgées ne peuvent plus rien ressentir ? Rien n'est moins sûr. La peur de perdre la mémoire, comment appréhender les troubles mentaux liés à la sénilité ? Puisqu'on est dans un EHPAD, le manque de personnel est bien sûr soulevé, et pourtant, les soignants dont c'est la vocation nous paraissent d'une humanité héroïque. Bien sûr, ce n'est pas un essai sur la fin de vie que je vous présente, mais bien une BD, un divertissement. Elle ne prétend donc pas répondre à toutes ces questions. Simplement, elle nous aide à avoir moins peur de nous les poser.

Le plongeon, c'est un véritable bijou, à mettre entre toutes les mains. Des mains ridées, pour leur dire que d'autres choses que la morosité les attendent encore. Des mains toutes jeunes, pour les rapprocher de leurs aînés, dont le vieillissement peut souvent intimider. Des mains abîmées par le service, aussi, de ceux qui s'inquiètent pour leurs parents vieillissants, qui ne savent comment les accompagner au mieux. Un avertissement tout de même : vous risquez d'y verser quelques larmes… mais pas uniquement de tristesse !
Commenter  J’apprécie          40



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (4)voir plus