AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2352843014
Éditeur : Editions du Jasmin (19/02/2016)

Note moyenne : 3.67/5 (sur 3 notes)
Résumé :
D’un côté il y a Harry Pitman, un jeune Californien qui découvre à la faveur de révélations de sa mère mourante et d’une analyse ADN que ses origines ne sont pas celles qu’il croyait, et qui décide d’aller jusqu’au bout pour résoudre le mystère. De l’autre, Paul Massat, un lieutenant de police se retrouvant à son corps défendant à la tête de son commissariat et confronté à la mort naturelle d’un homme dans un lieu où il n’aurait pas dû se trouver – une mort qui s’av... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
sabine59
  25 octobre 2017

Un policier comme je les aime, rythmé, crédible, bien écrit, avec une bonne dose d'humour! Je ne connaissais pas Gilles Vidal, libraire a l'origine, qui a pourtant un certain nombre de livres à son actif, merci à Babelio et aux éditions du Jasmin de me l'avoir fait découvrir.
On voyage beaucoup dans ce roman: d'abord, on part de Californie. Harry Pitman, la trentaine, vivant à Santa Barbara, apprend que son vrai père était un polonais dissident qui avait dû fuir le régime communiste et qu'il a été assassiné. Il veut en savoir plus , surtout qu'on le menace, lui intimant de renoncer à ses recherches. Il retourne alors dans le pays de ses racines paternelles. Grâce à des contacts et l'aide de la jolie Kinga, journaliste, une piste le mène cette fois dans les Vosges, où l'on a tué son père, alors qu'il travaillait dans une scierie.
Parallèlement, on suit le parcours de Paul Massat, policier à Solieu,près de l'endroit où le crime a eu lieu en 1985. Son père écrivain s'avérera avoir un lien avec ces faits anciens qui ressurgissent de sa mémoire...
J'ai bien apprécié cette histoire, intéressante à plusieurs points de vue: les personnages sont brossés avec justesse et sens du détail. L'auteur a un réel don pour nous les rendre présents par des descriptions saisissantes de vérité. Des sujets passionnants sont abordés comme les agents infiltrés , menant double jeu, les rapports familiaux difficiles, les mécanismes de défense surprenants de la mémoire, les différentes formes d'amnésie ( cela m'a toujours fascinée).
Et le ton humoristique, qui perce bien souvent au fil des pages, m'a plu et souvent fait sourire.
Bref, je pense ne pas en avoir fini avec Gilles Vidal. Est-ce qu'un babeliote l'ayant déjà lu pourrait me conseiller un autre de ses livres? J'attends vos suggestions!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
nathiec44
  13 novembre 2017
Un roman policier qui débute de manière assez classique : l'auteur présente les personnages, plante le décor, utilise la technique de camper deux intrigues, aux antipodes l'une de l'autre pour finalement les recouper au fil du récit.
Le lecteur fait d'abord la connaissance d'Harry, californien aisé à la tête d'une startup qu'il a fondée quatre années auparavant et qu'il décide de quitter, lassitude, envie d'autre chose mais surtout il doit prendre connaissance du contenu d'une mystérieuse enveloppe qui va lui révéler la vérité sur son père biologique. le passé refait surface et de fil en aiguille, Harry va partir enquêter en Pologne, patrie de son père biologique naguère assassiné. Il s'aperçoit très vite qu'il n'est pas le bienvenu à déterrer le passé.
De l'autre côté de l'atlantique, dans les Vosges, Paul, flic aux prises avec un divorce difficile, doit résoudre un meurtre mystérieux. Il fait accidentellement (au sens propre comme figuré) la connaissance d'Agathe dont le père n'est autre que l'homme assassiné. le lecteur croise aussi le chemin de Jules, le père de Paul qui vit reclus en pleine nature, ne trouve plus l'inspiration pour écrire les romans qu'il écrivait jadis.
Bien entendu le passé et le présent des uns et des autres vont se croiser et je me suis surprise à émettre des suppositions, entraînée par le flot des révélations et le rythme des chapitres, vifs et bien articulés. Gilles VIDAL nous entraine au coeur de l'Europe après la chute du mur, perte de repères, sort des opposants, des agents doubles, passage du régime communiste à une économie de marché, le tout bien mixé avec l'intrigue.
Un polar à dévorer et un auteur à lire sans tarder, découvert grâce à la Masse critique Babelio et les Editions Jasmin.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
LauBlue
  28 octobre 2017
Californie, Varsovie, les Vosges. On voyage pas mal dans Les sentiers de la nuit. Nous suivons deux personnages, Harry Pitman, à la recherche de ses racines et Paul Massat, flic à Solieu. Deux hommes qui ne se croisent pas, dont le parcours et la vie diffèrent et pourtant au final se dessine un lien qui fait resurgir une vieille histoire oubliée. Sans réel suspens, la lecture est néanmoins prenante, le style fluide, agréable. On n'est pas dans un thriller, ni dans un roman noir, c'est un polar que je qualifierai de positif si le genre existait, et au fil de la lecture ce sont les personnages et leur vécu plus que l'intrigue qui accrochent le lecteur, car Gilles Vidal concentre son intrigue sur eux et sait rendre chaque personnage attachant.
Au final, un roman dont on ne boude pas le plaisir.
Lu dans le cadre d'une masse critique, je remercie les Éditions du Jasmin et Babelio pour la lecture offerte.
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
sabine59sabine59   25 octobre 2017
Écrire, il n'avait pourtant jamais aimé que cela , il ne savait d'ailleurs faire que cela, se laisser bercer par le murmure des phrases assouplies après rumination, se prêter au jeu des limes adoucissantes sur les crêtes des mots jusqu'à parvenir à la musique de style voulue. Il aimait aussi les personnages qu'il créait, s'attachait profondément à eux. (...) Oui, l'écriture était sa vie, la vie, une béquille de vie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          81
sabine59sabine59   24 octobre 2017
Madame Thevenet ricana, laissant entrevoir à ses hôtes une denture digne des meilleures affiches de films d'épouvante. On se demandait comment elle parvenait à mâcher ne serait-ce qu'une frite.
Commenter  J’apprécie          111
LauBlueLauBlue   25 octobre 2017
Quand le passé devient trop lourd à porter, il faut savoir s’asseoir, seul dans le noir. Un proverbe a beau dire « Laisse aller le passé et le passé te laissera aller », ce n’était pas vrai. Surtout quand les choses oubliées venaient crevés les limbes de la mémoire.
Commenter  J’apprécie          40
sabine59sabine59   25 octobre 2017
Une phrase de Paul Auster, un écrivain dont il avait lu beaucoup de livres dans son adolescence, lui revint à l'esprit:" Seule l'obscurité a le pouvoir d'ouvrir au monde le coeur d'un homme."
Commenter  J’apprécie          30
autres livres classés : romans policiers et polarsVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Quiz sur le livre "Le sang des morts" de Gilles Vidal.

Où Margot trouve-t-elle un cadavre au début du roman ?

sur sa terrasse
dans sa voiture
dans sa piscine

10 questions
1 lecteurs ont répondu
Thème : Le sang des morts de Gilles VidalCréer un quiz sur ce livre