AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2749914876
Éditeur : Michel Lafon (17/11/2011)

Note moyenne : 4.27/5 (sur 13 notes)
Résumé :

Edmond Vidal a 17 ans lorsque sa destinée bascule, à la suite du vol d’un cageot de cerises. Véritable « blouson noir », le jeune homme n’est pas le dernier à se jeter dans une bagarre. Plusieurs fois arrêté mais jamais incarcéré, cette fois-ci, il n’y coupera pas : 63 jours de prison ferme !

Pour Edmond, le coup est dur. « Momon », comme on le surnomme, découvre alors le monde carcéral… et celui du grand banditisme. Il rencontre notamment Pi... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Bonheur_Lecture
  06 septembre 2013
Un homme : Edmond Vidal, un fait : Un vol de cerises à l'étalage … Et c'est parti pour 360 pages de bonheur, 360 pages pour comprendre ce qui a marqué ma ville natale et actuelle à la fin des années1960, l'histoire du « Gang des Lyonnais ».
Il est vrai que maintenant, on ne parle plus beaucoup de ces faits qui ont pourtant marqué la France entière dans les années 1960 … Mais étant native de cette ville mais surtout passionnée et assoiffée d'apprendre à ce sujet-là, sur cet homme-là, me voilà lancée dans le récit de la vie d'Edmond Vidal.
Edmond Vidal, surnommé « Momon », est un jeune homme d'origine gitane vivant à Lyon. Une jeunesse pas facile mais tout de même assez droite … Jusqu'à cette fameuse bêtise, quelque chose dont on se moquerait aujourd'hui, ce fait qui nous ait devenu banal dans notre société actuelle : un vol de cerise à l'étalage. En effet, Edmond Vidal accompagné de ses copains vont passer dans une rue et découvrir des cagettes de cerises à l'entrée d'une porte cochère. Une petite fringale et une soudaine envie de frimer avec les copains vont tout déclencher …
Dénoncés et arrêtés par la police, Momon et sa bande vont écoper de 63 jours de prison et c'est précisément ici que tout va débuter … Edmond Vidal, encore mineur, va connaître le milieu carcéral et les dures lois qu'il entraîne. Certaines rencontres vont l'aider à s'en sortir, à supporter cet enferment, à se faire respecter … Puis vint le jour de sa sortie … Momon profitera donc de sa famille mais reverra aussi ses connaissances du milieu carcéral, qui, au fil du temps, vont lui faire confiance et lui proposer certaines « actions » afin de ne manquer de rien, sa réinsertion étant difficile.
Momon ne reculant devant rien, va donc se lancer dans ce qu'on appelle « le grand banditisme » en commettant des délits, toujours plus importants, des petits braquages, puis des plus gros comme celui de la Poste de Strasbourg, qui nécessitera de nombreuses heures de repérages, de structuration mais aussi d'adrénaline, mais aussi des attaques à la personne ou encore des règlements de compte … Edmond Vidal, enchaînera les condamnations, les mois de prison où sa femme sera également incarcérée pour complicité …
Malgré tout cela, qui peut paraître bien logique, car la loi explique que tout délit doit être puni, je découvre au fil des pages qu'Edmond Vidal est un grand homme, au grand coeur, qu'il est père de famille et qu'il aime ses enfants plus que tout. Il nous explique du coup la dureté de l'enfermement, l'éloignement avec ses enfants, sa femme, qu'il a du mal à accepter. C'est un homme plein de souffrances malgré son passé de « héros » qui ne se plaint jamais, qui accepte son passé. Derrière cette grande carrure se montre un homme sensible mais tout aussi respectable, qui décrit un problème de société actuel, la réinsertion des personnes incarcérées.
Vous allez me dire, c'est bien fait pour eux, ils n'avaient qu'à pas faire de bêtises, mais moi, je trouve que tout le monde a le droit à une seconde chance, tout le monde a le droit à un moment de faiblesse dans sa vie. du vol de cerises à l'étalage, Edmond Vidal est passé au statut d'un des plus grands bandits de France, en 63 jours de prison ! Dans son livre, il raconte son ascension, sa soif de ces braquages qu'il considère comme une drogue à laquelle on devient accro et dont on ne peut plus se passer, non pas pour l'argent, parce qu'il en avait assez, même si, me diriez-vous, on en veut toujours plus, mais pour cette adrénaline que cela lui procure. C'est un témoignage très bien écrit, Edmond Vidal sait se faire apprécier et dans chacun des délits, il nous emporte avec lui et nous retranscrit ses faits et gestes de manière à ce que l'on se sente entièrement dans l'action nous aussi. C'est ce qui fait que j'ai beaucoup apprécié le livre, principalement, en plus d'apprécier l'homme qu'il est.
En ce qui concerne les points négatifs, parce que même si ce fut un coup de coeur pour moi, il y en a eu quand même, c'est que je ne trouve pas que cela soit objectif, comme dans toutes autobiographies d'ailleurs. le Gang des Lyonnais reste un mystère sur certaines choses et nous ne savons pas si Edmond Vidal raconte tout ce qu'il sait. Parce que dans ce milieu-là, tout le monde sait que la discrétion est de mise. de plus, je trouve que l'on n'en apprend pas assez sur le Gang des Lyonnais, pour les mêmes raisons que celles citées juste au-dessus je pense et puis aussi parce que c'est son autobiographie.
Sinon, pour finir, je trouve donc que ce livre est très bien écrit, et retrace assez bien sa vie, mais il ne faut pas débuter avec ce livre où alors, ne pas en rester là pour comprendre la véritable histoire du Gang des Lyonnais.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          65
maxF
  02 août 2017
Pour une poignée de cerises est une oeuvre touchante. Derrière le braqueur malin se dévoile progressivement un homme sensible qui a du respect pour autrui et qui a le sens des valeurs. On découvre aussi toute une époque avec les descriptions des "braquos". Les repérages sont longuement décrits sans qu'on s'ennuie une seule seconde.
En bref, il s'agit d'une oeuvre autobiographique singulière que je vous invite fortement à découvrir... même si vous avez vu le film d'Olivier Marchal.
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
Bonheur_LectureBonheur_Lecture   06 septembre 2013
Mon défenseur, Maître Jean Bonnard vient me voir. Il défend toute l'équipe "du vol de cerises" et a demandé la liberté provisoire pour tous. Ce jeune avocat me connait depuis que je suis môme, avec d'autres étudiants, il s'occupait d'accompagner les jeunes gitans en colonie de vacances. L'air sérieux avec ses petites lunettes et ses cheveux en brosse, il m'assure que je vais sortir prochainement. Je ne me doute pas, à ce moment là, que 15 ans plus tard il viendra au procès du "gang des Lyonnais" dire aux jurés : "Je ne plaide pas pour Edmond Vidal parce que c'est un ami ... On ne décortique pas le cœur d'un ami."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Bonheur_LectureBonheur_Lecture   06 septembre 2013
Le travail en usine ne me convenant pas, je me suis associé avec un ferrailleur de quarante ans, Marcel Fischer, un vieux du "milieu" lyonnais. C'est par lui, pour la première fois, que j'ai entendu parler du "milieu". Pour moi, tout cela était mystérieux et ne signifiait pas grand chose. Du moins jusqu'au jour ... du vol de cerises ! Non pas sur un arbre mais à l'étalage. Sans ce vol "criminel", sans la bêtise de ce juge d'instruction qui me fit écrouer, jamais je n'aurais connu ce que l'on appelle le grand banditisme...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Bonheur_LectureBonheur_Lecture   06 septembre 2013
Peu de mots suffisent à définir l'homme : amitié, droiture, respect des règles de conduite. Même s'il a dérapé, il ne s'apitoie jamais sur son sort et ne se gargarise pas de ses exploits. C'est un homme en souffrance qui assume sans rien regretter. C'est ce qui en fait un mec bien.
Commenter  J’apprécie          90
Bonheur_LectureBonheur_Lecture   06 septembre 2013
Nous passons a des attaques sur la personne. Plus risquées et nécessitant plus d'organisation.
Lors de ces braquages, je découvre une sensation nouvelle. Une excitation d'abord, puis une sensation de bien être, de plénitude. Ce sentiment opère comme une drogue, et il sera souvent l'un des moteurs de mes actes, davantage que l'argent.
Sans le savoir, je viens de mettre le doigt dans un engrenage terrible où le plaisir interdit devient plus fort que la raison.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Bonheur_LectureBonheur_Lecture   06 septembre 2013
Les souvenirs affluent dans ma mémoire. Je n'ai rien oublié. Pas une seconde, pas une minute. Ressasser le passé me fait parfois souffrir. Il y a eu tant de douleur et tant de peine.
Commenter  J’apprécie          50
Videos de Edmond Vidal (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Edmond Vidal
"Les Lyonnais" (2011), film d'Olivier Marchal. Avec Gérard LANVIN, Dimitri STOROGE
autres livres classés : prisonsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr

Autres livres de Edmond Vidal (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
695 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre