AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
3,44

sur 71 notes
5
2 avis
4
9 avis
3
8 avis
2
5 avis
1
1 avis
iris29
  02 juillet 2021
Dans " Confessions d'une fan de Jane Austen, Courtney, jeune américaine atterrissait au dix-neuvième siècle dans la peau de Miss Jane Mansfield, dans " Tribulations..." , c'est le contraire, c'est Jane qui atterrit au vingt et unième siècle à Los Angeles... On commence par celui qu'on veut mais c'est plus amusant de lire les deux qu'un seul , Ils se répondent mutuellement et l'exercice est certes ludique , mais aussi, périlleux. Il faut que tout s'enclenche bien.
Jane attérit dans la vie bordélique (mais au combien banale au 21° siècle) de Courney, et elle aussi va y mettre de l'ordre. Laurie Viera Rigler pointe (doucement) du doigt ,les travers de notre époque. Courtney est exploitée en tant qu'assistante par son boss, elle se remettrait bien avec son ex à la fidélité élastique.
Le bilan des choses est légèrement amer: au dix-neuvième une jeune fille bien née est protégée financièrement d'abord par les hommes de sa famille , puis par son mari, elle ne connaît pas les galères et autres claques dans la gueule qu'on se prend dans une carrière professionnelle. Mais elle n'a aucune liberté, et ne décide de rien. Mais ça , c'est si elle a de l'argent, parce que la condition de domestique n'est pas enviable...
Au vingt et unième siècle, on est "les égales "des hommes, avec tout ce que ça comporte de liberté et de danger.
Dans les deux cas , il y a du bon, et du mauvais. Je ne vous dirai pas quelle vie , elles ont choisi, et d'ailleurs peuvent-elles choisir ?
C'est une lecture légère et divertissante, qui rend bien hommage à Jane Austen qui est citée maintes fois. Elle aurait pu être plus percutante, plus engagée, on reste dans le divertissement.
J'ai une préférence pour " Les Confessions", question d'époque...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          440
Phoenicia
  30 mai 2019
Tribulations d'une fan de Jane Austen est le tome parallèle ( ce n'est en rien une suite, les deux peuvent se lire dans le sens que l'on veut) de Confessions d'une Fan de Jane Austen. Jane Mansfield se retrouve projetée dans le corps de Courtney Stone. Sauf que Jane vient du Somerset a XIXe siècle et Courtney vit à LA au XXIe siècle. le choc est rude. Jane doit s'adapter dans ce monde où les convenances sont différentes des siennes, où ce qui commun ici est inacceptable chez elle. La vie de Courtney est en plus un vrai bazar : exploitée au travail, trompée par son fiancée et trahie par son meilleur ami. Bref, il faut remettre de l'ordre dans tout cela.

J'ai beaucoup plus apprécié ce tome. Je trouve le personnage de Jane attachant, bien plus que celui de Courtney. Elle essaye réellement de s'adapter à ce monde et cela donne lieu à plein de petits détails qui nous font sourire. Cette fois l'objectif est clairement expliqué : il faut remettre de l'ordre dans la vie de Courtney. Il n'y a pas de flou comme dans l'autre tome, l'objectif est clair, indiqué. Après, forcément, la fin est prévisible mais on ne lit pas ce genre de littérature si on veut un suspens insoutenable sur le devenir de nos personnages. Enfin, comme le titre l'indique, Jane Austen est présente. Ses titres, sa vie. Bref, quand je ferme ce livre, j'ai envie de me replonger dans un de ces 6 romans... Pour bientôt je pense!
J'émets juste un petit bémol sur le dernier chapitre, un peu confus.

Challenge Multi-défis 2019
Challenge le tour du scrabble en 80 jours (5e éd)
Challenge Mauvais Genres
Challenge 50 objets 2019/2020
Challenge Séries
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          232
nekomusume
  27 mars 2014
Bon j'avoue, Jane Austen dans le titre, j'ai craqué, j'ai acheté....

Ce n'est pas le genre de livre que j'achète d'habitude mais pourquoi pas? L'histoire est sympathique: un échange de corps entre deux fan de Jane Austen mais vivant à des époques différentes. alors forcément quand Jane Mansfield (pas la pin-up des années 50 mais une jeune fille de la noblesse anglaise de l'époque régence) se réveille dans le corps de Courtney Stone, trentenaire qui vient de rompre ses fiançailles avec Franck un coureur de jupon invétéré à Hollywood au XXIème siècle... le choc des cultures est assez rude. J'ai beaucoup aimé la façon dont est décrit la découverte des inventions et moeurs de notre époque par une personne dans la vie est rythmée par des convenances d'un autre siècle. Bien entendu, les livres (et les films) de Jane Austen sont au coeur de l'histoire. Références, citations, qu'aurait fait tel ou tel personnage dans cette situation? Bref un moment sympa à revisiter l'oeuvre. après pour le fond de l'histoire c'est de la chick-lit classique...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
Lizzy135
  12 juillet 2014
Celui-ci est beaucoup plus divertissant.
Le vocabulaire du 19ème est respecté. Il y a un vrai contraste qu'on ne retrouve pas vraiment dans l'autre roman. Il y a une évolution du personnage qui doit s'adapter à l'époque d'aujourd'hui et on se rend compte que ce n'est pas si simple quand on n'évolue pas avec son siècle.
On peut aussi se poser les questions : qu'est-ce qui est utile? Qu'est qui est plutôt gadget? ect...

Après réflexion en plus d'être divertissant, il est intéressant.
Commenter  J’apprécie          40
Pois0n
  26 juillet 2020
Après « Confessions d'une fan de Jane Austen », qui suivait les aventures de la moderne Courtney dans la peau de Jane en 1813, voici le tome paru deux ans plus tard en VO, suivant en simultané les aventures de Jane en 2009.

Le premier volet s'était avéré plaisant de bout en bout, mais gâché par une fin aussi cryptique que bâclée. Bonne nouvelle : si l'on ne comprend toujours pas le « comment » à l'issue de celui-ci (ce qui n'a, tout compte fait, pas grande importance), au moins est-on enfin éclairé sur ce qu'il s'est passé à la fin du précédent. Et même le « pourquoi » de cette confusion.

Autre bonne nouvelle : Laurie Viera Rigler parvient habilement à éviter de tomber dans la redite. Là où Courtney se retrouvait dans un univers qui n'était pas le sien, sans pour autant lui être tout à fait inconnu, Jane, elle, se retrouve catapultée à une époque dont elle ne connaît rien et où elle a tout à apprendre, de l'usage de la chasse d'eau au fonctionnement de l'électricité, sans parler des moeurs qui ont quelque peu changé en l'espace de deux siècles. Et, contrairement à Courtney dont l'objectif tout au long de son histoire était de rentrer chez elle, Jane fait d'emblée le deuil de son ancienne vie. Et de ses proches. Un peu trop rapidement d'ailleurs, ceci dit, vu le capharnaüm qu'est la vie de Courtney, elle n'a pas vraiment le temps de s'appesantir là-dessus...

Car il s'agit tout de même d'un tome miroir. Là où Courtney s'adaptait plutôt rapidement à sa nouvelle vie, plus de la moitié de ce second volet est consacré à la même phase chez Jane. Et autant le dire tout de suite : c'est LONGUET. Jane découvre les joies et inconvénients du monde moderne ainsi que l'entourage de Courtney pendant près de 200 pages, durant lesquelles ses « amies » la mettent en garde contre Frank et Wes tout en la prenant pour une folle, en boucle, sans que rien n'avance d'un poil, là où le premier tome s'avérait fluide et accrocheur d'un bout à l'autre.

Ceci dit, en dehors de ce démarrage digne d'un vieux diesel, cet opus surpasse son aîné sur plusieurs points. A commencer par une intrigue plus riche. Là où Courtney, au 19e siècle, n'avait rien d'autre à faire que de se laisser vivre en supportant la mère de Jane et en tentant de voir clair dans le comportement d'Edgeworth, Jane se retrouve à devoir gérer sa vie entière toute seule : travail, factures, repas, relations... Hors de tout contrôle parental, celles-ci sont chaotiques, entre les « amies » plus critiques qu'autre chose, l'ex prêt à tout pour revenir dans sa vie et Wes, dont les actes sont à l'opposé des mises en garde qu'elle reçoit contre lui. Heureusement qu'il y a aussi Deepa, qui, de simple connaissance de Courtney, devient pour Jane un soutien précieux et à l'écoute, et qui ne la juge jamais. On est loin de l'amitié somme toute superficielle qui la reliait à Mary deux siècles plus tôt.

Vous l'aurez compris, si Courtney devait éclaircir le mystère Edgeworth, Jane se doit de découvrir les véritables intentions de Wes. Mais là où Edgeworth n'était finalement pas très présent dans l'histoire précédente, Wes se trouve au centre de celle-ci. Et Wes est un sucre. Vraiment. Aux petits soins pour Jane/Courtney sans l'étouffer pour autant, patient, compréhensif, on comprend que Jane soit paumée quand on lui dit qu'elle doit s'en méfier. D'habitude en littérature, je préfère les bad boys rebelles, mais impossible de ne pas fondre pour Wes, qui est pourtant tout l'inverse !

Les oeuvres de Jane Austen sont aussi beaucoup plus présentes dans le roman (il faut dire qu'en 1813, il n'en existait que deux, alors quand Jane en découvre quatre de plus ainsi que les adaptations cinématographiques, c'est la fête). Je vais vous faire une confidence : je n'ai pas pu saisir toutes les références, l'intégrale des romans de la grande dame trônant dans ma PAL, mais n'ayant lu que les adaptations en manga d'Orgueil et Préjugés ainsi que d'Emma. Mais il est agréable de voir le sujet aussi bien intégré à l'histoire ; on sent à quel point Jane est fan, davantage qu'avec Courtney.
Le fantastique, lui aussi, est mieux exploité (d'ailleurs, on est désormais sûrs qu'il s'agit de fantastique et non d'autre chose !).

Bref, « Tribulations d'une fan de Jane Austen » reprend et améliore la recette de son aîné, corrige même son plus gros couac, mais perd hélas au passage le rythme prenant qui en rendait la lecture si addictive. Ceci dit, on passe un bon moment quand même.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
CelineCDI
  18 juillet 2018
Dans la série "Lisons des livres de greluches pour les vacances", j'ai tenté celui-là et j'avoue que je suis assez déçue dans l'ensemble. Pas très bien écrit (je suis gentille), personnages caricaturaux à l'extrême, incohérences et facilités pour résoudre des problèmes liés au voyage dans le temps de l'héroïne de l'histoire, bref, ça se lit jusqu'au bout mais je ne suis pas convaincue.
Heureusement qu'il y a Jane Austen ! :-)
Commenter  J’apprécie          30
ptitelily01
  26 avril 2017
Cela fait un moment que ce livre traîne dans ma PAL, j'avais déjà lu le miroir de celui-ci, que j'ai nettement plus aimé. Je trouve celui-là beaucoup moins sympathique à lire, le fait que Jane se retrouver dans le corps de Courtney donc dans le futur pour Jane, c'est moins drôle. Surtout que je trouve le début du livre vraiment long et limite un peu lourd sur le fait que Courtney/Jane soit amnésique. Il faut vraiment attendre la moitié du livre pour enfin entrer dans l'action et avoir une Jane beaucoup plus intéressante que pleurnicheuse. Je trouve ce côté du miroir bien trop simple et pas assez développé ou alors trop sur certaines choses et pas assez sur d'autres. Je me suis quand même énormément ennuyé au point de lire en diagonale assez régulièrement. Et pourtant rien ne me poussait à l'abandon. Parce que finalement, cela reste assez intéressant et intrigant. Puis il faut dire que j'avais ce besoin de savoir si elle pardonnerait à l'ex-fiancé odieux ou si elle se laisserait conquérir par le gentil Wes. le côté fleur bleue a pris le dessus. Comme je le disais plus haut cela devient vraiment intéressant quand Jane commence à prendre en main la vie de Courtney, les choses s'enchaînent assez rapidement et j'ai moins cette impression de tourner en rond ou de répétition. C'est d'ailleurs dommage que cela ne swing pas un peu plus, mais cela reste en phase avec le personnage qui vient d'époque donc cela est beaucoup moins dérangeant.


En conclusion, forcément un peu déçue, il a fallu attendre la moitié du livre pour avoir enfin de l'action et du mouvement. L'avant, c'est juste du « je tourne en rond » et pleins de répétition gavant. Après, c'est une histoire sympathique, même si Jane est trop centrée sur elle-même. D'ailleurs le tout passent au second plan et c'est assez dommage, on a que ses jérémiades. Mais le livre apporte son lot d'actions et de rebondissements, donc il reste assez attractif. Je vous conseille vraiment d'aller voir d'autre avis que le mien sur divers sites de lectures ou blog.
Lien : https://plaisirdelire69.blog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
pioucorinne
  21 novembre 2014
Je n'ai pas lu "confession d'une fan de Jane Austen" .
Le début semblait prometteur puis j'ai commencé à m'ennuyer, je ne voyais plus trop le rapport avec Jane Austen, je n'ai pas eu la patience de lire le livre jusqu'au bout
Commenter  J’apprécie          30
Melieetleslivres
  02 mai 2019
Je n'allais sûrement pas laisser de côté le deuxième volet de ce "double" roman, le contraire, le pendant de Confessions d'une fan de Jane Austen ! Cette fois c'est Jane, la jeune femme du XIXe siècle qui se trouve propulsée à notre époque.
"Ma vie monotone qui se résumait à lire Jane Austen et à broder est soudainement bouleversée lorsque je me réveille au XXIe siècle. Il semblerait que je me sois retrouvée par je ne sais quel coup du sort dans le corps d'une autre jeune femme dont la vie paraît bien mouvementée. ... Comment peut-on porter des tenues si légères pour se rendre à un rendez-vous galant, et qui plus est, sans chaperon ! Et je ne suis pas au bout de mes surprises : dans ce monde étourdissant, chacun s'autorise des libertés que les dames de mon époque n'auraient jamais osé imaginer ! Et que penser de Wes, jeune homme charmant et tout aussi intrigant que celui qui m'a brisé le coeur...."

Dans le premier roman de Laurie Viera Rigler, Confessions d'une Fan de Jane Austen, la fan d'Austen du 21ème siècle Courtney Stone se trouve dans l'Angleterre de l'époque Régence, occupant le corps d'une maigrelette Jane M, fan de Jane Austen- avec des conséquences comiques et romantiques. Maintenant, dans Tribulations d'une Fan de Jane Austen, Jane Mansfield se réveille dans la folie urbaine du Los Angeles du 21ème siècle - dans le corps de Courtney, blonde et avec des formes . En l'absence de connaissance de la vie de Courtney, et encore moins de son monde avec ses voitures sans chevaux et la boîte de verre brillant dans laquelle des personnes minuscules jouent son livre préféré, Orgueil et Préjugés - Jane pense rêver, et ses amies, qui s'inquiètent pour sa santé mentale, la trainent chez une psy. Sans résultat à part des psychotropes qui la rendent encore plus bizarre. Et Jane ne comprend rien à la vie de Courtney, elle a juste quelques "flashs" de sa vie du dix-neuvième siecle... Avec la liberté de moeurs du XXIe, la pauvre est complêtement perdue. Et les deux "figures" du roman, Jane et Courtney, vont s'aider l'une l'autre sans le savoir.

À mon avis, suite très agréable de Confessions d'une fan de Jane Austen" et la fin est surprenante. Roman léger, pas "à l'eau de rose" mais avec une happy end. le style est toujours très fluide, et c'est un parfait livre de week end, ou de vacances. J'en dis du bien, parce que l'auteure ne cherche pas à faire des effets, tout est léger, et pas trop sucré, par rapport à beaucoup de livres du genre. le côté chick lit est toujours là, et j'aime beaucoup, entre d'autres livres très noirs ! En un mot : emmenez ça en vacances, achetez les deux tomes d'occase, c'est léger comme une sieste sur la plage..

Tribulations d'une fan de Jane Austen - Laura Viera Rigler, editions Bragelonne/Milady, poche, 2014.
Lien : https://melieetleslivres.wor..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Eroblin
  27 avril 2017
Ce roman met en scène une histoire teintée de surnaturel où, Jane anglaise jusqu'au bout des ongles, se retrouve dans la peau d'une américaine du 21è siècle. Au début, j'ai trouvé agaçantes et longuettes les pages sur sa découverte de notre époque: mais quelle est cette chose étrange et brillante sur une table? Mais un ordinateur, voyons! Et ces carrosses qui roulent à toute vitesse? Des voitures! Sans parler de son langage ampoulé qui devient pesant à la longue. Heureusement, une fois qu'elle est familiarisée avec ce nouvel univers, le roman devient plus intéressant, notamment parce que Jane devient Courtney; elle récupère les souvenirs de cette dernière et doit ainsi se débattre avec un mariage annulé, un coeur brisé et la présence d'un ami, Wes, qui ressemble étrangement à son soupirant anglais qui l'a trahie, du moins le croit-elle. Ce changement d'identité va donc lui permettre de résoudre certains dilemmes amoureux (les siens et ceux de Courtney) et de faire des choix. Je vous recommande ce roman plaisant, léger et agréable à lire. Vous pouvez aussi le coupler avec "Confessions d'une fan de Jane Austen" puisqu'il s'agit de son alter ego Courtney se réveillant dans sa peau.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20


Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Laurie Viera Rigler (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
4188 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre

.. ..