AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de marina53


marina53
  15 avril 2014
Ce matin-là, ce lundi 20 mai, Mathilde se réveille tôt et sait qu'elle n'arrivera pas à se rendormir. Parce qu'une voyante lui a prédit qu'un homme allait changer le cours de sa vie et qui la délivrerait, elle espère que quelque chose va effectivement se produire ce jour-là. Comme tous les matins, Mathilde se lève, file sous la douche et prépare le petit-déjeuner pour ses trois enfants qu'elle élève seule. Comme tous les matins, elle prend le métro puis le RER et se rend à son travail. Mais, aujourd'hui, plus que tout, elle est fatiguée, elle n'en peut plus de devoir s'enfermer dans un bureau, de ne plus avoir de travail à faire, de se rendre dans son entreprise où plus personne ne l'attend. Cela dure maintenant depuis le mois de novembre. 8 mois qu'elle vit un enfer. Cadre dynamique dans un grand groupe, elle excellait dans son travail et était le bras droit de son patron, Jacques. Mais parce qu'une fois, en réunion, devant des clients, elle a jugé utile de défendre son point de vue, celui-ci lui mène la vie dure: des réflexions en tout genre, des brimades, des dossiers dessaisis, des voyages d'affaires annulés ou des humiliations devant les collègues. Mathilde tait cette mise à l'écart, elle se sent humiliée et ignorée de tous. le pire est qu'elle ne comprend pas les raisons de ce changement si brutal...
De son côté, Thibault vient de passer un week-end en amoureux avec Lila. Mais parce qu'il sait qu'elle n'arrivera jamais à l'aimer, qu'elle se dérobe et ne se dévoile pas, il a décidé de la quitter. Ce lundi 20 mai, il reprend son travail aux services des urgences de Paris. Sa journée sera rythmée par l'attente d'un message de Lila, les visites chez les malades et les embouteillages. Entre les gastro-entérites et les rhino-pharyngites, il y a par-dessus tout la solitude, l'espoir de rencontrer au moins une personne dans la journée. Thibault connaît cette détresse, cette misère, cette solitude dans cette ville qui vous happe, vous enferme et vous oppresse...

Ici, l'on suit parallèlement la journée de Mathilde et Thibault, deux êtres en plein désarroi, coincés l'un dans sa voiture et dans la ville et l'autre dans son entreprise, deux âmes en peine qui se ressemblent étrangement, deux solitudes qui, on l'espère, finiront par se croiser. Delphine de Vigan nous offre un livre poignant, tragique et étouffant dans un monde stressant, terriblement anonyme, semblable à l'araignée qui vous emprisonne dans ses filets. le harcèlement moral, dans son incroyable cruauté, subi de plein fouet par Mathilde, est ici dépeint dans un silence consternant et assourdissant. D'une écriture précise et sensible, l'auteur nous happe avec ses mots et décrit avec une grande justesse ces maux du quotidien, cette cadence infernale que nos deux héros tentent de maintenir.

Les heures souterraines... des minutes sombres...
Commenter  J’apprécie          820



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (65)voir plus