AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Critiques sur Les heures souterraines (361)
Classer par :   Date   Les plus appréciées  



Ajouter une critique
Melodia31
  18 août 2019
Se lit facilement. Malaise ressenti au cours de cette lecture en raison de la description au plus juste de la situation de harcèlement subie par l'une des protagonistes. le processus de destruction qui va crescendo est si bien expliqué qu'on se sent oppressé par moments.
Commenter  J’apprécie          00
YsaTi
  25 juillet 2019
Delphine de Vigan raconte admirablement bien la descente aux enfers du harcèlement sur un lieu de travail, une accumulation de petits évènements qui mis bout à bout deviennent un grand moment de solitude pour le salarié.
Du jour au lendemain il est possible de se retrouver sans plus aucune responsabilité, placé sous les ordres d'un supérieur improbable, totalement isolé des autres salariés, culpabilisé et humilié. Nul doute, chacun ayant peur pour son propre poste, personne ne pourra vous aider ni témoigner, c'est la réalité des entreprises d'aujourd'hui en France.
Être une femme chargée de famille dans cette situation est encore plus difficile...
C'est mon histoire aussi, merci infiniment à Delphine de Vigan de l'avoir écrite.
Commenter  J’apprécie          10
Kph
  23 juillet 2019
Deux êtres au bord de l'implosion, deux vies parallèles, deux cas communs. On vit à leur rythme mais on ne pense pas comme eux parce que nous avons le recul nécessaire que l'on n'a pas toujours au moment où cela nous arrive dans la vie réelle.
Un peu déçue par la fin type film français cependant.
Commenter  J’apprécie          00
ClaireTol
  22 juillet 2019
Eh bien oui, c'est cela la vie, ne nous voilons pas la face !
Le RER D, le métro, les bouchons .......c'est notre vie, nous pauvres fourmis et la vie peut basculer, comme décrit, et le chomage par démission de lassitude touche plus de monde que l'on ne peut le croire, surtout parmi les plus de 50 ans....que l'on veut jeter.
Le style de Mme deVigan est simple et percutant et la fin laisse pour ceux qui se sentent intéressés une lumière...car chacun peut déterminer son rai de lumière.
Un bon livre, ne donnant pas la pêche, démoralisant, mais reflétant une réalité qui fait oublier une solitude dure..........
un livre PERCUTANT à ne pas recommander aux dépressifs !!!
Lien : https://www.babelio.com/livr..
Commenter  J’apprécie          00
patriciajobe
  20 juillet 2019
Hier soir, je suis allée dîner au restaurant en compagnie de ma voisine de palier.
Elle est en pleine dépression et voulait se changer les idées.
J'ai proposé de lui prêter quelques livres susceptibles de lui remonter un peu le moral.
Vous étonnerez-vous que je n'aie pas retenu Les heures souterraines ?...

Delphine de Vigan choisit de nous dépeindre le milieu du travail dans ce qu'il a, pour certains, de plus angoissant, de plus oppressant, à savoir le harcèlement moral et le burn-out qui s'ensuit.

Mathilde, cadre dans une grosse entreprise, se voit du jour au lendemain et sans raison apparente, méprisée par son supérieur hiérarchique.
Il s'emploie alors sournoisement, méthodiquement, à la relever de ses fonctions et à l'isoler socialement.

En parrallèle, Thibault, médecin urgentiste, vit très mal un échec amoureux qui pèse lourdement sur sa motivation professionnelle.

Deux tranches de vie tristes, démoralisantes, qui se noient dans le chaos et l'anonymat d'une ville inhumaine avec son métro bondé.
Le propos est traité de façon très réaliste au point que l'on ne peut que remercier le ciel si on a la chance d'avoir une bonne place et des collègues sympas !

C'est pas une lecture de vacances, ça..c'est noir, dur, révoltant.
Mais il faut se rappeler que de telles situations existent et qu'elles doivent être dénoncées et combattues.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          2913
Tage
  12 juillet 2019
Le sujet abordé est extrement interessant et tout à fait d'actualité (malheureusement). C'est pertinant dans l'ecriture, neanmoins, bien que le sujet soit puissant la narration de cette histoire n'est pas palpitante.
Commenter  J’apprécie          10
catherinemcomptable
  29 juin 2019
c'est superbement écrit et si fataliste à la fin, on aimerais leur souffler à l'oreille, à ces deux personnes qui sont peut-être faites l'une pour l'autre...
Commenter  J’apprécie          00
Ambere
  12 juin 2019
bien ecrit, mais j'ai été tellement deçue par la fin...

ce livre m'a laissé un arriere gout de tristesse et de manque ...
Commenter  J’apprécie          132
Livramoi
  29 mai 2019
Harcèlement moral au travail, sujet principal du livre.
Mathilde et Thibault, à deux doigts du désespoir, que tout oppresse, et que tout rabaisse, et que rien ne semble les tirer vers la lumière.
Un roman bien sombre et pourtant j'ai beaucoup aimé.
Delphine de Vigan retranscrit une grande précision et réalisme, le harcèlement moral que subit Mathilde. La destruction minutieuse et implacable de sa confiance en elle, l'isolement progressif, l'indifférence polie de ceux qui, quelques semaines auparavant étaient des compagnons de machine à café, les vexations, les humiliations que personne ne voit, le déni absolu du harceleur, l'impossibilité de remonter le fil jusqu'au moment où tout a basculé.
La dépossession de soi, le dépossession de tout ...
Un roman sombre et quelque peu dérangeant. Mais néanmoins criant de vérités sur la ville, l'entreprise, la solitude et l'être humain.
A mettre dans les mains des dirigeants de France Telecom , entre autres....
Commenter  J’apprécie          101
cornaline37
  27 mai 2019
Deux êtres délicats, Mathilde et Thibault. On les sent intelligents, sensibles, empathiques. Si la vie les avait mieux servis, sans doute auraient-ils aussi été doués pour le bonheur. Malheureusement, la ville les broie lentement. La fatigue, les exigences monstrueuses du travail, le spectacle de la petitesse humaine, de sa misère, ont raison de leur courage, inexorablement...
Delphine de Vigan orchestre ce massacre avec beaucoup de talent. Elle donne à voir ce que l'humain peut générer de plus sombre et chaotique à l'ombre des grands immeubles d'une existence citadine sans âme.
Je pense parfois à ces personnages, à leur rencontre. J'espère qu'ils ont fini par décider de plaquer Paris et de s'installer à la campagne, heureux et réconciliés avec eux-mêmes !

Bibliothérapie : Pour réfléchir sur le harcèlement au travail, le burn out, la solitude citadine.
Commenter  J’apprécie          70


Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Delphine de Vigan

Delphine de Vigan a écrit son premier roman "Jours sans faim" sous un pseudonyme. Quel est-il ?

Agnès Dantzig
Lou Delvig
Sara Dliping
Mia Dumrig

10 questions
211 lecteurs ont répondu
Thème : Delphine de ViganCréer un quiz sur ce livre