AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de zazimuth


zazimuth
  26 novembre 2018
Je viens de terminer la lecture de ce roman et c'est un choc.
J'avais déjà lu d'autres textes du même auteur mais celui-ci est explicitement autobiographique... et éclaire les autres écrits.
En voulant raconter la vie de sa mère qui vient de se suicider, Delphine de Vigan découvre des secrets de famille dont elle n'avait pas idée bien qu'ayant conscience de vivre au sein d'un communauté un peu hors norme.
Par moments, le fonctionnement de la famille nombreuse dans laquelle a grandi Lucile m'a fait pensé au roman "Les bourgeois" d'Alice Ferney mais sur un mode beaucoup plus bohème.
Le lecteur comprend combien Lucile, la mélancolique, a pu souffrir et avoir du mal à trouver sa place dans cette troupe aux parents charismatiques, dans cette maison aux portes et à la table ouvertes, un genre d'éducation communautaire au sein d'une fratrie marquée par des drames, subissant sa beauté blonde d'enfant vedette comme un fardeau supplémentaire qui ne contrebalançait pas ses multiples peurs.
Lorsque le récit passe à l'enfance de l'auteur, on découvre néanmoins un héritage dans cette manière d'élever les enfants très librement (dans les années soixante) et Delphine ne peut ignorer de quelle famille elle est issue.
C'est un texte extrêmement fort et intime qui pose la question de l'écriture et de ce que l'enquête qu'elle mène auprès des proches de sa mère déclenche en faisant remonter des souvenirs enfouis ou cachés.
Je pense, en relatant les réactions et les points de vue des différents protagonistes ainsi relevés que l'auteur a su dresser un portrait complexe et sincère de sa mère.
Commenter  J’apprécie          183



Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Ont apprécié cette critique (18)voir plus