AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Jérôme Nicolas (Traducteur)
ISBN : 9782021019100
Éditeur : Seuil (01/02/2011)

Note moyenne : 3.4/5 (sur 5 notes)
Résumé :
La protagoniste, Z., est atteinte d’une maladie neurologique dégénérative. Sa maladie la prive peu à peu de toute liberté de mouvement et de l’usage de la parole. Elle fait montre de vitalité et d’ironie en plongeant dans ses souvenirs pour raconter son histoire
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
jalibert
  30 mars 2011
Difficile d'accepter sa mort surtout quand on sait qu'elle sera précédée d'années de souffrance et pourtant le livre de Cesarina Vighy est rempli de vie " sa vie".
Elle nous raconte l'Italie des années de guerre, puis nous fait déambuler dans les splendeurs de Venise et de Rome, villes qu'elle aimait.
Eprise de liberté et avide de connaissance, elle découvre le féminisme, la psychanalyse mais aussi les echecs amoureux... et puis la maladie, dont elle raconte non sans sarcasme pour le corps médical, l'identité.
Commenter  J’apprécie          30
jmdoe
  08 octobre 2016
L'auteure est atteinte d'une sale maladie qui la handicape et la force au fauteuil roulant. Elle est atteinte d'une sclérose latérale., et, à partir de là, la vie s'arppréhende différemmant .L'imagination aussi. On voit avec l'auteure la nichée de merles dans les branches du platane qu'elle aperçoit par la fénêtre de son appartement vénitien. Ce qui produit ce livre , poignant, emrpreint de douleur, et suant la rage de vivre de cette femme qui s'est battue jusqu'au bout . Elle est morte en 2010.
C'est en même temps un bel hymne à une vie que l'on ne peut souhaiter à quiconque. c'est aussi un ouvrage plein d'ironie , sur ses souvenirs à Venise, à Rome ,sur ses séjours dans les hopitaux quui l'ont maintes et maintes fois accueillie.
Un ouvrage qui se lit presque d'une seule traite!
Commenter  J’apprécie          00
mireille.lefustec
  07 octobre 2011
L'original: "L'ultima estate" a été publié en 2009.
Cesarina Vighy n'a pas vu la fin de l'été.
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
pauline_lpauline_l   12 août 2011
Si j'ai évoqué ces voyages, organisés maintenant pour de vieilles retraitées auxquelles on en profite pour vendre des casseroles, ce n'est pas seulement par nostalgie, un sentiment que j'ai évidemment en commun avec ces vieilles retraitées, mais en raison de la sensation étouffante qu'aujourd'hui le monde rétrécit, les voyages compris, jusqu'à vous broyer. Non, ce n'est pas la plainte de quelqu'un qui trouve beau tout ce qui évoque sa jeunesse, un âge qui fait beaucoup souffrir, mais c'est un fait concret, que constatera quiconque se donne la peine d'y réfléchir un peu : des dix mille noms utilisés il y a une quarantaine d'années, on est passés à trois mille, de l'infinie variété des pommes il n'y a guère que les rainettes, les goldens et quelques autres qui tirent leur épingle du jeu. Et où trouvera-t-on un morceau d'étoffe ou un bouton vieux rose, bleu paon, turquoise, bleu poudre ou vert Nil ? Qui reconnaît encore, bien précises, avec les yeux de l'esprit, ces nuances fragiles ?
SOS : sauvez nos âmes !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          01
mireille.lefustecmireille.lefustec   07 octobre 2011
Je sais que lorsqu'on vieillit,les souvenirs reculent,les pensées s'en retournent peu à peu à la maturité gachée,à la jeunesse ratée,à l'adolescence douloureuse et à l'enfance impuissante.
Commenter  J’apprécie          10
mireille.lefustecmireille.lefustec   07 octobre 2011
Voilà,je l'ai dit le mot qui fait si peur,la "mort" et en le disant il fond presque dans ma bouche, il perd de son sens tant je me le répète.
Commenter  J’apprécie          10
autres livres classés : maladies neurodégénérativesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Auteurs proches de Cesarina Vighy
Quiz Voir plus

Grandes oeuvres littéraires italiennes

Ce roman de Dino Buzzati traite de façon suggestive et poignante de la fuite vaine du temps, de l'attente et de l'échec, sur fond d'un vieux fort militaire isolé à la frontière du « Royaume » et de « l'État du Nord ».

Si c'est un homme
Le mépris
Le désert des Tartares
Six personnages en quête d'auteur
La peau
Le prince
Gomorra
La divine comédie
Décaméron
Le Nom de la rose

10 questions
548 lecteurs ont répondu
Thèmes : italie , littérature italienneCréer un quiz sur ce livre