AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2841567974
Éditeur : Editions du Rouergue (24/01/2007)

Note moyenne : 3.91/5 (sur 17 notes)
Résumé :

" On a enterré Yvan hier. Ça ne fait que vingt-quatre heures. Sa moto a dérapé jeudi dernier. Ça ne fait qu'une semaine. Il ne me parlait plus depuis six ans. Il me manquait depuis six ans. Il était déjà absent. Rien n'a changé. Sauf que. " Claire et Yvan ont grandi ensemble comme frère et sœur. Puis un jour, parce que leurs parents se sont trop aimés puis déchirés, ils ont dû effa... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
book-en-stock
  17 janvier 2016
Challenge ABC 2015-16
Challenge Multi Défis avec l'item: un livre dont le titre ne comporte pas d'article (ni définis, ni indéfinis, ni partitifs)
Challenge petits plaisirs 2016 (122 p)
Challenge 1 mot, 1 livre
Comment vivre quand on perd l'ami d'enfance, le frère de lait ?
Résumé : Claire a grandi aux côtés d'Yvan. Ils partageaient tout jusqu'au jour où les adultes les séparent à jamais avec leurs histoires d'adultes. Puis un accident de moto lui ôte la vie à 18 ans… et Claire ne sait comment réagir.
Genre : fait de société
Thématique : deuil
Décor : le décor n'a que peu d'importance dans ce récit à la première personne tout entier tourné sur les émotions De Claire.
Personnages : Claire, 18 ans, lycéenne. Ne s'entend plus vraiment avec ses parents.
Stella, sa seule amie actuelle. Quelques copains.
Solange, la mère d'Yvan.
Yvan, bien que mort, fait partie du récit car il occupe quasiment toutes les pensées de Claire.
Avis personnel : Un court roman très dense en émotions et qui sonne juste sur ce sujet douloureux et délicat qu'est le deuil d'un être cher. L'écriture agréable et maîtrisée permet de prendre part à la douleur de Claire : on l'accompagne, on l'écoute (la lit) elle qui ne parvient à parler à personne de ce qui la touche le plus. Elle progresse dans sa douleur, s'effondre à plusieurs reprises malgré quelques flashs d'espoir. Jamais on ne tombe dans le pathos. L'auteure sait, par des images, dire les choses simplement. Elle alterne des chapitres sur le moment présent et des chapitres de l'enfance chargée en souvenirs.
Ce petit livre fait du bien, réconforte, permet d'aborder un sujet difficile mais tout en douceur et délicatesse. Bravo à son auteure !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
Seconde15
  15 mai 2013
Claire et Yvan étaient amis depuis leur enfance, ils étaient presque frère et soeur. Mais depuis que le père De Claire a eu une aventure avec la mère d'Yvan, tout a changé et ils se sont perdus de vue à cause de cette relation, de cette "trahison". Lorsqu'un jour, Yvan qui a presque dix-huit ans, a un accident de moto mortel. Claire se remémore donc son enfance passée avec lui.
L'auteur cherche à traduire les sentiments de l'adolescence, et aborde de façon sensible les dégâts collatéraux causés par les adultes sur leurs enfants. Claire cherche à faire son deuil et elle se tourne donc vers le passé. Un sentiment de nostalgie et un style très sensible sont utilisés par l'auteur afin de nous toucher, et de nous faire comprendre ce sentiment d'injustice par rapport au fait que les parents De Claire et Yvan veulent prendre leur distance, ce qui influe donc sur la relation entre les deux adolescents. L'auteur veut nous émouvoir à travers une écriture simple, mais bien utilisée.
C'est un récit assez triste, mais que j'ai adoré car il parle de l'adolescence, une adolescence qui est bouleversée par le comportement égoïste des adultes. Tout à fait le genre de livre que j'aime, car il est facile à lire et assez passionnant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
CelineCDI
  25 février 2013
Claire et Yvan étaient amis depuis la petite enfance, presque frère et soeur... Mais depuis que le père De Claire a eu une aventure avec la mère d'Yvan, rien n'est plus pareil et les deux jeunes gens se sont perdus de vue, perturbés par la "trahison" de leurs parents. Peu après ses 18 ans, Yvan meurt dans un accident de moto et pour Claire, c'est un double deuil à faire...
Une fois de plus, l'auteure impressionne par son style simple et puissant, où chaque mot fait mouche, claque comme un coup de fouet. J'ai moins aimé ce titre que "Passer au rouge" parce que le récit y est plus décousu mais je pense que ce petit roman traduit de façon incroyablement juste les sentiments de l'adolescence (en tout cas, j'y ai retrouvé les miens!) et aborde de façon sensible les "dégâts collatéraux" causés par des adultes auprès leurs enfants.
Commenter  J’apprécie          80
clgw303
  29 mai 2013
Claire doit faire face au décès de son amour d'enfance, Yvan. Celui-ci ne lui parlait plus depuis quelques années à cause d'un conflit familial entre adultes qui a détruit leur relation d'enfants et qu'elle trouve incompréhensible. Les sentiments par lesquels elle passe (solitude, tristesse, colère, nostalgie …) sont très émouvants. Les retours entre la vie présente et le passé sont un peu déroutants au début de l'histoire et puis au fur et à mesure de la lecture, ils permettent d'établir des comparaisons entre le présent et le passé, faisant ainsi comprendre à l'auteur l'état dans lequel la jeune adolescente peut-être à cause de la perte de ce proche. Mais son amitié avec Stella sera-t-elle suffisante pour faire face à ce vide et cette incompréhension ?
Commenter  J’apprécie          40
Virgule-Magazine
  13 novembre 2017
Claire et Yvan ont grandi ensemble, comme deux frère et soeur. Mais parce que le père De Claire et la mère d'Yvan ont eu une liaison, les deux enfants se sont éloignés l'un de l'autre, et leur amitié n'y a pas survécu. Plus un mot, plus un regard. Six ans ont passé, lorsque Claire apprend la mort d'Yvan dans un accident de moto, à l'âge de 18 ans. Toutes les questions à jamais sans réponse, les émotions enfouies reviennent brutalement, devant la tombe d'Yvan. Claire part alors dans une quête aussi effrénée qu'impossible : connaître Yvan, l'adolescent qui avait continué à grandir sans elle, pour réussir enfin à faire le deuil de son enfance idéalisée.
L'avis de Lucile, 16 ans : J'ai beaucoup apprécié ce livre ; je le trouve touchant et très bien écrit. Ce livre est différent des autres, grâce à la profondeur de l'écriture, la tristesse qu'elle dégage, pour ensuite se transformer en espoir.
L'avis de la rédaction : Ce roman aborde le malaise de l'adolescence par un thème très intéressant : le deuil d'une amitié profonde, doublé de celui d'un être cher. Hélène Vignal confronte avec nostalgie et douleur les souvenirs du passé à la tragédie du présent, mais succombe, et c'est dommage, à la mode de cette écriture saccadée qui se veut l'écho d'un monologue intérieur, et qui sonne parfois faux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

critiques presse (1)
Lecturejeune   01 juin 2007
Lecture jeune, n°122 - Yvan meurt à dix-huit ans dans un accident de moto. Claire et lui ont grandi autrefois comme frère et sœur. Aujourd’hui elle est seule pour surmonter ce deuil, d’autant plus seule qu’elle ne le voyait plus depuis la séparation de leurs parents. « Il ne me parlait plus depuis six ans. Il me manquait depuis six ans. Il était déjà absent ». Face à la douleur de cette double perte, leur enfance définitivement perdue, une adolescence qu’ils ne construiront pas ensemble, Claire cherche à retrouver l’empreinte d’Yvan, quelque chose qui atteste « qu’il a existé ». L’adolescente ne peut rien espérer du côté de ses parents ni de ceux d’Yvan, responsables selon elle de leur éloignement. Elle convoque alors les souvenirs et les sensations de leur enfance commune puis rencontre Christophe, un ami d’Yvan, quelqu’un « qui le reconnaît enfin ». Une nouvelle fois, Hélène Vignal trouve le ton juste et dresse un portrait émouvant d’adolescent. La voix de Claire, sa souffrance à être et sa difficulté à sortir de l’enfance, son rejet du monde des adultes ont une tonalité sincère. L’auteur propose un texte tout en sensibilité, même si la langue semble parfois un peu trop ornée. Hélène Sagnet
Lire la critique sur le site : Lecturejeune
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
book-en-stockbook-en-stock   19 janvier 2016
"-ça va?
Je ne réponds pas. Je ne dis pas si ça va. Ce sont des mots qui n'ont pas de sens, maintenant. Ce sont des mots qui, rien qu'à être prononcés, sont indécents. Et justement, ils sont prononcés."

p. 31
Commenter  J’apprécie          140
clgw303clgw303   29 mai 2013
« Et nous, broyés dans cette trahison, notre amour en baluchon inutile sur le dos, partis sur des chemins séparés sans jamais rien en dire, sans que jamais rien ne nous en soit dit »
Commenter  J’apprécie          40
book-en-stockbook-en-stock   17 janvier 2016
Et puis il y a eu la voix d'Yvan: ça faisait comme de l'eau sur la soif, de l'entendre me parler à moi.

p. 20
Commenter  J’apprécie          60
book-en-stockbook-en-stock   18 janvier 2016
Pauvres cons de mecs avec vos mâchoires serrées, vos résignations à en crever.

p.26
Commenter  J’apprécie          40
Video de Hélène Vignal (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Hélène Vignal
Vidéo de Hélène Vignal
autres livres classés : deuilVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quiz autour de Bière Grenadine

Qu'est-il arrivé à Yvan ?

Il a eu un accident de moto
Il s'est suicidé
Il a été renversé par un bus

10 questions
3 lecteurs ont répondu
Thème : Bière grenadine de Hélène VignalCréer un quiz sur ce livre