AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Aryia


Aryia
  25 novembre 2018
Autant je n'aime pas spécialement les surprises – parce que je ne supporte pas les imprévus –, autant j'adore être surprise par un livre ! J'adore quand les auteurs parviennent à déjouer toutes mes prédictions, à surpasser toutes mes attentes en proposant quelque chose d'inattendu et d'innovant, quelque chose qui sort des sentiers battus … Et clairement, avec ce second tome, je suis servie : je ne m'attendais absolument pas à ce que l'histoire prenne un tel tournant, je n'imaginais pas un seul instant que l'histoire allait basculer de cette manière ! Je suis d'autant plus heureuse que l'auteur réinvestit avec brio une de mes légendes préférées (je comprends enfin pourquoi il y a écrit « mythes&légendes » dans les thèmes de quatrième de couverture !) … Je vais tâcher de ne pas trop vous en dévoiler, pour ne pas vous gâcher la surprise, mais sachez tout de même que si vous vous attendez à un simple ouvrage d'urban-fantasy traditionnel, vous avez tout faux : ce livre est bien plus que cela, tout simplement parce qu'il ne se laisse enfermer dans aucun genre et bascule allégrement de l'un à l'autre !

Apprivoisant progressivement ses morbides pouvoirs, Néa tente désespérément de se sortir du piège dans lequel elle a sauté tête la première, fuyant à la fois les forces de police et le traitre qui l'a ainsi livré aux autorités … Tandis que les morts s'amoncellent sur son passage, alors que la frontière entre alliés et rivaux se fait de plus en plus ténue, la jeune femme souhaite plus que jamais découvrir la vérité sur sa mystérieuse transformation … et se venger de tous ceux et celles qui ont fait de son existence un véritable enfer. Bien des siècles auparavant, en l'an 1112, le chevalier Guinard rentre épuisé de Terre Sainte et doit faire face à la trahison de son frère et à la mort de son épouse et de son jeune fils … Fou de douleur et de tristesse, l'homme accepte la proposition d'une vieille femme qui affirme pouvoir leur redonner vie …

Première grande surprise de ce deuxième tome : l'apparition d'une intrigue secondaire, se déroulant en plein Moyen-Age, et qui semble au premier abord n'avoir absolument aucun lien avec l'histoire de Néa … Je dois l'avouer, j'ai eu du mal à m'attacher à Guinard, chevalier sans véritable consistance ou personnalité, simple faire-valoir d'une histoire dont on ne comprend pas encore les tenants et aboutissants … du coup, même si ces chapitres médiévaux étaient de plus en plus intrigants au fur et à mesure que le temps passait et que le lien avec l'intrigue principale se faisait, je ne les attendais pas avec impatience : les aventures de Guinard m'indifféraient au possible, et je m'en contrefichais pas mal de savoir si sa quête allait aboutir ou non … Heureusement que la sorcière et son humour décapant étaient là : quel régal de voir ce « brave » chevalier se faire ainsi rabrouer et tourner en bourrique par les répliques acerbes de cette vieille femme au caractère bien affirmé ! C'est vraiment quelque chose que j'apprécie énormément dans cette trilogie : il y a des morts de partout, du sang et des entrailles qui dégoulinent, des trahisons, des massacres … mais on ne sombre jamais dans l'horreur ou l'épouvante, grâce à cet humour aussi noir que décalé parsemé ci et là !

Mais l'auteur ne s'arrête pas là : préparez-vous à être surpris du début à la fin de ce tome ! Les révélations sont toujours plus étonnantes, ahurissantes, renversantes ! Néa découvre enfin ce qu'elle est devenue, et comment elle l'est devenue … il ne lui reste désormais plus qu'à comprendre le « pourquoi », ce qui est bien évidemment plus facile à dire qu'à faire ! Plus encore que le premier, ce tome nous offre une bonne dose d'action : enchainements de courses-poursuites, bagarres épiques, évasions spectaculaires … Heureusement que Néa n'a plus besoin de dormir, la pauvre n'a pas le temps de souffler ! Et le lecteur non plus, d'ailleurs … le rythme est vraiment effréné, la tension ne retombe jamais, elle ne fait au contraire qu'enfler au fil des chapitres, tandis que les révélations s'accumulent, transformant les questionnements en étonnement ! Comme dit dans l'introduction, je m'attendais à tout sauf à cela : l'auteur s'est approprié une légende pourtant déjà maintes fois utilisée dans la littérature et en a fait quelque chose de vraiment surprenant … Un peu tiré par les cheveux, peut-être, mais ça promet un troisième tome incroyable ! Quelle cruauté de laisser le lecteur sur une telle fin, heureusement que c'est une intégrale que j'ai entre les mains, je n'ai pas à attendre avant de pouvoir découvrir la suite !

En bref, vous l'aurez bien compris, je suis vraiment conquise par la surprise que nous a concocté l'auteur ! Je ne m'attendais tellement pas à croiser cette légende, ma légende préférée, dans ce livre, quel beau cadeau Jean Vigne me fait là ! J'apprécie particulièrement la manière dont il se l'est appropriée, la façon dont il la « transformée » pour qu'elle s'intègre dans l'univers de son récit … C'est audacieux, mais c'est réussi : je suis tombée amoureuse de cette réinterprétation du mythe, et j'ai vraiment hâte de voir ce que l'auteur nous a concocté pour le troisième et ultime volume de la trilogie. Je ne sais pas pourquoi, mais j'ai la vague impression qu'il va être encore plus difficile de faire des pauses dans ma lecture … On peut dire que l'auteur sait appâter son lecteur ! La preuve en est toutes les allusions à ses autres ouvrages : j'ai maintenant atrocement envie de me procurer toute sa production littéraire afin de découvrir les aventures palpitantes d'Antonio Alonzo, par exemple … autant j'adore quand les auteurs lient tous leurs romans entre eux, autant mon compte en banque est moins emballé, étrangement !
Lien : https://lesmotsetaientlivres..
Commenter  J’apprécie          10



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox