AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 9791092100006
Éditeur : L'atelier Mosésu (01/11/2012)

Note moyenne : 3.92/5 (sur 26 notes)
Résumé :
Un légionnaire s’est fait Tuer lors d’une mission Harpie. Le chef de corps du 3ème REI fait appel à Luc, ancien de ce régiment, afin de s’occuper du défunt, et surtout de faire la lumière sur cette affaire. Et pour cela Luc à carte blanche, ce qui n’est pas pour lui déplaire.
Nous voici plongé dans l’univers de l’orpaillage clandestin, de sa violence, des garimpeiros et de la prostitution. Un roman sans concession, violent et réaliste.
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (18) Voir plus Ajouter une critique
rulhe
  14 juin 2018
une nouvelle série avec un héros sympa,sombre et mystérieux.ancien légionnaire, aventurier,et enquêteur a ses heures perdues.
au métier mal connu, thanatopracteur.
embaumer, si vous préférez. son job consiste à préparer les morts.
il a voulu être médecin légiste, mais son
caractère bien trempé et son refus viscérale de l, autorité lui valent l, exclusion
de plusieurs établissements.
il travaille avec Sullivan un autre légionnaire, et élise une amie d,enfance,
journaliste qui et mariée à un mari violent.
il et thanatopracteur itinérant, il bosse quand il veut, et comme dans le bon vieux temps il voit du pays.
la il et appeler en Guyane pour enterrer un
camarade tombé sous les balles.
mais l,autopsie va montrer que c'est pas une balle perdue qui a tué le caporal oscar le blond.la mission va tourner à l,expédition
commando sur les sites d,orpaillages clandestins.un retour aux sources violent
et douloureux.l,enfer vert n,a jamais aussi bien porté son nom.
luc mandoline est l,embaumer aussi bouleversé que bouleversant.👍
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
KiriHara
  29 octobre 2016
je suis un inconditionnel de la série littéraire « le Poulpe » initiée par Jean-Bernard Pouy.
J'aime aussi bien le concept, que les premiers opus, que leurs auteurs.
Le concept s'il est besoin de le rappeler est que chaque opus de la série est écrit par un auteur différent qui se réfère à une « Bible » qui contient les éléments à reprendre, si possible, dans chaque épisode.
Chaque titre, reprenant les mêmes personnages, les mêmes éléments, diffère tant dans le style que dans l'ambiance en fonction de son auteur, d'autant que la série a inspiré des auteurs venant de différents horizons.
Depuis, une autre série a été mise en place sur le même principe : « l'embaumeur ».
Bien sûr, le personnage principal n'est pas Gabriel Lecouvreur (celui du « Poulpe »), mais Luc Mandoline, un thanatopracteur itinérant, ancien légionnaire, qui ne se contente pas de préparer les corps des défunts, mais qui cherche aussi les assassins et les raisons de la mort de son patient.
« Harpicide » est le premier opus de la série et il est écrit par Michel Vigneron.
Michel Vigneron est un policier qui vit désormais en Guyane, rien d'étonnant alors que dans ce premier opus de la saga « L'embaumeur », l'action se déroule en Guyane et plonge notre ancien légionnaire dans le monde des orpailleurs.
206922816_violences-et-migrants-les-ingredients-1617224
Luc Mandoline a pour ami et mentor Sullivan, un ancien légionnaire, lui aussi, qui lui a donné le goût de devenir thanatopracteur. Il a également pour amie d'enfance, Élisa, une journaliste, qu'il protège et couve comme sa petite soeur.
Luc et Sullivan sont conviés par leur ancien chef à venir en Guyane pour préparer le corps d'Oscar Leblond, un légionnaire tué lors d'une mission de lutte contre les orpailleurs. Mais les deux hommes ne sont pas là que pour préparer le corps, ils sont également chargés de comprendre comment et pourquoi il est mort.
D'abord embarqué sur une histoire d'adultère, le duo va s'intéresser au monde dangereux des orpailleurs.
Michel Vigneron exploite parfaitement le format court (moins de 250 pages) pour nous livrer une histoire sans temps morts.
Les présentations des personnages principaux sont rapides et le lecteur plonge rapidement au coeur d'une histoire violente, sanglante et glauque.
L'auteur ne sombre pas dans le travers de certains écrivains qui « angélisent » leurs personnages à outrance. Quand il s'agit d'un détective amateur, cette propension est compréhensible. Lorsque l'on a affaire à des flics endurcis, cela se comprend déjà un peu moins. Mais quand le héros est censé baigner dans la violence et être aguerri au combat, cela serait rédhibitoire.
Heureusement, Michel Vigneron ne fait pas dans la dentelle. Ses héros sont d'anciens légionnaires et, en tant qu'anciens légionnaires, ils ont été entraînés à supporter la douleur et à l'infliger.
Et le moins que l'on puisse dire, c'est que Luc et Sullivan, surtout Sullivan, n'y vont pas avec le dos de la cuillère pour résoudre une enquête. le duo assassine sans remord et torture avec une imagination affolante. Il faut alors avoir l'estomac bien accroché lors de certaines scènes dont une de torture pas piquée des hannetons.
Malgré cela, l'auteur rend ses personnages aussi sympathiques que des pitbulls remuant la queue (c'est beau et c'est gentil, un pitbull, mais si tu l'emmerdes, il peut t'arracher un bras - bon, un petit bras, mais un bras quand même). Tu peux les caresser, mais dans le sens du poil et en étant très concentré sur leurs réactions.
L'auteur nous décrit aussi la Guyane, un pays qui est envoûtant, mais également dangereux et difficilement supportable du fait de son climat. La chaleur omniprésente, l'humidité, les vêtements qui vous collent à la peau, les petites bestioles, les grosses... les orpailleurs prêts à s'entretuer pour une pépite d'or, les mêmes qui sombrent dans l'alcool, la drogue... pour supporter leurs existences...
L'action est présente, la tension également, le tout narré parfaitement par un auteur qui connaît son sujet et qui s'amuse à nous amuser, car, ce roman n'est pas que violent et sombre, il est aussi, parfois, léger et drôle.
Au final, Michel Vigneron nous livre là un premier opus parfaitement maîtrisé, qui pose les bases d'une série très intéressante autour d'un personnage particulier qui exerce un métier non moins particulier.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
DawnG
  22 décembre 2012
Une belle découverte !ça n'est pas un coup de coeur mais j'ai passé un très bon moment en compagnie de Luc Mandoline.
Il s'agit du premier tome de la série L'embaumeur, dont le personnage principal est Luc Mandoline qui fait un métier dont on parle peu thanatopracteur, ou plus vulgairement appelé croque-mort ou encore embaumeur. Chaque tome sera écrit pas un auteur différent, pour cette première aventure, c'est Michel Vigneron, qui s'y colle.
Ici pas trop de détails sur le métier de Luc même s'il est évoqué, on découvre principalement une partie du passé qui a façonné Luc, la Légion. Avec pour décor la Guyane. On fait connaissance avec Luc mais aussi avec ses deux meilleurs amis, d'abord Élisa, amie d'enfance , jeune femme forte et fragile à la fois et ensuite Sullivan, ancien légionnaire, dur à cuire, qui a inspiré à Luc sa vocation, lui qui se rêvait médecin légiste, il deviendra thanatopracteur « remplaçant » ainsi amené à voyager pour prêter main forte ou remplacer un collègue. de Luc, on entrevoit déjà pas mal de choses, mais l'accent est porté ici sur un côté plus sombre que son amie Élisa va découvrir dans leur voyage en Guyane.
Coup de coeur pour la relation entre ces 3 personnages. Leurs dialogues sont succulents ! Franc, très franc, parfois cru, parfois moqueur, souvent tendre. Leurs relations sont particulières et nous rendent ces personnages attachants. Tous les trois ont vraiment des caractères différents mais ont pour point commun de ne pas se laisser faire ou marcher sur les pieds du moins dans les relations amicales ou de travail. Cela donne des dialogues assez caustiques, sarcastiques, entre vannes misogynes et excellentes reparties. Un régal.
Un tome court mais riche en informations, très instructif, sur la Guyane, l'orpaillage illégal, la Mission Harpie, la Légion,… Et c'est loin d'être rose! C'est réaliste, sombre, noir, dur, violent, sans enrobage. Concernant l'intrigue elle se développe plus dans la deuxième partie du livre (sur trois) et est surtout prétexte pour découvrir la partie sombre de Luc, ancien légionnaire. Sans nous raconter en détails les actes de son passé, ce qui se passe dans Harpicide nous éclaire sur ce que Luc a pu/du vivre quand il était dans la Légion, notamment en Guyane. Certaines scènes sont dures, violences et tortures, on ne ressort pas indemnes de ces passages. L'ensemble : action, relations entre les personnages et enquête non officielle de Luc et Sullivan est équilibré et très bien mené. Un très bon premier tome d'accroche qui donne envie d'en avoir plus, d'en découvrir plus.
Je découvre la plume de Michel Vigneron que j'ai apprécié, c'est fluide, rythmé, punchy. de plus, on a vraiment l'impression d'être en Guyane, on sent que l'auteur y vit, on est réellement en pleine immersion.
J'attends avec impatience de lire la suite des aventures de Luc Mandoline, j'aime beaucoup le principe à la façon d'un « Poulpe », chaque auteur aura pour mission de nous faire entrer dans la vie de Luc mais chacun avec son univers, sa plume, ses influences, en accentuant plus un côté qu'un autre, … C'est original et un bon moyen de découvrir des auteurs également. J'espère un peu plus d'éléments sur le métier de Luc, sur sa vision des choses, … En tout cas, le cocktail ancien légionnaire et embaumeur est explosif, ça nous réserve de beaux moments, ça commence très fort, en un mot : encore !!!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
ChristelleMercier
  30 novembre 2012
Dans cet opus de l'embaumeur vous découvrirez Luc Mandoline, personnage mystérieux et thanatopracteur, Élisa sa meilleure amie et journaliste indépendante, battue par son mari et Sullivan, ami de Luc et lui aussi thanatopracteur et ancien légionnaire.
Luc est appelé pour partir en Guyane, le caporal Leblond a été accidentellement abattu de trois balles alors qu'il sécurisait un site, enfin par si sûr ! Tous trois sont du voyage et décollent pour les tropiques pour se rendent à la caserne du 3ème REI à proximité de Kourou. Leur mission est de découvrir ce qui se cache derrière l'assassinat de Leblond, celui a été froidement abattu. Au cours de cette expédition, Élisa découvre une autre facette de son ami Luc, en pleine jungle, son instinct impitoyable se révèle sans pitié pour tous ceux qui se mettront en travers de leur chemin. Leur croisade dans la forêt étouffante les conduit dans un village clandestin qui est un site d'orpaillage illégal*.
Les aventuriers découvrent que la mort de Leblond dissimule quelque chose de bien plus complexe et surtout, bien plus dangereux qu'ils ne le pensaient.
Là-bas, règne en maître le beau gosse qui torture sans pitié ses ennemis, et L'élégant, un Français aussi blanc qu'un cul qui n'a jamais vu le jour (c'est pas moi qui le dit, c'est l'auteur ! )

Le blond était-il une victime ou un traître ?
Qui se cache réellement derrière cet ennemi sans pitié ?
Vous le découvrirez en lisant Harpicide qui vous embarque dans une écriture implacable, réaliste et pourtant bourrée d'humour. Vous apprendrez à vous attacher à ces personnages hors du commun !
Michel Vigneron, et Sébastien Mousse (L'atelier Mosésu) sont aussi déjantés et attachants que les deux compères que sont Luc Mandoline et Sullivan, ça transpire la testostérone dans une aventure étouffante, sans temps mort, dans la jungle amazonienne, une histoire violente et pour ne rien gâcher, la préface est signée Franck Thilliez.

Une collaboration qui fonctionne et une lecture qui vous harponne jusqu'à la dernière page !

* L'orpaillage illégal : fléau en Guyane où les villages clandestins règnent sur le traffic de drogue, la prostitution, la violence et bien d'autres choses...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Mounou12
  17 février 2013
Michel Vigneron aurait pu écrire son autobiographie, mais il a choisi Harpicide pour nous conter la Guyane, sa Guyane...
Pour ce périple notre guide se nomme Luc Mandoline, thanatopracteur ancien Légionnaire et casse-cou de première classe.
-Pour les non-initiés, un Thanatopracteur est un embaumeur des temps modernes-
Accompagné de sa meilleure amie Elisa (journaliste et femme battue par son mari) et de son complice de toujours Sullivan, thanatopracteur lui aussi ancien Légionnaire, Luc va tenter d'éclaircir les circonstances de la mort étrange d'un militaire posté en Guyane.
Michel Vigneron nous immerge avec talent dans la Guyane suffocante et poisseuse qu'il connait si bien. Des rues de Cayenne aux profondeurs de la jungle, sur un territoire ravagé par la drogue et les trafics en tous genres, le lecteur ne peut qu'ouvrir les yeux sur une misère certe éloignée de notre chère Métropole mais bien réelle.
Les dialogues sont courts et efficaces, souvent crus, l'écriture de Michel Vigneron est simple et percutante, les 279 pages de ce roman noir s'avalent d'une traite.
Si le point fort d' Harpicide est le dépaysement, l'intrigue n'en demeure pas moins assez efficace et le récit est ponctué de scènes d'action qui ne nous laisse que peu de répit, on va tout de suite à l'essentiel...
Harpicide est le premier ouvrage d'une série intitulée "L'embaumeur" qui gardera pour héros Luc Mandoline, les prochains romans auront des auteurs différents et paraîtrons tous les deux mois.
Pour ma part j'ai eu le coup de coeur pour ce personnage atypique et il est clair que je continuerai à en être...!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          52
Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
nathavhnathavh   16 septembre 2014
La veuve était une femme de 40 ans d'une rare splendeur qui n'avait cessé d'embellir avec les années. Elle ne faisait pas partie de ces vieilles folles ridicules qui voulaient à tout prix ressembler aux adolescentes sur lesquelles bavaient les quadragénaires pervers à la sortie des lycées, et encore moins de ces femmes à la lubricité tardive, maquillées au compresseur, enfermées dans des gaines couleur chair pour cacher le boudin de pâte à modeler qui faisait le tour de leur taille et qui draguaient maladroitement les piliers de comptoir, dans l'espoir de prendre un dernier coup de rein.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
nathavhnathavh   16 septembre 2014
La Guyane, c'était le top pour les aventuriers, pour ceux qui voulaient disparaître de la terre, ou pour ceux qui voulaient fuir des familles trop envahissantes qui n'oseraient jamais se taper neuf heures d'avion pour atterrir là-dedans !
Commenter  J’apprécie          90
nathavhnathavh   16 septembre 2014
Elle qui n'avait jamais connu de lui que la force rassurante et apaisante de l'ami de toujours, la voilà qui se trouvait confrontée à une redoutable machine de guerre, un instrument de mort sans pitié qui exécutait froidement ceux qui osaient se mettre en travers de sa route, ceux qui mettaient sa tribu en danger.
Commenter  J’apprécie          60
Mounou12Mounou12   15 février 2013
...il n'y avait pas de sentiment mitigé à l'égard de la Guyane:
on l'aimait ou on la détestait.
Elle avait coché la deuxième case.
Elle exécrait la Guyane, la vomisssait, la rejetait comme on repousse un chien qui s'excite sur sa jambe!
Commenter  J’apprécie          80
nathavhnathavh   16 septembre 2014
L'arrivée de l'orpaillage illégal de masse avait très rapidement eu de graves incidences sur ces enfants de la nature que la déforestation, la pollution des eaux par le mercure et les sévices imposés par les garimpeiros avaient bouleversés.
Commenter  J’apprécie          60
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1490 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre