AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2372580485
Éditeur : Taurnada Éditions (15/11/2018)

Note moyenne : 4.59/5 (sur 34 notes)
Résumé :
Hugo Nicollini est un garçon différent des autres gamins de son âge. Un père brutal. Une maman protectrice. Un soir, il est témoin d'une dispute entre ses parents. Une de plus. Une de trop. Cette fois-ci, sa mère succombera sous la violence des coups.
Vingt-trois ans plus tard, l'équipe du commandant Rebecca de Lost enquête sur la mort d'une jeune femme, sauvagement poignardée dans son appartement. Pas d'effraction. Pas de vol. Pas de traces de défense. L'ent... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (35) Voir plus Ajouter une critique
manU17
  12 novembre 2018
"C'était ma chambre qui devait être repeinte cette semaine-là. Je voulais du blanc, rien que du blanc, pour pouvoir accrocher mes nombreux posters de cinéma. J'y allais tous les dimanches avec mes parents, et les films d'Hitchcock étaient mes préférés. Je les connaissais tous par coeur. Je jouais devant ma glace, les dialogues entre Ingrid Bergman et Cary Grant, James Stewart et Doris Day, et bien évidemment ceux de Ray Milland et Grace Kelly. le Crime était presque parfait. Un chef d'oeuvre. Maman jugeait cette passion bien étonnante pour quelqu'un de mon âge."
Tout commence par un gamin qui reste un peu trop dans les jupes de sa mère. Surtout au goût de son père, un homme brutal et violent. Quand une fois de plus, une fois de trop, sa mère est rouée de coups, Hugo décide qu'il est grand temps que cela s'arrête…
Vingt ans plus tard, une ravissante kiné est sauvagement assassinée chez elle. L'équipe du commandant Rebecca de Lost est sur le coup. Quel lien peut-il bien y avoir entre les deux affaires ?

C'est un véritable « page turner » que signe Isabelle Villain avec Mauvais Genre !
Plongée en immersion dans une histoire de genre, de fantômes du passé, de rancune, au service d'un thriller terriblement efficace. C'est rythmé, prenant, avec des personnages attachants ayant une véritable épaisseur. L'auteur nous embarque à leurs côtés. On court, on a le souffle coupé, on tremble avec et pour eux. On ne veut plus les lâcher, on ne plus lâcher cette histoire avant la dernière page, heureux et déçu que ça s'arrête finalement trop vite !
Du nouveau, du bon et du très bon dès le 15 novembre chez Taurnada, vraiment Isabelle Villain, elle a tout d'une grande !!
"De l'autre côté de la porte laisse entrouverte, les voisins enfermés à double tour et bien emmitouflés sous leur couette douillette dorment à poings fermés. Ils n'entendent ni les cris ni le bruit sourd d'un corps qui tombe à terre."

Lien : https://bouquins-de-poches-e..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          351
Sharon
  21 novembre 2018
J'aimerai vous dire : nous entrons directement dans le vif du sujet, mais ce serait un peu trop simple. Alors je vous dirai : nous sommes plongés dans une tragédie ordinaire, banale, quasi-quotidienne en quelques pages. Puis, des années plus tard, nous nous retrouvons plongés dans un autre drame, tout aussi sordide. Etre soi n'est pas simple, l'actualité nous le rappelle presque quotidiennement.
L'équipe qui enquête est déjà constituée quand débute ce roman. Elle est soudée, même si chacun de ses membres a un caractère bien trempé. le commandant Rebecca de Lost sait ce qu'elle veut, que ce soit dans sa vie professionnelle ou dans sa vie personnelle. Ce n'est pas forcément le cas de tous les policiers, qu'importe ! Elle mène sa barque, et son enquête.
Ses enquêtes, plutôt. En effet, une ancienne affaire ressurgit, un tueur sorti du passé, bien qu'il n'ait pas fait parler de lui pendant sept ans – de là à dire qu'il accélère subitement la cadence pour rattraper le temps perdu, il est un pas que j'aurai presque envie de franchir. Presque.
L'intrigue est vraiment menée tambour battant, on ne s'ennuie pas du tout en suivant le parcours de chacun des personnages, leur questionnement. Des thèmes actuels, d'autres intemporels sont intégrés à l'intrigue sans que jamais l'on est l'impression que cela soit plaqué dans le récit.
Certains personnages resteront des énigmes, comme le personnage de Mélina, qui en cache certainement plus que ce qu'elle veut bien révéler au moment du dénouement. D'autres ont appris beaucoup, par contre, et pas toujours à leur avantage. Oui, je n'en dévoile pas trop, parce que le but est de vous donner envie de lire ce livre, pas de vous gâcher le plaisir de lecture. Vous l'aurez compris, les pages se tournent très rapidement, tant on a envie de savoir ce qui va se passer ensuite.
Je prendrai plaisir à retrouver le commandant Lost dans une prochaine intrigue.
Lien : https://deslivresetsharon.wo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          162
Maks
  09 décembre 2018
"Mauvais genre" est un thriller original, ayant deux intrigues en parallèle, c'est ce qui fait une partie de l'originalité du livre mais c'est également un peu son défaut.

Défaut car les deux enquêtes ne s'imbriquent pas l'une avec l'autre mais sont bien distinctes même si elles se croisent nous n'avons aucun rapport entre les deux si ce n'est que les policiers sont les mêmes.

Original car nous n'avons pas de place pour l'ennui, les enquêtes passent de l'une à l'autre de manière fluide et nous ne nous embrouillons pas, chacune est intéressante. Des meurtres, des interrogatoires, des fausses pistes, des suspects, le lecteur se creuse la tête grâce à un roman bien ficelé et où tout le monde peut être coupable.

Les personnages eux m'ont convaincus, la chef de service blasée, bougonne mais intelligente et lucide, ses enquêteurs avec des tempéraments réalistes faisant des erreurs comme tout un chacun.

Les 250 pages défilent assez vite grâce à une écriture dynamique, les amateurs d'enquêtes seront dans leur élément. Pour ma part j'ai aimé, tout n'était pas à mon goût mais j'ai tout de même passé un bon moment, notamment sur la première intrigue.
Lien : https://unbouquinsinonrien.b..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
LinstantDesLecteurs
  15 novembre 2018
Une équipe de la crim', un tueur en série qui sévit de nouveau après sept ans d'absence et la chef harcelé par on ne sait qui et…
C'est un cocktail détonnant et explosif que nous propose Isabelle Villain dans ce thriller. Pour ma part, c'est un coup de coeur 💝💝💝 ! Une première et magnifique découverte ! Tous les ingrédients sont là, maniés à la perfection pour un résultat qui fait plaisir à lire. Oh oui, un vrai page turner ! Et des thèmes sérieux peu commun malheureusement encore à ce jour, mis en valeur de belle manière ! Chapeau l'artiste !
Pour tout vous dire, mon cher lecteur, ma chère lectrice, nous avons plusieurs histoires en parallèle. Mais tout cela a un sens ! On se prend aux jeux de recherches, d'essayer de comprendre et…
Nous voici auprès de Hugo, jeune garçon qui reste un petit peu trop dans les jupes de sa mère au grand désarroi colérique de son père. Ce cher Monsieur va donc rentrer dans une rage noire une fois de trop, sa mère est rouée de coups, et le petit Hugo décide qu'il est grand temps que ça s'arrête…
Nous débarquons au 36, quai des orfèvres, Paris, vingt-trois ans plus tard, dans l'équipe du commandant de Lost. Une femme plein de charisme qui a su s'entourer d'une équipe au top. On fait la connaissance de ces équipiers, tous aussi différents les uns des autres et une chose les animent d'une même énergie, combattre le crime auprès du commandant de Lost.
Rebecca de Lost approche la cinquantaine, mais peu importe, elle vieillie, oui, mais elle a vécu. Aujourd'hui, ce qui l'importe c'est son travail, son équipe et son amant comme elle, elle le souhaite. Après avoir perdu son mari il y a quelques années, elle a du mal à rouvrir la porte de son coeur. Mais le beau Tom va peut-être réussir à faire basculer son coeur ? Hum… A voir, à lire 😉
Comme je vous le disais, d'autres histoires en parallèle… (Oui, nous sommes dans un thriller quand même !) Notamment Angélique, une belle kiné, plantureuse la trentaine s'est disputée avec son petit ami dans la soirée et est retrouvé assassinée chez elle. C'est l'équipe du commandant de Lost qui est chargée de l'affaire. En parallèle, Rebecca reçoit des appels anonymes et des lettres de menaces… Un peu plus loin, on retrouve une femme assassinée, les mains broyées, en position foetale, avec un tatouage… le « tueur au marteau » est revenu après sept ans de silence radio…
Oh génial, un gros sac de noeuds, dans une ambiance chaleureuse, amicale, mais oppressante et inquiétante. On voit défiler dans ce livre, toutes les émotions prenantes de la vie, intrigue comprise. Autant du côté de l'amour et de l'amitié, que l'agacement et la révulsion de certains personnages qui finissent en prison ou pas d'ailleurs !
Le mélange, ainsi que l'histoire sont savamment dosés pour nous entraîner dans les confins de chaque personnage, de chaque histoire. L'auteure sait aborder avec finesse des sujets comme la transsexualité (transvestisme, transgenre, transsexualisme). Elle nous en donne la définition dans les grandes lignes pour bien faire la différence, tout ça fondu dans le décor et l'histoire. J'aime beaucoup cette approche qui désacralise un peu cette « différence » prise comme telle. Mal ou non comprise encore de nos jours et qui en révulsent encore beaucoup ! Elle nous met le pied à l'étrier en parlant des femmes sans enfants qui ont préférées faire carrière, d'autres qui n'aiment pas les hommes et qui veulent des enfants, bref, un sacré bon mélange de tous les sujets bien d'actualité ! Avec bien évidemment les crimes, l'amour, l'amitié, l'attachement à une équipe, etc. Et moi, j'adore, j'adhère complètement, d'autant plus que c'est fait de manière subtile, sans lourdeur, sans martèlement. Juste une présence dans la vie…
Ce que j'ai apprécié également dans ce livre c'est la psychologie qui y est glissée. Les personnages sont en place, ils évoluent et chaque chapitre apporte une pierre à l'édifice de chacun. Isabelle Villain sait maintenir une ambiance toute en suspense. Elle ne lâche pas le morceau facilement et elle nous bluffe. En tout cas, moi j'ai été bluffé ! J'ai émis des doutes à certains moments, mais j'ai été surprise, agréablement.
Le style d'écriture de l'auteure est entraînant et rythmé. Elle sait approfondir les sujets, sans en faire trop. Elle sait instiguer les mystères ou les idées dans l'imagination du lecteur sans jamais en dévoiler le contenu trop rapidement. Elle nous pousse à la réflexion, elle nous harponne dans son histoire et nous laisse prendre goût au jeu du chat et de la souris pour finir en explosivité.
Les personnages sont très bien dessinés et on s'accroche à eux ou au contraire, on les déteste. Certains nous choquent et d'autres nous attendrissent. En tout cas, aucun ne vous laissera de marbre !
Donc mon cher lecteur, ma chère lectrice après toutes ces palabres, oui, oui et oui je vous recommande ce livre sans aucune hésitation. Pour moi, c'est un coup de coeur pour l'écriture, l'histoire et les personnages. Vous y trouverez tous les meilleurs ingrédients d'un super thriller. Vous passerez, j'en suis sûr, un sacré moment ! N'hésitez pas, foncez, vous allez vous régaler !
Lien : https://linstantdeslecteurs...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          51
Marie-Nel
  14 novembre 2018
Une nouvelle pépite publiée aux éditions Taurnada. Cette maison d'édition porte bien son nom, chaque roman est une mini-tornade dans mon parcours de lectrice. Elle dévaste tout sur son passage, vous perturbe, vous met la tête à l'envers, et vous avez beaucoup de mal à vous en remettre...vous voyez le genre ? Bon en tout cas, je suis complètement conquise par Isabelle Villain, je la découvre avec ce roman, qui n'est pas son premier. En parcourant sa biographie, j'ai notamment vu qu'elle avait écrit deux autres romans avec la même héroïne, Peine capitale et Âmes battues. Les affaires qui se déroulent dans ceux-ci sont citées dans Mauvais genre, mais ne pas les avoir lus n'empêche pas de comprendre et d'appréhender ce troisième roman. Pour ma part, je ne savais pas du tout en commençant ce roman qu'il y en avait deux avant et cela ne m'a pas gênée du tout. J'ai découvert les personnages comme pour un premier roman.
L'histoire débute en 1993 avec Hugo, un petit garçon qui assiste à la violence de son père sur sa mère, toujours renouvelée, toujours plus forte dans les coups allant jusqu'à provoquer la mort de celle-ci. On bascule ensuite en 2016, où l'on fait connaissance de Rebecca de Lost, commandant de police au 36 quai des Orfèvres. Elle est veuve, célibataire, malgré sa liaison avec un collègue qui lui est marié, elle n'a pas d'enfants et est toute dévouée à son travail. Elle va devoir enquêter sur la mort d'une jeune femme, poignardée dans son appartement, tout laisse à penser qu'elle connaissait son agresseur puisqu'il n'y a pas eu effraction. le meurtre sera suivi un peu plus tard d'un autre, qui lui rappellera une ancienne affaire qu'elle croyait classée. Ces deux homicides sont-ils liés ? Elle va enquêter avec son équipe qui lui est toute dévouée, elle reçoit des menaces de mort, le mystère est complet....surtout avec la réapparition d'Hugo...
Je lis pas mal de thrillers, j'arrive parfois à détecter des indices, eh bien là, je me suis fait entièrement avoir ! Des révélations vont arriver très vite sur le premier meurtre, et je ne m'attendais pas à cela du tout. On suit en parallèle les victimes avant leur mort, certains autres personnages gravitant autour de Rebecca, je me suis demandée ce qu'ils pouvaient bien cacher, j'ai eu certaines réponses, mais d'autres restent en suspens.
Rebecca est une personne attachante, et ses équipiers aussi. Ils forment un bon groupe où chacun a sa personnalité et son caractère, parfois cela entraine certaines frictions, mais la cohésion reste bonne. le style d'Isabelle Villain est très bon, incisif, corrosif, elle ne fait pas dans la dentelle et décrit les choses telles qu'elles sont, ce qui donne beaucoup de réalisme au roman. Un autre personnage important est Paris et le 36 quai des Orfèvres, les lieux sont bien détaillés, le commissariat a déménagé et se trouve dans ses nouveaux locaux. Une touche à nouveau de réalité pour donner plus de vraisemblance encore. L'auteure parle également de la société actuelle avec pudeur et franchise.
Isabelle Villain me fait penser à une autre auteure de thrillers que j'ai beaucoup suivi à ses débuts, Patricia Cornwell avec son héroïne phare, Kay Scarpetta. Rebecca m'a rappelé cette inspectrice et j'en suis enchantée car Isabelle Villain le fait « à la Française » et ça donne quelque chose d'aussi percutant que la version américaine.
Vous l'aurez compris, j'ai passé un excellent moment de lecture, très intense émotionnellement car le suspense reste entier tout le temps. le final, très fort, fait monter l'adrénaline à un point ultime. Je pense qu'une « suite » est prévue car certains éléments ne sont pas résolus. J'ai hâte de me plonger à nouveau dans l'univers qu'Isabelle Villain a crée.
En tout cas, Mauvais Genre est un coup de coeur, je félicite Isabelle Villain pour la qualité de son écrit, je vais rester à l'affut, guetter se prochains écrits, et prendre le temps, entre deux, de découvrir ces romans précédents.
Lien : http://marienel-lit.over-blo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
GinimGinim   13 janvier 2019
Roman haletant , rondement mené et superbement documenté. À lire d’une traite ! Et qui nous rend impatients de découvrir la suite!
Commenter  J’apprécie          00
manU17manU17   30 octobre 2018
C'était ma chambre qui devait être repeinte cette semaine-là. Je voulais du blanc, rien que du blanc, pour pouvoir accrocher mes nombreux posters de cinéma. J'y allais tous les dimanches avec mes parents, et les films d'Hitchcock étaient mes préférés. Je les connaissais tous par cœur. Je jouais devant ma glace, les dialogues entre Ingrid Bergman et Cary Grant, James Stewart et Doris Day, et bien évidemment ceux de Ray Milland et Grace Kelly. Le Crime était presque parfait. Un chef d’œuvre. Maman jugeait cette passion bien étonnante pour quelqu'un de mon âge. Je trouvais cela juste normal.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
manU17manU17   25 octobre 2018
De l'autre côté de la porte laisse entrouverte, les voisins enfermés à double tour et bien emmitouflés sous leur couette douillette dorment à poings fermés. Ils n'entendent ni les cris ni le bruit sourd d'un corps qui tombe à terre.
Commenter  J’apprécie          140
manU17manU17   23 octobre 2018
Ne supportant pas le prénom que ses parents lui ont donné à la naissance, un matin elle décide d'en changer et pense immédiatement à Angélique. Fan absolue depuis son plus jeune âge des films de Bernard Borderie, elle était amoureuse de Robert Hossein, le Rescator.
Commenter  J’apprécie          110
AngeliqueLeslecturesdangeliqueAngeliqueLeslecturesdangelique   18 novembre 2018
- Salut, je ne suis pas sûre que ce soit une bonne idée de venir me voir chez moi à cette heure-ci. J'ai eu ma dose de reproche pour aujourd'hui et je bosse demain matin.
- Et moi, je pense que j'ai le droit à une explication.
La personne qui vient de prononcer cette phrase a une voix étrange. Elle pose sur Angélique un regard dénué de tout expression. Après une courte hésitation, sans un sourire, Angélique l'invite d'un geste à entrer. Prudente, elle reste sur ses gardes.
- Quelle allure !
La tonalité est lisse et froide.
Angélique hausse les épaules. Inutile de se bercer d'illusions, personne ne comprendra jamais les épreuves qu'elle a traversées.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Video de Isabelle Villain (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Isabelle Villain
« Mauvais genre », la bande-annonce. Un thriller d'Isabelle Villain.
Hugo Nicollini est un garçon différent des autres gamins de son âge. Un père brutal. Une maman protectrice. Un soir, il est témoin d'une dispute entre ses parents. Une de plus. Une de trop. Cette fois-ci, sa mère succombera sous la violence des coups. Vingt-trois ans plus tard, l'équipe du commandant Rebecca de Lost enquête sur la mort d'une jeune femme, sauvagement poignardée dans son appartement. Pas d'effraction. Pas de vol. Pas de traces de défense. L'entourage de la victime est passé au crible, et l'histoire du petit Hugo va refaire surface bien malgré lui.
Roman disponible le 15 novembre 2018 (papier & numérique).
+ Lire la suite
autres livres classés : violences conjugalesVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaMomoxLeslibraires.fr

Autres livres de Isabelle Villain (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1532 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre
.. ..