AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2330017014
Éditeur : Actes Sud (28/11/2012)

Note moyenne : 2.89/5 (sur 23 notes)
Résumé :
Orphelin de mère, Tochtli est un petit garçon comme les autres qui a pour papa un héros.

Son héros travaille : il fait commerce de cocaïne, il est très riche - ses doigts sont couverts de bagues en or et en diamants, et très puissant - quand il reçoit des invités (crapules associées, prostituées, politiciens véreux …) on ne sait pas s’ils sont encore des gens ou déjà des cadavres. Comme tous les enfants, il aime jouer. Avec les mots, les chapeaux, les... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
GrandGousierGuerin
  29 mars 2016
Dans une narration au style crânement enfantin, nous suivons Tochtli qui est un enfant peu commun : il aime collectionner les chapeaux, s'intéresse à tous les moyens de trancher un membre et exprime d'ailleurs un attachement tout particulier aux Français qui ont su inventer la guillotine. Cet enfant vit au milieu d'adultes, presque exclusivement masculins, dans un palais forteresse dont le chef se révèle être à la fois un dangereux baron de la drogue et un papa. Dans ce monde où aucune femme ne remplit le rôle de mère, Tochtli dresse la liste de ses jouets. : il veut un hippopotame nain du Libéria. Et même pour un caïd, ce genre d'animal en voie d'extinction ne se trouve pas au coin de la rue.
Est-ce-que Tochtli verra son rêve réalisé ?
Lecture rapide d'à peine 100 pages, le traitement de ce roman ne mérite guère plus de pages : plus ce serait trop. A lire entre deux bons bouquins pour voir une idée de ce qu'on peut écrire actuellement au Mexique …
Commenter  J’apprécie          70
Marquise_de_Miaoucha
  16 avril 2012
Un tout petit roman, lu en à peine une heure ou deux, très agréable à lire. Un jeune garçon raconte sa passion pour les chapeaux et autres objets, et son souhait d'ajouter dans la ménagerie du palais de son père, un très riche trafiquant de cocaïne, un hippopotame nain du Libéria.
C'est raconté avec ironie, humour, finesse. L'auteur semble obsédé par les français qui adorent guillotiner leurs rois, et cela revient comme un gimmick tout le long du roman, de façon subtile et drôle à la fois.
Une lecture bien sympathique qui permet de passer un bon petit moment. (si vous avez un trajet en train, ou en métro, c'est le roman idéal et ça vous donnera le sourire avant d'aller bosser)
Auteur à suivre...
Commenter  J’apprécie          40
CATHY69
  14 mars 2017
Ce livre m'est tombé des mains malgré qu'il soit très court j'avais vraiment l'impression de perdre mon temps et de passer un moment d'ennui terrible. Pas de belle écriture, pas d'histoire, huit clos sans aucun suspens, bref plat et insipide, je n'ai pas du tout adhérer au regard enfantin du héros.
Commenter  J’apprécie          32
veronique55
  04 décembre 2011
Un jeune garçon, passionné de chapeaux vit dans le monde étrange de la forteresse de son père baron de la drogue qui accède à tous ses caprices.
Sans mère et sans contact avec le monde extérieur, il rêve d'avoir des hippopotames nains du Libéria
Commenter  J’apprécie          20
Marionet01
  03 juillet 2013
Un court roman très rapide à lire qui est assez atypique, on a un petit garçon orphelin de mère qui vit avec son père, un grand narco-trafiquant, cet enfant vit dans une prison dorée. Il a une fascination pour les chapeaux et il veut absolument un hippopotame nain du Liberia, l'histoire tourne autour de ça.
Un roman sans exception mais qui au final m'a bien plu, il n'aurait pas fallu plus de pages.
Commenter  J’apprécie          00

critiques presse (1)
Lexpress   22 novembre 2011
Tout l'art du Mexicain Juan Pablo Villalobos, dans ce premier roman cruel et drôle, est d'avoir trouvé le ton juste en conservant à son jeune protagoniste une part d'innocence.
Lire la critique sur le site : Lexpress
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
fanfanouche24fanfanouche24   13 avril 2019
Mais les chapeaux, quand ils sont bons, ça sert à la distinction. Manière de dire qu'un chapeau c'est comme la couronne d'un roi. Sion n'est pas roi, on peut porter un chapeau pour la distinction. Si on n'est pas roi et qu'on n'en porte pas, on n'est personne. (p. 14)
Commenter  J’apprécie          30
fanfanouche24fanfanouche24   13 avril 2019
Mais je ne pense pas être un garçon précoce. A vrai dire, j'ai un truc, comme les magiciens qui sortent des lapins de leur chapeau, sauf que je sors des mots du dictionnaire. Tous les soirs, avant de m'endormir, je lis le dictionnaire. (p. 13)
Commenter  J’apprécie          20
fanfanouche24fanfanouche24   13 avril 2019
Les muets sont mystérieux et énigmatiques. Le problème, c'est qu'à cause de leur silence ils ne peuvent pas donner d'explications. Mazatzin pense le contraire : il dit que le silence apprend un tas de choses. (p. 26)
Commenter  J’apprécie          10
autres livres classés : littérature mexicaineVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les classiques de la littérature sud-américaine

Quel est l'écrivain colombien associé au "réalisme magique"

Gabriel Garcia Marquez
Luis Sepulveda
Alvaro Mutis
Santiago Gamboa

10 questions
261 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature sud-américaine , latino-américain , amérique du sudCréer un quiz sur ce livre