AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782081422414
128 pages
Éditeur : Flammarion (06/06/2018)
3.68/5   14 notes
Résumé :
"Si les mathématiques étaient un genre littéraire, ce serait certainement la poésie. L'élément poétique peut venir par l'apparition d'éléments étrangers et inattendus dans un texte.On peut trouver une certaine beauté aux mots qui surgissent avec leur charge de mystère dans un dialogue où ils n'ont rien à faire. Ils appartiennent à une autre langue. C'est un peu comme quand vous écoutez une chanson dans une langue étrangère à laquelle vous ne comprenez rien et que vo... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Pascalmasi
  02 janvier 2021
Ce livre du mathématicien Cédric Villani est en fait un assemblage de deux auteurs : Une réflexion de lui-même sur les liens entre l'acte de création poétique et l'acte de création mathématique. Il est suivi d'un court extrait d'un ouvrage majeur d'un autre mathématicien, Henri Poincaré, mort en 1912, père d'une certaine manière, de la relativité restreinte, intitulé : Science et méthode, paru en 1908. Il y a donc deux livres en un qui tentent de bâtir des liens entre acte de création mathématique et acte de création artistique. Un tel sujet ne pouvait laisser indifférent le sculpteur professionnel que je suis.
Pour la reflection de Cédric Villani, je dois admettre que certains points communs sont bien vus mais que l'ensemble peine à convaincre. Sans doute M. Villani est-il très sensible à la poésie (puisque c'est le titre de l'ouvrage) mais pourquoi ne pas donner plus d'exemples ? Tisser plus de parallèles ? Car, à l'évidence, il y en a. C'est un peu dommage.
En revanche, l'extrait du livre de Poincaré est particulièrement convaincant. Et en tant qu'artiste, je me retrouve complétement dans les trois phases que propose le mathématicien de génie. Face à un problème mathématique donné ou un bloc de terre à modeler, les deux créateurs progressent toujours en trois phases :
1 - Une phase de travail préparatoire pour "dégrossir" le sujet sans qu'il soit possible d'aboutir à quoique ce soit d'utile ou de présentable.
2 - Une phase de recul, de repos, de maturation inconsciente - étape subliminale dit-il - pendant laquelle l'esprit humain effectue inconsciemment, un tri, un travail d'élimination souterrain qui s'interrompt souvent par l'arrivée d'une idée, d'une intuition ou même d'une fulgurance.
3 - Reprise alors de cette idée ou de cette inspiration pour la formuler, la formaliser, et la valider.
Le créateur, qu'il fut mathématicien ou artiste, découvre alors qu'il a "créé", proposé quelque chose de nouveau et de jamais vu.
C'est l'acte du créateur.
Ce texte, avec l'exemple célébrissime du café et de la diligence de Caen, montre combien, en effet, créer n'est pas un acte banal mais au contraire, reste une exception du "propre de l'homme".
Merci, Monsieur Vallani, de nous le rappeler de façon aussi élégante.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
lionelBitume
  10 décembre 2020
J'ai apprécié la lecture de ce livre. Il se lit vite.
De prime abord la couverture est jolie et le titre inspiré, par une phrase de Sédar Senghor, est intriguant et me plaît.
Dans la première partie, Monsieur Villani nous expose une myriade d'analogies entre le raisonnement mathématique et la poésie. L'élégance, la créativité, les jeux de langages sont autant d'éléments qui rapprochent ses deux disciplines pourtant si éloignées.
J'ai apprécié l'enthousiasme que l'auteur dégage à travers son écriture.
La deuxième et la dernière parties restent néanmoins les parties que j'ai préféré.
Il donne une ode à l'imperfection dans la deuxième partie valorisant l'erreur, mère de progrès futur, à travers des exemples de grand scientifique comme Henri Poincaré. Il termine son ode sur une citation de Fabrizio de André qui je trouve résume parfaitement son texte :
Des diamants ne naît jamais rien
De la tourbe naissent les fleurs
La troisième partie, elle, relève de l'invention mathématique et est tirée d'un livre écrit par Henri Poincaré. Dans ce texte il énonce le cheminement de l'invention, mathématique en l'occurrence, et la manière dont l'inventeur, le chercheur, l'étudiant effectue un travail inconscient (i.e. pendant qu'il fait une tout autre action que celle de la recherche de solutions, son cerveau continue de fonctionner "en arrière plan") après une longue session de recherches souvent infructueuse. de ce travail inconscient de l'esprit naissent souvent des idées bien plus pertinentes qu'après plusieurs heures de travail conscient. L'auteur indique bien sur qu'une session de travail conscient doit nécessairement approfondir "l'éclair de pensée" qui frappe la personne en question, sans quoi l'invention en elle-même ne peut pas voir jour.
Je pense que ce livre ne doit pas être acheté par quelqu'un qui souhaite lire Monsieur Villani, même si il peut servir d'un introduction à l'auteur. Son livre "Théorème vivant" bien que je n'ai pas lu me semble plus personnel et plus profond que ce livre là.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
gloubik
  16 juin 2018
Cédric Villani a fait le choix pour son titre d'une citation de Léopold Sédar Senghor. Et comment un mathématicien pourrait-il ne pas adhérer à cette phrase : Les mathématiques sont la poésie des sciences. Mais l'auteur met un point d'honneur à préciser qu'il aurait préféré que Senghor utilise le singulier. Mais voilà, en français, par un hasard linguistique comme il y en a tant dans notre langue, nous disons LES mathématiques alors que nous disons LA physique, LA chimie, LA psychologie, etc. Pourtant, toutes ces disciplines, à l'instar des mathématiques sont cloisonnées en un certain nombre de domaines de façon tout aussi nette que la Mathématique. Aussi Cédric Villani fait attention tout au long de ce petit opuscule à utiliser le singulier.
Que dire de plus de cet ouvrage sans en dévoiler l'intégralité ? Qu'il se lit facilement ? Tous ceux qui ont déjà lu un ouvrage de ce mathématicien savent que ses textes se lisent facilement et celui-là ne déroge pas à la règle.
Une partie du texte de Villani me semble être là en guise d'introduction au chapitre de Henri Poincaré L'invention mathématique extrait de son livre paru en 1908 : Science et méthode. Ainsi, le point de vue sur la créativité en Mathématique de l'un se trouve renforcé par le discours de l'autre.
En bref : À lire... sans hésiter même si « vous n'avez jamais rien compris aux maths » ;-)
Lien : http://sciences.gloubik.info..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Anis0206
  31 juillet 2019
Dans ce superbe livre, l'auteur Cédric Villani nous expose la beauté et l'harmonie des mathématiques à travers son importance et son influence sur notre quotidien et notre univers.
La célèbre mathématicienne russe Sofia Kovalevskaïa avait dit que "Nul ne peut être mathématicien s'il n'a l'âme d'un poète.", le lauréat de la médaille fields 2010 illustré parfaitement cette citation à travers ce magnifique livre.
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
lanardlanard   22 août 2016
La recréation est à la base de la démarche mathématique et touche à la poésie de sa nature profonde. Ce petit univers recréé pour nous est un reflet du vaste univers. A ce propos, j'aime commencer certaines de mes conférences par un poème célèbre, La dame de Schalott, de Tennyson*. Le poète y fait allusion à une légende des temps arthuriens, où une pauvre dame frappée d'une malédiction injuste se retrouve incapable de regarder le monde directement à l’œil nu. Elle est forcée de l'observer à travers un miroir. Un jour passe Lancelot, qui est tellement beau, et c'est le coup de foudre. Elle ne peut s'empêcher de le regarder directement et ce faisant, elle meurt. La malédiction s'accomplit. Un poème tragique, qui a donné lieu à de nombreuses interprétations. Les gens de se demandent ce que l'auteur a véritablement voulu dire dans ce poème. J'aime imaginer (après tout, dans l'exégèse poétique, on est libre d'imaginer ce que l'on veut à défaut d'indications de l'auteur) que c'est une allégorie du mathématicien, incapable d'appréhender le monde directement par des expériences comme le fait le physicien, et ne pouvant au contraire l'étudier qu'à travers son reflet dans le monde mathématique: les équations.

* Né le 26 août 1809 et mort le 6 octobre 1892, Alfred Tennyson est l'un dé poètes britanniques les plus célèbres de l'époque victorienne.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Anis0206Anis0206   31 juillet 2019
Le génie consiste à atteindre une cible que les autres n'avaient même pas vue, de sorte que son existence est soudain mise à jour.
Commenter  J’apprécie          20
PascalmasiPascalmasi   02 janvier 2021
p. 73, Henri Poincaré écrivit :
"La pensée n'est qu'un éclair au milieu d'une longue nuit. Mais c'est cet éclair qui est tout."
Commenter  J’apprécie          20
PascalmasiPascalmasi   02 janvier 2021
p. 89 :
"Le genèse de l'invention mathématique est un [...] acte dans lequel l'esprit humain semble le moins emprunter au monde extérieur, où il n'agit ou ne paraît agir que par lui-même et sur lui-même, de sorte qu'en étudiant le processus de la pensé géométrique, c'est ce qu'il y a de plus essentiel dans l'esprit humain que nous pouvons espérer atteindre."
Commenter  J’apprécie          00
Anis0206Anis0206   31 juillet 2019
Le mathématicien est avant tout un créatif, un créateur.
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Cédric Villani (14) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Cédric Villani
Les gares au coeur des municipales, notamment à Paris, où le candidat officiel LREM Benjamin Griveaux et le dissident Cédric Villani proposent, l'un et l'autre, de nouveaux projets pour deux grandes gares parisiennes. le premier ferait bien un grand parc de 30 hectares à la place de l'actuelle gare de l'Est ; la repoussant en bordure de la capitale.
Guillaume Erner reçoit Renaud Epstein, maître de conférence en science politiques à Sciences Po Saint-Germain-en-Laye (spécialiste des politiques urbaines).
La Question du jour de Guillaume Erner - 28 janvier 2020 À retrouver ici : https://www.franceculture.fr/emissions/la-question-du-jour/saison-26-08-2019-29-06-2020
Abonnez-vous pour retrouver toutes nos vidéos : https://www.youtube.com/channel/¤££¤16La Question Du8¤££¤6khzewww2g/?sub_confirmation=1
Et retrouvez-nous sur... Facebook : https://fr-fr.facebook.com/franceculture Twitter : https://twitter.com/franceculture Instagram : https://www.instagram.com/franceculture
+ Lire la suite
autres livres classés : mathématiquesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les Temps

Qui est ce poète français, auteur d'un recueil sur le temps qui passe et les amours impossibles. "Que lentement passent les heures Comme passe un enterrement Tu pleureras celle qui passera trop vitement Comme passent les heures"

Guillaume Apollinaire
Paul Fort
Paul Verlaine
Jean Cocteau

10 questions
95 lecteurs ont répondu
Thèmes : temps , poésie , romanCréer un quiz sur ce livre