AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9798667807964
468 pages
Éditeur : Celestographe Fictions (01/08/2020)
4.53/5   15 notes
Résumé :
Tom Néro se préparait à prendre la succession du cabinet de livres anciens de son père adoptif lorsqu’il découvre être le détenteur d’un extraordinaire don. Suite à une « Renaissance », nom du phénomène qui a favorisé l’éclosion de ses pouvoirs, Tom a désormais la possibilité générer de puissantes « fractales », des rayons d’une infinie beauté mais terriblement dangereux et difficilement maîtrisables. Il est alors contacté par une communauté secrète composée d’homme... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (15) Voir plus Ajouter une critique
4,53

sur 15 notes
5
10 avis
4
5 avis
3
0 avis
2
0 avis
1
0 avis

coquinnette1974
  10 octobre 2020
Je remercie énormément l'auteur pour l'envoi, en service presse, du premier tome de sa série Zards : le réveil du Sorcier.
Tom Néro et sa jumelle ont perdus leurs parents dans un étrange accident.
Quelques années plus tard, alors que Tom se préparait à prendre la succession du cabinet de livres anciens de son père adoptif il découvre être le détenteur d'un extraordinaire don.
Ce nouveau pouvoir fait qu'il est alors contacté par une communauté secrète composée d'hommes et de femmes possédant les mêmes pouvoirs que lui.
Il est censé avoir une destinée hors du commun et très vite il va être face à un terrible dilemme qui a pour enjeu le destin de l'Univers....
Je n'ai pas envie d'en dire plus, le résumé officiel en dit beaucoup plus, je n'ai repris que quelques phrases, cela permet de moins en dévoiler.
Le réveil du sorcier est le premier tome d'une série pour adolescents et adultes nommée les Zards. Que sont ces personnages à l'étrange nom ? Les personnes ayant des pouvoirs tels que Tom étaient comparés à des « Sorciers », des « Wizards ». Au fil du temps, de cette dénomination, ils n'ont gardé que la dernière syllabe : « Zards ».
Nous découvrons cette communauté de sorciers.
Tom et sa soeur ignorent leur particularité jusqu'au jour où Tom fait sa « Renaissance », c'est à dire que ses pouvoirs éclosent. Il va alors se retrouver convoité par plusieurs personnes et être en danger ; ainsi que sa jumelle dont les pouvoirs couvent.
Souvent dans les séries de ce genre, les jeunes héros sont heureux de se découvrir des pouvoirs, ils ne se rebellent pas tout de suite. Ils acceptent assez facilement leur nouveau statut, leurs pouvoirs, et sont assez dociles.
Tom, lui, est différent car il a du mal à accepter ses pouvoirs et ce qui va lui incomber. Il se rend bien compte qu'il y a un truc étrange avec ses mains, qu'il génère des « fractales », des rayons d'une infinie beauté mais terriblement dangereux et difficilement maîtrisables. Toutefois son comportement est plus celui d'un ado boudeur que d'un jeune adulte.
C'est justement cela qui m'a plu dans Tom. Il va à l'encontre de ce que l'on peut attendre de lui et ça apporte du piment à la série.
Les personnages principaux ne sont pas lisses, au contraire ils ont tous un sacré caractère et il est impossible de s'ennuyer avec eux. Je me suis souvent demandé où l'auteur allait m'emmener et à aucun moment il ne m'a déçu.
L'histoire est bien ficelée. C'est assez complexe, il faut bien suivre mais l'écriture de Monsieur Villard est agréable et ça coule de source assez facilement. Il n'y a pas de grosses difficultés de lecture.
Ce premier tome pose bien les bases de la série sans qu'il n'y ai pour autant trop d'explications, de descriptions.
C'est clair, l'auteur va droit au but et c'est parfait pour tous, dès 14 ans.
Le réveil du sorcier est un bon premier tome, pour une série très prometteuse.
Je suis très contente de la découverte, et je lui mets cinq étoiles.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          251
domi_troizarsouilles
  14 mai 2021
J'avais trouvé ce livre en cherchant quelque chose qui soit tout à la fois Fantastique et Policier ou, à défaut, Fantastique et un éventuel autre genre. Je ne sais plus trop comment je suis tombée sur celui-ci, mais ce qui est certain, c'est que je me suis aussitôt arrêtée dessus pour une raison basique : je trouve la couverture vraiment magnifique, dans une couleur qu'on ne trouve pas si souvent que ça, tous genres confondus.
Mais à la lecture de ce livre, je suis relativement mitigée ; pas tout à fait déçue, mais pas super-emballée non plus. On a un postulat de départ assez convenu, et pourtant on sort d'un schéma trop traditionnel : c'est la paire de jeunes sorciers (d'origine extraterrestre, tant qu'à faire) qui se découvrent des pouvoirs extraordinaires, et a priori incontrôlables, et dans la foulée découvrent aussi qu'ils sont entourés d'obscurs rivaux, et même deux factions elles-mêmes antagonistes pour corser les choses. Cela donne une intrigue assez linéaire malgré quelques flashes-back, mais originale par rapport à ce qu'on pouvait attendre ! On a aussi quelques voyages à travers la forêt de Fontainebleau, Paris et même un vieux château en Écosse, le tout grâce à des rebondissements plus ou moins inattendus qui font qu'on n'a –vraiment- pas le temps de s'ennuyer. Et puis il y a ces fameuses fractales : pour moi une découverte, je n'en avais jamais entendu parler – en tout cas pas de cette façon – mais l'auteur est convaincant, et dès qu'il en parle, quelle que soit l'action qui les provoque, on est avec lui béat d'admiration devant leur beauté, on a envie de les voir nous aussi, peut-être même de les toucher du bout du doigt, et tant pis si elles sont dangereuses !
Par ailleurs, les personnages sont suffisamment attachants pour qu'on les suive, même quand l'intrigue même n'intéresse plus autant – pour des raisons que j'évoquerai plus bas. Ce sont surtout Tom et sa soeur jumelle Angeline (parfois surnommée Évanne, mais je n'ai jamais compris ni le lien entre ce diminutif et son prénom, ni les rares personnes qui sont autorisées à l'utiliser, et alors pourquoi…) ; ce sont donc eux les personnages principaux, entourés de toute une galerie d'autres, moins fouillés mais bien campés. Paradoxalement, c'est Tom, sa fougue, son sens de la justice (ou de la vengeance ?), son attachement à ceux qui lui sont chers, qui attire tous les regards… si bien qu'on se demande pourquoi c'est sa soeur, vers qui les spots sont beaucoup moins tournés pourtant, qui va hériter des pouvoirs les plus puissants, qui en plus ne se révèlent que bien plus tard… Un avant-goût pour un prochain tome ? Dommage aussi que la gémellité de ces deux-là n'ait pas été davantage exploitée : on les voit comme frère et soeur, qui s'aiment et se détestent (gentiment) tout à la fois, c'est un grand classique bien rendu (j'en ai un exemple constant sous les yeux à la maison !)… mais qui reste (à mon avis) superficiel en ce qui concerne une relation plus intime qu'on devrait pouvoir trouver entre deux jumeaux, surtout dans un contexte aussi particulier.
Pour le reste, à mes yeux, l'ensemble du livre pêche par ce bon vieil adage disant que « le mieux [que l'on remplacera ici par « trop »] est l'ennemi du bien ». Il y a trop de révélations toutes plus incroyables les unes que les autres – on veut bien que ces fameux zards soient des demi-sorciers d'origine extraterrestre, on veut bien que certains des rivaux soient parés d'un exosquelette monstrueux, on veut même bien que certains morts ressuscitent… mais tout cela est déjà tellement « gros » qu'on est très vite, très proche d'un sentiment de « trop ». Et en effet, à partir d'un certain stade, quand ce genre d'événements (je ne vais pas révéler les autres, ce serait du spoil, je suis déjà à la limite) ne cessent de se succéder, au fil de ces rebondissements précités, eux aussi très nombreux, trop… on finit par se sentir un peu essoufflé, on n'adhère plus à cette histoire exubérante qui défie toute logique depuis le début, et qui en rajoute des tonnes, si bien que l'ensemble se ternit irrémédiablement en perdant beaucoup de sa saveur et de sa magie. Au rebondissement suivant, au lieu de haleter avec les personnages mis à mal, on se demande tout à coup : « Encore ? n'exagère-t-il pas un peu ? »
Je suis bien consciente, tout simplement, que c'est peut-être moi qui ne suis pas (ou plus) capable d'apprécier un tel déferlement d'actions alambiquées. Il y a mon âge, indéniablement je ne suis plus une "young adult" depuis un certain nombre d'années ; mais c'est peut-être aussi l'effet d'avoir lu tout récemment deux livres tellement exceptionnels en leur genre, qu'un autre (celui-ci donc) un peu moins relevé ne pouvait tenir la comparaison, et dès lors paraître moins bien qu'il n'aurait été, si je l'avais lu après deux flops par exemple… Mais voilà, ce sont là les hasards de la lecture !
Cela dit, je pense que je ne suis pas seule en cause dans cette légère dépréciation, l'auteur est quelque peu « coupable », lui aussi ! Outre l'excès finalement peu convaincant de péripéties, la forme n'est pas tout à fait à son top : on est typiquement dans une autoédition qui aurait mérité un peu plus de soin. Oh ! j'ai lu bien pire, mais c'est quand même dommage… Il y a ici et là quelques coquilles, des fautes évidentes de relecture trop rapide, comme au début du chapitre 18 : « Comment vous te sens-tu ? » - ce n'est pas la seule, elles ne sont pas hyper-nombreuses, mais elles auraient pu/dû être évitées ! Et, malheureusement, il y a un certain lot de fautes d'orthographe ; je ne les ai pas comptées, à la grosse louche je dirais qu'il y en a une grosse vingtaine sur tout le livre, c'est-à-dire de toute façon trop. Pire : c'est toujours le même type de fautes, essentiellement une confusion entre les substantifs et les adjectifs de nationalité (l'un prenant une majuscule, l'autre pas, mais ici tout est en minuscules…), et les trop classiques non-accords (ou accords farfelus) des participes passés conjugués avec avoir… En outre, ces fautes, comme je disais relativement peu nombreuses, ont tendance à s'accélérer vers la fin du livre, comme si l'auteur s'était tellement emballé pour donner une fin digne de ce nom à son livre, sans plus penser suffisamment aux « détails annexes »… pourtant bien importants pour un produit fini de qualité !
Et pour ne rien arranger, c'est un autre détail mais qui m'agace passablement, car je suis très sensible à cela : on a l'inévitable personnage belge qui aurait son « accent belge » - ah le cliché tellement typiquement français ! Quand donc les auteurs français, qui se targuent d'avoir compris quelque chose à la Belgique, retiendront-ils qu'il n'y pas un seul accent belge, et certainement pas celui qu'ils s'escriment à imiter mais qui ne ressemble à aucun accent connu en Belgique ? L'auteur ici pousse jusqu'à créer un « humour belge » qui serait typique dudit personnage… je cherche encore à quoi il fait référence ! Mais bon, l'épilogue m'a consolée, si on peut dire : il n'y a pas que les Belges qui en prennent pour leur grade, je cite : [i]«Un policier australien qui avait des notions de français ? C'était aussi étonnant que pertinent dans ce cas précis.»[/i] Certes, on sait que les anglophones ont tendance à ne parler qu'anglais, c'est un fait avéré… mais ici transformé en un cliché qui englobe gratuitement toute une profession, c'est vraiment regrettable, même sous le couvert d'un pseudo-humour.
Ainsi donc, j'ai moyennement apprécié cette lecture originale mais aux événements tellement exagérés qu'ils perdaient toute crédibilité, toute adhésion de la lectrice que je suis ; je regrette les fautes d'orthographe et les clichés. Par contre, j'ai été vraiment séduite par ce monde de fractales, leur beauté, et j'ai bien envie d'en découvrir davantage… même si cela ne suffira pas forcément à me conduire jusqu'au 2e tome.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Aryia
  30 janvier 2021
On m'a toujours dit que j'étais bien trop gentille, on m'a maintes fois prévenu que ça allait un jour me jouer des tours, on m'a souvent affirmé qu'il fallait que j'apprenne à dire non … Je dois bien reconnaitre que tous ces « on » n'ont pas tout à fait tort : je suis effectivement incapable de refuser quoi que ce soit à qui que ce soit, et il est vrai que ça a parfois tendance à me retomber dessus. C'est à cause de cette incapacité chronique à dire non que je me retrouve à accepter bien plus de services presse que cela est objectivement raisonnable, pour la simple et bonne raison que je me sens bien trop mal vis-à-vis des auteurs de refuser leur proposition – surtout quand j'ai déjà dû refuser une première fois par la force des choses, déménagement oblige –, et cela quand bien même je suis déprimée, vidée de toute mon énergie, et que la pile de services presses en attente de traitement menace déjà de s'effondrer car elle est presque aussi haute que moi … Pour être honnête, si ça n'avait tenu qu'à moi, je n'aurai sans doute pas pris ce service presse actuellement, mais je ne me sentais vraiment pas de dire « non » une seconde fois à l'auteur qui ne s'est pas laissé découragé par mon premier refus, donc voilà, ce gros pavé est entré dans ma PAL prioritaire !
A la mort de leurs parents biologiques dans un terrible accident de voiture, Tom et sa soeur jumelle Angeline ont été recueillis par le vieux Lucien Néo, expert en livres anciens. Destiné à reprendre le flambeau, Tom assiste souvent son père adoptif dans ses expertises. Mais tout bascule le jour où un homme plutôt louche vient à la boutique pour leur demander leur avis sur un livre … dont il semble en réalité connaitre les moindres secrets. le jeune garçon en est convaincu : cet homme venait en repérage et prépare un cambriolage ! Il décide alors de le suivre … Arrivé dans la forêt de Fontainebleau, il se retrouve face à une scène terrifiante : une énorme silhouette mécanique vient de jeter à terre l'homme de la boutique ! En voulant immortaliser la scène avec son téléphone, Tom attire l'attention de cet être robotique, qui se lance à sa poursuite … La panique du jeune homme atteint des sommets lorsque de mystérieuses et magnifiques fractales colorées sortent des paumes de ses mains avant qu'il ne perde conscience dans un immense fracas d'explosion. Quand il revient à lui, il apprend que ses pouvoirs viennent de se manifester : il est un Zards, et l'univers est en grand danger.
Pour être parfaitement honnête, entre ce livre et moi, les débuts furent difficiles : il y a à la fois énormément d'informations à ingurgiter dans les premières pages, et énormément de « lieux communs » dans ces mêmes premiers chapitres. Car la « nature » des pouvoirs de Tom a beau être originale (j'ai toujours été fascinée par les fractales, autant vous dire que le concept me plait bien), nous ne restons pas moins en présence d'un jeune homme qui se découvre des pouvoirs surpuissants : c'est tellement vu et revu ces dernières années que les lecteurs les plus coutumiers du genre peuvent se demander ce que ce roman aura de plus à leur offrir comparé aux centaines d'autres romans similaires qui pullulent dans les librairies. Je l'admets, moi-même, au début, j'ai eu tendance à être un peu … blasée : des jeunes sorciers à la destinée exceptionnelle, j'en ai déjà rencontré tellement dans mes lectures que je commence à m'en lasser. Heureusement, malgré ces débuts difficiles, les aventures pour le moins palpitantes de Tom et ses compagnons d'infortune ont fini par éclipser ces réticences premières.
Car voilà typiquement un roman qui sait tout de même se démarquer subtilement des autres malgré l'utilisation de schémas typiquement clichés : certes, bien des « révélations » ou « coups de théâtre » sont prévisibles, certes, bien des situations et dialogues sont clichés (pitié, virez moi Janie, elle ne sert à rien d'autre que baver devant Tom et c'est quelque chose qui m'insupporte, les personnages aussi creux que cette pimbêche qui rampe devant le héros) … mais on se laisse finalement prendre au jeu de cette intrigue. D'une certaine façon, c'est rassurant : on sait où on met les pieds, on sait ce qui nous attend, et du coup, on peut profiter de notre lecture en sachant qu'on ne va pas être perdu lors des retournements de situations et autres découvertes fracassantes que ne manqueront pas de faire nos héros. Et du coup, on profite encore plus des singularités du récit, de ces éléments originaux qui le rendent vraiment unique : j'ai nommé les fractales, et surtout l'origine extraterrestre de ces pouvoirs … et tout l'enjeu qui tourne autour de la Sphère Astrale, cet artefact convoité par pas moins de trois groupuscules.
En effet, sachez-le, c'est un roman bourré d'action qui vous attend derrière cette couverture hypnotisant : on ne s'ennuie pas une seule seconde, mais surtout, on ne souffle pas une seule seconde. Tout s'enchaine à une vitesse effrénée, on ressent vraiment l'urgence de la situation, on est vraiment happé par cette intrigue trépidante qui ne laisse aucun répit aux personnages et au lecteur. On en oublie par conséquent les décisions pour le moins idiotes de certains personnages (même si je dois reconnaitre comprendre Tom : ça fait du bien, parfois, les héros qui n'arrivent pas à assumer leurs pouvoirs et les responsabilités qui vont avec, et qui veulent juste retrouver leur petit quotidien bien tranquille où l'avenir de l'univers ne dépend pas d'eux seuls) et on tremble, sursaute, frissonne aux côtés de ces personnages. C'est un vrai page-turner, avec des scènes de bataille, avec des courses poursuites, des fuites désespérées, des trahisons, des alliances fragiles, des quêtes, des mystères … C'est un livre qui vous tient en haleine du début à la fin, si captivant qu'on n'a finalement pas le temps de s'attarder sur ces petits détails un peu trop « classiques » !
En bref, vous l'aurez bien compris, si j'étais au départ un peu dubitative, je me suis rapidement laissé convaincre par ce roman qui m'a offert de vivre de fabuleuses aventures sans avoir besoin de sortir de chez moi ! A mes yeux, ça reste toutefois un récit qui conviendra avant tout aux « néophytes » du genre, qui ne seront ainsi pas incommodés par les assez nombreuses banalités que nous offre l'intrigue : ils n'en seront que plus captivés et plus surpris, alors que le lecteur coutumier du genre risque de deviner à l'avance certains rebondissements et ne ressentira donc pas cette stupéfaction incroyable. de même, je pense que ce roman cible plutôt le public adolescent, qui sera moins « agacé » par les comportements parfois immatures de nos jeunes héros, alors que le lecteur adulte n'aura qu'une envie : baffer ces jouvenceaux et jouvencelles qui se laissent distraire par leurs hormones ou leurs petits désirs personnelles alors que l'univers est en grand danger ! Ce fut donc une lecture très sympathique, mais qui m'aurait sans doute encore plus plu il y a quelques années, quand j'étais vraiment dans l'âge adéquat pour découvrir ce roman …
Lien : http://lesmotsetaientlivres...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Yumiko
  18 avril 2021
Quand j'ai découvert le résumé de ce premier tome, ma curiosité a clairement été éveillée, mais en même temps, j'avais un peu peur d'un certain déjà-vu, car l'idée de base du jeune homme qui se découvre des pouvoirs et qui rejoint une communauté est loin d'être nouvelle. Mais le fait que ces êtres ayant des dons soient appelés des « Zards » et la raison pour laquelle ils le sont, m'a donné le sourire et c'est ce qui m'a décidée à me lancer. Et franchement, qu'est-ce que j'ai bien fait !
Car s'il y a un petit air de déjà-vu dans ces quelques lignes de présentation, ce dernier disparait dès les premiers chapitres de ce roman. En rencontrant Tom et Angeline, nous plongeons au sein d'une famille au passé douloureux suite à un tragique accident, mais qui vit sans histoire et qui fait son bout de chemin mine de rien. Tout cela jusqu'au jour où un homme mystérieux va pousser la porte de leur boutique, ce qui va enclencher une impitoyable roue du destin qui va changer leur vie à jamais.
Car Tom n'est pas un jeune homme comme les autres, il ne le sait juste pas encore car il n'a pas encore fait sa « Renaissance ». Quand cette dernière va se produire, il va découvrir l'existence des Zards dont il fait partie et de nombreux secrets cachés aux yeux de tous, mais qui pourraient changer totalement la face du monde dans lequel il vit. Comment pourra-t-il faire face à tout cela ? Comment faire face alors que toutes ces nouvelles informations le dépassent totalement et qu'il penne à comprendre tout ce qui lui arrive ? Va-t-il accepter sa condition et son rôle ? Mais quel est-il finalement ?
Tant de questions pour si peu de réponses… Vous imaginez bien que cela conduira notre héros à choisir des chemins parfois très dangereux, tellement tout cela va bien au-delà de ce qu'il peut imaginer et de ce que nous pouvons imaginer. Car l'auteur sait distiller les informations au compte-goutte tant pour son héros que pour nous ! Au final, nous n'en savons pas plus que lui et nous levons le voile que petit à petit à ses côtés et nous vivons les mêmes « chocs » au fur et mesure, de quoi nous permettre de mieux comprendre ses décisions et réaliser avec lui à quel point certaines personnes sont loin d'être celles qu'elles paraissent.
Ne jamais se fier aux apparences… Oui, cela n'a jamais été aussi vrai ici ! C'est justement la grande force de ce roman : les caractères complexes de ses personnages. Nous ne savons pas toujours sur quel pied danser et cela rend l'histoire d'autant plus passionnante ! Bien sûr, nous nous attachons plus à certains qu'à d'autres, en fonction de nos affinités, mais globalement, ils sont tous très bien pensés.
Au niveau de l'histoire, c'est aussi du grand niveau ! L'auteur nous offre un récit complexe et riche en rebondissements, ce qui fait que notre intérêt est constamment maintenu en éveil et que nous voulons en savoir toujours plus ! le livre se dévore donc et nous sommes pris dans le tourbillon de cette intrigue très originale. Et vu le final qui nous est proposé, la suite n'a pas fini de nous étonner et il nous reste encore bien des choses à découvrir !
En bref, je me suis régalée avec ce premier tome qui nous plonge au coeur d'une histoire originale et complexe aux côtés de personnages passionnants à découvrir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
FoxyAndBooks
  12 octobre 2020
Je remercie l'auteur pour sa gentillesse et sa confiance.
N'étant pas friande du genre SF j'appréhendais un peu ma lecture, j'aime beaucoup sortir de ma zone de confort mais j'ai aussi très peur d'être déçue. Et, pour cette lecture je dois bien avouer que c'est un de mes plus gros coup de coeur pour un premier tome. Oui, je tenais à le dire car, le roman approche les 500 pages et pourtant il donne extrêmement envie d'en savoir plus, il donne envie de continuer, de tourner les pages même quand il n'y en a plus..
En parlant de pages, j'ai réellement tourné les pages sans m'en rendre compte. C'est le genre d'histoire qui me redonne confiance en la SF, qui me montre qu'il y a de la SF qui peut très bien être écrite.
Le texte est aéré et quel bonheur de voir un roman de plus de 460 pages avec des chapitres courts (encore un point positif en plus) ! Vous le savez maintenant, pour moi un chapitre court donne envie de connaître le suivant et c'est une chaîne sans fin.
Un autre point positif : les prénoms.
Je ne sais pas pourquoi mais bien souvent quand je lis de la SF, je bloque 03h00 sur les prénoms imprononçables mais ici, ce n'est pas le cas (merci) !
Il y a beaucoup de dialogues et pareil j'adore ça ! En fait plus je rédige ma chronique plus je me rends compte que ce roman a énormément de points positifs importants pour moi. Voilà pourquoi j'aime être curieuse : je me lance dans des genres, des histoires qui me font « peurs » dans le sens où j'ai peur de ne pas accrocher, peur de ne pas aimer pour au final, avoir un énorme coup de coeur.
Bon c'est bien, j'ai parlé de moi, de mes goûts et du livre mais parlons maintenant de l'histoire (même si je ne vais pas en dire trop, le résumé est très parlant et du coup, je risque de révéler un peu de trop l'histoire).
Durant notre lecture, nous voyageons dans des univers différents (livres, créatures, sorciers, etc.) l'auteur dans son écrit et son histoire va droit au but.
Tom se préparait à prendre la succession d'un cabinet de livres mais, il se rend vite compte qu'il est aussi détenteur d'un don, don qu'il va avoir du mal à accepter et gérer parce que oui, il va apprendre ça mais il va aussi découvrir beaucoup de choses. Encore une fois, merci à l'auteur de ne pas avoir fait un héros qui aime facilement et vite son pouvoir et tout ce qu'il va découvrir, merci d'avoir rendu ses personnages encore plus réalistes. Bref, il va se passer beaucoup de choses, des actions, des rebondissements, des révélations et nous allons vivre l'histoire à 100% !
Un premier tome bien prometteur qui pourrait plaire aux grands et aux plus jeunes, j'en suis sûre !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          31

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
FoxyAndBooksFoxyAndBooks   12 octobre 2020
Entre le père adoptif et le fils, le dialogue était devenu peu à peu compliqué. L’amour était toujours là, l’admiration aussi car, finalement, Lucien avait tout d’un homme admirable.
Commenter  J’apprécie          30
LeslivresdeNancyLeslivresdeNancy   08 décembre 2020
Il agrippait des seux mains l'étau auquel il était suspendu. Il était sans réponse devant l'étrange question de son agresseur. Combien de temps pourrait-il tenir ? Il allait être anéanti sans même pouvoir combattre. Une sourde colère monta en lui. Dès cet instant, un flot ininterrompu de fractales jaillit de tout son corps. Lêtre contrôlant l'exosquelette fut si surpris par l'ampleur du phénomène qu'il fit un pas en arrière.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
LeslivresdeNancyLeslivresdeNancy   08 décembre 2020
A vrai dire, il ne s'attendait à rien sinon à une sorte de conte de fées plus ou moins branlant compte tenu de ce qui s'était passé. De plus, il avait le sentiment d'être dans une maison de fous dirigées par un couple de psychopathes qui allaient le plus sérieusement du monde lui raconter des salades.
Commenter  J’apprécie          00
BabZardsBabZards   11 octobre 2020
Tout ce qui vit peut mourir. Il suffit juste de savoir où placer le projectile.
Commenter  J’apprécie          10

Video de François Villard (II) (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de François Villard (II)
Bande annonce du tome 1 de la saga littéraire "Zards"
Notre sélection Jeune Adulte Voir plus
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Balzac contre Zola

Le père Goriot

Balzac
Zola

10 questions
371 lecteurs ont répondu
Thèmes : tribuCréer un quiz sur ce livre