AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2369760281
Éditeur : Lune Ecarlate Editions (23/02/2014)

Note moyenne : 3.86/5 (sur 25 notes)
Résumé :
Lady Falkenna, Eve pour les intimes, est une jeune femme au tempérament bien trempé. Chasseuse de l'occulte, elle quitte parfois son domaine niché au sein de l'Angleterre victorienne pour plonger dans un monde où l'emprise de la magie se révèle chaque jour plus importante, où les dragons griffent les ardoises parisiennes et les faëries dansent sur la Tamise...

Missionnée par son commanditaire, en quête du Torque d'Ambrosia, Lady Falkenna doit fair... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (13) Voir plus Ajouter une critique
Aelynah
  11 mars 2015
Je tiens tout d'abord à préciser pour ceux qui découvriraient cette auteure et son roman qu'il s'agit ici du tome 1. C'est à dire du regroupement en un seul volume des 4 épisodes numériques sortis indépendamment les uns des autres.
Ma chronique va donc traiter de l'ensemble du tome et donc éventuellement spoiler quelques informations sur la suite pour ceux qui n'auraient lu que le premier épisode.
Vous voici prévenus!
A peine le lecteur a-t-il lu le prologue qu'il est happé dans un mélange de mécanique et de magie proprement mené pour nous en donner envie.
Mécanismes complexes, créatures surprenantes, ambiance victorienne, vous l'avez compris le genre Steampunk est en action.
Lady Falkenna, jeune femme audacieuse et téméraire, détestant les conventions bien trop rigoristes de ces pairs est cependant obligée de s'y complaire. Ses passions ne sont ni les fredaines, ni les fanfreluches ou un beau mariage mais bel et bien l'ingénierie et la chasse aux artéfacts.
Sorte d'Indiana Jones en jupons, de Sidney Fox victorienne, ses lubies la rendent farfelue au mieux pour ses pairs, indécente ou bas-bleu pour les autres.
Depuis qu'un premier artéfact en forme d'oeuf a été ouvert 2 ans plus tôt par un groupe de scientifiques qui a disparu dans la manoeuvre, sa vie a pris une nouvelle tournure.
Car avec cet oeuf du Diable, comme il a été surnommé, est apparu ou revenu la Magie Ancestrale et avec elle Dragons, hippogriffes et phénix.
Depuis, la magie qui n'était alors que charlatanisme a repris ses lettres de noblesses et avec elle la prolifération des mages, sorciers et autres sortilèges.
Avec l'ouverture d'un deuxième oeuf sont alors apparus les faeries, dyades et pixies.
Sont alors sortis des placards, ou ont fait leur coming-out les vampires, loup-garous, goules et autres joyeusetés surnaturelles profitant de l'aubaine et de ce renouveau .
Un vrai petit bonheur donc de retrouver cette ambiance mi fantastique, mi aventure en compagnie d'une jeune lady pleine de verve et de maintien. Peut être a-t-elle étudié plus jeune au pensionnat de Melle Géraldine (autre série Steampunk pour les fans)?
Et quand se rajoute la-dessus plus particulièrement une mission presque impossible, un démon plutôt secret et collant, des vampires très très vieux et des garous très vindicatifs le lecteur a un bon aperçu de la suite des événements.
Car Eve n'est pas qu'une Lady. C'est aussi une voleuse de haut vol dont la réputation n'est plus à faire. Ce qui rend ses missions plus périlleuses puisqu'elle est régulièrement suivie ou menacée par les autres races de créatures. Cette fois, l'artefact qu'elle doit dérober pour son commanditaire semble intéresser beaucoup de monde. Volé 61 ans plus tôt il était resté dans l'ombre jusqu'à ce que l'on le retrouve et lui demande de le voler.
De prime abord c'est une mission un poil plus compliquée que d'habitude mais pas impossible. Une fois lancée elle va se rendre compte que les choses ne sont pas si simples.
Elle, si pragmatique et imperturbable va voir ses défenses mises à rude épreuve dans cette aventure. Ses convictions profondes vont être secouées, ses sentiments bafoués. Que lui cache-t-on? Pourquoi son "scope", son meilleur allié semble la laisser tomber et surtout pourquoi la désigne-t-il affolé depuis cette visite à une informatrice particulièrement flippante?
Outre le suspens qui monte petit à petit, les secrets qui nous tiennent en haleine, j'avoue qu'imaginer une lady en crinoline jouer les monte-en-l'air m'a particulièrement plu. Ce qui semble parfaitement improbable à l'habituée des pantalons que je suis semble si naturel et aisé pour cette lady jusqu'au bout des ongles ou presque.
Mon imagination a donc palpité de bout en bout. Souventes fois des sourires ont fleuri à mes lèvres à la seule image d'une scène, d'un personnage ou d'une situation.
Et puis ces mystères qui s'épaississent au fur et à mesure des épisodes qui passent, cela ne donne que plus envie à chaque page qui passe d'en savoir plus.
Le regroupement en un tome des quatre premiers épisodes va donc amener plusieurs missions mais surtout une continuité pour le lecteur dans une intrigue qui va crescendo. Beaucoup de questions et tout d'abord peu de réponses et beaucoup de conjectures.
L'héroïne se découvre à nous au fil des missions et des épisodes. Ce que l'on apprend sur elle va surprendre tant sur sa nature que ses autres activités. Son monde nous est montré sous divers optiques et la plume de l'auteure nous emmène avec elle au gré des informations et des aventures.
Je suis devenue au gré de mes lectures une fan de ce genre non pas nouveau mais redécouvert qu'est le Steampunk. Dans ce livre j'y ai trouvé de quoi continuer ma découverte de nouveaux auteurs et même si certaines informations sont redondantes à ces romans du genre, Alizee Villemin a su y ajouter de quoi complexifier les éléments communs : les corignis et leurs nature complexe particulière, ces fameux oeufs style Fabergé et les conséquences manifestes sur l'évolution de leur monde tel qu'il est actuellement et surtout sur les races qui le peuplent.
De plus cette fin qui nous donne quelques réponses et encore plus de questions est absolument sadique mais en même temps superbement amenée. Je m'attendais a certaines choses mais pas à ces révélations là. Cela ne peut que me laisser avide de lire la suite.
Je n'ai donc qu'une hâte la sortie du tome 2 ce mois-ci et celle que j'espère prochaine d'une intégrale papier aux Editions de la Lune Écarlate.
Un seul regret pourtant plus sur la forme que sur le fond, que ce tome n'ait pas eu une couverture plus en lien avec le genre . La photographie est très belle mais les couvertures Steampunk des différents épisodes étaient à mon goût d'un meilleur atout attractif. Alors une intégrale magnifiée par une couverture Steampunk, voila mon prochain souhait aux Editions L'une Écarlate.
A bon entendeur ;)...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Srafina
  29 décembre 2015
Dans ce premier épisode des aventures de Lady Falkenna, on découvre notre héroïne dans un univers steampunk, entouré et protégé par son fidèle majordome et ami Radcliffe qui l'a élevée. C'est une jeune femme, chasseuse de trésor, aventurière qui déteste la vie mondaine. Elle a un caractère bien trempé et sais ce qu'elle veut et surtout ce qu'elle ne veut pas. Nous sommes immergés dans un monde victorien, où la machine et les rouages sont rois.
Découverte de cette nouvelle héroïne à la fois entre Adèle Blanc-sec et Lara Croft, j'ai bien aimé ce début d'histoire, qui se présente en version ebook sous forme de feuilleton d'environ 40 pages. L'univers steampunk est bien décrit et le style est très fluide et dynamique et nous emporte à travers l'Europe à la recherche d'un ancien artefact celte « Le Torque d'Ambrosia ».
Je n'ai plus qu'à enchaîner la suite de ses aventures.
Commenter  J’apprécie          100
Bouvy
  11 février 2015
Encore une fois, grâce au site "1livregratuit.com", dont voici le lien : www.1livregratuit.com , j'ai découvert ce roman. Premier épisode d'un feuilleton, lancé gratuitement pour faire la promotion d'une nouvelle saga. Je viens donc de découvrir un nouveau mot et un genre littéraire que je ne connaissais pas : le steampunks.
Bon, je pense que j'avais déjà éprouvé ce genre littéraire mais par le biais de la bande dessinée, avec Adèle Blanc Sec de Tardi. J'adore cet auteur de BD et son univers pré et post première guerre mondiale. Mais en dehors de ça, je ne suis pas sûr d'accrocher avec ce genre fantastique, voir fantasmagorique.
Lady Falkeuna, est une jeune femme issus de la noblesse anglaise. Elle est curieuse de tout, surtout de la magie, des êtres fantastiques et des nouvelles technologies qui se développent durant cette période de révolution industrielle.Je pourrais vous la décrire à peu-près de cette façon : "Tu vois le mur, là, devant moi, je fonce dedans et après, je te dirai si j'étais capable de le traverser!" Elle part de nouveau en mission pour le compte d'un mystérieux commanditaire. Apparemment, même si c'est ici le premier épisode, ce n'est pas la première fois que Eve se met en mouvement pour ce personnage.
Le récit est bien écrit, dans un style limpide. Il reste assez cohérent, malgré une foule d'information qui arrive là, en quelques pages. L'époque victorienne est bien décrite, parfois peut-être un peu trop, ce qui dilue le caractère des personnages. En fait de personnage, c'est Lady Falkeuna qui prend surtout la part belle de l'histoire. Les membres de son équipe sont à peine effleurés
L'histoire débute par un oeuf mécanique, magique et sans âge qui est déclenché, libérant d'un coup une grande magie sur la planète, accompagnée d'animaux fantastiques tel les dragons.
Personnellement, je trouve que quand on lâche dans une même aventure des vampires, des loups-garous, des dragons, des sorcières et autres créatures fantastiques, ça fait beaucoup pour une seule histoire. On a de suite l'impression que le personnage principal est une héroïne solitaire, seule capable de chasser ces créatures et assez inconsciente pour affronter seule ce monde étrange. Elle doit finir par ne plus savoir quelle arme employer, la balle en argent ou le pieu de bois.
Même si le style est agréable, je trouve que trop c'est trop, que le scénario devient kitch, une salade composée avec tant d'ingrédients qu'il est difficile, voir impossible d'y reconnaître une saveur particulière.
Bon, j'avoue, je n'accroche vraiment pas au genre "steampunks", malgré que c'en est ma première expérience. Si je n'ai rien d'autre à lire, je chargerai peut-être le deuxième tome mais vraiment si je n'ai rien à me mettre sous la dent. Comme dit plus haut, c'est quand même bien écrit.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
eTemporel
  13 juin 2014
Récemment devenue curieuse et adepte des univers steampunks, j'ai découvert l'existence d'Alizée Villemin et de son feuilleton littéraire Lady Falkenna sur le blog de Cécile Duquenne, un blog consacré à la SFFF francophone. Une fois de plus, c'est avant tout la couverture de ce premier épisode des aventures de Lady Falkenna, réalisée par Keyah, qui a attiré mon attention, tout comme c'était celle des Foulards rouges qui m'avait donné envie de lire Cécile. On a beau dire que l'habit ne fait pas le moine, ni la couverture un bon livre, il n'empêche que pour susciter l'envie, il n'y a rien de tel !
Lady Falkenna est une jeune femme qui n'a pas froid aux yeux, une aventurière à l'aise dans ses bottines malgré l'univers machiste dans lequel elle évolue : celui de la noblesse à l'époque victorienne. Une fille dotée d'une vive répartie, et qui a tendance à agir sans toujours prendre le temps de réfléchir. Par bien des côtés, elle m'a rappelé l'Alexia Tarabotti de Gail Carrigair, en moins attachante cependant. Je ne sais pas exactement pourquoi, d'ailleurs. Peut-être parce qu'elle dégage une certaine froideur qui fait qu'on a du mal à ressentir beaucoup d'empathie pour elle ? Mais c'est le seul bémol de ce premier épisode, j'ai adoré tout le reste...
A commencer par l'univers. C'est du steampunk, du vrai ! Enfin, tel que je le conçois en tous cas, avec des machineries étincelantes, des dirigeables, des inventions où se mêlent révolution industrielle et magie, des créatures hybrides mi bête mi machine… J'ai également trouvé très originale l'intervention de la magie dans cet univers, le fait qu'elle soit issue d'oeufs mécaniques qui éclosent ou qu'on aide à éclore, c'est vraiment bien trouvé. le mystère et l'action sont omniprésents, on ne s'ennuie pas et on va de découverte en découverte avec les yeux qui brillent !
Un feuilleton littéraire donc, édité par les éditions Lune Ecarlate qui m'étaient inconnues jusqu'ici. Comme d'habitude pour appâter le chaland, le premier épisode est disponible gratuitement, et je recommande de tenter l'aventure, ne serait-ce que par curiosité. Quant à moi, j'ai mis les deux épisodes suivants dans ma wish-list et j'ai bien l'intention de me les procurer prochainement. La plume est assez fluide, bien qu'un peu prolixe en descriptions, mais en même temps, avec un univers pareil, c'est assez agréable. Plus qu'une curiosité, une belle découverte.
Lien : http://etemporel.blogspot.fr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
LunaZione
  05 mai 2015
J'avais téléchargé gratuitement ce livre il y a quelques semaines sur le site de l'éditeur Lune Ecarlate. Franchement, j'ai passé un bon moment en découvrant Lady Falkenna.
Je connais très mal l'univers du Steampunk : je ne connais pas ses codes et ne saurait réellement décrire quel est ce genre d'histoire... La seule chose que je sais, c'est que dans les conventions, les déguisements des fans du genre font vraiment très très peur *traumatisée par une armée de chats en masque à gaz aux Utopiales*. du coup, j'étais assez curieuse de pouvoir en apprendre un peu plus à travers ce livre.
L'histoire est vraiment sympathique et mystérieuse : peut-être justement un peu trop mystérieuse pour moi... Je ne saurais dire quelle est réellement la mission de la Lady - si ce n'est qu'elle doit récupérer un objet - et ce qu'il se passe autour d'elle. La narration est un peu flou pour moi, mais je pense que c'est surtout parce que je ne maîtrise pas le steampunk et que ma lecture s'entrecoupe de questions face aux différents anachronismes que j'ai pu rencontrer...
Lady Faalkenna est vraiment un personnage très sympathique : elle m'a fait penser à Adèle Blanc-Sec. Elle est aventureuse, ne semble avoir peur de rien, elle est dégourdie, intelligente et reste finalement assez classe même si elle n'a pas grand chose d'une lady quand on voit son comportement.
On connait très mal les autres personnages dans ce premier épisode. Cependant, j'ai bien aimé son ami vendeur d'armes - dont j'ai oublié le nom - qui m'a paru très sympathique.
L'écriture d'Alizée Villemin est très agréable et dynamique : elle m'a très facilement entraînée dans ses aventures et j'ai pris plaisir à suivre Lady Falkenna. Mais, comme je le disais plus haut, je regrette un peu qu'elle n'ai pas pris plus de temps pour développer sa narration pour me permettre de comprendre davantage les codes du steampunk...
Un premier épisode que je vous conseille !
Lien : http://lunazione.over-blog.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
shamandalieshamandalie   26 août 2015
A Londres la plupart des dirigeables ne se posent plus au sol, les ingénieurs ayant décrété que le décollage était une perte de temps. L'efficacité d'abord. Certes. Ces engins-là ne m'ont jamais inspiré confiance. Rien que le principe de transporter un fourneau sous une immense bulle de gaz inflammable me fait douter du bon sens de leurs créateurs.
Commenter  J’apprécie          30
SalynaSalyna   01 mars 2014
Mais là, tu vas m'laisser tracer les glyphes de défense et d'invisibilité sur toi, parce que j'ai pas envie d'passer la journée de d'main à décoller tes restes de mon parquet.
Commenter  J’apprécie          30
AlunaAluna   23 juin 2014
"En apercevant la pure merveille qu'il tient entre ses mains expertes, je tombe aussitôt amoureuse. Comment ai-je pu m'en passer jusqu'ici ? Ce long poignard à la lame incurvée possède toutes les caractéristiques que je recherche. (...) Son principal atout réside dans l'ensemble de minuscule nervures qui le parcourent, évidées pour laisser soudre le liquide contenu dans la capsule cachée à l'intérieur de la poignée, que l'on écrase au début du combat. Poison, concentré d'ail, nitrate d'argent? Tout dépend de la fête à laquelle on a été convié."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
shamandalieshamandalie   26 août 2015
Lady Dottiny, cette vieille rombière coincée, en profitera bien sûr pour placer une de ses morales sentant la naphtaline. Grands dieux, à vingt-quatre ans, il serait grand temps de trouver un homme pour veiller sur moi ! Je vois déjà son regard oblique, à la fois réprobateur et interrogateur. Elle est incapable d'imaginer les raisons de mon célibat. Comment lui expliquer que je préférerais la pendaison au mariage ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
shamandalieshamandalie   26 août 2015
Je hais les loups-garous. Je déteste me faire baver dessus, et après une altercation l'odeur de poil mouillé vous colle à la peau pendant des semaines. Je préfère encore les vampires, eux au moins sont propres sur eux. En général.
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : steampunkVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
2897 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre