AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2203157577
Éditeur : Casterman (22/08/2018)

Note moyenne : 4.26/5 (sur 25 notes)
Résumé :
Abélard emménage dans une tour immense, où l'ascenseur est toujours en panne. Heureusement, juste en dessous de chez lui, il y a Héloïse. Mais Héloïse a déjà un camarade de jeu qui, lui, vit sur le toit...

A partir de 7 ans
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (15) Voir plus Ajouter une critique
Foxfire
  05 février 2019
J'aime bien les histoires avec les singes. Surtout quand leur présence est inattendue. Je ne saurais pas trop expliquer pourquoi. Peut-être les multi-visionnages de « Doux, dur et dingue » le film où Eastwood est accompagné d'un orang-outan. Ou peut-être simplement que j'aime bien les grosses bouilles des primates. Quoi qu'il en soit, cette affection simiesque m'a tout naturellement incitée à emprunter cette B.D du rayon jeunesse. « Kong-Kong, le singe sur le toit » est une bien étrange lecture. Très sympathique et plutôt réussie mais assez bizarre.
Le crayonné de Yann Autret est simple et très efficace. Les personnages ont des frimousses qui attirent la sympathie sans aucune mièvrerie. le gorille géant est particulièrement réussi, à la fois attachant et féroce, le côté sauvage du grand singe est respecté. La mise en page et le découpage sont pertinents. La colorisation est elle aussi très réussie, simple et belle. Visuellement, ce n'est peut-être pas très original mais c'est du bon travail, agréable à l'oeil.
Si « Kong-Kong, le singe sur le toit » est visuellement réussi tout en étant très classique, c'est surtout le scénario qui interpelle le lecteur. Apparemment Vincent Villeminot est romancier et c'est là sa première bande-dessinée. Je ne connais pas l'auteur, je ne pourrai donc pas faire de rapprochements ni de comparaisons entre ses romans et sa B.D. Je ne sais même pas dans quel registre il écrit. En tout cas, avec « Kong-Kong, le singe sur le toit », Villemot propose une B.D jeunesse intéressante. Cette ode à l'imagination fourmille d'idées inventives, de situations amusantes ou émouvantes. Mais si les petites histoires racontées dans l'album sont très plaisantes, elles ont un ton assez singulier, qui ne dédaignent pas l'humour noir, sont parfois étrange, voire même font preuve au détour d'une case ou d'un dialogue d'une certaine noirceur. du coup, je me demande quel est le public véritablement visé par cet ouvrage.
« Kong-Kong, le singe sur le toit » est donc un album intéressant qui peut permettre à de jeunes enfants de découvrir une B.D moins formatée que ce qu'on trouve en général dans les rayonnages jeunesse.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          284
Saiwhisper
  16 novembre 2018
Voilà une BD inclassable, à la limite de l'ovni littéraire ! J'étais curieuse de voir la plume de Vincent Villeminot dans un autre support que les romans. Hélas, je ne suis pas spécialement convaincue… J'ai déjà eu un peu de mal avec le style de dessin certes, coloré et travaillé (surtout pour le gorille), mais pas vraiment à mon goût. le design d'Abélard ne m'a pas plu et je n'ai pas réussi à m'attacher à ce garçon qui se fait vraiment voler la vedette par les deux autres protagonistes bien plus intéressants que lui. Une fois que l'on fait la rencontre de l'imposant Kong-Kong et de la pétillante Héloïse, il parait fade et transparent. Pourtant, le jeune homme avait commencé par montrer un tempérament vif, drôle et légèrement rebelle. Il m'avait soutiré quelques sourires avec son histoire de 82 étages à descendre pour le pain et sa façon de ranger sa chambre. Puis, une fois que le gorille géant a débarqué dans l'histoire, je l'ai trouvé très en retrait, assez niais et passif. Il suit sa petite voisine comme son ombre, obéit à ses directives et vit des aventures grâce à elle… J'aurais souhaité qu'il soit un peu plus en avant ou qu'il y ait un juste équilibre.
De son côté, Héloïse a été une véritable surprise ! J'ai adoré cette fillette qui casse tous les codes et les clichés que l'on a sur les filles. Loin d'être une pauvre enfant fragile, elle aime la bagarre, les monstres, les chevaliers et ce qui plaît la plupart du temps aux garçons. Elle casse ainsi les stéréotypes, ce qui m'a beaucoup plu. de plus, elle va régulièrement se montrer maligne, curieuse, dégourdie et pleine de ressources ! le troisième personnage, Kong-Kong, est intéressant et semble avoir une réelle personnalité, cependant on suppose qu'elle va être un peu plus développée plus tard… Sa présence et ses actes passés mettent un peu de piquant à cette histoire originale. Est-il le fruit d'une imagination commune ? le remède à des journées grises et ennuyeuses ? En tout cas, on est sur du loufoque et de l'improbable, ce qui permettra aux jeunes lecteurs quelques gloussements et de la bonne humeur.
Une pluie de petites aventures et de discussions attendent les deux héros et cet étrange gorille faisant référence à King Kong. Les histoires tiennent en général entre une et trois planches. Progressivement, des liens se tissent entre les deux enfants et on se doute que cela posera sans doute problème à cet énorme être velu vraisemblablement sous le charme de la petite Héloïse… L'humour n'a pas toujours opéré sur moi. Certaines situations étaient sympathiques et quelques répliques m'ont décroché un sourire néanmoins, je n'ai pas non plus été totalement convaincue par cette oeuvre que l'on m'avait vendue comme poétique et pleine d'humour. J'ai dû passer à côté… Ce que je suppose être un premier tome d'une saga BD a le mérite d'être atypique, décalé et plutôt mignon, mais je suis loin d'être aussi enthousiaste que les autres avis sur la toile qui, parfois, frôlent le coup de coeur. le dessin plaira ou non selon les goûts… Pour ma part, ce fut tout simplement une lecture en demi-teinte…
Lien : https://lespagesquitournent...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
Metaprofdoc
  15 février 2019
Lorsque les parents d'Abélard lui annonce qu'ils vont déménager dans une tour, l'imagination du petit garçon s'emballe. Il se voit déjà devenir un preu et fier chevalier partant en croisade. Quelle n'est pas sa déception lorsqu'il comprend qu'au lieu d'une tour de château fort, il s'agit d'une tour d'immeuble haute d'une centaine d'étages (et dont l'ascenseur est toujours en panne). La morosité et les habitudes d'Abélard se trouvent rapidement bouleversées quand il rencontre Héloïse, qui vit juste en dessous de chez lui.
Réalisée à deux mains par Yann Autret (scénario) et Vincent Villeminot (scénario et dessins), cette bande-dessinée est un petit bijou de poésie. Derrière l'histoire d'amour faussement naïve d'Abélard et d'Héloïse (si je vous ai spoilé, je suis au regret de vous informer que vous devriez réviser vos classiques), il s'agit d'une ode au pouvoir de l'imagination face au béton et à la grisaille de la ville. le fait que les dessins ne soient pas enfermés dans des cases renforce cette idée d'onirisme et d'échappée belle.
À destination d'un public jeunesse, le style faussement naïf des dessins ne doit pas pour autant faire oublier qu'il s'agit d'un livre à double sens, dont la profondeur pourrait échapper aux jeunes lecteurs. Il me paraît donc utile de revenir avec eux sur ce qu'ils ont compris et ce qu'ils pensent de cette histoire. En plus de cela, c'est un très bon exercice de reformulation et de développent de l'esprit critique.
En résumé, "Kong-Kong, le singe sur le toit" est une très belle bédé qui fait rêver et pousse à se questionner sur l'absurdité du mode de vie citadin.
Mention spéciale aux personnages d'Abélard et d'Héloïse qui cassent les stéréotypes liés aux genres.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
orbe
  01 octobre 2018
Abélard aménage avec son père dans un immeuble particulirement haut. Il habite au 82e étage alors que l'ascenseur est souvent en panne.
Tout cela est bien loin de ses rêves de vaillant chevalier !
C'est alors qu'il rencontre Héloïse, qui habite juste en-dessous de chez lui et qui lui propose de jouer ensemble.
Mais alors qu'il l'imagine en princesse, il se fait vite déborder par l'univers extraordinaire de la jeune fille qui prend en main leurs activités et lui dévoile ses secrets...
Une bande dessinée formidable car elle présente le pouvoir de l'enfance et de l'imagination face à la grisaille du quotidien.
Alors que leur environnement est fait de béton et de couloirs froids, sans échange, ils vont réussir à mettre de la fantaisie et de la vie dans leur quotidien.
Bravo aux auteurs qui présentent une jeune fille non stéréotypée avec le garçon qui prend le rôle d'initié.
Il est possible aussi d'évoquer la claque des illustrations qui estompent les cases pour mieux s'échapper de la réalité, l'origine des prénoms qui évoquent un lien indélébile ou encore la beauté de Kong-Kong et ce qu'il dit de nos cités...
Le plus simple reste toutefois de se procurer rapidement l'ouvrage.
A lire absolument !
Lien : http://www.nouveautes-jeunes..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          92
izabulle
  12 septembre 2018
Avec les enfants, nous lisons rarement des BD et pourtant nous passons toujours un très bon moment. Avec Kong-Kong, nous avons eu un énorme coup de coeur, ce qui va de fait je pense, nous faire un peu changer nos habitudes de lecture. Je vous explique pourquoi...
Alors qu'Abélard emménage dans une immense tour, la déprime le guette. Entre l'ascenseur toujours en panne, l'obligeant à monter les 72 étages et les escaliers tout noirs, sa nouvelle maison n'a rien d'accueillante. Il se dit même qu'il doit être le seul enfant de cette tour, lorsqu'il tombe nez à nez avec Héloïse, une petite fille de son âge. Héloïse est très particulière… toujours enjouée, un poil impertinente, elle ne cesse de dire qu'elle va jouer sur le toit de l'immeuble. Finalement, un jour Héloïse emmène Abélard voir son amoureux qui se trouve sur le toit et grande surprise, cet amoureux est un gigantesque gorille. Ce gorille est complétement terrifiant et Abélard s'imagine déjà pouvoir obtenir les faveurs d'Héloïse en la sauvant des griffes de ce monstre.
Cette BD est tout simplement géniale ! Dessinée comme une vrai BD avec des trais fins au stylo, elle est pour autant bien adaptée aux enfants, avec une syntaxe et un scénario bien pensé. L'histoire reprend des éléments contemporains comme les villes et ses grandes tours, tout en y incluant un contexte totalement onirique et fantasmé où deux enfants vont se lier d'amitié avec un immense gorille qui vit sur un toit. L'ensemble est ambiancé sur un ton humoristique, qui a fait mouche auprès de mes enfants. En effet, parfois Abélard est dans sa bulle et il s'imagine des scènes totalement improbables et fantasmées et s'en est très hilarant. le scénario alterne également avec des moments plus intenses en émotion, touchant à la destruction de la nature en Ville ou encore les sentiments naissant entre Abélard et Héloïse.
Personnellement, je ne suis pas fan des BD, principalement dû aux petites vignettes qui s'enchainent et qui donnent un rythme et un clivage qui ont tendance à me faire tourner la tête. Ici, exit les petites vignettes à angles droits ou perpendiculaires. Les images sont séparées par des espaces blancs, elles sont parfois rectangulaires, rondes ou remplissent la page entière. Finalement, ce livre a su me reconcilier avec la BD et j'ai été autant conquise que mes enfants, par le trio infernal que forme Abélard, Héloïse et le gorille.
Pour conclure, un méga, giga coup de coeur de la Izabulle family et … à quand la SUITE ???????
Lien : http://evenusia.canalblog.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

critiques presse (4)
Auracan   05 mars 2019
Les gags font mouche, l'ensemble est très vivant et le charme agit incontestablement même si on a, depuis longtemps, dépassé la tranche d'âge du public-cible. Une petite perle d'humour et de gentillesse qu'il n'est pas trop tard pour découvrir...
Lire la critique sur le site : Auracan
Telerama   23 octobre 2018
C’est drôle, intelligent, avec des références pour tous les âges (le texte est concis, les dessins limpides), et rempli d’une poésie jamais gnangnan. Aussi doux et agréable qu’un soleil d’automne.
Lire la critique sur le site : Telerama
BDGest   11 septembre 2018
Kong-Kong propose une histoire d'amitié contée de manière légère et charmante qui ravira les cœurs d'artichaut, comme les cœurs de pierre.
Lire la critique sur le site : BDGest
BoDoi   11 septembre 2018
Il se dégage de cet album une atmosphère particulière où la sensibilité, l’humour et l’imagination s’entremêlent subtilement. Très rapidement le lecteur noue une réelle complicité avec ces deux enfants rêveurs et assiste de manière complice à cette rencontre atypique.
Lire la critique sur le site : BoDoi
Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
SaiwhisperSaiwhisper   16 novembre 2018
- De la pluie en cette saison ?
- C'est Kong-Kong qui pleure quand je ne suis pas là. Rentrons vite.
Commenter  J’apprécie          80
NadaelNadael   29 août 2018
« -Je crois que Kong-kong t’aime bien. – Ah… Comment tu sais ça? – À cause de Fulgence, Arthur, Rodrigue, Capucine et Vanille… – Qui ça? – Tous les copains que je lui ai présentés. – Tu me les présentes? – Pas possible. – Ils sont partis? – Nan. – Vous n’êtes plus amis? – C’est pas ça. Kong-kong les a mangés. – Mangés? – Mangé. »
Commenter  J’apprécie          10
SaiwhisperSaiwhisper   16 novembre 2018
- Et sinon, à part les enfants, il mange quoi, ton singe ?
- Des bananes, tiens !
- Des bananes géantes ?
- Ça n'existe pas, les bananes géantes. Voyons.
- Les gorilles géants non plus ça n'existe pas. Normalement.
Commenter  J’apprécie          10
SaiwhisperSaiwhisper   16 novembre 2018
- Viens ! Je vais te présenter !
- Il habite au dernier, ton copain ?
- Non.
- Il est pompier ?
- Non.
- Acrobate ?
- Non.
- Funambule.
- Non.
- Cascadeur ?
- Non.
- Gnn. Gâ.
- Au fait, tu n'es pas allergique aux poils ? Je te préviens... Il est timide.
Commenter  J’apprécie          00
MuBoDocMuBoDoc   18 novembre 2018
-C'est pas que j'ai vraiment peur, mais j'ai quand même un peu la trouille.
-Moi aussi, maintenant, idiot !
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Vincent Villeminot (41) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Vincent Villeminot
Entretien avec Vincent Villeminot à l'occasion de la rencontre entre l'auteur et les lecteurs de Babelio.com le 16 avril 2019. Découvrez les mots choisis par l'auteur pour évoquer son roman 'Nous sommes l?étincelle', paru chez PKJ.
Retrouvez toutes les critiques de 'Nous sommes l?étincelle' sur Babelio : https://www.babelio.com/livres/Villeminot-Nous-sommes-letincelle/1123407
Abonnez-vous à la chaîne Babelio : http://bit.ly/2S2aZcm Toutes les vidéos sur http://bit.ly/2CVP0zs Suivez-nous pour trouver les meilleurs livres à lire : ?Babelio, le site : https://www.babelio.com/ ?Babelio sur Twitter : https://twitter.com/babelio ?Babelio sur Facebook : https://www.facebook.com/babelio/ ?Babelio sur Instagram : https://www.instagram.com/babelio_/
+ Lire la suite
autres livres classés : immeubleVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

que savez vous sur instinct

Quel es le personnage principal ?

Timothy
Tom
John
Tintin

7 questions
45 lecteurs ont répondu
Thème : Instinct, tome 1 de Vincent VilleminotCréer un quiz sur ce livre