AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2215133589
Éditeur : Editions Fleurus (08/09/2017)

Note moyenne : 4.17/5 (sur 36 notes)
Résumé :
Komolo, ville "refuge", située à peine au-dessus de la nouvelle mer formée par le Déluge. 300 000 survivants s'y entassent, depuis la catastrophe. De la Tour où on la garde enfermée, Lou a vu arriver Noah, Kosh et Ombre, les rescapés du paquebot, accompagnés de Chiloé. Avec Malcolm, elle parvient à se précipiter au pied des murailles... Mais il est déjà trop tard : son amoureux et sa famille sont arrivés dans un hors-bord frappé de la tête de mort. Les jeunes gens s... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (15) Voir plus Ajouter une critique
book-en-stock
  01 avril 2018
Quand l'ancien monde a disparu, comment reconstruire une société où il fait bon vivre ?
C'est le propos de ce tome 2 où l'on retourne sur la terre ferme, non sans difficultés. En même temps que nos personnages, on apprend que des jeunes sont devenus des pirates sanguinaires qui n'hésitent pas à mettre leurs semblables en esclavage, dans une grande ville les autorités, par peur de débordements, mettent en place des règles bien trop strictes pour que la vie y soit appréciable, dans la forêt des humains retournent à l'état sauvage… et dans ce chaos nos personnages tentent de se réunir à nouveau tout en luttant pour leur survie.
J'ai trouvé ce roman très dur, éprouvant à lire ! Ce monde « d'après la catastrophe » est d'une désolation totale tant matériellement qu'humainement, et n'a rien d'enviable.
Au niveau de l'écriture, je suis pleinement satisfaite par la qualité ! le tome 2 reprend exactement au même instant qui termine le tome 1. L'auteur prend le temps de développer la psychologie de Lou puis de Malcolm que nous n'avions plus « vus ». Cela permet de mieux comprendre leurs réactions et la suite des évènements. La fuite ne sera décrite qu'à travers les souvenirs de Malcolm, comme des flashs, dans un style haché, pour éviter de dire l'indicible, le traumatisme. L'auteur préserve autant ses personnages que son lecteur car cette partie est bouleversante. Les enfants qu'ils devraient être encore ne le sont plus vraiment quand il faut faire face au pire.
Vincent Villeminot signe là un roman en deux tomes haletant, riche en émotions, soigné dans l'écriture… bref une réussite !!!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          250
ktylauney
  19 octobre 2017
A la fin du tome 1 " Les pluies ", Kosh, Chiloé, Noah et sa petite soeur Ombre quittaient l'île de Harald à bord du go-fast boat des pirates en direction de Komolo.
Il m'a fallu me replonger dans ce premier opus sous la pluie incessante pour me rafraîchir la mémoire et pouvoir lire la suite des aventures de notre petite troupée.
Dans ce tome 2 Lou et Malcolm ont trouvé refuge dans la tour à Komolo après avoir été évacués de VillerDams menacé du déluge imminent.
Je ne vais pas casser le suspense mais après leur séparation notre bande va devoir encore surmonter bien des obstacles avant de pouvoir être enfin réunie.
Dans la première partie de " Les Pluies, tome 2 : Ensemble " Lou et Malcolm vivent à Komolo dans un environnement devenu quasi moyenâgeux. De nouvelles règles strictes ont été établies par les adultes, avec un détournement des anciennes lois et un simulacre de justice.
Toute désobéissance au réglement est sévèrement punie. Les châtiments vont de la privation de nourriture aux coups, en passant par le cachot.
Le personnage de Malcolm, le petit frère de Kosh seulement âgé de 11 ans est mis en avant. Il a mûri et a appris à se débrouiller seul et à prendre de gros risques dans un environnement hostile. Il a compris que c'était la seule chance de s'en sortir après avoir côtoyé la misère, la faim et les différents manques.
Le monde d'avant n'existe plus et différentes bandes de pirates se sont formées, plus sanguinaires et sans pitié les unes que les autres, la plus dangereuse se trouvant à Chaazam qui n'a été qu'à moitié noyée. On parle même de cannibales sans que personne ne possède vraiment de preuves.
Ce deuxième opus a un univers diamétralement opposé du premier dans le sens où ici l'auteur nous décrit l'après déluge et ses conséquences catastrophiques. Les hommes sont devenus fous et bestiaux. Ils évoluent dans un monde de trafics et de violence. Les plus forts tuent et imposent leur loi aux autres.
Survivre à tout prix pour se retrouver réunis est devenu désormais la seule chose prioritaire pour Malcolm et les autres qui ont perdu leur douceur, l'insouciance de l'enfance. Leur innocence a été tuée à cause d'événements traumatisants qu'aucun enfant ne devrait jamais avoir vécu.
Dans ce dernier opus nous sommes bien loin d'un monde où le bleu et la joie de vivre prédominent. On peut même noter par rapport au premier volume le changement de caractère de chaque personnage. Malcom est celui qui a gagné le plus en maturité. Désormais il se comporte en meneur à la place de son frère.
La pluie tombe toujours. Une pluie fine qui perdure et ajoute de la froideur à l'ambiance déjà noire et glauque.
Un récit principalement axé sur l'action riche en nombreux rebondissements mais beaucoup plus empreint de dureté et de tristesse.
Tout comme dans U4, Vincent Villeminot dépeint bien un univers de désolation avec la mort qui rôde en permanence et bien peu d'espoir.
Mais on retient au final le côté positif insufflé, la résistance et l'instinct de survie dont font preuve ces enfants devenus presque insensibles et prêts à tuer à leur tour afin de se protéger mutuellement pour demeurer ensemble.






+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
orbe
  04 septembre 2017
Les pluies ne menacent plus pour l'instant la vie humaine sur Terre ou ce qu'il en reste. Les rescapés tentent de survivre à n'importe quel prix et parfois en laissant derrière eux leur humanité.
Les cinq enfants que nous suivons ont été séparés par les circonstances. Leur unique désir est de se retrouver afin d'essayer de refonder une famille. Chiloé, une jeune fille durement marquée s'est jointe au groupe.
Leur situation reste précaire tout le long du récit dans un univers post apocalytptique ravagé par l'urgence, la faim et la violence. Pourront-ils réussir l'impossible ?
Dans ce second volume, Malcom est placé au centre du récit même si nous suivons toujours les deux groupes d'enfants.
Cette scission a permis de créer des liens entre les jeunes qui ne se connaissaient pas vraiment et qui vont devoir se faire confiance. Les cartes et les rôles sont ainsi redistribués.
Mais rien ne semble totalement désespéré pour ces héros pour qui être ensemble est la priorité et qui hésitent peu avant de plonger dans l'action tant qu'il reste l'un des leurs à sauver.
Le clan s'aggrandit, les jeunes obligés de grandir, tentent de garder leurs espoirs et leur innocence dans un monde où la mort rôde à chaque pas.

A lire !

Lien : http://www.nouveautes-jeunes..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          112
Elyza
  23 janvier 2018
Les éditions Fleurus m'ont envoyé il y a quelques temps les tomes 1 et 2 de la saga Les Pluies que l'on doit à Vincent Villeminot. Ayant lu et bien aimé le premier tome en novembre dernier je me suis dit que le moment était venu pour moi de poursuivre la découverte des aventures de Kosh, Malcolm, Lou, Noah et Ombre.
Ces derniers mois, la Terre a dû faire face à un triste phénomène climatique. En effet des pluies diluviennes ont fait des ravages, plongeant des pays entiers sous l'eau, tuant des milliards de gens. La survie s'est peu à peu organisée, le système d'étant de mise de mise et des villes "refuges" sont fait peu à peu leur apparition. Kosh, Noah et Ombre ont été séparés de Lou et Malcolm mais après une longue attente et de nombreuses péripéties, l'heure des retrouvailles est enfin arrivée.
J'ai retrouvé avec un grand plaisir l'écriture fluide de Vincent Villeminot. Avec lui, pas de temps mort, les actions s'enchainent avec aisance dans de courts chapitres et il est tout bonnement impossible de s'ennuyer avec un rythme aussi effréné.
Ce second tome alterne entre de nombreux points de vue (davantage que dans le premier tome) à commencer par ceux de Lou et de Malcolm. On découvre ainsi ce qu'ils ont vécu en l'absence des autres, un quotidien stressant et guère réjouissant, à être entassés comme des sardines dans une ville sale, voyant se succéder des jours qui se ressemblent. Ces deux personnages qui étaient absents de la majeure partie du premier tome ne m'étaient finalement pas très familiers. J'ai toutefois apprécié découvrir leurs caractères respectifs et j'ai pu observer avec intérêt leurs aspirations, leurs peurs et leurs doutes.
Il m'a semblé que l'ambiance était plus lourde, plus pesante que dans le premier tome. Certes il ne pleut plus mais le nouveau monde qui a émergé de cette catastrophe en porte encore tous les stigmates. Nos héros sont plus taciturnes que jamais, marqués physiquement et psychologiquement pour toujours. Même si les retrouvailles sont bel et bien d'actualité, notre petite troupe a encore bien des choses à faire et des objectifs à remplir.
Il se passe donc beaucoup de choses mais c'est peut-être là où le bât blesse un tout petit peu. A vouloir être sur tous les fronts et à avancer dans son intrigue à toute vitesse, Vincent Villeminot survole des scènes qui auraient mérité à mon sens davantage d'approfondissement.
Quoi qu'il en soit j'ai passé un bon moment de lecture en compagnie de cette suite. J'ai tremblé avec ces personnages auxquels je me suis attachée, j'ai suivi leurs aventures avec une grande attention et j'ai été peinée avec eux aux moments opportuns.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Lire-une-passion
  07 décembre 2017
Cette fois, je n'ai pas attendu trop longtemps pour lire la suite, surtout que c'était le dernier tome. J'aurais été idiote d'attendre des mois, non? J'ai bien aimé ce second opus, bien que j'ai préféré le premier. Certains passages ici étaient assez longs pour moi. Néanmoins, ça se lit toujours aussi vite !
Josh, Ombre, Noah et Chiloé sont enfin arrivés où se trouvent Lou et Malcolm. Alors qu'ils pensaient enfin les retrouver, le Destin en a décidé autrement et les met, une nouvelle fois, en danger. Mais cette fois, Lou et Malcolm sont décidés à tous se sauver, pour enfin repartir d'un bon pied. Mais les adultes seront-ils aussi magnanimes? Rien n'est moins sûr !
J'étais assez pressée de lire ce second et dernier tome étant donné que j'avais vraiment bien aimé ce que l'auteur nous avait offert avec le premier. Cette idée de pluies intempestives, qui ne s'arrêtent jamais était vraiment bien trouvé et assez intriguant pour que je veuille en savoir plus. Ce second opus est plus tourné sur la survie, la psychologie que sur le côté post apo que nous pouvions retrouver chez son grand frère.
Et je dois dire que même si j'ai apprécié ce que j'ai lu, cela m'a un peu manqué. Je ne sais vraiment pas comment vous l'expliquer, mais l'idée de ces pluies m'avait tellement charmée que je m'attendais à en voir encore dans ce second opus. Néanmoins, le côté psychologique et la survie des personnages est vraiment sont vraiment bien traités. On a peur pour eux, on tremble pour eux et on veut qu'ils survivent tous, qu'à la fin, ils se retrouvent enfin et qu'ils se reconstruisent.
Bien sûr, l'auteur a déjà ses idées, et on se sent d'autant plus impuissants au fil des pages, car on se doute que telle ou telle chose va faire basculer l'espoir qu'on a en nous. Et c'est aussi cela qui montre à quel point l'auteur est doué pour nous faire nous attacher à ces personnages, à les rendre réels, et à rendre leur situation aussi réaliste et cahotique. Et surtout à nous poser cette question: et si, à nous, cela nous arrivait, comment réagirions-nous?
Mais comme je vous le disais plus haut, j'ai eu un peu plus de mal avec ce tome 2. Pas que je n'ai pas aimé, mais... certaines parties étaient un peu longues à mon goût, surtout celle de Malcolm, que j'ai trouvée un peu plate et décousue, lorsque qu'elle est au présent. D'ailleurs, je n'ai pas compris pourquoi il y avait eu ce changement de temps en plein milieu, et je dois avouer que ça m'a quelque peu déstabilisée.
Cependant, je dois bien l'avouer: l'auteur a parfaitement du rattraper la chose avec une fin haletante, des chapitres très courts, mettant ainsi me suspense et l'angoisse en première ligne, et des rebondissements inattendus. Oui, je ne me cache pas: cette fin m'a fait pleurer et m'a beaucoup touchée. Mais vu comme les évènements se mettaient en place, c'était une fin logique, même si mon coeur de lectrice n'est pas d'accord.​
​En résumé, un bon diptyque, avec un thème des pluies qui ne s'arrêtent jamais vraiment bien trouvé ! Des personnages auxquels on ne peut que s'attacher et des liens forts qui se créent dans l'urgence mais qui paraissent d'une logique implacable quand on y pense. Un diptyque post apo que je vous conseille vraiment de découvrir à votre tour.
Lien : http://lire-une-passion.weeb..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (14) Voir plus Ajouter une citation
baronette20baronette20   11 janvier 2018
Ma chère Lou,

Je m’en vais cette nuit pour libérer nos parents. Je sais que tu vas trouver ça fou. Tu m’en voudras certainement, demain matin ; mais je crois que tu me comprendras et m’excuseras.
Tu l’as toujours fait.
Papa et maman aussi.
Ce sera sans doute pour la dernière fois.

Papa, maman ont besoin de leur fils, aujourd’hui. Cette nuit. De moi.
Je ne me fais pas beaucoup d’illusions concernant les chances que j’ai de libérer. Mais je veux essayer, et je n’ai pas ta patience, celle d’attendre Kosh, son rétablissement, tout le reste.
Tu te souviens ? Pendant les week-ends où tu me gardais, à Nhattan, tu me disais que je ne choisissais jamais le bon moment pour faire les choses, toujours trop tôt, ou trop tard…
Je souris malgré moi en repensant à cette « époque ».
Elle me manque.

Ces cinq derniers mois, toi comme moi, nous avons vécu des choses terribles. J’ai vu comme les hommes peuvent être durs et généreux, cruels, injustes, et aussi bons, parfois. Moi qui n’en avais toujours fait qu’à ma tête, moi qui n’avais pensé qu’à mon bonheur, à ma satisfaction, et également à celle de ma famille, j’ai appris.
J’ai changé, tu dois le constater au ton de cette lettre.
Ne va pas te dire que je juge durement le garçon que j’étais avant tous ça. Au contraire. Je regrette d’avoir dû le quitter, ce Noah-là. Je voudrais retrouver son insouciance, son égoïsme. Ne pas penser toujours aux autres, aux malheurs des autres.
En grandissant trop vite, au gré de tant d’épreuves, peut-être me suis-je forgé un autre caractère. Je veux dire… Tu te souviens comme vous riiez de ma peur de tout, de l’eau, du noir, des inconnus ? Je n’ai plus peur, ce soir. Ou plutôt, si, j’ai peur, mais je n’obéis plus à cette trouille qui me tordait le ventre, si souvent. Cette trouille qui me rendait incapable il y a quelques jours encore de fuir seul le Miruel pour te rejoindre, d’affronter seul les pirates sur l’île d’Harald, ou simplement de passer une nuit sur la barque qui va m’emmener vers Chaazam…
C’est parce que j’ai été entouré de gens comme eux que je voudrais, une fois, être à la hauteur…
Et si j’échoue, je ne penserai pas à eux.
Simplement à papa et maman, et à vous deux, mes sœurs chéries.
Je sais que, s’il m’arrive un malheur, le dernier souvenir que j’emporterai avec moi ce sera ton visage, et celui d’Ombre. Vous êtes mes sœurs. Vous êtes ce que la vie m’a offert de plus beau : ta patience, ta ténacité, ton amour de grande sœur, et l’espérance innocente d’Ombre…
Tu as remarqué ? Elle s’émerveille encore, de tout, parce que j’ai réussi à la tenir à l’écart de tout cela. Elle reste un bébé. C’est ma plus grande fierté.
J’aurais voulu pouvoir te dire tout ça de vive voix. Mais nous sommes plus les mêmes, et nous n’avons pas le temps de nous retrouver. Alors je t’écris.
Kosh l’a fait, chaque jour, pendant votre longue séparation. Il a eu raison. Je me rends compte à quel point t’écrire nous réunit, ce soir.

Une nuit, tu sais, sur le toit aux requins, j’ai failli lire ses lettres. Je me suis abstenu, finalement, parce que c’était votre histoire d’amour. Est-ce que je t’ai dit que j’étais un peu jaloux de lui ? Que c’était dur, de voir partir sa grande sœur avec un inconnu qui nous la pique, en un sens ?
Je te l’ai dit ?
Mais Kosh te mérite. Jamais je n’aurais pensé écrire ça avant le déluge.
Il mérite tout ce que tu es, ma chère Lou, ma sœur adorée. Je vous souhaite d’être heureux.

Moi, je vais libérer papa et maman, sans peur de ce qui arrivera.
Ou plutôt, si. J’ai tellement peur, en fait. Mais je sais maintenant qu’on peut accomplir des choses qui nous dépassent. J’y arriverai peut-être.
Sinon, mon regret aura été d’entraîner Malcolm et Chiloé avec moi. Eux aussi méritaient de continuer à grandir. Ils étaient plus doués que moi, je crois, pour continuer. Plus insouciants.

Je t’aime, Lou,

Ton frère, Noah.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
ktylauneyktylauney   10 octobre 2017
Lou ne sentit même pas l’utilité de prononcer un pardon. Elle comprenait – dans un monde qui disparaît, peut-être les règles changeaient-elles, peut-être fallait-il se soucier seulement des occasions, prendre ce qui était à prendre à la minute présente. Peut-être aurait-elle raisonné ainsi, elle-même, si elle n’avait pas eu Kosh, sa promesse, son frère et sa sœur – et Malcolm pour la protéger. Une famille.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
ktylauneyktylauney   09 octobre 2017
– Il s’est remis à pleuvoir, au fait…
Sa voix était montée sous la voûte, neutre. Il donnait le bulletin météorologique. Il poursuivit :
– Les gens paniquent, à ce que j’ai entendu. Ça a commencé comme ça, il y a un an. Alors forcément, tu t’imagines…
Commenter  J’apprécie          20
ReveursEtMangeursDePapierReveursEtMangeursDePapier   11 septembre 2017
Elle considéra Malcolm encore différemment.
Ce gamin. Ce gamin qui quittait la Tour sans crainte, qui menaçait une gardienne froidement de son couteau, qui retournait sur les lieux d'un crime. Qui allait chez les trafiquants comme si c'était la chose la plus normale du monde. N'avait-elle pas voulu voir?
Elle ne s'était pas posée la question, elle avait préféré fermer les yeux. Les poissons, les gibiers, c'est lui qui les pêchait - mais tout le reste, il l'échangeait, et quel meilleur endroit pour l'échanger que Laïmal, le village des pêcheurs et de tous les trafics...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
ktylauneyktylauney   10 octobre 2017
– Je n’ai pas rencontré beaucoup d’adultes dignes de confiance, depuis quatre mois, dit Lou. Dans la tour, nous sommes…
– Je sais. Ce que vous avez à subir est injuste. Mais les circonstances obligent chacun à s’accommoder de choses injustes.
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Vincent Villeminot (35) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Vincent Villeminot
?Miroirs?, la web-série : Vincent Villeminot .13 écrivains de la nouvelle vague de la littérature pour ados et Young Adult font face à de jeunes lecteurs, âgés de 14 à 17 ans, pour des portraits chinois croisés en 13 capsules vidéo. Scénariste et réalisateur : Andrés Jarach sur une idée originale du Salon du livre et de la presse jeunesse
autres livres classés : délugeVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

que savez vous sur instinct

Quel es le personnage principal ?

Timothy
Tom
John
Tintin

7 questions
43 lecteurs ont répondu
Thème : Instinct, tome 1 de Vincent VilleminotCréer un quiz sur ce livre