AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2092547097
Éditeur : Nathan (28/08/2014)

Note moyenne : 4.14/5 (sur 75 notes)
Résumé :
À la suite de la reddition de Cèsar Diaz, les polices de toute l’Europe pensent pouvoir enfin respirer. Pendant que les proches de César – Teodor, son frère; Vitto et Francesca, ses amis – se cachent au Brésil, d’autres comme Justine, Jérémy ou Sixtine essaient de se reconstruire, loin du réseau DKB. Mais le calme n’est revenu qu’en apparence : quelque part sur les réseaux, le mystérieux Nada#2 devient menaçant. Il annonce qu’un scandale dans lequel des policiers so... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (35) Voir plus Ajouter une critique
liredelivre
  10 octobre 2014
Je vous le dis, cette chronique s'écrit à chaud, alors, s'il y a, pardonnez mes élans d'enthousiasme, ou juste mes dérives mélancoliques, les larmes qui pourraient pleuvoir sur les lignes suivantes.
Je me disais que ce dernier tome serait unique, à l'instar de son prédécesseur. Qu'il serait captivant. Qu'il serait horrible. Avais-je seulement idée de ce que je m'apprêtais à lire. Je partais d'une seule conviction : tout se jouait maintenant, mais peut-être aussi n'était-il plus question de jouer à présent. Et tout serait fini à la fin de Réseau(x) #2... Comme j'aurais aimé me tromper. Parce que j'ai de nouveau une seule certitude, même si je voulais des révélations explosives, je n'étais pas prête au final. Chocs et émotions.
"Jeunesse lève-toi / contre la vie qui va, qui vient / puis qui s'éteint"*
Si le premier tome de Réseau(x) s'appréciait dans la durée, se savourait passées les premières pages et toutes les présentations nécessaires, avec la suite, le lecteur replonge d'emblée dans l'aventure. Vincent Villeminot nous embarque rapidement dans le sillage d'une mascarade, une vaste théorie du complot visant à protéger des flics ripoux, des politiciens corrompus, cachant tous une sinistre affaire. On reprend là où les choses s'étaient arrêtées pour repartir de plus belle, entre enquête, faux-semblants, bluffs et espoirs que la vérité se révèle. Il est temps que justice soit rendue, que les crimes soient avoués...
Malgré les péripéties du premier tome, il n'est pas temps de s'arrêter. Tandis qu'il y a des plaies à panser, des douleurs qui ne partiront jamais, un nouveau leader apparaît pour la Black Clown Army. mais sera-t-il du goût de tous ? Pour la DCRI française, l'enquête ne s'arrête pas non plus. Si Diaz est démasqué, son armée n'est pour autant pas arrêtée. Elle serait même en plein soulèvement...
Un lieutenant de police abattu par des hommes en noir, vidéo de surveillance à l'appui. C'est sur les chapeaux de roue qu'on ouvre cet ultime opus. Les questions et les doutes se réveillent. Était-il trop proche de la vérité ? Que savait-il ? Qui a essayé de le faire taire ? Si les coupables semblent rapidement désignés, il n'en est rien pour notre connue commissaire Alice Kowaks, que j'ai retrouvée avec un grand plaisir. Loin d'avoir raccroché son revolver et son insigne, elle revient encore plus déterminée, prête à faire éclater tout ce qu'on ne lui dit pas, même quand sa marge de manoeuvre serait réduite.
On retrouve également avec émotions Théo, Sixie, Jérémy et Justine. Aucun d'eux n'est véritablement remis de ce qui a eu lieu, mais personne n'est prêt à les lâcher. Et ils ont tous tellement changé... Volontairement ou non, ils sont tous dans le jeu maintenant, à des degrés plus ou moins importants. Aucun d'eux ne peut l'ignorer. Mais prendront-ils tous les armes ? J'ai aimé qu'on découvre davantage ces personnages dans ce tome, et qu'à leur manière, ils prennent leur rôle en main.
Il ne faut pas oublier Cèsar/Nada#1. le leader des PIFR, Son Altesse Anarchiste Sérénissime, n'a pas dit son dernier mot. Quelle joie de le retrouver ! Alors que son personnage m'a laissée insensible une bonne partie du premier tome, il a vite gagné mon affection par la suite et ne l'a jamais perdue. Fin manipulateur, sombrement intelligent, il possède des travers qui dérangent, mais surtout des secrets qu'il a trop longtemps tus. Des confidences qu'il ne fera qu'à une seule personne... Assez tôt ?
Réseau(x) #2 m'a mis dans un état d'effervescence intense, presque de fébrilité même à certains passages. La tension de ce tome est tellement palpable, tellement forte. On enquête avec Alice de manière tatillonne, une piste en entraînant une autre, les indices se révélant au compte goutte, à chaque "erreur" que fera l'une des deux parties qui s'affrontent. A présent que j'avais toutes les clés en main pour comprendre le roman, une partie de moi est presque devenue interne à son univers, à la guerre menée par la Black Clown Army, Nada#1, Cèsar, et même Nada#2.
"Moi contre ton épaule je repars à la lutte / contre les gravités qui nous mènent à la chute"*
Je n'étais pourtant pas au bout de mes surprises, ni même capable de tout deviner d'un coup. Alors j'ai arrêté de chercher, de monter des hypothèses, j'ai laissé l'histoire m'emporter, trépignant à chaque information ou retenue d'informations, sifflant quelques noms d'oiseaux à l'égard de certains cops [are all bastards]. Réseau(x) #2 se révèle être un tome plus sombre que le précédent, peut-être parce que le lecteur est enfin dans le vrai, parce qu'approche au fil des pages ce qu'il s'est vraiment passé. Et parce que la vérité qu'il renferme est réellement dérangeante, tout comme sa part de réalité. Mais tout n'est pas que noir, et on voit par endroits de véritables moments d'émotions, qui pourraient mettre les larmes aux yeux.
Incroyable tour de force, les cent dernières pages se font encore plus addictives que les deux cents premières. Alors que le chaos est en marche, que l'étau se resserre enfin autour des coupables, on sent poindre l'urgence de la situation, pris en flag' d'espérer que tout se termine pour le mieux...
Lien : http://liredelivres.blogspot..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
orbe
  20 juillet 2014
Le jeu n'est pas terminé. Les pièces sur l'échiquier se sont déplacées. Tout est encore possible.
Alors que Nada#2 tente de définir de nouvelles règles, les clowns noirs rentrent dans la danse. Quelle trajectoire prendre ? Quels objectifs définir ? Agir ? S'enterrer ? Lancer des leurres ?
Sixtine essaye de se reconstruire pendant qu'Alice est à nouveau conviée à jouer un rôle majeur, celui de la dame blanche ou celui du lapin blanc ?
Théo choisit ses peintures de guerre alors que le monde des flics et de la justice est en ébullition. Quelles sont les révélations à venir ? Qui détient la vérité ?
Rendez-vous pour l'affrontement final où le jeu sera au premier plan !

Le récit s'attache à des personnages pour mieux ensuite les flinguer, laissant dans le brouillard les pièces principales. Au fur et à mesure du jeu, l'histoire se complexifie, chacun ayant souvent une multitude de masques.
Le lecteur suit, comme un voyeur, le jeu qui se déplie. Il s'attache aux failles pour rentrer à son tour dans la partie. Est-il un simple pion ou au contraire la pièce principale du livre ? Car après tout, c'est lui qui au final décidera si Diaz est fou ou prophète ...
La construction très visuelle de l'intrigue, avec les indications de plans et de lumières, évoque paradoxalement les vieux films policiers en noir et blanc où la tension est permanente avec le poids des regards et des non-dits.
Le découpage en jour et en heure contribue à cette scénarisation de l'action. Mais l'impression générale reste celle du rubik's cube, chaque pièce finit par s'emboîter parfaitement à l'endroit où on ne s'y attend pas...
Les sentiments, la politique, le thriller tout est là et pourtant ce qui accapare et retient le lecteur est avant tout l'implacable machinerie en oeuvre, comme dans le destin dans la tragédie antique (les pandas en plus ;-) ! A lire !

Lien : http://cdilumiere.over-blog...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
Marly
  05 janvier 2015
A la fin du premier tome, que j'avais trouvé compliqué et dense, mais très prenant et innovant, je n'avais pas ressenti un fort besoin d'avoir une suite. Néanmoins, en commençant le volume 2, on découvre qu'il reste énormément de questions sans réponses, et surtout d'âmes perdues parmi les personnages. On peut penser que cette suite tentera de répondre à ces deux lacunes, avec une efficacité latente et percutante... comme toujours avec Nada#1.
Contrairement à notre ressenti face à l'aspect dense et nébuleux du premier tome, cette suite ne nous perds pas, grâce à l'intrigue principale que l'on connait déjà et surtout le rôle de guides qu'endossent les personnages principaux. Une nouvelle fois, Justine et Kowacks furent mes guides, pour ma part, pour comprendre l'aventure et avoir très envie de savoir la suite de l'histoire, pleine d'action sous jacente et de mystères. Cette fois-ci, connaissant tous les personnages, tous nous intéressent et nous donnent envie d'en apprendre d'avantage. Les points de vue alternants sont plus compréhensibles et deviennent efficacement des pièces ajoutées au puzzle que représente le mystère monté par Nada#2, successeur de Nada#1. Fini le sentiment de frustration face à l'opacité massive du premier opus, cette fois-ci on veut en savoir plus et surtout, le texte nous donne les réponses qu'on espère, au compte gouttes, distillées adroitement.
Nos personnages voient leurs vies évoluer : parfois elles prennent un autre tournant, parfois elles continuent simplement. Quoiqu'il en soit on apprécie surtout d'assister au point final de leur destin concernant cette histoire tourmentée. Tous vrais et crédibles, ils vivent une quête comme le lecteur et ne trouvent pas les réponses à leur questions facilement. Nos héros doivent fouiller pour les découvrir et on remarque le talent de l'auteur quand on est surpris de ne pas avoir deviné correctement la fin des aventures de tel ou tel personnage, le dénouement d'un mystère ou les réactions d'une partie. Les révélations s'enchaînent aussi vite que les surprises et l'effet est toujours fort et prenant.
Dans le premier tome, Vincent Villeminot nous avait montré qu'il savait construire un récit déconstruit, dans lequel toutes les parties s'imbriquent parfaitement après une réflexion nécessaire. Avec ce deuxième volume, cette capacité de maîtrise du récit et de ses plus infimes éléments, ou indices dans l'intrigue, se confirme! Les étapes sont une nouvelle fois logiques, la chronologie respectée et les indices discrètement suggérés.
Concernant le célébrissime César Diaz, sur lequel Réseau(x) repose pour beaucoup, on le voit évoluer lui aussi en nous surprenant et confirmant à la fois sur sa personnalité. Son petit frère, Téo, nouveau maître du PIFR saura nous surprendre et nous épater par ses mystères, garantissant, comme son frère, une solide continuité dans le récit et la fibre de Réseau(x), toujours en efficacité latente. Qui distille peu à peu les réponses...
Enfin, on peut penser que chaque personnage est enfin à sa place dans ce second tome, et Sixie qui avait été négligée, on peut penser, dans le premier, reprend ici un rôle adéquat par rapport aux enjeux. Elle est nécessaire et supplémentaire à la fois... Ainsi, on apprécie même de la redécouvrir et de l'apprécier pour ce qu'elle est vraiment, loin du virtuel et de son image sur les réseaux... Un changement nécessaire pour lequel il aura été nécessaire à notre jeune héroïne de se déconnecter. Une passe logique, au final.
La fin quand à elle restera malheureusement, et heureusement, sujette à l'interprétation de tous. Etonnante et un brin folle, inattendue, elle sera l'instigatrice de nombre d'hypothèses et de conclusions personnelles inhérentes aux lecteurs. Un joyeux et léger "indignez-vous", qui invite à prendre à notre tour les armes, nous révolter, de manière pacifiste mais active, légère mais grave, folle mais sensée ... Pour dire, nous aussi, que nous pouvons nous révolter, penser, être, vivre, malgré nos entraves. Telle sera mon interprétation !
Vous l'aurez compris, j'ai vraiment aimé ce tome 2 de Réseau(x), je l'ai même préféré au premier et lu bien plus vite, plus entraînée et plus passionnée par l'histoire de nos personnages. Les informations sur l'intrigue n'ont été que très maigres pour vous laisser découvrir par vous mêmes la suite, et surtout la fin, des aventures des Nadas. A vous de vous régaler, de vibrer, mais surtout d'être dérangés par les questionnement que posent cette intrigue hyper contemporaine !
Lien : http://rayon-passion.blogspo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
ClaireDoc
  30 septembre 2014
Attention, accrochez-vous : roman qui file à cent à l'heure, à l'aune des mégabits des réseaux ! C'est la fin du diptyque et c'est un vrai plaisir car l'on était sur des charbons ardents.
[...]
Un certains nombre de personnages essentiels sont sacrifiés dans cette histoire et le ton est toujours aussi sombre. Contrairement au premier livre dans lequel on pouvait avoir l'impression de se perdre avec les nombreuses composantes de l'intrigues et les personnages, ici tout est lisible. On avance pas à pas et le fil se dénoue. Ou peut-être est-ce parce que l'on s'est habitué au style particulier du livre, mélange de paragraphes consacrés à différents persos, avec inserts de publications des réseaux… Quoi qu'il en soit, on accroche ! Impossible de se détacher du récit.
Écrire un avis oblige à utiliser beaucoup de termes mystérieux, que vous ne pourrez comprendre qu'à la lecture… Alors pour éclaircir un peu les choses : la BCA est la Black Clown Army, dirigée dans le premier livre par Nada#1 (César), officiellement transformée par Nada#2 (Théo), avec l'abandon de la lutte armée, en BCB : Black Clown Brotherhood, puis au final en BCC : Black Clown Community. Cette évolution du sigle souligne les étapes de la pensée de Théo : de l'armée, à la fraternité puis à la communauté. le jeune homme, héros de plus en plus torturé, aux responsabilités écrasantes léguées de force par son frère, veut continuer mais à sa manière. Il n'en est que plus attachant et l'acharnement policier devient encore plus oppressant.
L'autre personnage fort du livre est Alice, l'ex-commissaire, radiée suite à la tournure des évènements précédents. Elle cherche avant tout à faire éclater la vérité, comme nombre de clowns noirs et d'étudiants. Or Nada#1 s'est rendu, et le juge Henkel demande à Alice d'être son auxiliaire pour le faire parler. Celle-ci accepte et chaque rencontre entre ces deux fortes personnalités donne lieu à des scènes truculentes. Un exemple : celle où César décide de se déshabiller intégralement pour "rétablir la parité" avec Alice victime d'une diffusion massive de photos privées auparavant. D'ailleurs cette fameuse diffusion extraordinairement rapide et exponentielle avait un but bien précis et l'on saura enfin quel était ce génial stratagème.
[...]
On a bien vite fini de dévorer ce petit pavé ; repus et satisfaits de connaître tout les tenants et aboutissants, vaguement abasourdis par la maestria des entrelacs des intrigues… et se demandant si la fin ouverte permettra de retrouver certains personnages un jour ! Destiné à un public mur, Réseau(x), comparé à Instinct qui est une très bonne série jeunesse du même auteur, est clairement un cran au-dessus !
En conclusion, ce tome 2 donne toute son ampleur à la série qui est à la fois très originale, addictive et bien écrite.
Lien : http://lireetclaire.wordpres..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Lire-une-passion
  20 septembre 2014
Je vais pas vous cacher qu'avant de commencer ce tome, j'avais peur de ressentir la même chose que lors de ma lecture du premier opus. L'ayant lu il y a quelques mois, j'avais peur d'être encore perdue devant autant de personnages, devant cet univers vraiment très complet et complexe. Quelle ne fut pas la grande surprise de constater que non, je ne l'ai pas été, bien au contraire ! Les petites piques de rappel de l'auteur ont beaucoup aidé, je dois l'avouer. de ce fait, ce tome 2 a été lu avec une vitesse hallucinante. Je l'ai dévoré, adoré et j'en ressors avec un petit coup de coeur.
Dans ce second opus, nous retrouvons la grande panoplie des personnages rencontrés dan le premier tome. Ici, nous ne sommes pas perdus, nous les connaissons, nous les côtoyons encore de plus près, nous les apprécions d'autant plus. Nada#1 a pris la plus grande décision de sa vie, ce qui le contraint à vivre ses derniers instants en prison, bien gardé par la police. Ce choix décisif va encore une fois contraindre ses disciples à se montrer plus monstrueux, plus réels et plus présents sur internet et les réseaux sociaux. Mais que va-t-il se passer ? Qui va prendre les rênes de cette grande communauté ? Qui va prendre le relais de Nada#1 ?
Tous pensaient que les attaques, les injures et les courses-poursuites cesseraient. Mais un curieux Nada#2 entre en jeu et tout se bouscule. Les compères du premier veulent sauver leur maître, au risque de tous mourir. Mais du moment que le plus grand terroriste de cet ère soit sauvé, rien n'est moi intéressant que donner sa vie pour sauver celle-ci.
Ici, tout le monde est en alerte. de chapitre en chapitre, nous en apprenons plus des gens, de leur façon de faire, de leur traîtrise, ou au contraire, de leur fidélité inébranlable. Avec une plume encore plus poussée, l'auteur nous offre ici un roman riche en émotion, en divertissement, en vérité, en rebondissement. En tout. Il démantèle les flics corrompus, nous prévient des risques des réseaux sociaux, des conséquences d'un seul simple message posté sur internet qui peut changer en une seconde le court d'une vie. Il impressionne par ses recherches conséquentes et complètes. Il nous embarque dans un univers intéressant et intrusif.
Ici, Vincent Villeminot n'y va pas avec le dos de la cuillère pour nous prouver que les méchants peuvent aussi se cacher sous un masque de gentil. Que ceux qui sont suspectés ne sont pas forcément les monstres de l'histoire. Qu'en chacun d'eux se terre un lourd secret, qui finira par être découvert grâce à des indices, des astuces, une chasse à l'homme ou encore des courses-poursuites qui n'en finissent jamais.
Dans ce second volet, j'ai souri, ri, été en colère, ai eu la boule à la gorge, les larmes aux yeux. Mon coeur a fait des roulé-boulé dans ma poitrine. Les retournements de situation m'ont surprise et déboussolée. Les découvertes, certes étonnantes, m'ont parues logiques, tant les explications qui suivaient coulaient de source. J'ai été plusieurs fois perdue, a essayer de deviner qui était véreux, et qui ne l'était pas. Autant dire que je me trompais sur tout, ce qui a rendu cette lecture d'autant plus addictive. Une fois commencé, ce roman se déguste, on ne le quitte plus et lorsque l'on est obligé de le faire, il nous hante durant la journée. Quand on en ressort, on ressent presque un vide, tant l'univers prend des proportions étonnantes. On a l'impression d'y être, que toute cette imagination n'est que pure réalité (et dans un sens elle, l'est, oui). Vincent Villeminot pointe du doigts des sujets forts et qui font, chaque jour, l'actualité. Il pointe du doigts les injustices, les enquêtes bafouées, sans pour autant incriminer qui que ce soit. Il fait tout ça d'une justesse et d'une droiture exemplaires.
En résumé, ce tome 2 est un coup de coeur (plus gros que je ne le pensais avant de taper cet avis) par son sujet, ces recherches, ces personnages auxquels on s'attache et qui risquent leur vie à chaque instant, ces secrets bafoués, ces vérités qui éclatent, cet univers complet et immersif dès les premières pages. Je n'ai qu'un mot à dire : bravo. Bravo Vincent Villeminot pour cette saga, bravo pour cette imagination qui est pourtant bien réelle. Bravo pour ces moments intenses que l'on passe en compagnie de ces gens. Merci pour ce livre addictif d'où l'on ressort déboussolé (du moins pour ma part).
Justine P.
Lien : http://lireunepassion.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

critiques presse (1)
Ricochet   14 octobre 2014
Il est en effet quasi-impossible de démêler qui sont les gentils des méchants entre les policiers et les admirateurs de Nada... et surtout, chacun des personnages porte sa part d'ombre autant que de pureté.
Lire la critique sur le site : Ricochet
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
LesLecturesDeCledesolLesLecturesDeCledesol   11 septembre 2014
Alice n’aurait pas été surprise qu’il se mette à éclater de rire soudain, pas davantage qu’il saute sur la table ou fonde en larmes. Elle prit une cigarette imaginaire à son tour, l’alluma avec des gestes lents d’actrice, se renfonça dans sa chaise. Actrice-spectatrice. Diaz pouvait-il avoir oublié la dizaine de caméras, la centaine de micros qui truffaient l’endroit ? Il jouait apparemment pour elle seule – en réalité, pour tout un public.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
orbeorbe   13 juillet 2014
Nous porterons des masques pour garder l'esprit joyeux de carnaval, et pour que l'ennemi ne nous prenne pas tout à fait au sérieux. Mais il n'y a rien de plus sérieux que le jeu.
Commenter  J’apprécie          70
MatWhoReadMatWhoRead   05 avril 2015
Tout Clown qui finirait par se prendre au sérieux sera écartelé en place publique, les quatre membres fixés solidement à des chevaux noirs de forces égales, ou à d'autres ongulés noirs (phacochères, rhinocéros, sangliers noirs s'il en existe, lamantins ou dugongs peint en noir si le châtiment se pratique en milieu aquatique), qui tireront ensemble dans les quatre directions des points cardinaux (ou des points ordinaux si cela est plus pratique).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
cecile4437cecile4437   24 août 2015
Je suis Nada#2, et je ne suis le souverain de rien. Mais ensemble, nous sommes Nadas.
Commenter  J’apprécie          40
nowornevernowornever   13 février 2015
Je serai Nada#2, même si Nada#2 n'est pas moi. C'est clair ?
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Vincent Villeminot (40) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Vincent Villeminot
Vincent Villeminot nous parle de son roman Les Pluies, de ce qui l'a inspiré pour écrire ce roman d'aventures !
autres livres classés : réseaux sociauxVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

que savez vous sur instinct

Quel es le personnage principal ?

Timothy
Tom
John
Tintin

7 questions
45 lecteurs ont répondu
Thème : Instinct, tome 1 de Vincent VilleminotCréer un quiz sur ce livre
.. ..