AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Palmyre


Palmyre
  13 juin 2018
Toussaint rentre enfin chez lui, après avoir passé un long moment à l'hôpital du Val-de-Grâce. Sa femme, Jeanne, est impatiente de le revoir.
Mais après avoir reçu un éclat d'obus, dans les tranchées de la guerre, Toussaint a le visage abimé. Alors comment reprendre une vie commune, une vie normale après cet accident d'autant que Toussaint ne parle pas.

Jeanne, elle, a continué à travailler, chez elle, pendant les combats sur le front. Elle a subvenu à ses besoins et à ceux de sa petite fille. Ouvrière fleuriste, elle confectionne des fleurs puis va les livrer.
Jeanne est courageuse. Elle essaie tant bien que mal de s'approcher de Toussaint, même si lui ne veut pas. Elle essaie de l'amadouer, de le faire sortir de son silence. Elle va jusqu'à le suivre dehors dans les rues parisiennes. Elle invente un nouveau dialogue entre eux pour renouer avec les liens qui les unissent.

Comment décrire l'indicible... Angélique Villeneuve a su brillamment choisir les mots et embellir la noirceur. En adoptant le point de vue de l'épouse, le récit est chargé d'émotions et de réalisme. Se mettre à la place des femmes ouvre un angle du vue différent de ce que nous sommes habitués à lire dans ce genre de récit, sur les gueules cassées.

Je vous invite vivement à découvrir cette auteure à la plume subtile, poétique et réaliste. Ce court roman est intense et marque les esprits.
Commenter  J’apprécie          300



Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox
Ont apprécié cette critique (30)voir plus