AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782365385756
228 pages
Rebelle Editions (25/11/2017)
3.88/5   8 notes
Résumé :
« Bienvenue à Mersin ». C'est l'affiche qui accueille Marc et ses compagnons à l'entrée de la petite ville calme. Peut-être même trop calme. Pas de bruit, pas d'habitant... simplement des questions qui se bousculent dans les têtes et l'étrange sensation d'une présence qui murmure de fuir.
Acheter ce livre sur
LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Mariloup
  24 septembre 2018
J'ai lu Ville Condamnée en partenariat avec l'auteur, qui m'a très gentiment contacté il y a plusieurs mois pour découvrir son roman en ebook. le résumé était intrigant, mystérieux, idéal pour la saison automnale et pour la période d'Halloween également. C'est pour cela que j'ai attendu aussi longtemps pour me plonger dans cette histoire qui m'a bien plu dans l'ensemble.
Henry, son frère Marc, la petite Jessica (fille de Marc) sont en voyage mais ils vont rencontrer un petit problème sur la route en pleine nuit et dans un coin paumé. Idem pour Clara, jeune femme de passage, perdue. Les personnages se rencontrent alors dans la station essence la plus proche (la seule d'ailleurs) dont le propriétaire est des plus louches. Obligés de rester sur place car pas d'essence, des pneus dégonflés et pas de réseau, ça va tourner au vinaigre ensuite. Quand ils pensaient rejoindre la civilisation, à savoir la ville la plus proche, grâce à Thomas, un jeune homme qui faisait sa tournée dans le coin et qui a accepté de les prendre en voiture, ils vont se retrouver face à une ville complétement déserte et où il va se passer bien des choses étranges!
Je ne savais pas du tout à quoi m'attendre avant de débuter ma lecture. Était-ce un livre post-apocalyptique? Allait-il y avoir des zombies, des fantômes...? J'ai eu plus ou moins ma réponse, et encore aujourd'hui, bien des semaines après l'avoir lu, je ne sais toujours pas ce qui est vrai ou ce qui ne l'est pas. En ça, l'auteur m'a complétement perdu, a réussi à faire planer le doute, a su jouer entre réel et irréel. Les personnages sont également bien travaillés, notamment au niveau de leurs angoisses, de leurs problèmes personnels et eux-même se demandaient s'ils n'étaient pas en train de devenir fous! Au fil de ma lecture, j'ai commencé à penser au phénomène Croatan (je crois même que ça a été évoqué dans l'histoire), une légende urbaine sur une colonie anglaise perdue, disparue sans laisser de traces au XVIème siècle et j'ai trouvé un écho à cette légende.
J'ai senti dès le début que quelque chose n'allait pas, n'était pas claire et qu'il allait se passer des choses vraiment pas cools. D'ailleurs, vu que je le lisais le soir avant d'aller me coucher, je n'étais pas trop dans mes petits souliers avec l'ambiance pesante et étrange donc chapeau à l'auteur pour avoir su retranscrire ce sentiment de malaise, de stress.
C'est vraiment très bien écrit, mature et fluide. Il y a une alternance de point de vue (un chapitre par personnage) et donc on avait le point de vue de 5 personnages en tout, ce qui n'était pas négligeable car ils étaient souvent séparés, à vivre des expériences pour le moins angoissantes et folles.
Au final, je suis quand même restée sur ma faim, le doute persiste comme si je n'avais pas eu de réelles réponses. Néanmoins, j'ai passé un bon moment de lecture et je recommande ce livre pour les lecteurs qui aiment les mystères et les petits frissons.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
gabrielleviszs
  29 décembre 2018
Je remercie L'auteur, Nicolas Villeneuve pour m'avoir proposé de découvrir son livre. Un résumé intriguant, une couverture qui nous guide dans un monde post-apocalyptique, bref de quoi égayer ma journée.
Marc, Jessica sa fille de 8/9 ans et Henri, le frère de Marc, sont en voiture, en train de chercher leur route. La sortie de l'autoroute semble être la bonne pourtant il n'y a pas âme qui vive dans le secteur. Une panne d'essence à quelques centaines de mètres de leur arrêt forcé. Marc décide d'y aller pour acheter un jerrican d'essence tandis que les deux autres restent dans la voiture. Entre deux, un véhicule passe sans s'arrêter conduit par une certaine Clara qui cherche également sa route. Bizarre bizarre ce début où tout le monde semble avoir perdu son chemin. Lorsqu'elle s'arrête à la station service, elle va rencontrer Marc et un vieil homme dur de la feuille qui adore proposer du café infect à tout le monde. Et puis sa voiture va avoir les pneus crevés, pas d'essence dans une station qui n'en a plus depuis une semaine... Et tout cela juste dans les premières pages !
Une histoire qui tient la route, malgré le fait que les personnages eux, se retrouvent bloqués au milieu de nulle part, sans un réseau pour téléphoner, sans voiture, sans essence, juste leurs pieds pour tenter une percée. La station service est tenue par un vieil homme qui attend le retour de sa fille. Par chance un certain Thomas passe par là (enfin passe, il roule vers la station) pour déposer des colis, alors que c'est son père qui doit le faire habituellement. Grâce à lui, Marc, Henri, Clara et Jessica ont une porte de sortie, entrer dans sa camionnette et aller au village/ville, le plus proche. Sauf que cette ville est condamnée... Ville où habite Thomas depuis toujours ? Il en est parti le matin même et en quelques heures, pouf, plus rien. Les habitants ont disparu...
Le livre a un côté fantastique qui se montre petit à petit sans pour autant plonger dans un vrai fantastique. le côté horreur... Pour ma part, il n'est pas horrifique : quelques scènes montent en puissance sans gore, sauf une scène et encore, j'en ai ri (oui je ne suis pas très nette, je le sais !) Par contre il y a un suspense qui donne des frissons. le livre est découpé en plusieurs parties, elles-mêmes composées de chapitres. Nous suivons tous les personnages, mais plus souvent Marc. Ce personnage semble être la clé, mais de quoi ? Peut-être parce qu'il est père ? Ou qu'il a changé de vie ? Qui sait. Toujours est-il que l'auteur sait amener les éléments avec parcimonie. On se ronge les ongles de savoir ce qu'il se passe réellement. Comment la ville peut faire cela ? Qu'est-ce qui est vraiment réel ? Qu'est-ce qui ne l'est pas ? Difficile de savoir. J'ai cru me retrouver dans un épisode de Buffy... Une légende urbaine semble reprendre vie.
Les personnages apportent une sensation de malaise. Henri qui est "pote" avec un gang qui viendrait bien le chercher mais pour le tabasser. D'ailleurs c'est le type même capable de dégonfler les pneus d'une voiture... Marc qui n'est jamais sur de rien. Clara qui a tout juste 20 ans et qui s'en veut de s'être trompée de route, prête à se défendre au péril de sa vie. Jessica qui est une petite fille attachante mais qui a des idées particulières. le vieil homme avec son sourire en coin et ses demandes éternelles de "qui veut un café ?" Thomas qui n'est qu'un gosse et qui va vivre de terribles choses. Et puis il y a des personnages qui gravitent, comme la dame aux dents, Aline, monsieur Harc... Chacun apporte sa contribution à ce mal-être persistant.
Pour démêler le vrai du faux, il faut aller jusqu'au bout, jusqu'à la dernière ligne. Et encore, je me demande si c'est vraiment la réalité.
En conclusion, une histoire pleine de bon sentiment (hein ? Quoi ? Nan que dalle, on reprend !) Donc je disais une histoire pleine de sable, de maisons abandonnées, de ville fantôme. le rêve, la réalité, difficile de trouver la solution sans aller jusqu'au bout. Un léger fantastique, un thriller surprenant... Un cauchemar ambulant ! Bienvenue à Mersin, ville qui a perdu toute humanité !
http://chroniqueslivresques.eklablog.com/ville-condamnee-nicolas-villeneuve-a157243536
Lien : http://chroniqueslivresques...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
pommerouge
  31 octobre 2018
Je ne suis franchement pas une grande fan de tout ce qui est épouvante ou horreur d'ordinaire. Mais lorsque l'auteur m'a fait parvenir son résumé, ce dernier m'a intrigué et j'ai décidé de laisser une chance au roman.
Quelle ne fut pas ma surprise de découvrir une écriture que j'ai beaucoup apprécié lire. Une histoire intéressante et une ambiance qui faisait peur, mais pas au point de m'en tenir la poitrine.
Nous nous retrouvons au tout début dans une station-service, un homme avec sa fille et son frère se retrouve en panne d'essence. Une femme viendra également dans la station-service pour demander un renseignement, mais le frère du personnage principal étant un peu abruti sur les bords va décider de lui crever les pneus. Elle se retrouve alors embarquée avec les trois autres personnages à chercher de l'aide. Sauf que très vite ils vont finir par se retrouver face à une ville abandonnée qui fait énormément flipper.
Parfois, on est un peu perdu, on se demande où on est, comment tout cela a pu arriver. D'ailleurs, comment en sommes-nous arrivés là ? Pourtant, l'écriture de l'auteur me captive à chaque page et me donnait envie de continuer malgré ma confusion. Je voulais connaître le fin mot de l'histoire et justement parlons-en de cette fin ! Surprenante, il n'y a pas d'autres mots pour la décrire. Inattendu et plaisante. J'ai beaucoup aimé de retournement de situation, cette fin qu'on ne peut imaginer un seul instant, qui finalement explique tout et nous donne des réponses face à la confusion à laquelle nous faisions face lors de notre lecture.
En conclusion, ville condamnée est une histoire qui m'a vraiment surprise. Ce n'ai pas du tout mon genre de roman et pourtant j'ai beaucoup apprécié ma lecture. J'ai aimée suivre cette histoire et les personnages et surtout, la fin en vaux le coup !
Lien : https://lapommequirougit.wor..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
sybelline
  12 mars 2018
Alors là… Bluffée ! Et comment je vais faire pour faire ma chronique du coup ? Parce que si je vous raconte ce qui se passe dans cette ville… il n'y aura plus de surprise !Je ne vais rein dire de l'histoire… voilà !
Je peux juste vous dire que les personnages de cette aventure vont être très bousculés… le suspens est complet de bout en bout. Mais ça ne va pas Nicolas Villeneuve ? C'est complètement dingue cette histoire ! …. c'est moite comme la sueur, poussiéreux comme un désert, ça sent la mort… la peur… Un vrai cauchemar cette histoire.
Le lecteur se trouve aussi piégé et perdu que Marc, Henri, Clara et Jessica… Est ce qu'on va tous s'en sortir ?
Des questions… On a que cela, et plus on avance dans le récit, plus c'est pire… On est sous tension… L'auteur nous perds et nous rattrape…
Bienvenu à Mersin… La ville morte ou ville fantôme ! Vous y entrez à vos risques et périls.
Merci à l'auteur, je suis entré dedans et j'ai bien cru y rester… Bien contente d'être arrivé à la fin… L'atmosphère est lourde… Enfin je reprends mon souffle.
Lien : https://influensmans.com/vil..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
ViviBlack
  01 août 2018
[Chronique complète sur mon blog]
C'est un livre que je recommande. Il n'est pas trop simpliste, mais n'est pas non plus d'une complexité désarmante. Il pourrait facilement être lu par des ados / jeunes-adultes. Je mets quand même quelques TW, il s'agit bien d'un livre d'horreur fantastique. Il y a quelques scènes qui peuvent s'avérer dérangeantes (présence de sangs, armes, combats etc…). Pour vous donner une idée, ce livre m'a énormément fait penser à Silent Hill x The Evil Within (en plus soft évidemment) dans son mécanisme.
Un très bon livre, bien écrit, qui nous transporte dés les premières lignes et qui nous garde en alerte jusqu'à la fin, j'ai beaucoup aimé !
Lien : https://lentremonde.wordpres..
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
gabrielleviszsgabrielleviszs   29 décembre 2018
Il se souvenait du voyage, de la panne d’essence. Le vieil homme bizarre de la station qui leur avait proposé de dormir sur place. De la jeune femme qui s’était pointée et du sale coup que lui avait fait Henri. L’ambiance avait été bizarre et ils s’étaient réveillés en sursaut après ce bruit. Comme celui du tonnerre qui avait résonné.
Il avait les mains posées sur le visage. Les images brouillées lui revenaient peu à peu en tête. Ses efforts étaient payants et il s’en sentait rassuré. Tout n’était peut-être pas perdu. Sauf que...
Les relents de mémoire apparaissaient puis se brouillaient comme de la vapeur d’eau. Mais il devait s’accrocher. Le seul moyen de ne pas perdre pied, de comprendre la situation, et peut-être, de sortir d’ici. Les vagues de chaleur que soufflait le ventilateur ne l’aidaient pas, et il pensa un instant à essayer de l’arrêter. Mais il n’osait pas bouger. Il devait se calmer, ne pas perdre une once de concentration pour tirer ça au clair.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
MariloupMariloup   18 septembre 2018
Il avait eu certes l'idée des vacances mais Marc avait accepté sans hésiter. Parce que Henri en avait besoin. Il avait besoin de se rapprocher de nouveau de son frère. Il culpabilisait souvent à propos de ce qu'il avait fait, quelques années auparavant. Mais Marc se sentait tout aussi coupable. Cela les avait éloignés quelques temps, mais ce sentiment les avait finalement d'autant rapprochés. Ils en avaient presque oublié l'événement qui en avait été la cause. Pas totalement. C'était impossible d'oublier totalement. Comme une trace de craie effacée d'un tableau noir. La blancheur de la craie n'a jamais tout à fait disparu. Mais on peut éviter de la voir. Et au fur et à mesure, on en oublie son existence, même si la trace n'est pas totalement effacée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
gabrielleviszsgabrielleviszs   29 décembre 2018
Tu aurais dû garder les yeux fermés espèce d’idiote !
Le regret amer s’accentua lorsqu’elle comprit que la silhouette prostrée dans le coin de la vieille baraque abandonnée ne pouvait être autre chose que son pire cauchemar.
Les flammes craquelaient et lui permirent de voir la chevelure blonde de l’ombre. Mais le visage restait caché.
Tu as trouvé la pire cachette du monde. La prochaine fois, réfléchis avant de foncer dans un endroit qu’auparavant tu n’aurais jamais eu l’idée de visiter.
Elle aurait pu s’enfuir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
pommerougepommerouge   30 octobre 2018
Les fantasmes des hommes avaient donné à l'amas de végétation une ode au mystère.
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : drameVoir plus
Acheter ce livre sur
LirekaFnacAmazonRakutenCultura

Autres livres de Nicolas Villeneuve (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2500 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre