AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 1099240123
Éditeur : Auto édition (19/08/2019)

Note moyenne : 3.91/5 (sur 11 notes)
Résumé :
Un projet de recueil de nouvelles fantastiques où les bateaux ont leur cap, les rues ont leur histoire et les rats payent leur loyer.

Les mots ont une adresse, la maladie un plan de carrière, l'argent est gréviste , le temps en crise d'ado et l'Infini têtu.

Dans ce recueil :

1- La santé me rend malade.
2- Sur le trottoir d'en face
3- L'artisan et ses enfants
4- Le Temps fait sa crise d'ado
5- S... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (11) Voir plus Ajouter une critique
LightandSmell
  21 novembre 2019
Je ressors charmée de ce petit recueil de nouvelles que j'ai dévoré d'une traite.
L'auteur joue sur les formes et les mots : nouvelles poétiques aux allures de slam, témoignages rapides, mais toujours empreints d'humour, une photo, des dialogues vifs, percutants et amusants dans lesquels, entre autres, la raison combat la pensée, et les rats fomentent une révolte. Il y a un dialogue que j'ai d'ailleurs particulièrement apprécié. Surréaliste, il se déroule dans les latrines de l'Olympe assiégées par un Chronos en pleine crise d'adolescence ! Il fallait y penser et surtout oser, mais je suis contente que l'auteur ait fait preuve d'une telle audace ayant trouvé son texte fort amusant et divertissant.
L'émotion est également au rendez-vous au détour des lignes couchées intelligemment et avec grâce sur le papier. J'ai été, par exemple, attendrie par les conseils d'un père à ses enfants ou amusée par un prématuré, devenu grand, regrettant son paradis perdu et l'attention démesurée dont il avait, par le passé, pu bénéficier.
Mais j'ai surtout été étonnée de la facilité avec laquelle l'auteur a réussi à me faire ressentir de l'attachement envers une rue ! Il donne ainsi la parole à une rue qui nous explique brièvement son évolution à travers le temps, partage ses fiertés et ses peines, s'émeut devant la tristesse de ses passants chouchous, râle face aux incivilités, se regorge de sa prestance qui n'a rien à envier aux rues des beaux quartiers… Bref, elle vit comme vous et moi ! Qui aurait pu se douter qu'une rue pouvait cacher autant de sensibilité et d'humanité ?
Les nouvelles sont très courtes, mais n'en demeurent pas moins agréables à parcourir d'autant qu'elles sont variées autant sur le fond que la forme. de Paris à Venise en passant par les États-Unis, attendez-vous donc à voyager, à sourire et à découvrir un panel varié de personnages, d'une rue à des rats en passant par une légende dont on assiste à la construction.
En bref, voici un agréable petit recueil de nouvelles protéiformes à emporter dans son sac partout avec soi. Il se lit rapidement, mais la prose de l'auteur est assez agréable pour donner envie de le relire entre deux arrêts de métro, de tram ou de bus. Une petite pause hors du temps, contre la grisaille et les visages fermés, à offrir et à s'offrir !
Lien : https://lightandsmell.wordpr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Khiad
  28 novembre 2019
Je voulais tout d'abord commencer par remercier B&O éditions pour m'avoir proposé son livre en SP, via le site SimPlement, ainsi que pour l'envoi du recueil en version papier.
Concernant la couverture, elle colle très bien à ce que l'auteur souhaitait comme concept pour son livre, distraire les gens dans les transports en communs. Même si, pour moi, elle n'attire pas l'oeil.
La plume de Jacques Villiers est agréable, plutôt fluide et on la découvre sous plusieurs styles : prose, poésie, dialogues... Il maîtrise bien l'humour noir sur notre société.
Ce recueil se lit très vite et est assez troublant car très atypique de par plusieurs points, comme les différences de genres au niveau de leur rédaction, mais aussi par les "personnages" à qui l'auteur donne une voix. En effet, avec-vous lu beaucoup d'oeuvres ayant pour narrateur principal... une rue ?
Voici mon bref avis sur les dix nouvelles de ce petit recueil :
La santé me rend malade
La seule chose que je vous dirai sur cette nouvelle, c'est que vous vous trouverez en présence d'un poésie avec des vers libres. Tout est dans le titre. ;-)
J'ai bien aimé.
Sur le trottoir d'en face
Une nouvelle très inattendue, puisqu'elle donne la parole à... une rue ! La rue des Pénitentes. Et cette rue, et bien elle en a des choses à dire !
J'ai beaucoup aimé la singularité de cette nouvelle.
L'artisan et ses enfants
Une nouvelle poésie, qui alterne rimes croisées et rimes suivies, où un artisan proche de la retraite donne des petites conseils à ses enfants.
Je n'ai pas accroché plus que ça.
Le Temps fait sa crise d'ado
Une nouvelle sous forme de dialogue où Chronos nous fait un petit caca nerveux contre les humains qui ne lui accordent pas assez de ce qu'il est : du temps.
Malgré l'inexactitude mythologique, j'ai bien aimé cette nouvelle qui ma fait sourire.
Sucrissimo !
Une petite nouvelle toute mignonne du point de vue d'une grande prématurée qui aime que tout le monde soit aux petits soins avec elle. Mais on ne reste pas préma toute sa vie...
J'ai passé un très bon moment.
Des nouvelles du métro T2
Alors là... C'est juste la couverture du T2 du recueil... Je n'ai pas vu l'intérêt de le compter comme une nouvelle, ce qui n'est clairement pas le cas...
Sortons de ce trou à rats !
Ici, ce sont les rats les héros de cette nouvelle, et des héros qui fomentent une rébellion, mais qui pourrait bien se retourner contre eux...
Ce n'est pas ma nouvelle préférée.
Au royaume des pourquoi
Une nouvelle que je ne pourrais vous résumer sans la spoiler. Je pense juste qu'elle était trop abstraite pour que je pisse vraiment y accrocher.
Wanted freedom !
J'ai bien aimé cette nouvelle d'un jeune garçon qui veut juste aventure et liberté et donnera finalement lieu à une "légende".
El maestro Pinto
Il s'agit là d'une interview d'un chef d'orchestre italien, passionné par son métier. La côté philosophique était intéressant, mais je n'ai pas accroché plus que ça...
Dans ce recueil, deux nouvelles ont eu ma préférence : Sur le trottoir d'en face et Sucrissimo !.
De même, il y a trois nouvelles auxquelles je n'ai pas accroché plus que ça : L'artisan et ses enfants, Au royaume des pourquoi et El maestro Pinto .
En résumé, j'ai plutôt aimé ce recueil atypique qui m'a sorti de ma zone de confort et m'a donné des lectures dont je me souviendrai quelques temps, de par leur originalité. Je ne me serais pas arrêtée dessus en magasin, ce qui fait que je suis tout de même contente d'avoir accepté cette lecture.
Vous avez du temps à perdre dans les transports en commun, dans une salle d'attente ? N'hésitez plus, ce petit recueil saura vous tenir compagnie. ^^
Et n'oubliez pas : le soleil ne se couche jamais au pays Imagination. ^^
Lien : http://booksfeedmemore.eklab..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Ororia
  15 octobre 2019
C'était un assortiment de nouvelle comme j'en ai rarement lu ! Chacune d'entre elle est vraiment unique en son genre. Prenant tour à tour possession d'objets inanimés, d'animaux ou d'allégories, ces nouvelles leur donne la parole, leur permettant de partager avec nous lecteurs une partie de leur vie, de leurs envies, de leurs revendications, une partie d'eux. En lisant ce livre, on plonge dans un univers plus fantaisiste, plus enfantin, bien que le ton donné soit beaucoup plus sérieux que cela. Tout le contraste se situe à cet endroit : chaque prise de parole est faite sur un ton neutre voire cordial (sauf pour une, mais les grecs, on ne peut pas les changer) alors que leurs auteurs n'ont absolument rien de normal ni de conventionnel, ce qui nous change vraiment des différents livres que l'on peut lire. Ma nouvelle préférée ? Celle intitulée « le Temps fait sa crise d'Ado » ! On y retrouve Chronos, ayant un petit grief contre les mortels qui se plaint, beaucoup. Cette nouvelle, bien qu'incorrecte d'un point de vue mythologique (mais j'ai laissé ça de coté lors de la lecture, je n'ai pas hurlé au désastre comme je peux le faire de temps en temps lorsque la mythologue en moi se réveille, mais passons) est vraiment la plus amusante de toutes. Je me suis vraiment pris au jeu, à tel point que j'imaginais parfaitement la scène assez comique se dérouler devant moi. Une autre qui m'a beaucoup plu s'intitule « Sur le trottoir d'en face », donnant la parole à une rue qui peut sembler toute simple mais qui a beaucoup de chose à raconter. C'est vraiment la note finale qui m'a plu et amusée : c'était mignon et inattendu ! par contre j'ai moins accroché avec la versification de la troisième nouvelle alors que celle de la première est passée comme une lettre à la poste. Je crois que c'était un peu trop abstrait pour moi, j'étais un peu perdue dans celle ci. Mais bon, une sur 10, c'est plutôt pas mal comme score.
Lien : https://lecturesdunedevoreus..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Joe391211
  19 janvier 2020
Voici un recueil très intéressant et inspirant.
J'ai beaucoup aimé l'écriture de l'auteur. Elle est agréable à lire et ses mots sont justes. On lit ce livre avec plaisir et rapidité. Les pages se tournent toutes seules et il est plaisant de découvrir chaque histoire. Beaucoup de thèmes sont abordés et d'une manière assez originale comme le fait de faire parler une rue dans l'une d'entre elles ou d'assister à la crise d'adolescence du temps dans une autre. Ce sont des sujets pertinents et qui font réfléchir. J'aime beaucoup cela dans un ouvrage. le concept de faire réfléchir et divertir pour éviter que les gens perdent leur temps dans les transports est génial. J'adore lire pendant des trajets et ce style de recueil est tout simplement parfait.
Je conseille ce petit recueil car il est bien pensé et bien écrit. J'espère en découvrir d'autres.
Merci aux éditions B&O et au site Simplement.pro.

Lien : https://lecturesmagiquesetfe..
Commenter  J’apprécie          40
marjorie24
  09 décembre 2019
Des nouvelles du métro est un recueil de nouvelles écrite par Jacques Villiers plutôt atypique . Les nouvelles sont plutôt courtes mais complète .
La plume de l'auteur est très agréable et fluide , il nous emporte dans un style différent a chaque nouvelle que ce soit de la poésie , des proses ou bien de l'humour ...

Ce recueil est très court et se lis très vite , ce que j'ai beaucoup aimer c'est le fait que chaque nouvelle soit d'un style différent et nous donne l'impression que ce soit écrit par des auteurs différents , l'auteur a donc fait fort en nous offrant divers style dans un seul et même recueil .

Le concept de ce recueil est le fait de pouvoir lire dans les transport en commun , ou bien même dans une salle d'attente .. le format du livre petit permet de pouvoir l'emporter partout avec soi et les histoires courtes de pouvoir lire partout plutot que d'etre sur le telephone a jouer a Candy Crush !

Dans ce recueil vous trouverez 10 nouvelles dont voici les titres :

1- La santé me rend malade.
2- Sur le trottoir d'en face
3- L'artisan et ses enfants
4- le Temps fait sa crise d'ado
5- Sucrissimo!
6- Des nouvelles du métro T2
7- Sortons de ce trou à rats!
8- Au royaume des pourquoi
9- Wanted freedom !
10 - El maestro Pinto

L'une de mes préférée fut "sur le trottoir d'en face" car la narration est très atypique c'est en effet une rue qui est le narrateur c'est peu commun et cela reste très agréable a lire , très poétique .

Un super livre a lire dans les transport en commun pour changer de l'ordinaire !

Le + : Un recueil totalement atypique a lire pour les plus curieux .

Le - : Un recueil court qui aura vite fait le tour d'une ligne de métro !

Lien : https://marjobookcontact.wix..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
KhiadKhiad   28 novembre 2019
Les goinfres, ça n’est pas les pires. Je suis devenu toilettes publiques. Quand on sait qu’on appelle ça "se soulager" chez vous les bipèdes ? Comment je dois prendre ça ? C’est un compliment ? Les gens sont heureux chez moi : ils fument, ils mangent et se soulagent !
[...]
Et la meilleure, c’est que j’ai le droit aux déjections canines aussi ! Alors parfois ils viennent en duo, le petit prend un coin, fait son affaire, pendant que l’autre fait de même en face !
Je leur souhaite une réincarnation en rue à ceux-là ! Plein d’eau non bénite pour eux !

(Sur le trottoir d'en face)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
KhiadKhiad   28 novembre 2019
Au commencement, j’étais peu. Deux bras, deux jambes, une tête : la panoplie de survie. Au bout de 5 mois et demi, j’avais pu avoir que ça ! Pour le reste, il fallait que je me débrouille avec le cahier des charges. Si bien que lorsqu’on mettait ma vie sur une balance, ça valait à peine 500 grammes.

A quelques milliers d’euros la journée de néonat’, j’avais que deux acheteurs, mes parents.

Sur le marché de l’espoir, on m’appelait "la crevette".

(Sucrissimo !)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Elo61Elo61   09 octobre 2019
Avivez votre flamme ne vivez pas ce drame de ne pas choisir ses fins et qu’on appel destin
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : nouvellesVoir plus
Notre sélection Imaginaire Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Jacques Villiers (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
15762 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre