AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : B01LWMS151
Éditeur : Éditions Ararauna (21/09/2016)

Note moyenne : 5/5 (sur 2 notes)
Résumé :
Cet ouvrage regroupe des nouvelles fantastiques de douze auteurs français et étrangers du 19ème siècle.Il y aborde aussi de plusieurs façons le fantastique, tel que le romantisme avec Auguste de Villiers de L'Isle-Adam (Véra), l'humour avec Oscar Wilde (Le fantôme de Canterville), l'angoisse avec Guy de Maupassant (Le Horla)

Littérature française : Auguste de Villiers de L'Isle-Adam - Véra : Jules Verne - Frritt-Flacc : Prosper Mérimée - La Vénus d... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Citations & extraits (1) Ajouter une citation
SZRAMOWOSZRAMOWO   20 juin 2017
La dame de Pique, Pouchkine.

On jouait chez Naroumof, lieutenant aux gardes à cheval. Une longue nuit d’hiver s’était écoulée sans que personne s’en aperçût, et il était cinq heures du matin quand on servit le souper. Les gagnans se mirent à table avec grand appétit ; pour les autres, ils regardaient leurs assiettes vides. Peu à peu néanmoins, le vin de Champagne aidant, la conversation s’anima et devint générale.
— Qu’as-tu fait aujourd’hui, Sourine ? demanda le maître de la maison à un de ses camarades.
— Comme toujours, j’ai perdu. En vérité, je n’ai pas de chance. Je joue la mirandole ; vous savez si j’ai du sang-froid. Je suis un ponte impassible, jamais je ne change mon jeu, et je perds toujours !
— Comment ! dans toute la soirée, tu n’as pas essayé une fois de mettre sur la rouge ? En vérité, ta fermeté me passe.
— Comment trouvez-vous Hermann, dit un des convives en montrant un jeune officier du génie. De sa vie, ce garçon-là n’a fait un paroli ni touché une carte, et il nous regarde jouer jusqu’à cinq heures du matin.
— Le jeu m’intéresse, dit Hermann, mais je ne suis pas d’humeur à risquer le nécessaire pour gagner le superflu.
— Hermann est allemand ; il est économe, voilà tout, s’écria Tomski ; mais ce qu’il y a de plus étonnant, c’est ma grand’mère la comtesse Anna Fedotovna.
— Pourquoi cela ? lui demandèrent ses amis.
— N’avez-vous pas remarqué, reprit Tomski, qu’elle ne joue jamais ?
— En effet, dit Naroumof, une femme de quatre-vingts ans qui ne ponte pas, cela est extraordinaire.
— Vous ne savez pas le pourquoi ?
— Non. Est-ce qu’il y a une raison ?
— Oh bien ! écoutez. Vous saurez que ma grand’mère, il y a quelque soixante ans, alla à Paris et y fit fureur. On courait après elle pour voir la Vénus moscovite. Richelieu lui fit la cour, et ma grand’mère prétend qu’il s’en fallut peu qu’elle ne l’obligeât par ses rigueurs à se brûler la cervelle.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Auguste de Villiers de l'Isle-Adam (10) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Auguste de  Villiers de l'Isle-Adam
Sur Villiers, voici l'émission "Une Vie, une Œuvre », par Gilles Plazy, diffusée le 12 mars 1987 sur France Culture. Invités : Alan RAITT, Michèle GAZIER, Jean Didier WAGNEUR et Jean Louis JACOPIN.
autres livres classés : fantômesVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
12988 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre