AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782909640884
51 pages
Donner à Voir (07/05/2015)
4.67/5   6 notes
Résumé :

Pour modifier cette description, vous devez vous connecter

Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
marina53
  14 janvier 2019
Au coeur de ce jardin, l'on trouvera
Des tomates, des radis, des poivrons
des cerises, des abricots, des fraises
et des salades.
Des limaces, des escargots, des coccinelles.
Et un curieux jardinier,
souriant contemplativement.
Un amoureux de la nature
qui sème de la poésie,
qui plante de la magie,
qui récolte de jolis mots.
Qui cultive, en somme,
avec amour, patience et tendresse,
la terre de nos aïeux, la terre de nos enfants.
Des salades délicieuses, sucrées ou douces,
Qui se laissent fondre sous la langue...
Commenter  J’apprécie          7613
jocelynev
  21 juin 2017
Quelques petites surprises dans ces alliances de mots si naturelles et si proche de la nature.
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (16) Voir plus Ajouter une citation
marina53marina53   14 janvier 2019
Ce matin
j'ai allumé
les chants d'oiseaux
j'ai fait couler
une longue douche
de lumière
et puis j'ai savonné
mon nez
dans les cerises
Commenter  J’apprécie          331
marina53marina53   18 janvier 2019
Pour ce qui est des escargots
et des salades
j'ai décidé de faire
moitié-moitié
Soyons indulgents
toi aussi tu aurais faim
si tu devais porter
sur tes petites épaules
un immeuble en chantier
Commenter  J’apprécie          220
marina53marina53   24 janvier 2019
Écoute
ce que la boue
la lumière et l'eau
sont capables d'inventer
Écoute-la cette histoire
tarabiscotée
la vie nous raconte
des salades
Commenter  J’apprécie          300
marina53marina53   19 janvier 2019
Araignée guêpes
moustiques vers asticots
charançons
pince-oreilles
libellules pucerons
et coccinelles
Qu'est-ce que je cultive
au juste des légumes
ou des insectes ?
Commenter  J’apprécie          240
marina53marina53   16 janvier 2019
Cette nuit le vent et la rosée
ont décoiffé le monde
mon potager se réveille
abîmé emmêlé
les sourcils froncés
tout hirsute
comme un garçon
qui a fini sa nuit par terre
Commenter  J’apprécie          200

Videos de Thomas Vinau (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Thomas Vinau
« Nul dieu ne t'aidera, nul programme, nul parti, nul bulletin de vote, nulle masse, nulle unité. Je suis le seul capable de m'aider. Et c'est en moi-même que j'aiderai tous les hommes dont les larmes débordent. » B. Traven est Traven Torsvan qui est Berick Torsvan qui est Otto Feige qui est Hal Croves, qui est Ret Marut, enfin, je crois. B. Traven est né un an avant la mort de Karl Marx, enfin, je crois. B. Traven est un romancier allemand et un activiste anarchiste, un de ces hommes de l'ombre au petit chapeau rond qui font bouger l'histoire sans perche à selfie. […] Il a pris un nom différent partout où il a fait de la prison. Il a fait de la prison partout où il a incité à la révolution. […] » (Thomas Vinau, 76 clochards célestes ou presque, Éditions le Castor Astral, 2016)
« L'homme qui a tant fait couler d'encre dans les dernières décennies de sa vie est mort le 26 mars 1969 dans la ville de Mexico à des âges différents, non sans avoir épuisé plusieurs identités dont aucune ne paraît être la vraie. le succès des romans de Traven […] a déclenché une « chasse » à un individu qui ne se laissait pas photographier […]. La seule chose prouvée est que B. Traven ne fait qu'un avec Ret Marut […]. […] le proscrit réussira à débarquer, dans des conditions ignorées, sur les côtes du Mexique au cours de l'été 1924. La vie qu'il va mener sous le nom de Torsvan, ingénieur américain, pour être moins mystérieuse, n'en reste pas moins secrète […]. […] Cet apatride sans identité obtient finalement la nationalité mexicaine en 1951. […] Il faut considérer le romancier […] comme un aventurier écrivain qui a passé la majeure partie de sa vie à égarer les soupçons – pour mieux enfoncer les preuves de son humanité comme autant de clous dans les têtes molles du siècle. […] » (B. Traven, le gros capitaliste et autres textes, traduit par Adèle Zwicker, Éditions Libertalia, 2018)
« […] Quoique mes oeuvres soient traduites en dix-sept langues, je n'ai ni maison ni argent et je ne possède qu'un minimum de vêtements indispensables. […] » (B. Traven, Lettre à Solidaridad Internacional Antifascista)
0:00 - L'art des Indiens 4:27 - 2e extrait 4:45 - 3e extrait 4:59 - 4e extrait 5:32 - Générique
Référence bibliographique : B. Traven, le gros capitaliste et autres textes, traduit par Adèle Zwicker, Éditions Libertalia, 2018
Image d'illustration : https://www.gettyimages.fi/detail/news-photo/traven-schriftsteller-d-portrait-im-profil-undatiert-news-photo/537147851
Bande sonore originale : Bensound - Tomorrow Tomorrow by Bensound is licensed under a CC BY 4.0 Attribution International license.
Site : https://www.bensound.com/royalty-free-music/track/tomorrow
#BTraven #LeGrosCapitaliste&AutresTextes #LittératureAllemande
+ Lire la suite
autres livres classés : jardinageVoir plus





Quiz Voir plus

Testez vos connaissances en poésie ! (niveau difficile)

Dans quelle ville Verlaine tira-t-il sur Rimbaud, le blessant légèrement au poignet ?

Paris
Marseille
Bruxelles
Londres

10 questions
1080 lecteurs ont répondu
Thèmes : poésie , poèmes , poètesCréer un quiz sur ce livre