AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres

Marie-Bénédicte Vincent (Directeur de publication)
EAN : 9782262028091
384 pages
Perrin (05/03/2008)
3.79/5   7 notes
Résumé :

Entre 1945 et le milieu des années 1950, les Allemands ont connu une triple épreuve : un examen de conscience lorsqu'ils ont été confrontés de force aux atrocités nazies, une entreprise de rééducation morale et idéologique, deux pays à construire sur les bases - refoulées ou acceptées - de la désintoxication nationale-socialiste. Ce tempus inédit, rédigé par les meilleurs sp&#... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
jsgandalf
  08 septembre 2012
En Allemagne la denazification est souvent un sujet sensible, ce qui est normal. Les nouvelles générations s'interrogent forcément sur le passé de leurs ancêtres. En France c'est au contraire un sujet assez oublié, il faut dire que nous sommes assez occupé par notre propre passé. Ce livre, premier au format poche, recueil d'articles, met fin à cette quasi absence. 
Ici la dénazification est vu dans le long terme pas seulement dans le cours laps de temps qui a suivit l'après guerre et qui fut géré par les alliés. Un des points les plus intéressant reste la façon dont ont procédé les américains, les anglais, les français et les soviétiques, qui bien sur avaient tous une vision différente du sujet surtout orienté par leurs politiques soit d'expansion comme les russes ou de démantèlement de l'identité prussienne comme les français. 
Ceci nous amèneras ensuite jusqu'à l'époque actuel développé sous la forme du mémorial de Berlin ou encore de la confession de Gunter Grass. 
Malgré toutes ses qualités c'est un livre un peu ardus qui demande une certaine connaissance de l'après guerre. 
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
Charybde2
  06 février 2015
Onze articles d'historiens sur différents aspects de la dénazification et de son inachèvement.
Sur mon blog : http://charybde2.wordpress.com/2015/02/06/note-de-lecture-la-denazification-sous-la-direction-de-marie-benedicte-vincent/

Lien : http://charybde2.wordpress.c..
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
Charybde2Charybde2   06 février 2015
Le rejet de l’épuration de masse par la population s’est traduit, comme on l’a vu, par sa transformation en réhabilitation de masse par les Spruchkammern et le classement de la majeure partie des individus compromis dans la catégorie des « suiveurs ». Or, le type du « suiveur » (Mitlaüfer) est devenu un lieu de mémoire pour les Allemands. Comment expliquer que ce concept négatif puisse être considéré aujourd’hui comme constitutif de l’identité allemande ? Gesine Schwan apporte une réponse éclairante : elle montre que le concept de « suiveur » n’a pas toujours revêtu aux yeux des Allemands la connotation péjorative qu’il possède actuellement, associée aux valeurs d’opportunisme, de conformisme et de carriérisme. C’est même l’inverse au moment de la dénazification. Le classement dans cette catégorie apportait des avantages matériels et professionnels (ne pas perdre son travail). Surtout, le concept de « suiveur » exonérait, il avait le sens d’une décharge politique et morale. L’absence de conviction politique dans le fait d’avoir « suivi » le nazisme était jugée positivement, les « suiveurs » n’étant précisément pas inclus dans le cercle des « coupables » (Täter) : ils étaient ainsi libérés de la responsabilité du nazisme. C’était méconnaître la distinction que Jaspers établissait entre culpabilité collective et responsabilité collective. Pour l’opinion de l’immédiat après-guerre, les « suiveurs » ne sont certes pas des héros, mais somme toute des gens « normaux ». Est ainsi née l’image d’une normalité de comportement humain et civique excluant la responsabilité politique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : dénazificationVoir plus
Notre sélection Non-fiction Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2641 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre