AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782843376061
210 pages
Éditeur : Anne Carrière (14/04/2011)

Note moyenne : 2.94/5 (sur 18 notes)
Résumé :
Transgressant la consigne " Pas de bête à la maison ", Maya, jeune chienne folle, sans compter dépensière d'amour, entre sans crier gare dans la vie d'un homme qui n'était pas fait pour la recevoir. Ecrivain, critique littéraire, l'homme est secret, rigide, économe de sentiments, corseté de certitudes, d'indifférence sèche. Lui et son épouse, vieux couple poursuivant sans trop d'illusions la route ensemble, viennent d'acquérir une maison dans le sud de la France. Pr... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
zazimuth
  19 septembre 2012
Le héros-narrateur est un sexagénaire assez « sec ». Écrivain et critique reconnu évoluant dans les milieux littéraires parisiens, il est plutôt cynique et n'a jamais eu l'habitude d'afficher ses sentiments ni ses émotions. Par un concours de circonstances, il se retrouve propriétaire, avec sa femme qu'il côtoie par habitude, sans plus, depuis déjà pas mal d'années, d'une grande maison à la campagne.
Dans les premiers jours, un événement marquant va bouleverser (en bien!) la vie de cet homme qui ne s'y attendait pas du tout. Il sauve de la mort un jeune chiot... qu'il adopte de fait un peu malgré lui. Il ne savait pas qu'un chien (en l'occurrence une chienne) pouvait apporter autant d'amour et modifier le regard qu'on porte sur la vie et les relations avec son environnements et les gens qu'on croise...
J'ai vraiment beaucoup aimé ce récit du changement, récit quasi initiatique bien que le héros ne soit pas un enfant. Suivre l'évolution du personnage principal au début du récit plutôt antipathique (par sa suffisance, ses manières prétentieuses et son regard qui juge tout de haut) et qui s'humanise réellement et s'ouvre au monde et à la nature est très intéressant. Et puis la petite chienne Maya est tellement adorable !
Lien : http://toutzazimuth.eklablog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
kikibaba
  12 novembre 2014
Un écrivain, connu, reconnu, lassé de Paris, décide avec sa femme d'acheter une maison à Gorgeon en Ardèche. Dés son arrivée, l'homme taciturne pense avoir du mal à s'intégrer. En allant chercher du lait à la ferme voisine, il fait connaissance avec son voisin Payol qui est en train de tuer les chiots de sa chienne. Ému par l'une des boules de poils, l'auteur la sauve de la mort et en devient le maître. Cet homme qui ne sait pas exprimer ses sentiments va s'ouvrir grâce à l'arrivée de Maya dans sa maison. L'histoire comme l'écriture est un lourde. le roman est trop long. On a compris que le chien est le meilleur ami de l'homme, pas la peine d'en faire autant !
Commenter  J’apprécie          10
Ysane
  28 décembre 2016
C'est une lecture un peu ennuyeuse bien que je reconnaisse pleinement à quel point un animal domestique puisse faire ressortir chez l'humain le meilleure de lui-même. Ce livre le démontre bien avec une écriture agréable mais aussi avec beaucoup de verbiage...J'aurais bien aimé rencontré Maya plutôt que de lire le livre je pense que mon plaisir aurait été nettement plus grand!
Commenter  J’apprécie          10
capucine2345
  02 mars 2019
Une vision très littéraire et bien poétique de l'arrivée impromptue et tout a fait inenvisageable, d'une brave boule de poils, innocente, espiègle, tout simplement vivante auprès d'un homme dépourvu d'empathie, amputé des sentiments, stérile de toute affection.
Le processus de la glace qui se fond, de la carapace qui se fend ou tout simplement des yeux qui s'ouvrent.
Commenter  J’apprécie          00
hlmrsbernard
  17 novembre 2012
Très original. La rencontre entre un vieil écrivain, hautain, distant et d'un chien qui l'humanise enfin.
Très bien cadencé, le livre se lit facilement.
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
sissou60sissou60   20 août 2012
Nous étions un vieux couple chargé d'ans et de déconvenues, poursuivant, sans doute par habitude, en tous cas sans illusions, la route ensemble. A l'instant où je la regardai, je me sentis bizarrement gêné de la découvrir à mes côtés, telle qu'autrefois, frêle et enfantine.
Commenter  J’apprécie          70
hlmrsbernardhlmrsbernard   17 novembre 2012
Ce que je vis d'abord, c'est la fenêtre qui venait de s'allumer. Puis je distinguai l'homme, debout à un mètre cinquante, deux mètres du mur, me tournant le dos. Brutalement, la réalité de la scène me sauta aux yeux : il brandissait dans son poing levé une petite masse beige, couinante. Quatre ou cinq autres gisaient à terre, inertes, minuscules tas de fourrure baignés de sang.
Commenter  J’apprécie          40
YsaneYsane   30 décembre 2016
Je plains ces humains trop tôt vieux qui, faisant économie de la souffrance et du don, se privent d'un petit compagnon à quatre pattes dilapidateurs de joie, d'insouciance, coutumiers que sont les chiens de ce vivant gaspillage qu'est le débordement du cœur.
Commenter  J’apprécie          40
zazimuthzazimuth   04 septembre 2012
Derrière l'ironie manifeste de mon regard, le soupçon, sans doute, que celui qui aime la vie l'aime sous toutes ses formes.
Serions-nous si étroits que l'attention portée aux animaux nous détourne de la détresse humaine ?  (p.43)
Commenter  J’apprécie          40
zazimuthzazimuth   04 septembre 2012
Le paradis, me répliqua mon hôte en riant, j'imagine qu'il est, au moins en un point, assez semblable à l'enfer : quand on l'a dans le cœur, on le déverse sur terre.  (p.219)
Commenter  J’apprécie          50

autres livres classés : chiensVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
16369 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre