AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782253148999
317 pages
Éditeur : Le Livre de Poche (01/06/2000)

Note moyenne : /5 (sur 0 notes)
Résumé :
Vivants ou morts, tous ont déserté ces hautes terres brûlées par le soleil d'été, battues par le vent d'hiver. Marthe reste seule, la dernière. Frêle silhouette autour de laquelle tourne le vol des rapaces, affrontée à la ruse, la cupidité de ceux qui convoitent ses biens, la vieille paysanne, contre toute attente, résiste. Solitaire, un brin espiègle, libre et tendre, Marthe, au bout de sa vie, découvre la vie. Ses certitudes sont ébranlées : " Ce sauvage, cet assa... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Valmyvoyou_lit
  13 mai 2021
« Cette fois, c'était son mort à elle. C'était son Félix qui était couché là, entre quatre planches. » (p. 14) Ils sont venus, ils sont tous là. Les neveux et nièces de Marthe sont tous venus aux obsèques de son Félix. Peu importe qu'elle ne les ait pas vus souvent : ils sont tous là pour soutenir la veuve. « Ils sont tous là. Jamais ses vieilles joues n'ont reçu autant de caresses ! Elle en est toute retournée, Marthe ! » (p. 20) Ils ont même pensé à apporter un panier de victuailles et ils lui tiennent compagnie, alors que la vieille dame s'évade dans ses pensées. Elle leur en est reconnaissante. Elle les écoute, puis repart dans ses souvenirs, quand, soudaine, des mots la ramènent au présent. Ils veulent la placer dans une maison et ils veulent récupérer ses biens. Marthe refuse. C'est chez elle, elle veut rester sur ses terres. Son époux avait raison : les loups sont venus. Ils sont prêts à abandonner Tignasse, son chien, à tuer Arthur, son lapin et Caroline, la jument de Félix. La vieille dame résiste, mais elle sent que les vautours reviendront.

A plus de quatre-vingts ans, Marthe doit apprendre à vivre seule. Il faut rentrer du bois, prendre soin de la jument de Félix, de son chien, se rendre dans la ville voisine pour les commissions, etc. Certaines tâches étaient dévolues à l'homme de la maison. Une aide inattendue provient de Claudius, le voisin avec qui son mari se disputait à longueur de temps. « Même si on ne s'est pas toujours entendus… le Félix, c'était quelqu'un. » (p. 60) Une amitié débute, ils rassemblent leurs solitudes, ils se soutiennent, se rendent service, avec le désir fou de faire revivre leur village. Lalou, celui qu'on dit simplet, apporte son aide.

Les rapaces reviennent…

Marthe prend la vie comme elle vient, avec ses joies et ses peines. Elle raconte son nouveau quotidien et ses souvenirs du passé. Elle est douce, mais elle se découvre de nouvelles forces. C'est à elle de décider où elle finira ses jours et ce qui restera d'elle quand elle ne sera plus. Elle est généreuse, Marthe, mais pas avec les vautours. Elle donne tout… à ceux qui ne lui demandent rien, mais qui sont dans son coeur. Ils y sont parce qu'ils sont comme elle : désintéressés et bons. Elle est extrêmement touchante. Elle livre ses pensées et ses sentiments, avec pudeur et sans calcul.

Marthe m'a émue dans sa volonté de vivre chez elle : elle m'a fait penser à ma grand-mère, qui aura cent ans, dans deux mois, et qui vit seule chez elle, avec des aides à domicile qui passent chaque jour. Claudius et Lalou […]

La suite sur mon blog...

Lien : https://valmyvoyoulit.com/20..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
Annabelle31
  22 août 2015
Un très beau roman sur fond de vieillesse et de solitude. Marthe aimerait tant que son village soit à nouveau plein de vie, malheureusement elle est seule, ils sont tous partis, et elle ne peut plus compter sur personne.
Une très belle lecture !
Commenter  J’apprécie          80
Azallee92
  10 août 2019
Mon Dieu
Laissez nous la
encore un peu....."
On aimerait rester encore un long moment avec Marthe qui est si attachante dans son originalité et son acharnement à faire respecter sa liberté malgré sa vieillesse. Beaucoup de finesse et de poésie dans le style. Magnifique!
Commenter  J’apprécie          50

Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
Annabelle31Annabelle31   22 août 2015
Marthe comprend ce qu'ils ne disent pas ! Cette maison fermée sur la certitude de l'absence, et maintenant...Pour eux, elle sait qu"elle est une sorte de fantôme. Ils auraient pu fuir. Ils sont là. Ils sont là, retenant leurs gestes, leurs mots, n'osant se tourner l'un vers l'autre, se demandant s'ils rêvent ou s'ils sont éveillés, si ce pays les a envouté pour mieux les briser. On ne joue pas au plus fort avec le pays de la pierre et du feu.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          101
Annabelle31Annabelle31   22 août 2015
Marthe écoute se prolonger les mots. dans sa cuisine silencieuse, il n'y a plus que le crépitement du feu. Il y a aussi, sur elle, le regard de l'homme qui, parce qu'elle ne peut ni bouger, ni parler, ni même abaisser son propre regard, a l'air de lire en elle, loin, toutes ces choses qu'elle sent monter, dans l'instant, du fin fond d'elle-même. sans qu'elle puisse la retenir, une larme roule, tiède, contre son nez.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
BRICOUTBRICOUT   17 septembre 2016
lire que j'aime lire , il est super des que l'on le prend on ne peut plus le quitter, un plaisir à chaque moment
Merci à l'écrivain Claude Vincent beaucoup de poésie, et de details une femme superbe
Commenter  J’apprécie          70
Annabelle31Annabelle31   22 août 2015
Dans la lueur du jour, son visage embroussaillé avait quelque chose de menaçant qui avait effrayé n'importe qui. Pourtant Marthe commençait à l'aimer. Homme, ours, ou rocher, elle ne savait pas. Il ressemblait à ce pays abandonné de tous, il ressemblait à ce qui était né en elle à l'instant précis où elle avait ouvert les yeux et que la mort avait reculé.
Commenter  J’apprécie          20
Valmyvoyou_litValmyvoyou_lit   13 mai 2021
Ils sont tous là. Jamais ses vieilles joues n’ont reçu autant de caresses ! Elle en est toute retournée, Marthe !
Commenter  J’apprécie          20

Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Marseille, son soleil, sa mer, ses écrivains connus

Né à Corfou, cet écrivain évoque son enfance marseillaise dans Le Livre de ma mère. Son nom ?

Elie Cohen
Albert Cohen
Leonard Cohen

10 questions
288 lecteurs ont répondu
Thèmes : provence , littérature régionale , marseilleCréer un quiz sur ce livre