AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 9791025104675
Éditeur : French Pulp Éditions (14/03/2019)

Note moyenne : 4.79/5 (sur 7 notes)
Résumé :
Une histoire vraie - l'inceste dénoncé par la victime - avec courage et pudeur.
Aurore a une trentaine d'années, pendant plus de vingt ans, elle a gardé un terrible secret. Mais maintenant qu'elle est maman, elle ne peut plus se taire, elle ne peut pas laisser en liberté celui qui a abusé d'elle lorsqu'elle n'avait pas dix ans... l'histoire d'un combat, d'une femme qui s'est confiée à une auteure confirmée afin de livrer un roman-témoignage poignant.
<... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
Loley
  14 mars 2019
Je dois vous prévenir, cette chronique n'est pas un avis comme les autres, Aurore, c'est ma meilleure amie.
Voilà des années qu'elle souhaitait parler, raconter son histoire pour expulser tout ce noir en elle.
Un matin je me suis levée en me disant, mais sérieux, je passe mon temps à échanger avec des auteurs et des éditeurs, son histoire va sortir ce n'est pas possible autrement.
Après plusieurs ratés, il ne restait plus qu'une solution, une seule personne capable de faire de cette histoire un beau livre malgré tout, un roman-témoignage qui serait utile, une personne engagée dans les violences faites aux femmes et aux enfants.
Et cette auteure a dit OUI.
Auteure, chroniqueuse judiciaire, présidente d'une association qui vient en aide aux femmes et enfants violentés, bref the référence sur le sujet.
L'analyse de Marie Vindy est incroyable dans sa clairvoyance, notamment sur la personnalité d'Aurore, elle s'est construite tant bien que mal sur ce qu'il lui est arrivé.
Moi qui la connais bien, c'est réellement bluffant.
D'ailleurs, j'ai un souvenir très puissant, celui de son analyse psychiatrique lors du procès, c'était très très dur d'entendre le pourquoi de ses faiblesses.
Quoi ? On me dit dans l'oreillette que ce n'est pas la victime qui est jugée pendant le procès, hum ouais ... sans commentaires.
Je termine ma lecture avec les larmes aux yeux, je sais que je pourrais le relire cent fois, je serai bouleversée de la même façon à chaque fois.
Je vais donc m'adresser à toi cher lecteur, 99% du roman est basé sur la psychologie, la procédure, le ressenti et le quotidien d'une victime.
Aurore veut aider les autres victimes à travers ce roman, elle veut dénoncer, elle veut ouvrir les yeux des gens, c'est une lecture forte et surprenante au final.
Personnellement, je l'ai presque lu d'une traite, sans pouvoir le poser, les petits yeux du lendemain matin sont à peine regrettables et de toute façon ça ne se commande pas.
Certains lecteurs disent qu'ils ne souhaitent pas lire ce sujet difficile, je leur réponds qu'au contraire, c'est une nécessité.
Tout simplement parce que ça suffit, trop d'enfants ont été mis au silence forcé, quand trop d'adultes ont détourné la tête parce que c'est gênant et tabou.
Aujourd'hui, alors que la parole des femmes se libère, il faut sauter dans la flaque à pieds joints, de toutes ses forces, pour éclabousser les coupables.
Ce sont eux qui doivent baisser la tête et non les victimes.
Aurore s'est relevée seule et est allée jusqu'au bout.
Ne faut-il pas continuer à lire des romans sur la guerre, malgré les tortures, la barbarie et un génocide atroce?
Marie, je voulais te remercier d'avoir mené ce beau projet, tu as été douce avec Aurore, tu l'as prise en considération et ce n'est pas si courant, tu t'es adaptée à elle, à son rythme, à sa douleur...
Tu as rendu tout ça possible et Aurore a pu sortir un morceau de sa douleur.
Merci à la maison d'édition French Pulp d'y avoir cru et de porter "Aurore ... ou la gueule du loup".
Aurore, ça y est, il est là, et je te souhaite d'être apaisée autant que possible, même si je sais qu'on a beau recoudre, les sutures ne tiennent pas sur ta blessure.
Oui tu te sous-estimes et bien laisse-moi te dire que tu débordes de courage, ce que tu as fait est incroyable.
J'espère que beaucoup de victimes oseront porter plainte et que tu auras gagné contre cette ordure.
Aurore, tu m'écoutes et me fais confiance depuis presque 20 ans, j'éprouve un grand respect pour toi, tu es la plus forte crois-moi.


Lien : https://leshootdeloley.blogs..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Amandine49
  29 avril 2019
Il y a des livres qui ne sont pas faciles à lire et encore moins à chroniquer surtout quand vous connaissez un peu la personne. J'ai longtemps reculé le moment de le lire et j'ai eu besoin d'un peu de temps ensuite pour le digérer et pouvoir vous en parler.
Ce livre est divisé en deux grandes parties.
Les 70 premières pages sont écrites par Marie Vindy qui a aidé Aurore dans l'écriture de ce livre. Marie nous parle de sa rencontre avec Aurore et des questions qu'elle lui a posée pour bien comprendre son histoire. Mais il y a (et c'est ce qui est le plus important selon moi) un rappel de la procédure en France et de comment cela se passe pour les victimes. On a ainsi une bonne base avant de rentrer dans le vif avec Aurore qui nous racontes son histoire.
« Ce livre, réaffirme Aurore, je le voulais vraiment, pour que ça apporte un témoignage, que ça serve à quelque chose. J'aimerais qu'il serve de support à d'autres. Qu'il serve par la suite. Moi, quand ça m'est arrivé, je me suis vraiment retrouvé seule face à moi-même, c'était très compliqué à gérer. Maintenant peut être un peu plus, mais je trouve qu'on est tout de même très peu informé. »
Marie Vindy connait bien le sujet car en plus d'être chroniqueuse judiciaire elle est aussi présidente d'une association Solidarité femmes 21.
Donc en plus d'apporter un éclairage pour mieux comprendre le parcours d'une victime à partir du moment où elle porte plainte, elle nous donne aussi son avis sur ce que Aurore a vécu avant de porter plainte et après avec le procès. En général son avis est très intéressant pour bien comprendre la situation mais parfois j'ai trouvé qu'elle allait peut-être un peu loin en donnant son avis personnel. Son côté militante dans une association et pour une cause prenait trop le dessus et manquait de recul.
Il y a aussi des témoignages d'avocat et de juge qui sont très intéressants et essentiels pour mieux comprendre la procédure mais aussi la philosophie de tout ça au regard des dernières évolutions de la loi.
Au final cette première partie est très intéressante pour mieux aborder le récit d'Aurore.
Puis ensuite vient le récit d'Aurore…
Elle nous parle de l'avant, du pendant et de l'après. On a ainsi le contexte pour mieux comprendre comment et pourquoi ça s'est passé. Elle nous raconte sa vie dans les moindres détails, du moins ceux qui sont nécessaires pour bien comprendre ce qui s'est passé par la suite.
On sent qu'en racontant ce qu'il s'est passé, elle le revit et nous on devient spectateur de ce qui s'est passé. Je me suis sentie très mal et très éprouvée après la lecture des scènes avec son oncle. Mais qui ne peut pas être touché en plein coeur par ça ? Après cette première salve de violence, il y a celle de sa famille paternelle qui nous touche de plein fouet. La complicité de ceux qui sont censés nous soutenir fait vraiment mal et nous interloque. Mais ce qui va se passer au moment du procès est encore pire. On comprend la réaction d'Aurore de ne plus vouloir les voir ou d'avoir des contacts et que ses enfants n'en aient pas.
Aurore nous parle aussi de sa construction en tant que femme et mère de famille. On rentre un peu dans son intimité avec ses différents questionnements. On voit ainsi toute la difficulté de se reconstruire quand on n'est pas aidé.
Le récit d'Aurore a ceci d'intéressant, c'est de montrer la complexité de prise en charge des victimes. Il n'y a, déjà, pas une prise en charge type car chacun réagit de manière différente.
Ce livre est d'une importance capitale pour moi. Il nous montre sans tabou le récit d'une personne qui a réussi à obtenir justice et a être reconnue comme victime. Il n'est pas facile à lire et il l'a été encore moins car je connais un peu Aurore. Son récit m'a émue et j'ai même versé quelques larmes.
Mais il n'y a pas que du négatif dans ce livre, il y a aussi beaucoup d'espoir. Aurore arrive à s'en sortir même si ce qui s'est passé n'est jamais oublié. Elle apprend à vivre avec.
La quatrième de couverture résume à merveille ce livre : « L'histoire d'Aurore n'est pas une histoire extraordinaire, c'est juste l'histoire d'une enfant, parmi tant d'autres, une victime devenue femme qui a osé parler… »
Lien : https://leslecturesdamandine..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
QuandOpheLit
  26 mars 2019
Chronique d'une parole libérée
Aurore a aujourd'hui 28 ans. C'est une jeune femme active, mère de deux enfants. Mais au fond d'elle se terre un terrible secret. Un secret qui a gâché vingt ans de sa vie. Un secret qui l'a empêché de se construire sereinement. Un secret qui a biaisé son rapport aux autres. Mais Aurore ne veut plus se taire. Aurore veut se battre, être reconnue en tant que victime. Se reconstruire. Aurore ne veut pas que celui qui lui a volé son enfance, alors qu'elle était âgée de neuf ans, finisse sa vie sans payer pour ses crimes, sans payer pour lui avoir pris une partie de sa vie. Ce récit, co-écrit avec Marie Vindy, est l'histoire de son combat…
Cette chronique n'est pas une chronique comme les autres et j'avoue que j'ai eu beaucoup de mal à la rédiger…
J'ai exercé pendant un peu plus de trois ans en brigade des mineurs, et malheureusement, j'ai vu passer plein de petites « Aurore ». Des « Aurore » enfants, des « Aurores » adultes… Des victimes. Cette lecture m'a rappelé tant de choses… Elle m'a rappelé le nombre de fois où j'ai pleuré en rentrant chez moi, incapable de prioriser la douleur de ces enfants et de ces adultes. Une centaine de dossiers par enquêteurs et le sentiment de ne pas être à la hauteur. Alors certes ici, il ne s'agit ni de mon histoire, ni de celle des policiers en brigade de protection de la famille ou aux mineurs, mais cette difficulté je l'ai évoqué avec Aurore lors de notre rencontre, et je souhaitais la partager avec vous.
Le récit est scindé en deux parties. La première est une sorte de préface au récit d'Aurore. Marie Vindy y explique leur rencontre, les raisons qui l'ont amenée à cette collaboration. Elle fait également des apports législatifs, décrit son combat auprès des femmes victimes de violences sous toutes leurs formes, nous donne son regard sur la société et le traitement judiciaire de ces affaires trop nombreuses, et souvent mal gérées. Une partie essentielle qui, de mon point de vue est un peu longue, mais un sentiment qui est en lien avec mon expérience.
Vient ensuite le récit d'Aurore. Ce qu'elle a subi, l'impact psychologique du vol de son enfance. Pas de description détaillée des faits, juste ce qu'il faut pour prendre toute la mesure de cet acte ignoble. Aurore nous raconte la peur qui, depuis ce jour, ne l'a jamais quittée. Cette peur qui l'habite et qui ne la quittera plus jusqu'au jour où, enfin, la justice la reconnaîtra en tant que victime et que son bourreau sera condamné.
Elle nous raconte aussi l'amour naissant après son enfance assassinée, l'annihilation de toute confiance envers les autres y compris envers l'homme qui deviendra son pilier, le père de ses enfants: Yannick. Son mari à qui je veux dire ici à quel point il a été admirable aux côtés de sa douce.
Aurore nous raconte son combat, sans filtre. Nous explique le poids de la culpabilité et du silence qu'il lui a été imposé. La difficulté de libérer une parole bridée pendant tant d'années.
Un récit puissant, bouleversant à plus d'un titre. Sans filtre mais pas sans une certaine pudeur. Un récit pour faire savoir, un récit pour se libérer et enfin avancer…
Ma chère Aurore, de notre rencontre je garde au fond du coeur notre discussion mais aussi et surtout ton sourire. Celui d'une jeune femme enfin libérée…
Lien : http://www.quandophelit.fr
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
melaniejarnet
  04 juillet 2019
Blessure profonde.
Après vingt ans de silence Aurore révèle enfin ce qui la fait souffrir depuis tant d'années. Elle qui a vécu le pire veut que son histoire soit connue pour peut être ainsi éviter à d'autres la même souffrance.
Il est temps de libérer la parole.
Il y a des livres dont il est difficile de parler car il est dur de poser des mots sur ce que l'on ressent , sur ce qu'il a provoqué en nous. Ce livre en fait partie.
Ce livre c'est l'histoire d'Aurore, une petite fille devenue femme qui a vu sa vie basculer alors qu'elle n'avait que 9 ans. Aurore a été la victime d'un proche , il a abusé d'elle et a brisé son innocence.
Ce secret elle l'a gardé bien enfoui en elle pendant des années. Il l'a rongée, l'empêchant de vivre pleinement sa vie.
Mais la naissance de sa fille va la pousser à parler et à affronter celui qui s'en est pris à elle .
Ce livre nous raconte son histoire, son passé bien entendu mais aussi son présent. À travers les mots d'Aurore et ceux de Marie Vindy , qui co-écrit ce livre avec elle , c'est toutes ces années de souffrance, de non-dits qui refont surface .
Ce livre nous dévoile le côté judiciaire de ce genre d'affaires, les délais de prescription , la qualification des faits , les procédures, le côté rouleau compresseur que peut avoir la justice... Mais il nous montre surtout l'humain, ou comment une vie peut être saccagée alors qu'elle vient à pleine de commencer.
Ce livre ne peut laisser indifférent , c'est impossible . Il est toujours difficilement concevable que ce genre de choses arrivent , l'inceste fait partie de ces sujets tabous qui nous touche tant que l'on ne peut imaginer , que l'on ne veut imaginer que cela puisse arriver à l'un de nos proches . le déni est souvent , bien trop souvent , présent, et les victimes d'inceste en sont encore plus fragilisées. Comment faire entendre sa voix quand personne ne veut nous écouter vraiment ?
Le parcours d'Aurore est fait de déni, de non-dits et de souffrance. Alors qu'elle aurait dû se construire comme n'importe quelle petite fille elle a été privée de cela . Toute sa vie a été marquée par ce qu'elle a vécue, par ce qu'on lui a fait .
Problèmes de confiance en soi , difficulté à faire confiance à l'autre, peurs et doutes ont été son lot quotidien.
À travers ce livre elle nous raconte tout cela , et elle nous raconte aussi que malgré tout elle continue de se battre, d'avancer coûte que coûte. Elle construit sa vie , sa famille et même si sa vie est faite de hauts et de bas elle ne lâche rien.
Un livre très touchant, chargé en émotions, comme je le disais on ne peut rester indifférent à tout cela , et porteur d'espoir, l'espoir d'un avenir meilleur.
Lien : http://mellectures.canalblog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
LesLecturesdAnneSophie
  21 mai 2019
Existe-t-il crime plus atroce, plus destructeur que l'inceste ? Personnellement, je ne le pense pas.
Dans ce récit, écrit à 4 mains, Aurore Boudet trouve la force de nous raconter l'innommable qui a malheureusement été son quotidien de petite fille.
À la fois roman biographique et témoignage, Aurore ou La Gueule du Loup est un livre nécessaire, puissant et douloureux.
Puissant parce qu'il est vrai.
Douloureux parce qu'il présente le pire de l'humanité.
Et nécessaire, parce qu'il rappelle que, dans un monde déjà dominé par la violence et la haine quotidiennes, des monstres sont tapis, prêts à fondre sur l'innocence pour la démolir et s'en repaître.
Aurore, avec l'aide de Marie Vindy, nous apporte ici le témoignage de sa vie, de petite fille puis de femme brisée.
Nul besoin de scène choc pour ça, elle nous l'apporte au contraire avec autant de délicatesse que possible, la douleur transperçant chaque phrase.
De son enfance d'abord insouciante au début de son enfer tenu fermement secret par la volonté de certains membres de la famille, et de sa vie de femme marquée par l'horreur.
Jusqu'à l'absolue nécessité de tout dire.
Pour ne plus trembler, ne plus suffoquer à chaque instant.
Pour arrêter de survivre et enfin réellement vivre.
Pour être reconnue comme victime, mais surtout pour que « l'autre » soit enfin reconnu coupable.
L'autre, le monstre, qui se croit intouchable. Tellement suffisant, qu'il n'hésitera pas à dire qu'il ne regrette rien...
Dans ce témoignage, Aurore met aussi en lumière la difficulté, voire l'impossibilité, de vivre une vie d'adulte comme tout un chacun après avoir vécu ces atrocités.
Comment faire confiance, ne pas avoir peur de tout, comment ne pas se sentir sale, abîmée, avoir subi de tels traumatismes ?
Alors elle nous confie ses peurs, ses cauchemars, ses angoisses, toutes ces brèches créées par le monstre et qui sont autant de fissures par lesquelles sa vie s'enfuit avant même qu'elle puisse la vivre.
Et son combat de tous les instants pendant le procès, enfin.
Un livre qu'il faut lire, pour savoir, pour se rappeler, et ne jamais oublier.
Et aussi par respect envers Aurore et son incroyable courage, et celui de toutes les autres victimes.
Lien : https://annesophiebooks.word..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
nathfnathf   28 mars 2019
CRITIQUE

Aurore a 28 ans, est mariée et a deux enfants.
Dans ce témoignage, elle raconte le calvaire qu'elle a vécu à l'âge de 9 ans quand elle est violée par un homme "bien" sous tous rapports.
Avec l'aide de Marie Vindy, elle est parvenue à se libérer partiellement de ce fardeau qui lui a pourri la vie et volé son enfance.
Je ne pense pas qu'on puisse "adorer" ce genre de récit sans être indécent. C'est déjà compliqué avec une fiction mais quand il s'agit de faits réels......
Je ne vais pas vous mentir en vous disant que cette lecture est une partie de plaisir!
Par contre, selon moi, il est d'utilité publique de se faire violence pour comprendre ce que vivent les victimes et les répercussions qu'ont ces viols sur leur vie future.
Je suis passée par toutes sortes d'émotions, de la tristesse pour cette petite fille, de la révolte contre ce monstre et les personnes qui ont laissé faire, contre la justice qui juge autant victime que bourreau etc....
Avec une écriture pudique mais en même temps directe , les auteures nous font ressentir la peur et la honte qui accaparent un enfant alors que le coupable, lui, se pavane sans remords! (Sa phrase finale au procès m'a carrément choquée).
Aurore a dû se mettre à nouveau à nu devant le tribunal pour que les faits soient reconnus et le .......(bip) condamné.
Une belle leçon de courage et un message d'espoir pour toutes les personnes abusées.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Amandine49Amandine49   29 avril 2019
Ce livre, réaffirme Aurore, je le voulais vraiment, pour que ça apporte un témoignage, que ça serve à quelque chose. J’aimerais qu’il serve de support à d’autres. Qu’il serve par la suite. Moi, quand ça m’est arrivé, je me suis vraiment retrouvé seule face à moi-même, c’était très compliqué à gérer. Maintenant peut être un peu plus, mais je trouve qu’on est tout de même très peu informé.
Commenter  J’apprécie          00
Amandine49Amandine49   29 avril 2019
L’histoire d’Aurore n’est pas une histoire extraordinaire, c’est juste l’histoire d’une enfant, parmi tant d’autres, une victime devenue femme qui a osé parler…
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Marie Vindy (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Marie Vindy
Marie Vindy Justice soit elle .L'écrivaine Marie Vindy raconte comment elle a écrit son dernier roman : Justice soit-elle (Plon, 2017) à partir de plusieurs faits divers.
autres livres classés : incesteVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Famille je vous [h]aime

Complétez le titre du roman de Roy Lewis : Pourquoi j'ai mangé mon _ _ _

chien
père
papy
bébé

10 questions
1066 lecteurs ont répondu
Thèmes : enfants , familles , familleCréer un quiz sur ce livre