AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782221132104
720 pages
Éditeur : Robert Laffont (22/11/2012)

Note moyenne : 3.36/5 (sur 11 notes)
Résumé :
Aux confins de la Galaxie, une expédition a réveillé par imprudence une Perversion - une Intelligence informatique aux pouvoirs quasidivins. Sa planète d'origine, Straumli, a été détruite ainsi qu'une bonne partie des civilisations avoisinantes. Un unique navire est parvenu à fuir dans la nuit épouvantable. A son bord, deux enfants : Johanna et Jefri. Cherchant un monde où se poser, il a atteint une planète peuplée par une espèce intelligente singulière : les Dards,... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Le_chien_critique
  14 février 2016
Les enfants du ciel est la suite directe de Un feu sur l'abîme. Il est conseillé d'avoir lu ce premier tome afin d'appréhender au mieux l'univers créé.
Ce roman se déroule entièrement sur la planète des dards, en compagnie de Joanna, Jeffri et Ravna.
Les humains sont coincés sur cette planète et doivent cohabiter. Ravna a tiré de leur cryosommeil les enfants, et ces derniers ont grandi.
Les cent premières pages sont assez lentes, mais permettent d'installer l'intrigue. Les relations fraternelles entre Joanna et Jeffri sont au plus bas. Ravna, tout occupée à accélérer la maitrise de la technologie afin de pouvoir combattre La Perversion le moment venu, ne se rend pas compte que les enfants s'interrogent sur leur passé et remettent en question l'Histoire officielle. Jusqu'au jour où ses adversaires prennent le pouvoir…
Les dards quand à eux aimeraient bien s'emparer de la technologie straumalienne, les diverses factions s'espionnent et intriguent.
Nous sommes ici dans un roman politique et ethnologique, à l'instar d'une Ursula le Guin dans son Cycle de l'Ekumen, influence revendiqué à la fin du roman par l'allusion au physique de Joanna
La société des dards est grandement décrite, dans sa technologie, dans ses interactions, dans sa psychologie.
Les relations interculturelles entre les straumaliens et les dards font apparaitre l'altruisme et le racisme ou la duplicité.
Les relations humaines sont rendues dans toute leur perplexité, avec l'ambition, le pouvoir…
Ce livre est aussi d'une grande actualité (bien que publié en 2011 et l'auteur américain) via les personnages de Tropicaux. Leurs naufrages n'intéressent personne, leur noyade étant désirée permettant d'éviter la gestion de la problématique. Que dire de l'idée cynique d'attendre la bonne saison afin de les remettre dans des radeaux et de laisser faire le vent et les marées.
Ces mêmes tropicaux n'ayant pas le même régime matrimonial, sont considérés comme une sous espèce inintelligente qui profite des rebus de la société.
Que faire des vieux et des handicapés ? Les dards s'en déchargent. Cela m'a fait penser à la société japonaise.
La société straumalienne, toute eugénique, porte un regard condescendent sur Timor, enfant handicapé du fait d'un réveil imparfait.
De grandes idées qui ne font hélas pas un grand roman. L'intrique est complexe, voir tarabiscotée. Sa construction narrative se remarque et des séquences qui apparaissent dans le roman ne sont présentes que pour justifier quelques pages plus loin une action des personnages.
Beaucoup de longueurs tout au long du récit, cela aurait mérité de larges coupures.
En outre, nous n'apprenons rien de la menace de la gale, qui sera le sujet d'un hypothétique quatrième tome de ce cycle.
Un livre à conseiller à ceux qui ont aimé Un feu sur l'abîme, notamment la société des dards, la grande réussite de l'auteur, et les fans de Ursula le Guin.
Pour ceux qui voudraient se plonger dans l'univers de Vernor Vinge et de son concept de la Singularité (une sorte de transhumanisme puissance 100), je vous conseille de commencer ce cycle de Zone of Thought par Au tréfonds du ciel, puis Un feu sur l'abîme. Pour les moins téméraires, l'ensemble faisant environ 2500 pages, le roman Au tréfonds du ciel peut être lu séparément.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Thrr-Gilag
  07 mars 2018
Suite directe de l'excellentissime Un feu sur l'Abîme où l'on s'arrêtait avec le sacrifice de Pham Nuwen et les effets de la «contre-mesure», l'aspect spatial du premier tome - et les différentes structures spatio-technologiques mises en place - est totalement délaissée.
Ces éléments ne restent présents qu'à l'arrière-plan pour justifier les orientations de développement technologique recherchées par Ravna, l'un des personnages qui combattent la Perversion activement dans le précédent opus.
L'histoire continue donc sur le monde des Dards, espèce de «chiens / loups» présentant une intelligence collective à l'échelle de meutes. Comme dans le premier opus où l'on découvre cette espèce, il est très agréable de pouvoir continuer à découvrir cette espèce, ses moeurs et la façon dont ils se développent, surtout avec l'apport du savoir encyclopédique de l'ordinateur de bord du vaisseau des «enfants du ciel».
Le récit est donc moins grandiose, l'univers créé étant de fait plus étriqué que ce que Vernor Vinge avait produit dans le premier opus, mais l'ensemble présente une cohérence totale. On retrouve ainsi le côté hard-science mais cette fois-ci appliquée au développement d'une société. Cohérence du développement technologique, cohérence des limitations de chaque espèce.
Toutefois, le récit ne présente pas moins des rebondissements, le tout tournant principalement autour d'intrigues politiques tant côté humain que dardien, avec ses jeux d'alliances et de trahisons. L'ensemble ne manque pas d'action et entraîne le lecteur à vouloir connaître comment cela va se terminer, même si les inquiétudes sont relativement modestes, rapport au fait qu'on a toujours pas de lien avec ce qui pourrait être fait dans le but de vaincre la Perversion. du coup on se doute bien que l'on attendra une suite pour clore le cycle.
On notera que ce livre tient plus de l'étude du développement d'une société perturbée par l'arrivée de connaissances technologiques autres (mais sans base technique pour les exploiter) ainsi que des différences entre la pensée au niveau individuel (humain) et la pensée collective (dards) - et des différentes conséquences associées.
Au final un tome qui même s'il sait mettre en jeu un univers parfaitement cohérent avec une race à la pensée de groupe, il perd énormément d'attrait par rapport au premier opus qui avait su mettre en place un univers bien plus dense, surprenant et spectaculaire, tout en gardant cet aspect totalement cohérent.
Cette suite ne fait clairement pas le poids par rapport au premier tome, mais reste agréable à lire, pour peu que la partie concernant les dards vous ait plu dans le premier tome.
Chronique complète sur https://plume-etoiles.blogspot.fr/2018/03/Vernor-Vinge--ZoT-3--feu-sur-l-abime.html
Lien : https://plume-etoiles.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
gloubik
  12 mars 2016
S'intégrant à un ensemble appelé « Zone of Thought », Les enfants du ciel est la suite de Un feu sur l'abîme paru en France chez le même éditeur. Par contre ces deux volumes sont indépendants de Au tréfonds du ciel. Il en découle que seule la lecture de Un feu sur l'abîme est conseillée sans être obligatoire.
Lien : http://livres.gloubik.info/s..
Commenter  J’apprécie          100


autres livres classés : hard scienceVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
3117 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre