AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782205043082
48 pages
Éditeur : Dargaud (07/06/1996)

Note moyenne : 3.92/5 (sur 25 notes)
Résumé :
Le lecteur fait connaissance avec He Pao dès le tome I... Une jeune fille délicieuse et charmante, à n'en pas douter. Mais qui sait aussi se montrer redoutable grâce à la pratique des arts martiaux. Nous sommes dans la Chine médiévale. He Pao est à la recherche du Moine fou, une figure légendaire dont on a perdu la trace. Un homme qui fut partagé entre l'amour de Bouddha et son attrait pour la violence. On dit de lui qu'il inventa un art martial qui "exploite les én... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Presence
  27 septembre 2016
Il s'agit du premier tome d'une série indépendante de toute autre. Cette histoire a bénéficié d'une prépublication dans le magazine Charlie Mensuel à partir de décembre 1983, et d'une édition en album en 1984. Il a été entièrement réalisé par Vink (de son vrai nom Vinh Khoa, né au Vietnam, et installé à Lièges) : scénario, dessins, mise en couleurs (qualifiée de coloriage dans les crédits de dernière page, établis par Vink). Il s'agit d'une série en 10 tomes qui a été rééditée en 2 intégrales en respectant le format d'origine (29,9cm*22,8cm) : L'intégrale le moine fou, tome 1 : He Pao, joyau du fleuve (tomes 1 à 5) et L'intégrale le moine fou, tome 2 : Poussière de vie (tomes 6 à 10). À partir de l'année 2000, Vink a donné une suite à cette série, en 5 tomes, également regroupés dans une intégrale, mais dans un format plus petit 17,1cm*24cm.
Ce récit se déroule en Chine féodale, dans le royaume de la dynastie Song (entre 960 et 1279). Un groupe de 3 personnes (Yu Kong, le fils du seigneur local Yu Feng, et ses 2 accompagnateurs) viennent de recevoir en cadeau une boisson, offerte par 2 voyageurs anonymes, dans les bois. Non loin de là, la jeune He Pao (13 ans, gardienne de buffle) est lancée dans une course à dos de buffle, contre 2 autres adolescents. Un officier retrouve les 2 accompagnateurs de Yu Kong, endormis au pied d'un arbre. Il s'inquiète de savoir ce qu'il advenu de leur maître. Des cris en provenance du village le renseignent : sous l'emprise de la folie, il vient d'incendier la maison des parents d'He Pao, qui y ont péri. L'officier intervient pour calmer la foule, sans incriminer Yu Kong. He Pao comprend qu'elle a intérêt à déguerpir en toute discrétion.
Malgré les précautions prises par Yu Feng, son fils Yu Kong réussit à s'enfuir de sa chambre, et à retrouver He Pao dans la forêt. Elle doit son salut à l'intervention de 2 nonnes qui l'emmènent sur une jonque amarrée sur la rive, non loin de là. He Pao est recueillie par 3 nonnes : Grande Soeur, Soeur Pure Conscience et Soeur Esprit Limpide. À la tombée de la nuit, une forte pluie s'abat. He Pao parvient à trouver le sommeil mais il est troublé par un cauchemar. La jonque est attaquée par 6 individus ayant l'intention de tuer toutes ses occupantes, alors qu'ils sont surveillés par un individu anonyme depuis la berge.
Le temps écoulé depuis la parution de ce premier album a consacré cette série pour ses qualités. le premier contact du lecteur avec ces planches fait ressortir 2 de ses particularités. La première réside dans les dialogues qui sont assez denses et écrits. Vink rend bien compte de certaines tournures de phrases orales, mais certains personnages peuvent monopoliser la parole pour exposer ou expliquer leur point de vue pendant quelques cases, entrecoupés par quelques interjections des autres interlocuteurs. de fait pour un album de 45 pages, il s'agit d'une histoire dense et conséquente, parsemée de points de vue originaux.
La deuxième particularité manifeste apparaît dans l'approche graphique. Vink a opté pour des dessins descriptifs, avec des contours de formes détourés par un trait fin de largeur uniforme. Cette approche donne corps à des environnements très solides, décrits avec minutie. Ces traits encrés sont complétés par une mise en couleur en peinture directe, s'approchant du rendu de l'aquarelle, l'artiste ayant précisé dans des interviews qu'il s'agit d'encre diluée. L'apparence des pages est très singulière du fait de cette mise en couleurs. L'artiste utilise essentiellement des teintes délavées qui adoucissent les dessins, même lorsque la violence éclate. Il utilise des couleurs plus soutenues lorsque la lumière provient d'une bougie ou d'un feu, ou lors du rêve d'He Pao. À quelques reprises, il utilise également des teintes éclatantes et vives, créant un contraste total avec le reste de la planche, pour faire ressortir des visions oniriques, ou des moments brutaux. Il ajoute de la couleur dans le fond de quelques phylactères, sans que cela n'ajoute un sens au propos, ou que le lecteur ne puisse déterminer l'intention dans la mise en couleurs de ces bulles.
De page en page, le lecteur se rend compte qu'il peut se projeter dans chaque case, et qu'il se promène dans des lieux d'une rare consistance. Dans la scène d'ouverture, il apprécie le feuillage des arbres et le vert de l'herbe, lui donnant l'impression de cheminer aux côtés des 2 voyageurs anonymes. Par la suite, il peut admirer le bureau de Yu Feng dans sa demeure, les poutres apparentes de sa maison, ou encore les tuiles du toit. Toute la délicatesse des dessins de Vink ressort dans sa manière de représenter les dalles de pierre dans le jardin, des formes blanche non encrées, posées sur l'herbe. La course-poursuite dans la forêt fait apparaître que Vink a choisi des essences reconnaissables à la forme de leur feuille pour la flore, et qu'il représente des espèces d'oiseau également identifiables.
Sans en avoir conscience, le lecteur se retrouve entièrement immergé dans ces environnements reproduits avec minutie et intelligence. Il ne s'attend pas à ce que le degré de cette immersion augmente encore. Or les pages de la jonque sur la rivière, et sous la pluie sont encore plus envoûtantes, avec le tracé de la chute de chaque goutte d'eau, le cours de la rivière devenu agité par l'apport de l'eau de pluie, les impacts des gouttes sur la surface, un éclairage bleu-violet (avec des teintes d'indigo et de violine) transcrivant la nuit zébrée d'éclair. Les séquences suivantes (de jour sous un soleil normal) sont encore plus magnifiques et intelligentes. Vink parvient à montrer le relief des zones traversées par les nonnes et He Pao, les différentes natures de sol, la diversité de la végétation, et la disposition très particulière de la vallée encaissée dans laquelle elles se retrouvent acculées.
Page après page, le lecteur éprouve la sensation de déambuler ou de séjourner aux côtés des personnages, dans la forêt, dans une maison, sur une route ou un sentier. Il apprécie également la qualité de la reconstitution historique de l'époque et de l'endroit, au travers des constructions, de la jonque, des outils, des armes, des tenues vestimentaires, des coiffures. Vink n'utilise pas une mise en image démonstrative pour épater le lecteur, il se contente de montrer comme s'il s'agissait de photographies prises sur le vif, sans essayer d'éviter de dessiner les éléments les plus compliqués. En regardant les cases, le lecteur a l'impression qu'il pourrait apprendre comment fabriquer le palanquin de fortune sur lequel He Pao est transportée après avoir été blessée.
Le lecteur suit donc une demi-douzaine de personnages (He Pao, les 3 nonnes, Yu Kong, Wang Po le boiteux rigolant). Il n'éprouve aucune difficulté à les reconnaître, que ce soit par un signe distinctif de leur visage (la moustache de Yu Kong) ou par leur tenue vestimentaire. Vink adopte une approche naturaliste pour les représenter, sans exagération morphologique, ni pour les hommes, ni pour les femmes. de même les expressions des visages correspondent à celles d'adultes, assez mesurées, sauf lors des séquences d'action. Les personnages ne sont pas tous identifiables uniquement par leur visage, et il est également difficile de déterminer l'âge d'un protagoniste par son seul visage. En particulier, seul le texte permet de savoir qu'He Pao est âgée de 13 ans, car son apparence ne présente pas beaucoup de différence avec celle des soeurs qui elles ont une morphologie de femme adulte.
Totalement sous le charme visuel de cette bande dessinée, le lecteur pénètre petit à petit dans une intrigue dont le sens général lui échappe. Dans des interviews, Vink a indiqué qu'à l'origine il savait qu'il pourrait réaliser au moins 2 albums pour cette série. de séquence en séquence, le lecteur éprouve l'impression que l'auteur avait en tête dès le début une intrigue de grande envergure. En effet, la séquence d'ouverture montre ces 2 voyageurs anonymes dont les actions ont pour conséquence la folie meurtrière de Yu Kong, mais rien n'est dit de leur motivation. Yu Kong s'acharne sur He Pao, mais le lecteur reste dans le doute quant à une éventuelle préméditation ou même une volonté consciente de donner la mort à ses parents. le titre de la série évoque un moine fou, mais il n'apparaît pas dans ce tome, ou alors peut-être juste le temps de 3 cases, de manière furtive.
Le lecteur doit donc accepter d'acquérir les informations de manière progressive et éparpillée. Il comprend qu'He Pao a été recueillie, sans en savoir plus sur ses parents d'adoption, ni ses vrais parents, sans rien savoir des circonstances de son adoption. Il apprend que les 3 nonnes sont en fait en mission, sans savoir qui les a mandatées, ni même quelle est l'étendue de leur mission. D'ailleurs il ne sait rien non plus sur l'ordre auquel elles appartiennent. Il en apprendra un petit peu plus sur Grande Soeur à la fin du tome. Il a également du mal à percevoir l'origine et les raisons de la folie de Yu Kong, ainsi que l'intérêt de ceux qui entretiennent cette folie. Dans le dernier tiers, il est enfin question de ce moine fou qui apparaît donc peut-être furtivement le temps de 3 cases, mais à nouveau incidemment, sans information claire.
Le lecteur n'a donc d'autre choix que de se tenir aux côtés d'He Pao, sans pouvoir anticiper le déroulement du récit, ou en deviner la direction générale. Il ne s'agit pas ici d'un auteur qui ne sait pas trop où il va et qui improvise de page en page, mais d'une intrigue fournie qui nécessite du temps pour en installer les différentes composantes. Effectivement, le lecteur ne s'ennuie pas un instant car il suit les tribulations d'He Pao, une jeune adolescente générant un bon niveau d'empathie. Il peut aussi ressentir l'implication des adultes autour d'elle, essayant de garder la main sur le déroulement des événements, avec plus ou moins de réussite. En outre, l'histoire est très intrigante quant au sort d'He Pao, et aux événements qui semblent se cristalliser autour d'elle, sans qu'elle n'en soit la responsable à chaque fois.
En cours de récit, le lecteur remarque des situations ou des réflexions de différentes natures. Il y a l'officier de police qui protège ses intérêts en protégeant les puissants (en particulier Yu Kong), face à une foule qui n'est pas dupe. Il y a la tirade de Wang Po sur la folie. le lecteur peut prendre ses déclarations comme une échappatoire facile à la vie d'adulte, en cherchant le réconfort de drogues récréatives pour ne pas avoir à supporter la réalité. Il peut aussi y voir un refus de se conformer à une société normative, en vivant une vie de brigands, sans avoir de responsabilité, en profitant des plus faibles. Rapprochés du comportement du riche marchand Yu Feng, les fous ne font que reproduire le comportement des puissants qui abusent de leur pouvoir sur le dos des paysans.
La force du récit réside également dans le fait que les personnages formulent des points de vue en fonction de leur classe sociale, et de leur rôle. Ainsi Grande Soeur envisage l'existence d'He Pao d'une manière poétique et presque mystique, en voyant dans sa survie aux noyades, un joyau du fleuve, une personne sous la protection de l'élément liquide. La dimension mystique reste sous-jacente, en arrière-plan, avec l'oiseau qui guide Yu Kong pour retrouver He Pao, ou la transe dans laquelle entre Wang Po lors de sa tirade sur la folie. Au fil des séquences, le lecteur voit également apparaître la fascination d'He Pao pour les arts martiaux, pour la force qu'il donne, comme un outil de défense, mais aussi de vengeance. En considérant ce premier tome comme un prologue, cette fascination devient l'annonce du thème récurrent de la série, en lien direct avec l'existence d'une technique qui rend fou, celle du Moine Fou.
Ce premier tome de la série plonge le lecteur dans une intrigue à l'allure originale, au milieu de personnages se comportant en adultes, au milieu d'une situation complexe dont les tous les tenants et les aboutissants ne sont pas explicités. La qualité de la narration picturale transporte le lecteur dans cette Chine féodale, d'un village de paysan à une forêt agréable, en passant par des flots tumultueux. le lecteur se laisse charmer par les environnements, il se prend au jeu de découvrir le sort d'He Pao. Il s'interroge sur la direction de l'intrigue, sur le thème principal, sur les motivations des uns et des autres, sur le profit que certaines factions souhaitent retirer de leurs actions. Sous réserve de s'adapter à la narration, il découvre un récit adulte, bénéficiant d'une reconstitution historique intéressante, avec des personnages façonnés par leur époque, dans une aventure qui sort des sentiers battus.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
celosie77
  23 février 2018
Autant l'avouer tout de suite : pendant les 10 premières pages, je n'ai rien compris ! Mais tout s'explique ensuite et en fait mon incompréhension était logique car la folie est très présente dans cet album (vu le titre, j'aurais pu m'en douter) et de nombreux personnages agissent de manière insensée.
Nous sommes en Chine, à l'époque médiévale, et dans cet épisode de mise en place, nous faisons la connaissance de Hé Pao, jeune-fille de type occidental surnommée "Petit Barbare" par tout le monde. Nous apprenons qu'elle a été adoptée toute petite par des Chinois, mais ses parents adoptifs ont été assassinés et elle se retrouve donc seule au monde. Malade, épuisée et poursuivie, elle est recueillie par des religieuses guérisseuses qui vivent sur un bateau. Mais ce n'est que le début des aventures de Hé Pao qui vont connaitre de nombreux rebondissements.
Malgré ma mauvaise impression de départ j'ai finalement bien apprécié cet album. Les dessins sont très intéressants, très détaillés, avec des couleurs un peu délavées (apparemment ce sont des encres diluées), qui nous embarquent parfaitement dans cette Chine moyenâgeuse où la violence est très présente. L'histoire est intrigante, avec cette omniprésence de la folie qui apporte beaucoup d'incertitudes. Les dialogues sont fournis et le tout forme un ensemble original.
J'ai d'ailleurs prévu de lire la suite.


+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Arthore
  31 mars 2019
Surtout ne vous fiez pas aux 12 premières pages!!! Elles risqueraient de vous convaincre de ne pas terminer ce Tome 1, base des 9 tomes à venir!!! et donc de passer à côté d'une superbe histoire!!!
Vînk nous propose ici de découvrir la vie en He Pao, jeune fille, ayant grandi comme un petit barbare au sein de son village. Après la mort de ses parent adoptifs, elle va fuir ses ennemis et sera recueilli par des nonnes qui vont lui proposer de lui faire son initiation à la philosophie, à la médecine, aux arts martiaux.... nous sommes entre 960 et 1250, en plein coeur de la Chine féodale
dans une ambiance assez mystique où la folie côtoye la sagesse, la rage meurtrière de certains la recherche de l'équilibre par d'autres. Les dialogues et dessins sont d'une vraie finesse et très abouties. le lecteur ne peut que se sentir totalement immergé auprès des personnages au sein Du Mont des nuages colorés.
Incontournable (existe en intégrale)
Commenter  J’apprécie          50
yanndallex
  05 avril 2014
Une bonne surprise pour une vieille série.
Hé Pao, dites "le petit barbare", est une jeune fille de type européen ayant été adoptée dans une famille asiatique.
Le fils du seigneur du royaume, déjà un peu déjanté, se fait droguer par d'étrange personne et devient ainsi donc incontrôlable dans sa folie meurtrière et son "racisme".
Il massacre donc la famille adoptive de Hé Pao, et persécute celle-ci en la poursuivant.
Hé Pao se fait sauver de justesse par 3 religieuses maîtrisant parfaitement les arts martiaux.
Alors commence une aventure et une initiation aux arts martiaux pour Hé Pao toujours persécutée par le fils du seigneur mais aussi par d'anciens disciples du moine fou, maîtrisant une technique de combat unique liée à la folie.
Une bonne BD avec un dessin particulier mais très agréable et très bien maîtrisé par Vink.
J'en redemande !
Commenter  J’apprécie          50
doran40
  03 janvier 2020
He PAO est une jeune femme qui garde les buffles dans la Chine médiévale. Elle est considérée comme barbare car elle ne ressemble pas aux autres. Jusqu'au jour où ses parents adoptifs sont tués par le fils du maître des lieux. La jeune femme désire se venger.
De beaux dessins de vink avec des couvertures très étudiées. de véritables tableaux
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
ArthoreArthore   31 mars 2019
-mais précisément comment le moine est il devenu fou?
-en s’egarant dans des pratiques mentales tortueuses. Son art martial exploite les énergies ténébreuses enfouies dans le tréfonds de l’esprit humain.
-la vie est l’action de toute forme d’energie
-il y a action équilibrée et action déséquilibrée
-la vie est équilibre et déséquilibre, comme la paix et la guerre....
Commenter  J’apprécie          30
PresencePresence   27 septembre 2016
Notre proie de prédilection à nous tous, c'est cette race immonde des guérisseurs qui prétendent soigner ceux qu'ils appellent les fous. […] Nous soigner ! Huh ! Mais pourquoi ? Hein ? Pour nous rabattre au rang du commun des mortels, ces pauvres brebis bêlantes ? Regardez la pagaille qui règne dans la société de ces gens soi-disant sains d'esprit. Ils en rejettent la responsabilité sur quelques fous, mais eux sont aveugles quant à leurs propres tares.et parce qu'ils sont la majorité à partager les mêmes tares, ils se permettent de traiter les autres de fous ! Et de nous mépriser, rejeter, enfermer, martyriser… Nous soigner ! Huh ! Des dégénérés ne sont bons qu'à servir la race supérieure que nous sommes ! Il est temps de mettre le feu à cet empire Sung et au reste du monde ! Car en nous brûle le même feu qui gronde dans les entrailles de la Terre ! Que le feu terrestre embrase le monde !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
ArthoreArthore   31 mars 2019
-Ce soir He Pao, tu iras mieux. Mais nos soins seuls ne suffiront pas. Des à présent tu dois apprendre à te guérir toi même.
-Que dois je faire?
-Première leçon pendant le trajet, ferme les yeux, et sens les mouvements de ta respiration. Cela te relaxera.
Commenter  J’apprécie          10
MoonBearMoonBear   02 juillet 2020
- Le fleuve a aussi sa mémoire ! Il t'a restitué une vision lointaine de ton enfance... Tu as sûrement vécu un naufrage semblable avec tes parents, probablement des commerçants... Tu aurais été la seule à être sauvée, peut-être par ceux-là mêmes qui t'ont adoptée et appelée He Pao... He Pao, le joyau du fleuve !
Commenter  J’apprécie          00
PresencePresence   27 septembre 2016
Quel soulagement ! Le danger que l'art martial du Moine subsiste est écarté !
Commenter  J’apprécie          30

autres livres classés : folieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
3839 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre