AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782205042399
48 pages
Éditeur : Dargaud (07/06/1996)

Note moyenne : 4.07/5 (sur 14 notes)
Résumé :
L'énigmatique et invisible Moine Fou ainsi que sa disciple He Pao sont au coeur de cette quête initiatique au parfum d'Asie. L'une des séries les plus originales de ces dernières années, réalisée dans un style pictural inégalé.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Presence
  04 octobre 2016
Ce tome fait suite à le moine fou qu'il faut avoir lu avant. Il est initialement paru en 1985, écrit et illustré par Vink (de son vrai nom Vinh Khoa). Il s'agit d'une série en 10 tomes qui a été rééditée en 2 intégrales en respectant le format (29,9cm*22,8cm) : L'intégrale le moine fou, tome 1 : He Pao, joyau du fleuve (tomes 1 à 5) et L'intégrale le moine fou, tome 2 : Poussière de vie (tomes 6 à 10)]]. À partir de l'année 2000, Vink a donné une suite à cette série, en 5 tomes, regroupés dans Voyages de He Pao (les) - Intégrale (mais dans un format plus petit 17,1cm*24cm).
La nonne Grande Soeur a décidé de s'établir au Mont des Nuages Colorés, au pied de la pagode construite par le Moine Fou. Soeur Esprit Limpide et He Pao ont accepté sa décision. Les 3 femmes s'occupent des fous livrés à eux-mêmes après la disparition de Wang Po, le boiteux rigolant. D'autres villageois et des itinérants viennent les consulter pour des soins ou des médicaments. He Pao est très appréciée des fous dont elle s'occupe avec dévotion. Les soeurs reçoivent la visite de l'officier qui avait poursuivi He Pao, qui s'enquiert de leurs occupations. Grande Soeur et Soeur Esprit Limpide comprennent rapidement qu'il est surtout intéressé par les techniques d'art martial qu'avait développées le boiteux rigolant.
De son côté, He Pao continue d'être fascinée par les arts martiaux et par l'assurance qu'ils peuvent donner. Elle est responsable d'administrer un remède calmant les pulsions sexuelles des fous. Elle en profite pour essayer de retrouver la composition de la drogue que le boiteux rigolant donnait aux fous pour les rendre plus combatifs. Elle essaye également de forcer la main de Grande Soeur pour lui apprendre plus de techniques d'art martial, en faisant mine d'être victime d'une agression sexuelle perpétrée par Chen, le soldat qui accompagne l'officier.
Il est vraisemblable que le lecteur avait été séduit par la personnalité unique de la narration du premier tome, et très intrigué par les questions laissées en suspens et les pistes ouvertes. Il revient donc en connaissance de cause, en sachant que l'auteur raconte l'histoire à sa manière et à son rythme, et en souhaitant retrouver l'étrange douceur des dessins. Effectivement, la manière de raconter l'histoire ménage des surprises tout du long, s'avérant imprévisible. le comportement d'He Pao en fait une jeune adolescente aussi impétueuse qu'attachante. Vink réussit la gageure d'en faire une tête brûlée, tout en rappelant qu'elle accepte de s'en remettre à des adultes, de temps à autre.
Comme l'indique le résumé, He Pao n'en fait qu'à sa tête prenant des risques déraisonnables. Elle met en danger les fous confiés à ses bons soins, en expérimentant avec des drogues pour essayer de recomposer celle du Boiteux Rigolant. Cette action permet au lecteur de se rendre compte de son absence d'expérience, ce qui ne lui permet pas d'avoir conscience des conséquences de ses actes. Elle n'imagine pas un seul instant qu'elle peut mettre en danger la vie d'autrui avec ses décoctions, ni que le comportement de la cobaye Li Lin pourrait être dangereusement violent sous l'effet du psychotrope. Il se rend également compte de la détermination d'He Pao à atteindre son objectif : apprendre un art martial réputé dangereux et supérieur aux autres. Ce but est devenu une idée fixe pour la protagoniste qui fait tout pour y arriver, y compris provoquer l'excitation sexuelle d'un adulte. Voilà un personnage principal manipulateur, téméraire jusqu'à l'inconscience. En ayant ainsi montré le caractère d'He Pao, l'auteur pose les bases de la compréhension du lecteur pour la deuxième partie. Dans celle-ci, le comportement d'He Pao est cohérent avec celui de la première partie, tout aussi téméraire, tout aussi obnubilé par la promesse de l'acquisition d'un savoir qui la rendra plus forte que les autres.
Comme dans le premier tome, Vink prend la précaution de faire évoquer l'âge d'He Pao par un protagoniste (14 ans), pour que le lecteur ne s'y trompe pas. Lorsqu'elle défait sa tunique en découvrant ses seins, il la représente à une certaine distance, avec des tons délavés pour la peau et les auréoles. Ce mode de représentation reste descriptif et montre la nudité partielle de l'héroïne, tout en préservant sa modestie par une représentation de type naturaliste, sans les exagérations et les cadrages propres à un récit érotique. Vink ne prend pas le prétexte de cette scène pour titiller le lecteur mâle. Elle s'intègre dans le comportement naturel d'He Pao. Dans la suite de l'histoire He Pao découvre un message qui est destiné à Grande Soeur, la femme qui l'a recueillie et qui remplit le rôle de mère adoptive. He Pao n'hésite pas un seul instant à se mettre à la place de Grande Soeur, et à recevoir ce message et l'enseignement qui contient. Elle franchit une nouvelle étape sur le chemin de l'émancipation, vers un rôle de femme.
Ce positionnement narratif du personnage principal incite le lecteur à observer le rôle des adultes. Dans l'entourage d'He Pao, se trouvent les nonnes Grande Soeur et soeur Esprit Limpide. La première conserve sa position de chef, prenant la tête de la communauté installée au Mont des Nuages Colorés, prenant les décisions relatives aux services rendus aux voyageurs, et au fonctionnement quotidien. Par comparaison, soeur Esprit Limpide se place en subalterne, réalisant les tâches relatives à sa fonction, sans participer aux décisions, si ce n'est tenant le rôle de conseillère de Grande Soeur. le lecteur comprend tout de suite quelle sorte de femme sera He Pao, à savoir une meneuse et pas une suiveuse. Ces nonnes assurent des missions de soignantes, de professeures, c'est-à-dire des modèles dignes d'être suivis. À côté d'elles, les hommes n'ont pas le beau rôle, entre des fous victimes de leur soif de violence, des soldats intéressés par l'art du Moine Fou pour vaincre leurs adversaires, ou encore des voleurs prêts à trucider ceux qu'ils veulent détrousser. Vink dépeint un monde peuplé d'adultes aux motivations complexes, et rarement altruistes.
Ce tome présente également la particularité de se dérouler dans un endroit qui semble hors du monde, à l'abri du tumulte de la société et des guerres. le premier tome avait établi que la pagode bâtie par le Moine Fou est située dans une vallée encaissée, à l'écart des routes fréquentées. Cette localisation assure une forme de sécurité pour la petite communauté. Les dessins de Vink montrent un endroit calme au milieu de la nature, avec une poignée de constructions. le récit s'ouvre avec un paysage sous la neige, des arbres dépouillés de leurs feuilles, un oiseau qui passe dans un ciel pur. La deuxième partie du récit se déroule au printemps, alors que le manteau de neige a disparu et que l'herbe est à nouveau verte. La dernière partie se déroule dans des grottes creusées dans une montagne, sans trace de de construction humaine. Tout du long, l'artiste représente des espèces végétales reconnaissables, arbres et fourrés. de manière très ponctuelle, il consacre une case à un nénuphar, une autre au ciel bleu. le lecteur comprend qu'il s'agit d'un élément sur lequel s'attarde le regard d'un des personnages qui prend le temps de contempler un élément naturel.
Comme dans le premier tome, le lecteur peut admirer les paysages, voir les personnages interagir avec la nature qui les entoure, constater comment l'environnement influe sur leur comportement. L'histoire ne se déroule pas n'importe où, le décor n'est pas une simple toile tendue en arrière-plan. Au contraire, la vie des personnages est montrée à la fois comme influencée par leurs occupations, mais aussi par l'endroit où ils se trouvent. Les dessins donnent l'impression au lecteur de s'être installé avec les personnages dans cette vallée encaissée, de vivre à leur rythme, et au rythme des saisons. Dans la dernière partie, il découvre les méandres de la grotte, avec He Pao, en tâtonnant comme elle, en mettant la main sur les parois rocheuses, comme elle.
Le lecteur côtoie des personnages qui se comportent en adultes, à nouveau comme s'il se trouvait à côté d'eux, en observant leurs silhouettes normales, leurs tenues vestimentaires d'époque, et en écoutant leurs paroles. Il dispose d'un point de vue privilégié puisqu'il peut suivre les dialogues d'He Pao, mais aussi ceux des nonnes et de quelques autres personnages. Il observe que les pages sont assez denses en paroles, ce qui permet à la fois de raconter plus de choses (= une histoire plus longue), mais aussi de découvrir les pensées d'He Pao. Dans la troisième partie, elle se retrouve isolée des autres, comme pénitence. Elle s'exprime à haute voix sur chaque page commentant ses découvertes à haute voix. Il s'agit d'un dispositif narratif propre à la bande dessinée, où un personnage commente ses actions comme s'il s'agissait de son flux de pensée. Vink rédige des phylactères de manière assez écrite (en respectant la grammaire et les règles de syntaxe), sans chercher à donner l'impression de pensées vagabondes à demi formulées. Cet aspect de la narration n'est pas naturaliste. Il participe à instaurer un rythme plus posé qu'une bande dessinée d'action, avec une dimension contemplative, ou au moins réflexive.
Comme dans le premier tome, Vink met en couleurs ses planches lui-même, avec des aquarelles. Il a pris confiance en lui, en utilisant moins systématiquement le détourage des formes par un trait encré, et en laissant plus les couleurs indiquer les formes. Il varie la densité de formes détourées par un trait encré en fonction des séquences. Il en utilise plus quand il s'agit de représenter des personnages. Il se repose plus sur l'aquarelle pour les paysages naturels. À plusieurs reprises, le lecteur se rend compte qu'il ralentit son rythme de lecture pour prendre le temps de savourer le paysage représenté dans une case. La progression de 2 hommes à cheval sur un champ de neige immaculé transcrit bien leur solitude dans ce paysage, ainsi que le froid vif de l'hiver. Les 2 oiseaux perchés sur un rocher devant lequel des brins d'herbe ondulent dans le vent donnent l'impression de s'être arrêtés pour observer ce spectacle paisible, en profitant de la bise. Quelques pages plus loin, He Pao marche dans l'herbe, alors qu'une brume est en train de se dissiper, effaçant encore à demi le paysage, pour un moment presqu'irréel. Lorsqu'He Pao atteint le sommet du Col du Silence, elle regarde la ligne d'horizon, avec la cime des arbres au premier plan, et les silhouettes indistinctes des montagnes en arrière-plan, et le lecteur s'arrête avec elle pour jouir de cette vue. Les 2 pages finales montrent les 2nonnes et He Pao progressant sur un sentier au bord d'un précipice, avec une sensation délicieuse de calme et d'expérience esthétique.
Comme dans le premier tome, l'auteur donne à voir une reconstitution historique discrète et agréable. Elle passe bien sûr par la dimension visuelle des tenues vestimentaires et de l'architecture des rares constructions. Elle se trouve en creux dans l'évocation des troubles causé par la présence des barbares Jin. Elle est évoquée au travers de repères culturels comme une comparaison d'He Pao avec Sun Wukong, le roi des singes, ou l'évocation de la déesse Guan Yin. Vink continue également d'utiliser une touche de surnaturelle, en laissant le lecteur libre de l'interpréter comme l'existence d'esprits, ou comme la preuve du déséquilibre mental de personnages influençables, ou prêts à croire ce qu'ils tiennent pour certains.
Outre la construction de la personnalité d'He Pao, le récit fait également progresser l'intrigue. le Moine Fou était surtout évoqué dans le premier tome. Ici il est question de son héritage et de son histoire commune avec un des personnages. Vink utilise la licence artistique pour présenter son héritage sous une forme romanesque (des traces laissées dans une grotte à l'attention de Grande Soeur) très efficace. Il en découle une forme de spiritualité qui incite He Pao à retracer le chemin parcouru par le Moine Fou, à nouveau à ses risques et périls pour sa santé mentale. le lecteur peut voir dans cet élément du récit un artifice pour développer une dimension plus spectaculaire (les traves gravées à main nue dans la pierre). Il peut aussi y lire une métaphore de l'expertise. le Moine Fou a développé son art martial plus loin que le commun des mortels. Il a utilisé des méthodes qui lui ont permis de sortir de son cadre de référence, de circonvenir les manières ordinaires de concevoir, pour développer une vision idiosyncrasique et atteindre un niveau inaccessible autrement. Cet accomplissement n'a pu être possible qu'au prix de sacrifices personnels, d'un éloignement de la pensée traditionnelle, ce qui a pour conséquence une formalisation elle-même non-conventionnelle.
Ce deuxième tome du Moine Fou tient toutes les promesses faites par le premier et au-delà. He Pao est une demoiselle très attachante et très complexe, tête brûlée et assoiffée d'absolu, entourée d'adultes à l'histoire personnelle étoffée. Les pages promènent le lecteur dans des endroits reposants, avec des visuels séduisants, et des éclats de violence d'autant plus terribles qu'ils sont en nombre réduit.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
celosie77
  02 mars 2018
C'est vraiment une étrange BD. tant par ses dessins qui se rapprochent parfois de l'impressionnisme, que par son histoire qui touche à la folie.
Nous retrouvons la jeune He Pao avec les nonnes qui lui ont sauvé la vie, dans la pagode laissée par le Moine fou où elles se sont installées pour soigner les anciens disciples du Boiteux rigolant. He Pao a maintenant une obsession : retrouver la technique d'arts martiaux du Moine fou, qui a disparu avec lui. Mais pour y parvenir, il faut absorber une certaine drogue, et He Pao fait de nombreux essais extrêmement dangereux pour en retrouver la recette. Punie par les nonnes pour sa désobéissance, elle doit aller méditer dans les montagnes et c'est là qu'elle va retrouver la trace du Moine fou.
Une histoire assez dense, intrigante, avec des dialogues fournis, qui nous plonge dans la Chine médiévale, servie par des dessins à l'encre diluée, très détaillés, avec une multitude de points de couleur.
Commenter  J’apprécie          20
Arthore
  31 mars 2019
Nous retrouvons la jeune He Pao qui petit à petit acquière des connaissances en philo, en médecine par les pmantes, en sagesse. Mais elle poursuit toujours son but qui est de maîtriser les arts martiaux et notamment l'art créé par le moine fou. Pour cela elle n'hesite pas à faire des experiences et à se mettre en danger en absorbant des substances qui lui permettraient d'entrer en contact avec l'esprit du moine fou.
Les soeurs vont la punir et l'envoyer méditer durant 1 mois dans la montagne, seule. Mais c'est la, dans une grotte, qu'elle découvrira les traces de la culture laissée par le moine. Au péril de sa vie, elle va s'y adonner et quittera les soeurs venues la rechercher....
Une nouvelle fois, l'histoire et le dessin nous emportent. Spiritualité, danger, violence, quête vont se croiser et s'entrecroiser!
Vite le T3
Commenter  J’apprécie          20
doran40
  03 janvier 2020
Hé PAO réside dans le monastère avec les deux nonnes mais veut toujours apprendre plus d arts martiaux. La grande soeur est opposé à ça.
Les dessins de vink sont très réussis et le mouvement est bien représenté.
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
PresencePresence   04 octobre 2016
Le vent chante dans ses cheveux et ses vêtements. Ivre de sa force, elle s'imagine être une partie de la montagne, une partie de la montagne qui bouge. Une partie qui se sent l'égale du tout.
Commenter  J’apprécie          30
PresencePresence   04 octobre 2016
À l'ombre de Bouddha, une histoire d'amour entre une nonne et un moine ! Devenu fou, lui, il disparaît et depuis 30, 40 ans… elle le recherche dans toute la Chine dans l'espoir de la sauver, peut-être… ? Et puis, l'année passée, elle a découvert son repaire abandonné sur le Mont des Nuages Colorés. Il y laissait un Bouddha à moitié démoli. Sur ce, elle déclare qu'il est guéri, va savoir pourquoi, et cesse toute recherche.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
PresencePresence   04 octobre 2016
Moi, j'ai fait un cauchemar. J'étais au sommet d'une falaise. Une immense déesse Guan Yin était sculptée sur la paroi. Soudain, entre mes deux pieds, s'ouvrit une faille qui coupa la déesse en deux ! De quel côté sauter ? J'hésitais… La faille s'élargissait. Et moi, je tombais dedans.
Commenter  J’apprécie          00
PresencePresence   04 octobre 2016
Vingt et un dessins. Sept tracés de la main gauche, sept tracés de la main droite, et sept des deux mains. Deux mains comme deux cœurs réunis. Le Moine aurait-il confié à la pierre muette son amour platonique pour Grande Sœur, ici, à l'abri des ragots railleurs du monde ?
Commenter  J’apprécie          00
PresencePresence   04 octobre 2016
Le riz ! J'aillais oublier ! Une dose renforcée de calmant sexuel pour ces m'sieurs -dames ! Ah le printemps !
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : bande dessinéeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
3839 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre