AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Virginie_Vertigo


Virginie_Vertigo
  01 février 2018
La narratrice vit seule, en ermite dans un appartement parisien. Ancienne prof ayant quitté l'éducation nationale pour cause d'aphonie, elle vit de petits boulots comme serveuse dans un bar. Pour ne plus souffrir, ne plus rien sentir, elle veut devenir un caillou.

Un soir, elle fait la rencontre dans des circonstances assez burlesques avec son voisin M. Bernard. Ce retraité malade du coeur, passionné d'art et sculpteur à ses heures veut faire de notre narratrice une oeuvre d'art sculptée. Une forme d'amitié se créé entre ses deux personnes un peu décalées dans la vie. Mais, un jour, M. Bernard décède d'un arrêt cardiaque : il ne prenait plus ses médicaments. La narratrice se met en tête de reprendre le flambeau de son voisin et marche sur ses pas en se rendant en Corse où il avait ses habitudes. Arrivée sur la côte sud d'Ajaccio, à Coti-Chiavari près du Capo di Muro, la narratrice ne s'attend pas à ce que cette parenthèse corse se transforme en un voyage au long court…

Une fois de plus, je retrouve une Sigolène qui parle de la difficulté d'être, du sens que l'on donne à sa vie. de son écriture sèche, dépouillée de tout artifice et pourtant si belle, elle évoque aussi la solitude, la vieillesse et l'art qui peut transcender une vie. J'aime ce côté absurde qu'elle émaille dans son récit. Et que dire de cette description de la Corse, de ses paysages qui donnent tellement envie d'y jeter l'ancre !
Lien : http://www.leslecturesdumout..
Commenter  J’apprécie          60



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (6)voir plus