AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2258162998
Éditeur : Les Presses De La Cite (04/04/2019)

Note moyenne : 3.67/5 (sur 9 notes)
Résumé :
Comment vivre avec un sentiment d'abandon depuis l'enfance ?
En ces années 1960, Jeanne a grandi de famille d'accueil en famille d'accueil. Elle raconte sa vie, ses petites sœurs retrouvées et celle qui a eu plus de chance...

Nous ne savions pas ce qui nous attendait...

Jeanne se souvient. L'été 1960 s'achève, elle a sept ans. L'Assistance publique les a confiées, elle et ses deux demi-soeurs, à mademoiselle Eugénie qui vit avec ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
Ladybirdy
  02 mai 2019
Voici un roman bien frais, simple, où la lumière ne demande qu'à percer.
L'histoire est celle de trois soeurs placées par l'assistance publique faute d'un père inconnu et d'une mère simplette. On suit en particulier le parcours de Jeanne de ses sept ans à l'âge adulte dans les années soixante. Accompagnée de ses demi soeurs, Monique et Thérèse, Jeanne vivra d'abord à l'âge de trois ans les brimades et les coups dans sa première famille d'accueil. Recueillie à sept ans au domaine des Marguerites par Mademoiselle Eugénie, Jeanne n'aura de cesse de chercher l'opprobre de sa tutrice. Comment se construire quand dés le plus jeune âge, on ne connaît que l'absence, l'abandon, les carences affectives. Jeanne est une petite fille hardie, malicieuse, complice avec ses soeurs mais toujours sur un fil tangible quant à sa place dans une famille qui n'est pas la sienne.
C'est une histoire sans pathos, une histoire somme toute banale et intéressante pour son côté réaliste sans exagération.
C'est un parcours de vie quand il manque une identité, un lien, un sens, des bras aimants et des airs de chanson douce comme les fredonne si bien une mère.
A défaut d'une mère, on s'accroche à ce que la vie nous offre, un rai de soleil, un chat cabossé, et bien sûr les grands yeux bleus d'une soeur.
C'était ma petite soeur.
#CétaitMaPetiteSoeur #NetGalleyFrance
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          947
Valmyvoyou_lit
  20 mai 2019
Jeanne a connu une famille d'accueil maltraitante, à laquelle elle a été retirée. Alors qu'elle a sept ans, en 1960, elle retrouve ses deux demi-soeurs à l'Assistance publique. Elles ont la chance d'être recueillies, toutes les trois, par Mademoiselle Eugénie. Les premiers jours, elles savourent leur bonheur.

Un jour, Mademoiselle rentre avec un bébé. Elle leur dit que c'est leur petite soeur. Jeanne comprend que la situation est plus complexe qu'elle ne paraît.

Jeanne est la narratrice. C'est à travers ces yeux d'enfants, puis d'adulte, que l'histoire est racontée. Elle explique les raisons qui ont fait qu'elle a toujours eu du mal à trouver sa place. Elle décrit de quelle manière elle a ressenti de l'injustice face à certaines situations et le sentiment d'abandon qui ne l'a jamais quittée.

Jeanne ne demande qu'à être aimée et à recevoir des marques d'affection. Elle montre comment une phrase peut résonner toute sa vie, dans le coeur d'un enfant. Elle décrit les chemins détournés qu'une petite fille utilise pour recevoir de l'attention, parfois en se faisant plus de mal qu'autre chose. Cette recherche d'opprobre est ce qui la guide et ne pas toujours être payée en retour est difficile. Heureusement, certaines personnes qu'elle aime sont très attachées à elle.

Jeanne découvre que certaines bonnes actions peuvent être le résultat d'un calcul. Cette prise de conscience lui fait énormément de mal…

La petite Jeanne est très touchante. Plusieurs fois, j'ai senti l'émotion monter. J'ai été intriguée par le secret qui entoure la petite soeur et j'ai apprécié sonder le coeur de Jeanne. J'ai bien aimé ce roman, cependant, j'ai eu l'impression que je n'étais pas aussi sensible que j'aurais dû l'être aux descriptions. J'ai eu l'impression, par moments, d'être noyée par elles et je pense que c'est ce qui fait que je n'ai pas aimé ce livre autant qu'il le mérite.

Je remercie sincèrement NetgalleyFrance et les Éditions Presses de la Cité pour ce service presse.

Lien : http://www.valmyvoyoulit.com..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
blogunpeudelecture
  27 août 2019
Je tiens tout d'abord à remercier Marie-Jeanne des « Éditions des Presses de la Cité » pour m'avoir fait découvrir ce livre de la « Collection Terres de France » et pour sa confiance. Je souhaite aussi présenter mes excuses à la maison d'édition ainsi qu'à l'auteur pour le retard, indépendant de ma volonté, de cette chronique. L'auteur, dès la première page, nous embarque dans l'histoire de Jeanne, qui nous raconte sa vie. Cette petite fille n'a pas eu une enfance très rose, voire même plutôt douloureuse. Un roman qui parle du sentiment d'abandon, du manque d'amour et de la difficulté de trouver sa place lorsque depuis toujours on ne se sent à sa place nulle part. La plume d'Yves Viollier est douce, simple, prenante, intense et addictive. Les personnages sont attachants, émouvants et authentiques. Il nous donne, plus que tout, envie de les réconforter en les prenant dans nos bras, surtout Jeanne... J'ai vraiment beaucoup aimé ce roman plein de douceur qui m'a bouleversée et, je l'avoue beaucoup fait pleurer (que voulez-vous, je suis une grande sensible). Une histoire humaine qui vous montrera que la vie ne nous épargne pas, mais qu'elle sait aussi nous réserver quelques moments de bonheur auxquels il faut s'accrocher pour ne pas sombrer définitivement. Un excellent moment de lecture que je vous recommande vivement ! À lire !
#Virginie
Lien : https://unpeudelecture.blogs..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
MAMIEJAUNE
  15 avril 2019
Mon avis
Je remercie PRESSES DE LA CITE et en particulier Marie-Jeanne de m'avoir donné l'opportunité de lire, en service de presse, « C'était ma petite soeur », roman d'Yves VIOLLIER auteur dont j'ai découvert la très belle plume lors de la lecture de « La Nuit d'après ».

Dès les premières lignes, Yves VIOLLIER donne le ton par la voix de Jeanne qui nous raconte sa vie et nous découvrons son enfance ô combien « douloureuse ». Jeanne, dont la mère est incapable de l'élever, a été placée par l'Assistance Publique dans différentes familles d'accueil.
C'est alors qu'en 1960, âgée de 7 ans, Jeanne retrouve ses deux demi-soeurs Thérèse et Monique au château des Marguerites où Mademoiselle Eugénie les a recueillies. Toutefois, l'arrivée au château d'une autre petite soeur et les sentiments très particuliers que Mademoiselle témoigne à Charlotte, vont bouleverser Jeanne qui souffrira toute sa vie d'un sentiment d'abandon et aura beaucoup de difficultés à trouver sa place.
L'écriture est simple, belle, addictive. Les personnages sont authentiques et attachants et on a envie, à maintes reprises, de les consoler et de les prendre dans nos bras...
J'ai ADORE ce roman émouvant empli de douceur qui témoigne des conséquences provoquées par des blessures de l'enfance et le manque d'amour que ressentent les enfants placés en famille d'accueil.
Lorsque j'ai refermé ce livre, j'avoue que j'étais vraiment bouleversée et mes yeux étaient humides..
Un excellent moment de lecture.

Lien : https://leslecturesdecerise7..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          21
tomsoyer
  01 mai 2019
Un bon roman que j'ai lu avec beaucoup de plaisir.
J'aime bien les auteurs dits du terroir.
Je n ai pas retrouvé dans ce roman la description des paysages des métiers qui permettent cette classification mais là vie d'une petite puis jeune fille adoptée par l'assistance publique dans la campagne .
C'est une vie pleine de tourments assumée par cette jeune fille au fort caractère.
Un livre qui fait passer un bon moment.
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
LadybirdyLadybirdy   02 mai 2019
La lumière, ce soir, est comme un ciré jaune de marin luisant de paquets de mer. Les convois de nuages s’étirent et filent, poussés par le vent. Les branches des tamaris se giflent comme des gens en colère.
Commenter  J’apprécie          351
LadybirdyLadybirdy   01 mai 2019
Je pensais à ma maman, on lui avait arraché son bébé. J’ai entendu bêler des brebis à qui on avait pris leur agneau, des vaches pleurer jour et nuit à la barrière où avait disparu leur petit veau.
Commenter  J’apprécie          333
LadybirdyLadybirdy   02 mai 2019
La mémoire est un animal qui galope et ne s’arrête jamais. J’ai gardé ça, la mémoire, la vie ne me l’a pas rabotée.
Commenter  J’apprécie          282
LadybirdyLadybirdy   01 mai 2019
Quand on a été sevré d’amour, on est tenté par tout ce qui passe, on devient vite boulimique et on attrape n’importe quoi.
Commenter  J’apprécie          220
Videos de Yves Viollier (11) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Yves Viollier
A l'occasion de la Foire du Livre de Brive, Yves Viollier dévoile l'histoire de son roman "Le Marié de la Saint-Jean". En savoir plus sur le livre "Le Marié de la Saint-Jean" : http://bit.ly/2oGEKVw
Le Marié de la Saint-Jean nous emmène sur les chemins de la générosité. Ce long parcours de Zhida, « adopté » par une famille, des amis, un pays, Yves Viollier le raconte avec une émotion sincère et une grande justesse.
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

LNHI-44259

Qui chantait ceci en 1977? On a tous dans le coeur une petite fille oubliée Une jupe plissée, queue de cheval, à la sortie du lycée On a tous dans le cœur un morceau de ferraille usé Un vieux scooter de rêve pour faire le cirque dans le quartier Et la petite fille chantait (et la petite fille chantait) Et la petite fille chantait (et la petite fille chantait) Un truc qui me colle encore au cœur et au corps Everybody's doing a brand-new dance now Come on babe do the locomotion I know you gonna like it if you give it a chance now Come on babe do the locomotion

Alain Souchon
Laurent Voulzy
Eddie Mitchell

12 questions
49 lecteurs ont répondu
Thèmes : chanson française , années 60 , enterrement , animauxCréer un quiz sur ce livre