AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2266103849
Éditeur : Pocket (29/02/2000)

Note moyenne : 3.62/5 (sur 16 notes)
Résumé :
12 juin 1856. La Ménie, la vieille lavandière, découvre un étrange festin au château de Fontfroide : cinq morts, le nez dans leur assiette de daube parfumée au cognac, un cognac épicé de cyanure.

Vingt-deux ans plus tard, un étrange jeune homme accompagne les Vendéens secs et broussailleux qui chaque automne aident aux vendanges sur ces terres de Charente : blond, gracile, d'une élégance naturelle, il surprend. C'est Ange, il a vingt-deux ans..
... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
zabeth55
  02 septembre 2012
Charente, vendanges, empoisonnements, faux coupable, secrets de famille… tous les ingrédients d'un roman du terroir.
Des lourdeurs, des longueurs, c'est parfois confus.
Mais bon, on se laisse malgré tout prendre à l'histoire, même si on n'en redemande pas.
Commenter  J’apprécie          80
BVIALLET
  09 avril 2012
L'histoire débute en 1856 par l'assassinat de 5 personnes empoisonnées au château de Fontfroide . Aucun mobile apparent . On ne retrouve qu'un simple d'esprit qui se débarrassait de ses rats en employant du cyanure assez semblable à celui qu'on a trouvé dans la daube mortelle .
Vingt deux ans plus tard , à l'occasion des vendanges , apparaît un jeune homme , Ange , accompagné de sa famille , les Gaborit , Vendéens de la "Petite Eglise" , employés comme vendangeurs chaque année sur le domaine . Viollier nous fait , à l'occasion , découvrir l'existence de ces catholiques , "intégristes avant l'heure" , si fervents et si fidèles qu'ils ne fréquentent plus les églises des prêtres jureurs puis concordataires , prient seuls ou en petits groupes et disent la messe sans prêtre avec un missel datant de 1790 . Au passage , on aimerait en apprendre plus sur cette "Petite Eglise" . A-t-elle pu survivre longtemps sans aucun soutien et sans clergé ? Elle fait immanquablment penser aux Amish des Etats-Unis avec un rigorisme et un refus identique de la modernité : ils vivent sans voiture , ni télé , ni aucune nouveauté technique ...
Ce qui semble étrange c'est la blondeur et la taille du jeune homme qui n'a rien de commun avec sa fratrie brune et plutôt courte sur pattes . le livre nous entraine dans une enquête quasi-policière dans le milieu viticole charentais avec ses paysans madrés , secrets à qui il faut arracher la vérité bribe par bribe . Bien entendu , le simple d'esprit condamné pour le quintuple empoisonnement était innocent . On va de rebondissement en rebondissement et en cela l'intrigue que je ne déflorerai pas , est parfaitement bien menée . le cadre charentais est très bien rendu , le style aisé , agréable . Viollier fait partie de ce qu'on appelle l'"Ecole de Brives" avec Tillinac , Bordes , Humbert , Signol et quelques autres écrivains que l'on pourrait classer comme "régionaux" . Je n'ai pratiquement jamais été déçu par ce courant qui a su retrouver l'essence profonde du roman , qui consiste à raconter une histoire qui se tienne et qui intéresse le lecteur . On est à cent lieues du nombrilisme ou de la pornographie parisienne actuelle , bien sûr .
Après tout , Maupassant , Giono ou plus près de nous , Vincenot ont pu être classés "écrivains provinciaux ou régionaux" , cela ne les a pas empêché d'être des grands . Alors , ne boudons pas notre plaisir !
Lien : http://www.etpourquoidonc.fr/
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
kikou114
  09 août 2012
Lu il y a longtemps. Un bon thriller du terroir !
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Yves Viollier (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Yves Viollier
Nouvel auteur de la collection Terres de France, Yves Viollier présente son roman "Y avez-vous dansé, Toinou ?". En savoir plus : bit.ly/1T7kHa6
autres livres classés : roman du terroirVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Marseille, son soleil, sa mer, ses écrivains connus

Né à Corfou, cet écrivain évoque son enfance marseillaise dans Le Livre de ma mère. Son nom ?

Elie Cohen
Albert Cohen
Leonard Cohen

10 questions
249 lecteurs ont répondu
Thèmes : provence , littérature régionale , marseilleCréer un quiz sur ce livre