AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2258144558
Éditeur : Les Presses De La Cite (06/04/2017)

Note moyenne : 3.7/5 (sur 10 notes)
Résumé :
Le Marié de la Saint-Jean nous emmène sur les chemins de la générosité. Ce long parcours de Zhida, « adopté » par une famille, des amis, un pays, Yves Viollier le raconte avec une émotion sincère et une grande justesse.
J'ai sa photo, là, sur mon coeur.

1977. Au coeur des trois jours et des trois nuits de juin qui précèdent son mariage, Zhida, jeune médecin, revit sa rencontre au lycée de Luçon avec la rousse Gabrielle. Et tandis qu'on cuisine ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
sld09
  10 juillet 2017

Voilà un roman que je n'aurais sans doute pas lu si Les Presses de la Cité, via une Masse Critique de Babelio, ne me l'avaient pas adressé. En effet, même si j'apprécie beaucoup Yves Viollier, la couverture de ce roman-ci ne m'attirait pas du tout. Et je serais passée à côté d'un très beau livre...
Le marié de la Saint-Jean, c'est l'histoire d'un jeune homme qui, à quelques jours de son mariage se remémore les moments marquants de sa vie : son enfance au Cambodge, puis l'exil en France où son père a décidé qu'il serait scolarisé avec son petit frère, le retour au pays pour les vacances, la rencontre avec celle qu'il épousera, l'angoisse pour les proches restés à Phnom Penh alors que les Khmers Rouges prennent le pouvoir, etc.
Tandis que les préparatifs du mariage se poursuivent, les souvenirs se bousculent pêle-mêle, bons comme mauvais, plus ou moins récents ; l'occasion de portraits débordant de tendresse ou d'amertume car le parcours des deux frères a été semé de bien des embûches qui ont rendu encore plus difficile leur exil dans ce pays qui finira par devenir le leur.
Et la journée du mariage est l'occasion de réunir le passé et le présent, la France et le Cambodge, à travers les traditions des deux pays ainsi que toutes les personnes qui ont compté pour le jeune homme. C'est un témoignage tellement criant de vérité, tellement chargé en émotions qu'on oublie qu'il s'agit d'un roman.
Une très belle lecture qui m'a profondément touchée...
Lien : http://lecturesdestephanie.b..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          111
Clem_5
  08 juin 2017
Yves Viollier est un auteur connu en Vendée, j'avais d'ailleurs lu - et adoré - La mer était si calme sur la tempête Xynthia à La Faute-sur-Mer. L'histoire du Marié de la Saint-Jean se passe tout près de là et à la fois assez loin puisque qu'on voyage entre la France et le Cambodge à la fin des années 1970 et dans les souvenirs d'enfance du personnage principal.
Le personnage principal justement, c'est Zhida, un jeune homme d'origine asiatique (Vietnam, Chine, Cambodge) qui s'apprête à se marier avec Gabrielle la vendéenne du village de la Gallifrère. J'ai eu un peu peur au début car il ne se passe rien de spécial dans l'histoire, ce sont les préparatifs du mariage mélangés aux souvenirs de Zhida sur son enfance : ses années de pension en France, ses retours au Cambodge pour les vacances, les "familles adoptives" de Zhida et de son frère et ce qui se passait pendant ce temps là pour le reste de leur famille en Asie. On s'y mélange un peu pendant les premières pages d'ailleurs, d'un chapitre - et parfois même d'un paragraphe - à l'autre on change d'époque et de lieu, sans avoir de réels indices pour prévenir le lecteur des changements. Mais on se laisse finalement porter par les pensées de Zhida et on visualise le parcours du jeune homme et de ses proches depuis son enfance.
Le Marié de la Saint-Jean ne raconte pas que l'histoire de Zhida, sa famille et ses proches y ont aussi une place importante. Ils sont d'ailleurs tous très attachants et la plume d'Yves Viollier n'y est pas pour rien. C'est ce qui rend ce livre si agréable à lire, c'est une - et même des - histoire(s) de vie. Toute la partie en Asie, avec l'invasion des Khmers rouges, apporte de l'action au roman. le suspense sur ce qui est arrivé à la tant aimée Mâa-ma tient le lecteur en haleine tout au long de l'ouvrage.
L'histoire de Zhida est tellement réaliste qu'on croit vraiment à une autobiographie. L'auteur embrouille d'ailleurs le lecteur à ce sujet au début du livre en parlant d'un roman "profondément vrai"et "complètement faux".
J'avais vu ce titre dans un salon du livre il y a quelques semaines, mais n'avais pas été tellement attirée par son résumé et sa couverture. Je suis bien contente d'avoir pu tenter l'expérience grâce à l'opération Masse Critique car j'ai finalement passé un très bon moment à entrer dans la peau du Marié de la Saint-Jean. L'écriture à la fois fluide et poétique m'a donné envie de découvrir d'autre titres d'Yves Viollier. Tentez l'expérience et faites le voyage entre la France et le Cambodge vous aussi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
bebi
  30 juin 2017
Zhida voit le plus jour de sa vie arriver: celui de son mariage avec Gabrielle.
Pendant la période de préparatifs, dans sa belle-famille, il se remémore son passé.
Chinois élevé au Cambodge par un père médecin et une mère sage-femme, il est ensuite envoyé, avec son jeune frère, en France, afin d'y faire ses études. Une déchirure énorme.. Surtout que la vie au Cambodge est de plus en plus difficile et que sa famille n'en sortira pas entièrement indemne..
Dans ce roman, Yves Viollier nous fait à nouveau toute sa douceur. Il a su rendre les souvenirs de Zhida tellement réels et ses émotions tellement fortes, que l'on peut se demander s'il ne s'agit pas là d'un véritable récit biographique....
J'avais déjà lu un de ses romans (les pêches de vigne), et déjà avec celui-là, j'avais été touchée par la poésie qui parsemait les pages. Il y a, dans cette façon d'écrire, une invitation au rêve et à la détente.
Bien sûr, tout ce que raconte Zhida n'est pas rose, loin de là. Après tout, la situation au Cambodge dans les années 60 était loin d'être paradisiaque! Entre la misère, la révolution Khmère, et le danger, il y a de quoi s'inquiéter. Et c'est que l'on ressent, rétrospectivement, quand le jeune homme revient sur ces années perdues, celles pendant lesquelles il n'a pas pu intervenir pour sauver sa mère.
Mais à côté de cela, il y a le mariage avec Gabrielle. Gabrielle, et sa joie de vivre. Et là, en Vendée, on prépare des noces comme il se doit, à l'ancienne, avec toutes sortes de traditions. On se trouve entouré d'une famille aimante, d'un futur beau-père rude mais au coeur gros comme ça. de futurs beaux-frères prêts à l'adopter, lui et ses traditions. On ne fait pas les choses à moitié. Et c'est le bonheur sans nuage.
Ce roman n'est pas un coup de coeur, mais je dois dire que j'ai passé un très agréable moment de lecture.
Lien : http://au-fil-des-pages.ekla..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Dominique84
  30 avril 2017
L'auteur nous précise en préambule que tout est faux dans son roman mais que si les personnages sont vrais, c'est parce que l'auteur l'a voulu… de quoi attiser notre curiosité, n'est-ce pas ?
L'histoire débute en 1977. Zhida, un jeune Sino-Cambodgien arrivé en France à l'âge de 8 ans, va s'unir avec Gabrielle, la fille d'un paysan vendéen. Depuis son arrivée en France, Zhida s'est toujours efforcé de s'intégrer, il s'est montré affable, obéissant, gentil en toutes occasions. Il s'est fait accepter, apprécié, aimer puisqu'il va se marier mais est-il heureux ? Peut-on oublier ses racines, peut-on dépasser la souffrance d'une enfance tronquée par l'exil ? Près de lui, pour assister à son mariage, il y a son père qui vient d'arriver de Hong Kong et son oncle qui avait émigré en France  pour échapper aux Khmers rouges. Sa mère n'a pu se sauver à temps de la barbarie, elle ne sera présente à la cérémonie que dans les souvenirs meurtris de Zhida.
Zhida revit en pensée son parcours, son histoire et c'est à travers ses souvenirs qu'il nous raconte l'histoire du Cambodge avant et pendant l'arrivée des Khmers rouges, c'est l'histoire des boat-people qui fuyaient le communisme que l'auteur nous décrit.  Mais le roman d'Yves Viollier n'est pas seulement un livre d'histoire sur la guerre d'Indochine, c'est une histoire émouvante où l'amour et l'humour sont au rendez-vous.
Un roman qui traite de sujets contemporains, comme le cas des migrants, de la difficile acceptation et adaptation de l'étranger et bien que le contexte économique et social diffère de celui de l'époque, les souffrances sont les mêmes. Un très beau roman que l'on pourrait croire autobiographique...
Lien : http://dominique84.overblog...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
mguy
  17 juin 2017
Ce récit relate le parcours de Zhida, exilé cambodgien, de son enfance jusqu'à son adoption par la France, où il va se marier. Il se rappelle la fuite des Khmers rouges, la disparition de sa mère, ses années de pensionnat en France. Et sa rencontre avec Gabrielle, qu'il va épouser durant la Saint-Jean. Personnellement, je n'ai pas aimé ce livre, que j'ai trouvé décousu. Les flash-back du passé ne sont pas assez distincts du présent. Je m'y perdais. Cela dit, je remercie les éditions Presses de la Cité de cette découverte.
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
sld09sld09   03 décembre 2017
J'ai photographié ma mère à Angkor, un après-midi de soleil blanc, en juillet 1967. Notre père avait profité de notre retour au Cambodge pour nous accompagner parmi les ruines des temples, il nous avait si souvent parlé de la porte des éléphants, des cinquante-quatre géants de pierre, des racines de ficus étrangleur et de fromager poussées parmi les blocs de grès, les tentacules noués autour des dévatas, les divinités hindoues gardiennes des sanctuaires.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Yves Viollier (11) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Yves Viollier
A l'occasion de la Foire du Livre de Brive, Yves Viollier dévoile l'histoire de son roman "Le Marié de la Saint-Jean". En savoir plus sur le livre "Le Marié de la Saint-Jean" : http://bit.ly/2oGEKVw
Le Marié de la Saint-Jean nous emmène sur les chemins de la générosité. Ce long parcours de Zhida, « adopté » par une famille, des amis, un pays, Yves Viollier le raconte avec une émotion sincère et une grande justesse.
autres livres classés : vendéeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (2 - littérature francophone )

Françoise Sagan : "Le miroir ***"

brisé
fendu
égaré
perdu

20 questions
2232 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , littérature française , littérature francophoneCréer un quiz sur ce livre