AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782804605872
285 pages
Éditeur : La Renaissance du Livre (31/08/2001)

Note moyenne : 4.38/5 (sur 4 notes)
Résumé :

Patrick Virelles aime les mots, il s'en délecte, et nous les donne à dévorer. Pas n'importe quels mots : ceux de la démesure, ceux de Fred "plus parigot qu'un piaf", ceux de Sugar, Québécois "pur jus", et enfin ceux de Pouchenelle, danseuse du ventre qui s'exprime en un très savoureux "marollien", cet argot bruxellois plein de verdeur. Les esprits malicieux de la jubilation, de la cocasserie et de la truculence nous empo... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
mallollomallollo   31 décembre 2015
Désormais, c'est la rue en colère; ce sont les chaussées dépavées, les grillages de protection des platanes arrachés, les panneaux de signalisation déchaussés; ce sont les barricades, dix aujourd'hui, vingt demain, soixante au matin du 13 mai, montées comme des bûchers aux quatre coins du Quartier latin, plantées de drapeaux rouges et noirs, sur lesquelles on chante l'Internationale à plein poitrail; ce sont les lycéens qui en ont claque des moutons que leur dessinent leurs pères, et qui rejoignent leurs aînés; c'est la Sorbonne qui bout comme une urne trop pleine.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
mallollomallollo   31 décembre 2015
C'est Sartre, pérorant sur un tonneau, Aragon conspué par les gauchistes, le poète Pierre Béarn qui barre sa façade d'un calicot sur lequel il a calligraphié une formule "métro-boulot-dodo" promise à florès; c'est Marcello, un Napolitain finaud comme une belette, qui a planté son éventaire au carrefour de l'Odéon pour y détailler sa "Pizza della rivoluzione", chaque portion garnie d'une oriflamme de piment rouge cloutée d'olives noires; c'est Mouna, le bouffon du Boule'Mich', la barbe en serpillière, son haut-de-forme de guingois, qui, du haut de la statue d'Auguste Comte qu'il a prise pour chaire, prêche la foule qui flue et reflue au rythme des charges de CRS: "Au nom du Pèze, du Fric et des saints d'esprit, donnez du caviar aux ouvriers..."; c'est la Guerre Civile besognée par Monsieur Carnaval.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
mallollomallollo   31 décembre 2015
C'est le 3 mai qu'un long cri: "Ils ont violé la Sorbonne!" allait dresser les étudiant de Paris.
Dans l'heure, la ville est prise d'émotion, la rive gauche de fièvre, la Préfecture d'effervescence.
Ce long cri: "Ils ont violé la Sorbonne!" allait être relayé comme un vocero tout au fil du mois, reprenant du poumon à chaque fois qu'on prédisait son extinction.
Commenter  J’apprécie          20

autres livres classés : belgiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Marseille, son soleil, sa mer, ses écrivains connus

Né à Corfou, cet écrivain évoque son enfance marseillaise dans Le Livre de ma mère. Son nom ?

Elie Cohen
Albert Cohen
Leonard Cohen

10 questions
284 lecteurs ont répondu
Thèmes : provence , littérature régionale , marseilleCréer un quiz sur ce livre