AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Critiques sur Promenons-nous dans les bois (12)
Classer par :   Date   Les plus appréciées  



Ajouter une critique
AMR
  17 octobre 2019
Quand Gwladys Viscardi m'a contactée pour me proposer son roman, Promenons-nous dans les bois, en service de presse, sa présentation de son livre m'a tout de suite intéressée car j'ai un faible pour les références revisitées.
Elle parlait de son livre comme d'une « adaptation (très) libre du Petit chaperon rouge, avec une héroïne forte, sensible et intègre, dans une ambiance inspirée des romans gothiques », ajoutant que le récit était centré sur le développement des personnages et le mystère, avec une once de magie… Tout un programme et un pacte de lecture que j'étais prête à signer !

Parmi les thèmes et situations développés dans ce roman figurent en bonne place la différence, la prédestination, la transmission d'un savoir, le secret, la découverte d'un vieux grimoire, la transgression d'un interdit, une filiation mystérieuse, l'isolement du village, le château abandonné, un bal donné, les contreparties et effets secondaires des sorts … : tous ces éléments et arguments sont, par excellence, ceux des contes et de la fantasy. Les attributs du conte d'origine, tels que la jeunesse des héros principaux, le vêtement rouge, le loup, sont rapidement présents mais habilement détournés, même si le fil conducteur de la métamorphose lupine demeure prévisible.
Les personnages se révèlent rapidement attachants, au-delà des stéréotypes. Il est évident que Gwladys Viscardi les a travaillés finement, ne se contentant pas de les transposer dans son univers et leur donnant une réelle profondeur. Ainsi, les rivalités et l'incommunicabilité familiales sont étayées et s'appuient sur de vraies problématiques.
La forêt, le village et le château, en tant que lieux emblématiques, deviennent des personnages à part entière, mystérieux, ténébreux et dangereux… C'est à la fois un décor et une ambiance que l'auteure a eu à coeur de restituer à tous les niveaux, descriptif, focalisateur…
J'ai apprécié aussi la place faite aux femmes dans un monde où « il est important que [le] savoir soit transmis de femme à femme, trop de pouvoirs [étant] déjà détenus par les hommes, [où] tant que faire se peut, il faut veiller à maintenir un certain équilibre ».
Peu à peu, le conte se transforme en thriller, avec un contraste entre le vaste espace naturel de la forêt et de la montagne qui entourent le village et le château et une certaine économie des personnages qui fait qu'à 80 % du livre, j'avais en tête quelques théories possibles sur l'auteur des meurtres frappant cette communauté. Je n'en dirai pas plus, mais je tiens à saluer les valeurs d'ouverture et de tolérance véhiculées par le dénouement et l'épilogue.

L'écriture demeure très descriptive ; les péripéties s'enchainent mais entrecoupées parfois de longueurs superflues ; il m'a fallu passer environ 15 % du livre pour prendre en compte ce rythme un peu particulier, trop laborieux, le temps que le prologue et les deux chapitres d'exposition remplissent enfin leur office. J'ai poursuivi ma lecture, plutôt captivée, ayant à coeur de valider mes déductions personnelles et désirant vraiment en savoir plus.
Il y a un réel effort pour donner à lire cette histoire dans un style assez personnel de conteuse, pour forcer l'attention : Gwladys Viscardi choisit parfois d'inverser l'ordre logique de certains syntagmes ce qui apporte une couleur un peu surannée à la narration ; comme ce n'est pas trop flagrant, cela donne vraiment un petit plus agréable à l'oreille. J'ai bien aimé également ses discrètes adresses directes aux lecteurs, du genre : « arrêtons-nous maintenant quelques instants dans le déroulement de ce récit et examinons ensemble… », « marquons à présent une pause […] et laissons les deux jeunes gens à leurs échanges triviaux, pendant que nous poursuivons en aparté »… ; l'auteure ménage ainsi ses effets et brise une narration qui, sans cela, serait trop linéaire. de même, quand la trame narrative paraît bien engagée, un peu facilement peut-être, arrive une nouvelle péripétie qui relance l'intrigue à point nommé ; l'ensemble est plutôt bien échafaudé. Dans la même logique de briser un rythme trop régulier, l'auteure ménage des effets d'annonce d'événements qui seront détaillés plus tard.
Le vocabulaire est recherché, le niveau de langage soutenu au point de devoir parfois avoir recours au dictionnaire pour vérifier une occurrence ou deux.

Par contre, j'ai relevé trop de coquilles, répétitions ou omissions, du moins dans la version numérique en ma possession (qui sont peut-être corrigées depuis).
De plus, certaines phrases pêchent par excès d'emphase ou de lourdeur et par une ponctuation déficiente ; j'en donne ici un exemple : « de ses angoisses il n'en dévoila aucune et déposa simplement un baiser sur la joue encore fraîche de la jeune fille, dans un geste qui d'apparence anodine ne traduisait le réconfort qu'intérieurement il éprouvait de se trouver en sa compagnie en ces instants d'exil ». Ce sont là des défauts non rédhibitoires auxquels une énième relecture remédiera sans doute.
Enfin, j'ai buté sur certains détails comme le blé qui arrive à maturité au début de l'automne ; même dans des contrées imaginaires, cela défie un peu trop la logique agronomique… et le rapport avec les chevaux m'a interpelée (celles et ceux qui me connaissent un peu sauront lire entre mes lignes…) ; j'aurais aimé que cette conception de la relation aux animaux soit un peu plus explicitée et contextualisée. Tel quel, cela fait un peu plaqué et on peut se demander ce que cette information anecdotique fait là.

En conclusion et malgré les réserves que j'ai formulées, ce livre est une assez belle surprise ; en effet, l'auteure a su me captiver et me garder et c'est ce que l'on attend de ce genre de lecture, entre conte et fantasy.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
Yumiko
  02 juin 2019
J'ai immédiatement été attirée par la couverture magnifique de ce roman. Alors quand en plus le résumé est alléchant, comment résister à la tentation? L'autrice nous propose de revisiter à sa façon l'histoire du Petit Chaperon Rouge, une revisite très intéressante et très originale, qui passionne le lecteur dès les premières pages et lui donne envie d'en apprendre toujours plus sur ce récit mystérieux et empli d'une magie bienvenue.

Elfée est une jeune fille qui a soif de liberté et de découvertes. Grâce à Ma'a, elle a pu grandir et se découvrir au fil du temps, car elle n'est pas vraiment une jeune fille comme les autres. Mais elle n'est pas la seule à cacher des secrets, car Loup, lui aussi, n'est pas tout à fait comme tout le monde... A son contact, Elfée va ouvrir encore plus les yeux sur le monde qui l'entoure et il va l'emmener dans une découverte d'elle-même passionnante.

Si les personnages sont déjà très attachants et touchants à suivre, l'histoire en elle-même nous emmène au coeur d'un mystère passionnant et troublant. Qui assassine atrocement des gens du village? Pourquoi? Que se passe-t-il dans la forêt? Elfée va se lancer dans une enquête qui va lui coûter cher et qui lui fera découvrir des horreurs auxquelles elle ne s'attendait pas du tout... Est-elle vraiment prête à faire face à la vérité?

L'autrice nous plonge dans une ambiance sombre et mystérieuse, de quoi régaler le lecteur de bout en bout. Les rebondissements sont nombreux et inattendus, de quoi éveiller constamment notre intérêt et notre envie de découvrir la suite de l'histoire. La plume de l'autrice est remarquable et nous conte avec poésie et douceur les aventures d'Elfée et de Loup.

En bref, je ne peux que vous conseiller chaudement de découvrir ce roman palpitant et ses personnages tellement attachants.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Morgause
  21 avril 2019
Promenons-nous dans les bois est un roman de Gwladys Viscardi, publié au autoédition. L'autrice me l'a gentiment proposé en service presse via la plateforme Simplementpro. Ce roman est une réécriture du conte du Petit Chaperon rouge, et en propose une vision plus mature dans une veine plus fantasy.

________________________________________

Dans un village à la lisière de la forêt, une adolescente, Elfée, mène une existence paisible. Elle est l'apprentie de l'herboriste Ma'a, une vieille femme qui semble posséder une connaissance infinie. Cependant, il y a des ombres au tableau : la jeune fille a perdu sa soeur dans un accident l'année précédente, tuée dans la forêt par une bête sanguinaire, et ses parents ne prennent pas au sérieux son désir de devenir guérisseuse. Mais à nouveau, un cadavre est découvert dans les bois. Il semblerait que la bête soit revenue. Alors que le village met en place des mesures de sécurité et avant qu'il ne finisse par plonger dans la psychose, la jeune fille, elle, devra faire face à la naissance de deux événements déboussolants : la rencontre avec Loup, un jeune bûcheron très particulier et mystérieux, et la découverte d'un grimoire... réveillant bien des secrets.

________________________________________

Au premier abord, la jolie couverture et le thème du Petit Chaperon rouge m'avaient interpellée. Puis, en me plongeant dans les premières pages, j'étais dubitative. le style un peu lourd à la première personne ne m'a pas permis de rentrer vite dans ce roman. C'est une des particularités : l'intrusion du narrateur de façon régulière, qui expose son avis, apostrophe le lecteur, m'a fait penser directement au célèbre Jacques le Fataliste de Diderot (souvenir de Terminale L...), et je dois avouer que j'ai beaucoup de mal avec ça (comme quoi, dix ans après, c'est toujours pareil héhé). Toutefois, j'ai persévéré, et j'ai bien fait !
Le récit se développe lentement, avec beaucoup de richesse descriptive, et on découvre ainsi le village prospère et la mystérieuse forêt qui l'entoure. Les personnages sont bien trempés : Elfée, dont le nom peut faire peur car il sous-entend une jeune fille naïve, est en fait une adolescente au caractère bien défini, qui, au fil du roman, devient de plus en plus mature et indépendante ; Ma'a est une sage stoïque et très respectée, qui n'a pas froid aux yeux ; Loup est un jeune homme aimable, prévenant et très proche de sa famille, les valeurs qu'il véhicule sont admirables, en somme, c'est le chevalier servant du roman, qui cache un sombre secret. Les antagonistes sont plus caricaturaux : je pense aux parents d'Elfée, qui sont froids et bornés, et n'évoluent absolument pas dans le récit.
Ceux qui n'aiment pas les descriptions contemplatives et les longues introspections n'aimeront pas la lecture de ce livre. En effet, l'intrigue se met en place petit à petit, et on suit davantage les méandres de l'esprit d'Elfée, qui l'ont voit grandir. C'est entre autres ce qui fait de ce roman un conte : la dimension initiatique. Elle est notamment représentée par la forêt, comme dans le conte original. Cette forêt est presque un personnage à part entière : elle possède plusieurs facettes, l'une lumineuse, l'autre occulte, et tient une très grande place dans le récit. Mais il n'y a pas que la forêt qui fait penser au conte de Charles Perrault, il y a aussi une cape rouge - que porte Elfée, cadeau de Ma'a - et un loup ! Tiens, un loup... Je ne vais pas aller plus loin, je pense avoir déjà semé plusieurs indices...
Petit ajout de midinette : l'histoire d'amour entre Elfée et Loup (oups, je spoile) est adorable à suivre, et permet de faire grandir les deux jeunes gens. Grâce à cette histoire, Elfée prend en confiance et apprend à réfléchir par elle-même.

Il y a tout de même des points qui pèchent. le plus gros est le style, qui mériterait d'être allégé. J'ai lu ici et là que des lectrices l'avaient trouvé "particulier", mais je l'ai trouvé au contraire bien choisi pour cette réécriture de conte : le vocabulaire est riche et on sent dans les descriptions un soin du détail qui fait du bien. Cependant, on retrouve régulièrement des tournures de phrases maladroites, des défauts syntaxiques et de ponctuation qui peuvent rendre la lecture chaotique. Il m'a fallu de la concentration pour ne pas perdre le fil parfois et passer outre ces gros défauts. Parce que l'histoire le valait bien. Mais justement, ce roman, de presque 500 pages imprimées (!), mériterait une relecture approfondie pour être davantage mis en valeur et accessible. (Auteurs qui vous autopubliez, ne négligez pas la correction, un oeil professionnel coûte, certes, mais votre récit le vaut bien !)
Le second point serait l'intrigue, qui est un peu trop lente, et des détails qui disparaissent du récit sans que l'on sache trop pourquoi, comme la pierre de lune, élément important au début du roman, qui devient ensuite complètement obsolète. À croire qu'il n'a servi uniquement que de prétexte à la rencontre tumultueuse entre Loup et Elfée. Ou encore la fameuse cape rouge, censée protéger l'adolescente, on ne sait de quoi, et qui la rend juste visible parmi le vert de la forêt. Des éléments comme ça qui discréditent quelque peu le récit.

Pour conclure, Promenons-nous dans les bois m'a plu. Je l'ai lu avec beaucoup d'intérêt car l'autrice a réussi à créer une jolie réécriture de conte, un bel univers mystérieux et une histoire d'amour attachante et motivante pour les héros. Cependant, une révision du texte ne serait pas de trop.
Lien : https://mots-silencieux.blog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Morgaddiction
  25 juin 2020
Tel un loup affamé traquant sa proie, férocement je cherchais un roman permettant d'assouvir ma faim de lecture. Ma folie du moment ? Les réécritures de contes. En découvrant la magnifique couverture de « Promenons-nous dans les bois », impossible pour moi, après avoir tout de même jeté un léger coup d'oeil au résumé, de ne pas avoir envie de goûter à ce qui semblait être une adaptation libre du Petit chaperon rouge.
Nous voici donc plongé au coeur d'un petit village d'apparence paisible. Nous suivons ici Elfée. Jeune demoiselle au caractère bien trempé et aux beaux yeux violets ! Pour paysage, nous pouvons admirer la forêt et les montagnes… Un cadre idyllique. Malheureusement la vie réserve parfois de bien mauvaises surprises, et pour Elfée, un véritable enchaînement de tragédies. Après le total désintérêt de ses parents envers sa personne, le rejet d'un village tout entier et la tragique disparition de sa soeur aînée tuée dans les bois, la voici maintenant seule… Heureusement Ma'a, la respectée herboriste du village, vient rompre la solitude de la jeune fille en lui proposant de lui transmettre son savoir. Elfée y trouve son intérêt. Rêveuse de quitter ce village si austère envers elle et désireuse de pleinement jouir de son existence comme elle l'entend, ces connaissances et cette expérience ne pourront que lui être bénéfiques dans son entreprise. le travail et l'apprentissage occupèrent une grande partie de son temps… avant de faire la connaissance de Loup. Grâce à ce beau jeune homme qui semblait être, lui aussi esseulé, Elfée avait enfin l'impression d'avoir trouvé une personne susceptible de la comprendre et de s'intéresser à elle… Encore aurait-il fallu que ce soit pour de bonnes raisons…

J'ai éprouvé un véritable plaisir à accompagner Elfée lors de cette aventure. Parfois, j'avais même l'impression d'enquêter avec elle. Quelle est cette bête qui tue sans pitié les villageois ? Choisit-elle ses victimes au hasard ? Qui est vraiment Loup ? Que renferme ce mystérieux château abandonné dans la forêt ? Tant de questions et plus encore qui m'obligèrent à dévorer ce livre aussi vite que le loup s'était jeté, à l'époque, sur le petit chaperon rouge.
Les personnages sont attachants et finement travaillés. Elfée, Loup, Ma'a, Nathan… A peine le livre terminé qu'ils nous manquent déjà ! Il est rare de croiser de ces personnages qui vous donnent envie d'en apprendre encore et toujours davantage sur eux tellement ils vous fascinent.
La révolte s'installera en nous au sein du village quand les injustices présentes ici deviendront intolérables à nos yeux, la peur nous poursuivra sans relâche au fond des bois lorsque nous devrons fuir, l'amour nous apaisera dans les montagnes quand nous penserons que tout est perdu. le courage nous sera nécessaire pour affronter le dénouement final ainsi que les révélations auxquelles nous devrons inévitablement faire face.
L'histoire nous fait voyager et joue sans retenue avec nos émotions. Gwladys Viscardi maîtrise aussi bien ses personnages, que son histoire ainsi que la mythologie qu'elle y installe.
L'acceptation de soi, l'acceptation de l'autre et de ses différences ainsi que le sens du sacrifice sont autant de valeurs, parmi d'autres, remarquablement représentées ici, qui ne laissent personne indifférent.

Pour petits défauts, la plume de l'autrice et ses interventions presque impromptues rebuteront sûrement les plus jeunes lecteurs. Arborant un langage soutenu et proposant moult descriptions et répétitions, le style ne pourra plaire à tous. Certaines tournures de phrases m'ont, personnellement, parfois dérangé.
Quelques rebondissements un peu trop prévisibles à mon goût , en cachaient heureusement beaucoup d'autres totalement inattendus.

Je recommande grandement « Promenons-nous dans les bois » qui est en somme un excellent roman. Ce récit magique a réussi à me plonger dans son univers au point où je n'avais plus envie d'en sortir. le fan du petit chaperon rouge que j'étais enfant est pleinement satisfait et comblé d'avoir eu la chance de lire cette superbe et passionnante histoire !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Oziia
  17 octobre 2019
Dans cette histoire nous retrouvons les codes des contes de fées aménagés de manière à nous entraîner dans une aventure complètement prenante. L'héroïne n'a rien à envier à celles des contes classiques, elle est rebelle, elle ne se fie à personne d'autre que son instinct, et se construit tout au long de l'histoire[...]
Lien : https://lesvoyagesdunelectri..
Commenter  J’apprécie          00
Livrinaa17
  04 mai 2019
Tout d'abord, je remercie grandement l'auteure pour l'envoi de son roman et de sa confiance !

" Les épreuves de la vie peuvent parfois révéler une force que nous ne pensions posséder, toujours arrive pour l'être humain le moment où il devient vital de prendre conscience du pouvoir de ses décisions."

" Il est des sentiments que l'on préfère tenir au secret, semblables à un talisman, dont la seule pensée nous console le coeur et l'âme, et qui ne peuvent être partagés véritablement qu'avec l'objet qui les anime. "

Avis : 🌟🌟🌟🌟/5 Dans ce roman on va suivre Elfée une jeune femme isolée car elle est différente des autres habitants. Elle est en quelque sorte l'apprentie de Ma'a l'herboriste du village.

Elfée a perdue sa soeur, tuée dans les bois dans d'étranges circonstances... Depuis, plusieurs personnes disparaissent, ce qui inquiète les habitants du village qui vont tout mettre en oeuvre pour retrouver qui est l'auteur de ses meurtres à répétition.

Elfée ça également faire la rencontre de Loup un jeune homme lui aussi isolé des autres habitants...

Que dire ?

J'ai beaucoup apprécié ce livre ! J'ai adoré les personnages principaux très bien construits par l'auteure, ils sont réellement attachants.

Je parle bien évidemment de Elfée qui est une jeune femme pleine de ressources, qui ne rentre pas dans les attentes de ses parents, rebelle et réellement intéressante à suivre !

Concernant Loup, je l'ai beaucoup aimé également. J'avais un p eu peur que ce personnage "mystérieux" rentre facilement dans les clichés... Je m'explique, le personnage est très secret au début du livre, j'avais peur que son secret fasse grandement partie du roman ! Mais finalement l'auteure a su doser à la perfection ce secret qui a été vite dévoilé.

Ensuite, j'ai vraiment accroché aux personnages secondaires comme l'herboriste ou encore Nathan le frère de Loup.

Par contre les parents de Elfée m'ont agacé ! C'était l'effet escompté heureusement ! Mais leur comportement est déplorable ça m'a fait beaucoup de peine pour l'héroïne.

L'auteure a également une magnifique plume ! J'ai surligné plusieurs phrases que j'ai adoré ! L'écriture est fluide et agréable. J'ai bien aimé aussi les parties où le texte n'est plus centré sur les personnages ! L'auteure fait une petite apparition j'ai trouvé ça génial !

La romance est également très mignonne ! Par contre les dernières pages je suis réellement restée bouche béante, mon coeur battait à vive allure ! de la peur pour les personnages mais également de l'adrenaline !

Le seul point négatif est la mise en page du format numérique... le livre est un énorme pavé et c'est parfois dur de s'y retrouver. Mais ça ne m'a pas empêché d'adorer "Promenons nous dans les bois"


C'est un roman que je recommande grandement pour les fans de réécriture de conte et ici plus précisément du petit chaperon rouge.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
BulledEleyna
  20 avril 2019
    Promenons-nous dans les bois est un conte revisité qui se pare d'une plume singulière qui n'enchantera peut-être pas tous les lectorats. Néanmoins, si vous êtes du genre à aimer le style conté riche en incises, vous devriez apprécier cette quête d'une jeune fille qui cherche à s'affirmer et à défendre la liberté d'opinion dans un village gangrené par les préjugés et la peur d'une attaque imminente. Parce qu'après tout, les contes ont leurs morales, et celles-ci, même dans les récits aux accents anciens, parlent souvent du monde d'aujourd'hui.

Voir la chronique complète :
Lien : https://bulledeleyna.wordpre..
Commenter  J’apprécie          00
LesLivresdeFlo
  04 avril 2019
Je remercie l'autrice pour m'avoir confier son roman et pour m'avoir fait confiance :).

L'autrice avait précisé à propos de son livre que son « style d'écriture est soutenu et comporte nombre de longues phrases, un peu à contre-courant de ce que l'on peut trouver habituellement dans les romains contemporains. » Effectivement la plume est particulière, comme prévue, mais après une dizaine de pages pour s'habituer le style s'est avéré plus agréable qu'effrayant ou embrassant. Ce style étudié m'a fait penser à certaines oeuvres de la littérature classique, et j'ai apprécié ce petit côté traditionnel. La plume et le ton caractéristique employés m'ont plu. J'ai aimé ces moments où l'autrice s'adresse aux lecteurs de façon impromptue. Comme une voix off au théâtre elle attire notre attention sur un événement du récit, d'un point de vue extérieur aux personnages. Ça renforce pour moi cette image de conte, on a l'impression de suivre une histoire de loin, et ces pauses ne nous coupent pas vraiment de l'intrigue, on sait qu'on va retrouver nos personnages très prochainement. J'ai bien aimé.

Si le style est très travaillé j'ai surtout trouvé qu'il était doux. La douceur est vraiment l'impression dominante que m'a laissé ce roman. L'histoire se déroule tranquillement, et même s'il se déroule dans ce village des événements tragiques et parfois horribles, l'histoire n'est jamais contée de manière violente ou sanglante, même lors de l'affrontement final. Promenons-nous dans les bois présente entre autre une histoire d'amour entre Elfée et Loup. Je suis rarement fan des romances mais là j'ai été charmée. L'histoire d'amour elle aussi est empreinte de douceur, elle est vraiment adorable ! Les deux personnages sont très mignons, ils sont attachants et timides et leur histoire est très belle. Et bien qu'elle ait une place de choix dans le roman elle n'est jamais tout à fait au premier plan et ne nous étouffe pas. J'ai apprécié ça. Il y a également beaucoup de douceur dans certains éléments de l'histoire. La vegan que je suis a bien évidemment remarqué le fait que dans le village les humains ne montrent jamais une quelconque autorité sur les autres espèces. Ils sont choqués lorsqu'un seigneur étranger utilise des chevaux comme moyen de locomotion, et il ne me semble pas qu'un villageois mange de la viande ou quoi dans le roman. Alors rien ne dit que c'est un village vegan mais j'aime à le croire :).

Cette réécriture du conte du Petit Chaperon Rouge nous fait parvenir plusieurs messages (que serait un conte sans une morale ?). Il y a un peu de féminisme, incarné d'abord par le personnage d'Elfée, cette jeune fille rebelle, rejetée de tous à cause d'une différence physique, qui a un fort caractère, qui ne se laisse jamais faire, et qui a un tel désir d'indépendance. Là encore le message féminisme est exprimé avec beaucoup de douceur:

N'oublie pas qu'il est important que ce pouvoir soit transmis de femme à femme, trop de pouvoirs sont déjà détenus par les hommes, tant que faire se peut il faut veiller à maintenir un certain équilibre.

Le grand message de ce livre est la tolérance. Tout d'abord s'accepter tel que l'on est, avec ses défauts, ou ce que l'on croit être des défauts, car ils font partie de nous, et accepter les autres dans leurs différences. Il y a des gens maudits, des personnages différents physiquement, ou par leurs goûts et attractions, mais l'ouverture d'esprit et le respect nous démontre dans cette histoire que cela n'empêche en rien de créer de belles relations. Un joli message. J'ai apprécié aussi le petit passage à la fin du roman sur le deuil et le beau travail de l'autrice dans ce passage (de la douceur encore et toujours !) :

Le moment est arrivé où tu dois laisser ton chagrin s'envoler et accepter de continuer sans moi

Je dois aussi signaler le talent de l'autrice pour faire monter le suspens. Dès le début nous comprenons que les personnages de Loup et Elfée sont entourés de mystère. Plus ils avancent plus ils découvrent des indices, sur eux et sur les autres, mais les révélations nous sont données au compte goutte. L'autrice nous appâte en nous donnant un avant-goût puis nous laisse mariner pendant des pages. On fait donc défiler les chapitres très vite pour connaître la fin. Je n'ai pas forcément été surprise par la conclusion, j'avais ramassé et interprété les indices comme il le fallait, mais ça ne gâche en rien la lecture.

EN BREF : Ce roman addictif nous présente une réécriture du conte du Petit Chaperon Rouge qui mêle magie, mystère et enquête. L'autrice fait monter le suspens tout au long des pages et il devient difficile d'abandonner la lecture. La romance, bien que présente, n'étouffe jamais le lecteur mais l'embarque dans une histoire pleine de douceur. La bienveillance est le maître mot du roman qui prône l'acceptation de soi et des autres sans condition. Un récit magique a découvrir très vite.
Lien : https://leslivresdeflo.home...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Etoilelivresque
  13 mars 2019
J'apprécie lire des réécritures de contes en ce moment, comme vous avez pu l'apercevoir récemment avec ma chronique sur le bois sans songes. J'ai ici passé un agréable moment avec cette appropriation du conte du Petit chaperon rouge.
Tout d'abord, j'ai trouvé le concept assez original, puisque l'autrice l'autrice prend parfois le rôle de conteuse en retournant sur des événements d'un point de vue essentiellement omniscient. A peu près de la même manière que les conteurs dans les dessins animés ou films de contes. Toutefois, il faut souligner que cette réécriture ne garde aucunement l'allure enfantine du Petit Chaperon rouge que l'on peut trouver dans une multitude d'albums jeunesses ou de dessin animé. Ici, on se rapproche plus de l'univers des contes originaux, avec une atmosphère sombre et oppressante.

Il s'agit de plus d'une adaptation très libre comme me l'avait spécifiée son autrice. le loup n'est d'abord pas une bête avide de chaire humaine mais un être humain maudit. Il joue le rôle d'un personnage ambivalent, dont on ne connaît le véritable caractère qu'à la toute fin. Elfée, l'héroïne, ne représente pas l'archétype du petit chaperon rouge, elle s'impose beaucoup plus en tant que femme. Si le personnage du Loup a réussi à me conquérir, je peux avouer que celui d'Elfée ne m'a fait finalement ni chaud ni froid. Malgré son indépendance et son caractère dotée d'une bonne répartie, elle m'a semblé assez plate dans le fond. Dans tous les cas, j'ai apprécié que l'autrice aille au-delà du conte d'origine et dépasse les frontières en intégrant son propre univers, ce qui n'est pas toujours facile à réaliser dans une réécriture.
Vous observerez alors qu'il reste par conséquent les éléments majeurs du conte originel : les bois effrayants et des gens dévorés par une bête dans ce lieu où il est dangereux de s'aventurer. Il s'agit d'un récit typique d'un conte avec des événements qui se déroulent chronologiquement. Toutefois l'histoire peut parfois se traîner, d'après moi, et certains passages m'ont légèrement ennuyée sans vraiment me gêner davantage. En outre, la structure m'a semblé en elle-même assez lente.

Au côté très féerique et parfois lugubre s'intègre une sorte d'enquête, avec un conte s'apparentant alors légèrement à un roman policier, ce qui m'a réellement entraînée et amenée dans la suite et la chute du roman. le suspens est à son comble jusqu'à la fin car l'autrice a su garder un certain mystère autour de ses personnages.
En bref, en tant que réécriture de conte le travail est parfaitement réalisé et plaira aux amateurs du genre. Ayant toujours eu un fort attachement pour le conte du petit chaperon rouge, j'ai été satisfaite sur ce point-là. Toutefois, ma lecture n'a pas été de tout repos car la structure du texte et sa construction assez lente m'ont parfois gênée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Lesbookdreameuses
  08 mars 2019
Pour la fan de fantastique que je suis ce livre est un vrai régal! Cet ouvrage est un conte revisité à merveille. La plume de l'auteure est douce, fluide et très poétique, ce qui apporte un plus à cette histoire. On prend plaisir à s'y plonger, je dirais même à s'y perdre.  

J'ai beaucoup aimé cette découverte, je ne voulais pas en sortir. J'ai été ensorcelé par Elfée, ce personnage au caractère de battante, elle ne se démonte pas, ne se laisse pas faire. C'est le genre de personnage que j'adore découvrir, car même si ce n'est que fictif, je trouve quel'on peut apprendre beaucoup à travers un personnage. Les personnages, les lieux sont décrits comme il faut, ni trop peu ni trop. L'auteure laisse le plaisir à son lecteur d'imaginer cet univers. Celle-ci arrivent à nous plonger dans son histoire poignante, émotive et chargé de messages qu'elle adresses à son lecteur dès les premières phrases. On est subjugué. 

Pour ma part ce livre est une magnifique découverte que je prendrais plaisir à lire et relire.  Oui je peux dire que j'ai eu un joli coup de coeur pour cet ouvrage. Je le recommande fortement.

Merci beaucoup à l'auteure pour m'avoir confié son livre. J'ai été agréablement surprise des tournures qu'on prit l'histoire. Merci infiniment.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00


Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Gwladys Viscardi (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Historiettes historiques ...

"Souviens-toi du vase de Soissons !" aurait dit Clovis, à l’un de ses soldats qui n’avait pas voulu rendre un vase précieux. En représailles, Clovis aurait ...

fendu le crâne du soldat avec une hache
fait enfermer le soldat dans un vase à sa taille
condamné le soldat à faire de la poterie

10 questions
8 lecteurs ont répondu
Thèmes : culture générale , historique , anecdotesCréer un quiz sur ce livre