AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782814503021
publie.net (01/01/1900)
3.75/5   4 notes
Résumé :
(édition numérique)
Pour Livre des peurs primaires, c’est la relation directe à la ville, toutes les villes. Ses circulations, accidents, silhouettes, lumières. Sa propre et permanente représentation aussi, le spectacle toujours banalement recommençant de la télévision. Là aussi, Guillaume Vissac adopte la forme du fragment. Cent fois il capte un indice de ce rapport d’angoisse au présent. Le livre est une marelle, au sens fort que Cortazar donne au mot : com... >Voir plus
Acheter ce livre sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten
Que lire après Livre des peurs primairesVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Guillaume Vissac, au fil de ses pages dé-routantes puisqu'elles sortent sans arrêt de la chaussée au moyen d'aiguillages chaotiques, fait la preuve, en triturant à distance les chairs du lecteur, du fait que, niant toutes lois de causalité du monde sans vie, la conséquence agit toujours sur la cause dans le monde des êtres animés de vie.
Et cette loi qui se joue du temporel, cette loi du non mécanique se nomme "la peur".
Commenter  J’apprécie          80
petites histoires, situations, numérotées qui renvoient presque toujours à un autre numéro - et la lecture peut se faire en suivant ces pistes ou en suivant l'ordre normal, avec dans le premier cas des rapprochements faisant sens ou savoureux mais le risque de passer à côté de certains petits textes isolés - un refrain "cela n'arrivera pas" avec le plaisir des variantes (ou de l'absence) - des situations triviales, réellement tragiques - une recension de nos petites craintes, superstitions, grandes terreurs, fantasmes
Des catastrophes imaginaires, la crainte d'un accident, la peur d'étouffé par un chewing-gun, la lecture d'un feuilleton (ou le visionnement), l'impossibilité d'écrire physique ou mentale ou par inconfort, plusieurs fois ce qui se passerait si liseuse tombait heurtée par un passant et "sauf que non", la séparation ou la mort, etc..
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (13) Voir plus Ajouter une citation
[117]
Sa main glisse, le métro freine : il vacille : il tombe. Disparaît au cœur de la foule, son corps aspiré par le bas, caché sous ceux des autres, mais personne ne le voit. Les visages fixent encore — silence — leur reflet respectif, là, dans le flou de la vitre. Je me rapproche pour le chercher mais je le manque : aspiré par le sol et les câbles, il a sans doute basculé dans un envers quelconque, une dimension du sol, et le métro s’éloigne.
Commenter  J’apprécie          40
[158]
Une main ouverte chaparde l’iPhone. Se dégager désespérément du siège pour rattraper le corps, rattraper l’objet. Je coure après pour sa mémoire, pas sa valeur. Je veux mes photos enfouies dans la carte sous la batterie. Je veux mes prises de notes quotidiennes depuis des mois. Je veux ma tête, mon œil, mon estomac. Un couteau dans le bide je poursuis l’agresseur, le poignarde à son tour. Il tombe rouge dans les marches d’escalier, sa tête entre les portes empêchent la fermeture. Tant pis si c’est encore un gosse, tant pis s’il porte encore et couche et tétine, tant pis s’il ne sait pas marcher : poussez-le hors du train, je gueule aux autres, et rendez-moi ma tête.
Commenter  J’apprécie          20
Ces fictions du bord de l'œil que je me force à voir ne sont pas réelles : l'image projetée pupille droite est déformée par la tumeur qui presse arrière le tissu et l'écran. Mais non, je reviens sur mes pas, pensées, fragments et instants, ce n'est pas possible : je ne possède rien sous le crâne qui ne soit pas moi-même, jamais elle ne pourra se développer, jaillir, se propager.
Commenter  J’apprécie          20
Le train d’en face résonne dans le tunnel et me renverse comme une motte de beurre.
Commenter  J’apprécie          111
Non, pitié,
pas la contrariété

http://wp.me/p5DYAB-154
Commenter  J’apprécie          160

Video de Guillaume Vissac (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Guillaume Vissac
Lecture d'un extrait de Jachère, de Philippe Aigrain, par Guillaume Vissac. Ensemble, publions Jachère ! Merci de vos relais, dons, contributions, partages, commentaires ! Campagne de soutien sur Ulule.
autres livres classés : réalité fictionVoir plus
Acheter ce livre sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten


Lecteurs (8) Voir plus



Quiz Voir plus

George Sand / Alfred de Musset

Trouvez le mot manquant au début de ce vers : "- XXX - je mets à vos pieds un éternel hommage "

Je
Vous
Quand
Que
Voulez

10 questions
20 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature française , poésie , jeux de langage , classique français , acrostichesCréer un quiz sur ce livre

{* *}