AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Michel Arnaud (Traducteur)
ISBN : 2070783561
Éditeur : Gallimard (08/03/2007)

Note moyenne : 2.93/5 (sur 7 notes)
Résumé :

Je pourrais découvrir comment il y a, dans les plus délicats rapports entre les hommes, une continuelle pratique de fascisme, où celui qui impose croit seulement aimer et celui qui subit croit, en subissant, faire tout juste le minimum, pour ne pas offenser. Je pourrais peut-être montrer comment il y a, dans cela, la plus subtile, mais aussi la plus cruelle, des tyrannies, et la plus inextricable des servitudes ; lesquelles, toutes les... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
mireille.lefustec
  07 mai 2012
L'auteur se propose de "chercher dans l'art le progrès de l'humanité" d'une façon où humbles et puissants étant rendus "absolus" par l'auteur,s'affrontent à égalité,tout en conservant leurs connotations historiques.
D'une part,il y a la société actuelle dominée par le fascisme qui est le monde négatif,le mal, de l'autre il y a ,au contraire,la résistance à cet état des choses jusqu'au risque d'y perdre la vie ,qui est garantie de bien et de vérité.
Composé pendant la Résistance,à un moment d'intense participation à la lutte antifasciste,le roman reflète l'implacable rapport entre humanité et violence.
Six interventions de l'auteur,écrites en cursive,imposent à l'attention du lecteur les deux réalités dans lesquelles l'homme est condamné à vivre, deux points de vue et une autre dimension des faits.
source éditions Mondadori
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
AustralAustral   05 août 2014
Ô hommes, ô hommes ! A peine y a-t-il offense aussitôt nous sommes du côté de qui est offensé et nous disons que c'est l'homme. Voici l'homme. Des larmes ? Voici l'homme.
Commenter  J’apprécie          90
issablagaissablaga   23 janvier 2014
- Pourquoi appelle t-on guerre civile une guerre dans laquelle deux frères peuvent se retrouver l'un contre l'autre ? N'aurait-on pas dû plutôt l'appeler incivile ?
- On l'appelle civile, dit un quatrième milicien, parce qu'elle n'est pas militaire.
- Comment, elle n'est pas militaire ! dit le troisième, nous ne sommes pas des militaires, nous ?
- Mais ceux qui sont contre nous, dit le quatrième, ce ne sont pas des militaires. C'est pour ça que nous les fusillons.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
issablagaissablaga   23 janvier 2014
Ceux qui avaient tiré ne pouvaient pas tirer davantage dans la cible. Dans une petite fille et dans un vieil homme, dans deux garçons de quinze ans, dans une femme, dans une autre femme ; c'était là le meilleur moyen de frapper l'homme. De frapper l'homme là où il était le plus faible, là où se trouvait son enfance, là où se trouvait sa vieillesse, là où se trouvait la côte qu'on lui avait prise et là où il avait le coeur découvert : là où il était le plus homme.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Video de Elio Vittorini (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Elio Vittorini
Elio Vittorini : Les hommes et les autres (1956 / France Culture). Avec :
Bernard Bimont, Roger Blin, Blanchette Brunoy, Maria Casarès, Régine Chantal, François Chaumette, Bernard Cotteret, Henri Crémieux, Gérard Darrieu, Charles Deschamps, Louis de Funès, Jérôme Juliette, Pierre Leproux, Yves-Marie Maurin, Jean-Claude Michel, Lucien Nat, Pierre Olivier, Yves Peneau, Serge Reggiani, Monique Rollin, Françoise Rosay, Jean-Marie Serreau, Pierre Vaneck, Claude Vernier, François Vibert, Yvonne Villeroy.
autres livres classés : fascismeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Grandes oeuvres littéraires italiennes

Ce roman de Dino Buzzati traite de façon suggestive et poignante de la fuite vaine du temps, de l'attente et de l'échec, sur fond d'un vieux fort militaire isolé à la frontière du « Royaume » et de « l'État du Nord ».

Si c'est un homme
Le mépris
Le désert des Tartares
Six personnages en quête d'auteur
La peau
Le prince
Gomorra
La divine comédie
Décaméron
Le Nom de la rose

10 questions
553 lecteurs ont répondu
Thèmes : italie , littérature italienneCréer un quiz sur ce livre