AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2220081451
Éditeur : Desclée de Brouwer (01/04/2016)
Résumé :
C'est aujourd'hui l'erreur répandue parmi les hommes de vouloir guérir séparément l'âme et le corps » : ce propos que Platon prêtait à Socrate reste tout à fait d'actualité, même vingt-cinq siècles après. La pratique du Dr Vittoz ainsi que cet ouvrage, le seul qu'il ait écrit, témoignent d'une préoccupation pour la personne tout entière. Dans ce texte, publié au début du XXe siècle, Roger Vittoz s'affirme comme un des précurseurs des courants thérapeutiques modernes... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
OlivierH77
  24 juin 2016
La méthode de Roger Vittoz, développée il y a un gros siècle, a fait date, et je me souviens encore d'un stage sur la gestion du stress suivi en 2004 dont le programme comportait, à la fin, le recours à cette méthode…Mais comme le programme n'a pu être traité intégralement, ce point était passé à la trappe !
Et soudain en 2016 zorro babelio arriva pour me proposer cette nouvelle édition et satisfaire ainsi ma curiosité…hourra et merci pensai-je !, en anticipant l'utilité de l'ouvrage dans la période de grande détresse personnelle que je traverse.
Je pensais donc trouver quelques clés pour surmonter mes difficultés. Au final, mon impression est très mitigée.
La phase de présentation et de description de la neurasthénie, de la psychasténie et autres troubles comportementaux est assez remarquable de précision et de pertinence, assez désespérante aussi dans mon cas tellement on s'y croirait.
Mais par la suite, ça se gâte. le diagnostic des troubles peut paraît-il se faire à la main : il suffirait d'apposer sa paluche sur le front pour sentir des vibrations révélatrices de la maladie ! Fastoche, nous voilà tous médecins…en même temps que « malades » en plus, ça c'est bien souligné et ça m'a bien énervé (ça doit encore être mon manque de contrôle cérébral). Le malade par ci, le malade par là…

Quant à la thérapie proposée et ses exercices concrets, elle me semble par moment au bord du loufoque (penser à un I et se concentrer dessus, écrire le signe de l'infini…), sans doute démodée et dépassée par de nouvelles techniques comme l'hypnose, d'ailleurs rapidement évoquée…
En outre, le traitement des exercices est hyper superficiel, beaucoup trop rapide, c'est très frustrant.
C'est bien vite emballé, ça a l'air incroyablement simple…avec trois mots clé : conscience, concentration, volonté. On se demande bien pourquoi il y a tant de gens dans le mal-être s'il suffit de mettre en application des techniques aussi élémentaires…Notre bon docteur Vittoz aurait-il de faux airs de notre cher Dr Saldmann, que j'ai doublement lu et critiqué par ailleurs, et dont les remèdes miracles valent souvent leur pesant de cacahuètes. Ils ont en commun d'affirmer beaucoup et de recourir à tout bout de champ à des soit-disantes études ayant démontré ceci ou cela…(avez-vous remarqué la multiplicité d'études quotidiennes qui se contredisent sur la santé notamment ?).
Bon, de là à dire que je serais incrédule et hermétique…Disons a minima que je ne suis pas entré dans le sujet, à moins qu'il ne faille prendre ce livre comme une introduction à la méthode, comme le suggère la fin qui ouvre sur des pratiques modernes inspirées de Vittoz.
Mais cela n'enlève rien à mes remerciements formulés à l'équipe de babelio !!!
Bien, sur ce, je vais bientôt aller me faire hypnotiser, et peut-être même qu'on m'apprendra à le faire tout seul ? Je vous invite à revenir vers moi pour me demander si la sérénité est revenue à l'issue...A moins que le retour du soleil soit un remède tout aussi efficace et moins douloureux pour le portefeuille.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          133
Mareva
  21 juin 2016
Je tiens vivement à remercier Babelio et les éditions Desclée de Brouwer qui m'ont permis de découvrir ce livre très intéressant via l'opération Masse Critique. La méthode Vittoz, présentée dans ce livre, est assez ancienne maintenant mais elle reste tout à fait d'actualité et même encore plus je pense, vu que notre mode de vie hyper connecté et notre monde toujours en mouvement créent beaucoup de stress. Or la perte du contrôle cérébral décrite par Roger Vittoz touche énormément les personnes angoissées, stressées. Autant dire immédiatement que ce livre est pour moi un indispensable, au même titre que "Apprivoiser le stress" du Docteur Michel Dib. Je trouve même que ces deux ouvrages se complètent (la méthode Vittoz traitant d'un problème plus avancé du stress) et permettent de se remettre sur pied via des exercices très simples.
Mais reprenons du début. Comme tout livre médical et psychologique qui se respecte, le Docteur Vittoz commence par définir tous les termes nécessaires à la compréhension de ses explications et il fait bien car la psychologie n'est pas un domaine toujours accessible. Or comme l'explique notre Docteur, ce livre est fait pour le patient, afin que quiconque puisse se soigner soi-même avec des exercices simples et que chacun puisse comprendre de quoi il souffre exactement. En somme, il est question pour le lecteur d'être capable de se diagnostiquer lui-même malade ou sur le point de l'être et de pouvoir y remédier par la suite. Et je dois avouer que les explications et définitions fournies dans le tout début du livre sont vraiment bien faites. Il faut, bien entendu, être concentré pour pouvoir tout assimiler mais cela reste à la portée de tous grâce au vocabulaire judicieusement choisi. Un point négatif serait peut-être une certaine longueur à la lecture et donc une possible lassitude de ces premières explications car une idée de redondance intervient vite. Il faut, en effet, attendre la moitié du livre pour avoir les premiers exercices pratiques.
Malgré tout, cela reste très intéressant et permet de bien poser le problème et de comprendre pourquoi on perd le contrôle cérébral suite à un stress chronique notamment. de plus, quand les exercices arrivent, on plonge dans le vif du sujet en étant bien préparé et en ayant eu le temps de découvrir tous les mécanismes qui nous ont amené au problème. Concernant ces travaux pratiques à effectuer, ils sont simples. On commence par des exercices de concentration qui aident à se recentrer sur le présent et à ne plus vivre exclusivement dans le passé ou le futur afin de stopper le cercle vicieux de l'angoisse. Puis, on passe à des exercices de volonté qui permettent de reprendre confiance en soi. J'ai d'ailleurs beaucoup apprécié que cette partie soit agrémentée d'exemples très pertinents. Cela permet de voir qu'en effet, des symptômes physiques (douleurs abdominales, vomissements, maux de tête) peuvent en fait, être totalement traités d'un point de vue de l'esprit. le simple fait de reprendre le contrôle de soi en entier retire des désagréments que l'on aurait pu mettre sur le compte d'un virus ou d'une bactérie. Cela permet aussi de voir à quel point l'adage "un esprit sain dans un corps sain" est véridique. L'un ne va jamais sans l'autre. C'est aussi très intéressant de voir que, s'il y a une certaine hérédité du stress, des personnes dites "normales" peuvent basculer soudainement dans la maladie puis en guérir. Cela remet une certaine égalité vis à vis de pathologies souvent décriées comme la neurasthénie et invite à repenser notre vision de ceux que l'on qualifie de "malade mental" assez injustement.
Enfin, j'ai beaucoup aimé qu'il y ait une sorte de bilan fait, intitulé "Le Vittoz aujourd'hui". Il permet de voir en quoi cette méthode est toujours d'actualité et en quoi cela est important que des personnes lambda y est accès facilement. Au final, on peut perdre le contrôle sans avoir à en avoir honte. Notre vie quotidienne et surtout certaines tranches d'âges ou certaines conditions (échec scolaire, vieillesse ou encore mal-être au travail) y amènent presque de façon fatidique. Mais cette méthode, simple et efficace rapidement est un réel espoir pour ceux qui souffrent d'angoisse et de stress chronique car cela demande peu de temps mais surtout de la volonté pour retrouver enfin une estime de soi et une possibilité d'avancer sans avoir recours à des médicaments tels que les anxiolytiques responsables d'Alzheimer à long terme.
Je pense que vous l'aurez déjà compris vu le pavé que vous venez de lire : ce livre est pour moi un coup de coeur car la méthode proposée, son explication et ses exercices sont simples et efficaces. Ils permettent de se sortir de maladies qui pèsent au quotidien et cela sans recours aux médicaments, une sacrée prouesse.
Lien : http://www.ladevoreusedelivr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
gabylis
  11 juin 2016
Je remercie Babelio et les éditions Desclée de Brouwer pour l'envoi de ce livre…c'est toujours une joie pour moi de recevoir un nouveau livre ! Quelle bonne idée, soit dit en passant, que cette masse critique…
Alors cette fois-ci, j'ai reçu cet ouvrage, écrit par le docteur Vittoz pour présenter sa méthode thérapeutique et "répondre aux désirs de (ses)mes malades". Qui n'a déjà entendu parler de la méthode Vittoz ? Pour ma part, cela faisait quelques temps que ma curiosité était piquée, et que je souhaitais en savoir plus. C'est chose faite, grâce à ce livre simple d'abord, facile à parcourir et clair. Il a été édité une première fois en 1907, il y a plus de 100 ans donc, et la science a depuis, fait de nombreux progrès. J'ai trouvé cependant intéressante son approche "unitive" de la personne, le fait que ce soit la totalité de la personne qui soit prise en compte. J'ai retenu aussi qu'on y parle beaucoup de l'importance de la volonté, cette thérapie étant considérée comme active et non passive, c'est à dire que la participation de la personne malade est essentielle pour avancer. Et enfin, ce qui me parait extrêmement judicieux, et ancré dans la réalité de ce qu'est la personne, c'est la place primordiale accordée aux sensations : l'odorat, le toucher, l'ouïe…Je pense qu'il y a là une intuition profondément juste, surtout pour notre société moderne, rivée sur les écrans, ou coupée du lien avec la nature et ayant tant de mal à se concentrer…
La première partie de l'ouvrage, malgré les exemples d'exercices pratiqués dans les thérapies Vittoz, est restée pour moi un peu trop abstraite ou succincte. Peut-être parce que le vocabulaire employé n'est plus tout à fait actuel. Peut-être aussi parce que nous sommes saturés aujourd'hui de multiples exemples de thérapies diverses et variées. C'est pourquoi, j'aurais aimé que la deuxième partie présentant le Vittoz aujourd'hui, soit davantage détaillée et concrète : l'importance du Vittoz pour les personnes âgées, pour les jeunes en échec scolaire… Disons, que cela pousse à aller voir plus loin, tout en donnant les grandes lignes de la méthode, mais personnellement, je suis quand même restée sur ma faim.
Merci en tout cas, pour cette belle découverte.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
OlivierH77OlivierH77   25 juin 2016
Il serait dur, pour un psychasthénique, de se dire que, sa vie durant, il serait obligé de faire un réel effort chaque fois que son cerveau tendrait à redevenir passif.
Ce n'est heureusement pas le cas, le cerveau bien entraîné exécute cet acte presque sans l'assentiment du malade, par la simple conscience qu'il va tomber, il se reprend sans effort conscient du patient ; cette reprise mentale est un véritable effort de volonté que l'on peut constater à la main et qui donne toujours une augmentation dans l'intensité des vibrations.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
OlivierH77OlivierH77   25 juin 2016
Il se laisse souvent aller à un certain état de rêve, état demi-conscient, nullement désagréable pour le patient, mais dont il ne ressent pas assez le danger, et dont il aura de la peine à sortir. Pour peu que cet état se prolonge, les symptômes s'accentuent ; l'apathie, la fatigue, le dégoût de la vie se manifestent.
Si l'état de rêve n'existe pas, on trouve au moins toujours une instabilité excessive de la pensée : elle ne se fixe jamais, c'est ce que nous appelons l'état de vagabondage cérébral.
Cette forme aussi caractéristique de l'instabilité du contrôle que l'état de rêve ne présente pas autant d'inconvénients et peut persister très longuement sans s'aggraver.
Cette instabilité, si temporaire est-elle, amène forcément de la fatigue cérébrale, et le sentiment de cette instabilité amène l'indécision et le peu de confiance en soi.
Le malade discute de tout ce qu'il fait, raisonne tout ce qu'il pense, sans pouvoir arriver à une solution définie et pratique. Il vit très peu dans le présent ; sa pensée se reporte toujours soit dans le passé, soit dans l'avenir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
MarevaMareva   21 juin 2016
Il paraîtrait à première vue, que l'équilibre parfait dépendrait du fait que le cerveau inconscient et le cerveau conscient serait de force et d'intensité égales; en réalité, cela n'a pas d'importance capitale.
Un individu parfaitement équilibré peut avoir une prépondérance de l'un ou l'autre cerveau. Chez les nerveux en particulier, on observe souvent un développement plus accentué du cerveau inconscient sans qu'il soit de ce fait-là un malade, il lui suffit d'être suffisamment contrôlé.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
MarevaMareva   21 juin 2016
Sentiment d'infériorité : le malade perd sa confiance en lui-même; il se sent inapte à tout travail sérieux, souvent même à toute conversation; il fuira de ce chef ses semblables. Il prend peur de tout et s'exagère tout.
Commenter  J’apprécie          50
MarevaMareva   21 juin 2016
Dès qu'un organe est plus spécialement modifié par l'insuffisance de contrôle, les symptômes purement psychiques paraissent s'atténuer, le malade rapportant tous ces troubles à l'organe atteint. En réalité, cette atténuation est illusoire, car ils ne sont que masqués, et ils réapparaissent avec la même intensité dès qu'il se produit une amélioration des troubles organiques.
Commenter  J’apprécie          20
autres livres classés : PsychothérapieVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle

Autres livres de Roger Vittoz (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Freud et les autres...

Combien y a-t-il de leçons sur la psychanalyse selon Freud ?

3
4
5
6

10 questions
253 lecteurs ont répondu
Thèmes : psychologie , psychanalyse , sciences humainesCréer un quiz sur ce livre