AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782203003767
98 pages
Éditeur : KSTR-Casterman (11/05/2007)

Note moyenne : 3.02/5 (sur 69 notes)
Résumé :
Elle(s) sont deux. Vous les avez sans doute croisées. Elle(s) sont vos amies, ou vous peut-être.. Elle(s) sont celles qu'on a aimées et celles dont on a rêvé. Elle(s) ont 18 ans, nous aussi.

Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (19) Voir plus Ajouter une critique
Crossroads
  14 avril 2015
M'ouais, bof, bof...
L'histoire de deux copines amies pour la vie à la recherche de l'amour avec un H majuscule.
L'une, Charlotte, bouche à la Emmanuelle Béart (post-opération), agace au plus haut point et semble tenir la dragée haute à Guy l'Éclair lorsqu'il s'agit de se désaper. En effet, une lettre énamourée d'un prétendu prétendant et hop, Charlotte elle a plus de culotte.
L'autre, Alice, qui adore tenir la chandelle, a tout de la bonne copine foncièrement enjouée. Là où il y a un truc que je ne m'explique toujours pas, c'est comment une fille gaulée de la mort comme elle, et capable de postuler pour la série Vixen de ce petit canaillou de Russ Meyer, semble connaitre aussi peu de succès auprès de la gente masculine. Espace, frontière de l'infini...Même Spock semble sécher sur le cas Alice, c'est dire...
Ajouter à leur quotidien fait de bitures et d'amourettes forcément sans lendemain le bon gars un peu lunaire qui aimerait bien que Charlotte enlève sa culotte, voire plus si affinité. T'as pensé à écrire une bafouille mon gars ?
Visiblement, Renaud ne connait pas le mode d'emploi d'où ce mode loose un brin usant à la longue.
Dessin sympatoche, scénario sans surprise.
Le p'tit plus appréciable quand même, un final tout en douceur et légèreté mais insuffisant pour pouvoir prétendre avoir passé un bon moment...
Pas le bon coeur de cible peut-être ?
2.5/5
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          443
marina53
  05 avril 2014
Elles(s), ce sont Alice et Charlotte. Elles sont amies depuis longtemps. Complices, rieuses, pleines de vie et de rêves, elles sont toujours à la conquête de l'amour. Dans le train qui la ramène chez elle, Charlotte appelle aussitôt Alice pour la prévenir de son retour de vacances. Pas de temps à perdre, elles se fixent rendez-vous dès le lendemain pour aller faire les boutiques. Au cours de la journée, Charlotte se rend compte qu'elle aperçoit à maintes reprises le même homme, la tête dans son livre. Que ce soit dans la rue, le métro ou un grand magasin, il est là. Bizarre, quand même. Serait-il en train de les suivre? Au rayon des disques, elle l'apostrophe, un peu fâchée de le trouver là. Mais, surpris et décontenancé, le jeune homme lui certifie qu'elle fait erreur. Mais, elle le recroise quelques jours plus tard. La discussion vient tout naturellement entre eux et celle-ci décide de l'inviter à une soirée qui est donnée chez un ami.
Elle(s), c'est surtout l'histoire de ces deux jeunes amies inséparables. Elles croquent la vie à pleines dents et rêvent du grand amour. Elle(s), c'est aussi lui, Renaud, ce jeune garçon croisé dans la rue à maintes reprises. Entre ces trois adolescents, c'est comme une évidence. Plus en retrait, un peu timide, sensible, pensant plus à son avenir que les jeunes filles, Renaud est tellement touchant dans ses hésitations et ses maladresses. Elle(s) sont fraîches, pétillantes et entraînantes et on ne demande qu'à les suivre. Bastien Vivès nous offre une histoire somme toute banale mais la simplicité, l'énergie, la jeunesse et la vie qui émanent de cet album sont touchants et éloquents. Avec son trait dynamique et ses visages et ses corps expressifs, Bastien Vivès entrait par la grande porte du 9ième art.
Elle(s)... lui et moi...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          390
LiliGalipette
  30 avril 2012
Alice et Charlotte sont super copines. Mieux, elles sont amies. de retour de vacances, leur première préoccupation est de trouver des fringues géniales pour la grande fête qui se profile. D'un magasin à l'autre, Charlotte s'étonne de voir un garçon, le nez dans un livre, toujours derrière elle. Mais Renaud a l'air d'un type sympa et inoffensif. Sans ambages, Alice l'entraîne à la fête. Puis, c'est Charlotte qui l'invite à passer un week-end en Bretagne avec d'autres amis.
Alice arbore une poitrine exagérément opulente alors que Charlotte est toute en finesse. Mais c'est autrement qu'elle exagère : elle est belle et elle se donne à tout va, à tous les garçons qu'elle croise. « Tu ne peux pas embrasser le premier mec qui est sympa avec toi juste parce qu'il est sympa avec toi. Après, on sait comment ça va finir. » (p. 90) Logiquement et systématiquement, ses histoires d'amour sont foireuses, mais elle recommence.
Renaud est le personnage que j'ai préféré. Dès le début, on le sent en retrait, en décalage. Il n'a rien de commun avec les étudiantes un peu folles qui ne pensent pas à demain. Sa curiosité reste respectueuse et il ne cède pas aux charmants atouts qu'Alice balance sous ses yeux. « Parfois, je me dis qu'en fait, c'est juste un amas graisseux avec un téton… et ça me fait quand même péter un câble. » (p. 49) Plus âgé que les deux amies, Renaud est un jeune homme sensible et renfermé. Pas vraiment beau, un brin empoté, il est particulièrement touchant dans la réserve qu'il témoigne.
Comme dans Amitié étroite, Bastien Vivès clôt son album sur une fin très ouverte. Ce jeune dessinateur est décidément très doué pour peindre les relations troubles des jeunes adultes. Au-delà du sexe, de la rigolade et de la jeunesse facile, cet album évoque les fêlures que chacun porte en soi, celles qui constituent davantage une identité que les forces. le personnage d'Alice préfigure celui de Magalie dans Les melons de la colère et celui de Charlotte m'a rappelé la jeune fille de Dans mes yeux, un peu perdue et si prête à aimer.
Une nouvelle fois, Bastien Vivès propose une belle histoire qui me parle et m'émeut. Mais cet album n'est pas mon préféré : j'y ai senti la jeunesse du dessinateur. En comparant avec ses autres productions, j'ai mesuré le travail et les progrès qu'il a accomplis. Bastien Vivès est un auteur à suivre, sans aucun doute !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
Marti94
  31 août 2020
Comme dit Crossroads, bof bof...
Empruntée à la bibliothèque cette première bande dessinée de Bastien Vivès est décevante parce qu'elle caricature une jeunesse futile qui cherche l'amour mais ne s'intéresse qu'au sexe.
C'est l'histoire de copines de 18 ans, Charlotte la blonde avec sa bouche un bec de canard et Alice la brune avec ses gros seins. Si j'ai bien compris elles sont étudiantes mais on ne sait pas ce qu'elles étudient car leur seule préoccupation est de s'acheter des fringues pour aller faire la fête et coucher avec les garçons.
Charlotte croise régulièrement un gars qui est aussi intraverti que les filles sont extraverties. Elle n'apprécie pas de se sentir suivie par ce Renaud, différents de ses fréquentations habituelles et assez collant.
Les filles vont pourtant en faire un copain ce qui me permet de mettre une deuxième étoile à cette bande dessinée car Renaud écoute Bruce Springsteen, un truc de vieux.
Mais ça manque un peu de maturité tout ça.
Lu en août 2020
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
Erik_
  25 novembre 2020
C'est vrai que quelque part, ces histoires de midinettes pourront faire fuir les lecteurs les plus mâtures. Cela ne paraît pas très intéressant dans le principe. Pour autant, je suis toujours curieux de voir les relations entre les êtres. Il y a dans cette oeuvre quelque chose de rafraîchissant et de profond dans la construction des bases d'une relation. En tout cas, je ne me suis pas ennuyé à la lecture !
C'est l'une des toutes premières oeuvres de Bastien Vivès qui n'a alors que 22 ans. le trait est encore imprécis mais son talent se dévoile déjà. Depuis que j'ai découvert Polina, je n'ai eu qu'une envie : découvrir comment il en était arrivé là. C'est l'un des auteurs en devenir le plus talentueux de sa génération. J'en suis désormais persuadé !
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
Erik_Erik_   25 novembre 2020
Certaines personnes oublient car elles ne veulent pas se souvenir.
Commenter  J’apprécie          00
LiliGalipetteLiliGalipette   30 avril 2012
« Parfois, je me dis qu’en fait, c’est juste un amas graisseux avec un téton… et ça me fait quand même péter un câble. » (p. 49)
Commenter  J’apprécie          160
jovidalensjovidalens   21 août 2013
- Tu sais, si tu poses une question, moi je réponds.
- Ah ouais ! N'importe quelle question ?
- Choisis...
- Mmmh...c'est pas évident
- Mmmh... OK ! C'est bon. J'ai ma question : donc, à part pour mes magnifiques poses FHM, pourquoi es-tu venu en Bretagne ?
- Mmmhh...euh...pour des crêpes.
Commenter  J’apprécie          30
Marti94Marti94   31 août 2020
T'écoutes quoi?

Ah, euh... Bruce Springsteen. Je ne sais pas si tu connais...

C'est pas un truc de vieux, ça?
Commenter  J’apprécie          52
LiliGalipetteLiliGalipette   30 avril 2012
« Tu ne peux pas embrasser le premier mec qui est sympa avec toi juste parce qu’il est sympa avec toi. Après, on sait comment ça va finir. » (p. 90)
Commenter  J’apprécie          10

Lire un extrait
Videos de Bastien Vivès (50) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Bastien Vivès
Les Cahiers Aire Libre - Pendant ce temps à Fécamp...
autres livres classés : relations filles-garçonsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les bandes dessinées de Bastien Vivès

Un roman graphique sur une danseuse.

Poline
Pauline
Polina

10 questions
63 lecteurs ont répondu
Thème : Bastien VivèsCréer un quiz sur ce livre

.. ..