AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782812603518
144 pages
Éditeur : Editions du Rouergue (07/03/2012)

Note moyenne : 3.32/5 (sur 22 notes)
Résumé :
Que s'est-il vraiment passé la nuit de l'accident, la nuit où une voiture s'est écrasée dans le Célé et où un homme a été retrouvé mort, sur la berge ? Nat, la jeune vétérinaire qui vit avec Pierre dans la ferme toute proche, ne va pas tarder à se poser des questions. Alors que son couple bat de l'aile et que son
employeur se livre à un infect chantage, d'étranges événements surviennent dans ce coin perdu du Cantal. Un motard conduit sa machine avec la déterm... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
coca
  16 août 2014
Quelque part en campagne dans le Cantal, une voiture quitte la route et termine sa course dans la rivière du Célé. Un homme mort est retrouvé sur la berge. Un simple fait divers ?
Tout près, se situe la ferme de Pierre, éleveur de vaches. Nat et lui vivent ensemble depuis seulement 2 ans. Et déjà, ils se côtoient comme un vieux couple. Ils ne s'adressent presque plus la parole, ils se croisent et c'est suffisant.
C'est vrai que Pierre et Nat ont des caractères bien différents. Pierre, c'est un homme de la campagne, un peu rustique, mais plutôt bien bâti, le genre qui attire l'oeil, mais pas très causant.
C'est pourtant cette force tranquille qui avait d'emblée émoustillée Nat. Maintenant, elle est plutôt irritée par ce comportement apathique.
Dernièrement un campeur, sans gêne, s'est installé à proximité de la ferme. Mais Pierre ne s'en offusque pas, même si ce touriste est sur sa propriété. Nat, ça l'énerve et elle sait bien que Pierre fuit les conflits. Mais ce campeur prend décidément ses aises. Il est comme chez lui ! Nat est exaspérée et bien décidée à le faire déguerpir (ça c'était avant de l'avoir rencontré, car depuis ils ont sympathisé, et même un peu plus que ça…).
Il est vrai que Pierre est préoccupé par autre chose de bien plus inquiétante qu'un campeur qui n'inspire aucune crainte. On lui a dérobé les menottes qu'il avait pourtant si bien cachées depuis la nuit de l'accident. Manifestement quelqu'un sait ce qui s'est passé cette nuit-là. La peur commençait à s'insinuer…
Un bon roman policier bien mené qui sort des sentiers battus.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
spency42
  06 juillet 2012
Si la Poupette de « La Boum » avait pu lire « La nuit de l'accident », elle aurait sûrement trouvé en la personne d'Elisa Vix une fille cachée de Claude Michelet et de Fred Vargas.
En effet, si pour son 4ème opus Elisa Vix reste dans l'univers policier de ses débuts, il s'agit cette fois d'un polar bucolique, une sorte de « Debout les morts » dans les décors de « Des grives aux loups ».
Exit (pour un temps) le lieutenant Thierry Sauvage des trois premiers romans, le temps d'une petite escapade estivale en Auvergne. Un récit alterné entre Pierre, paysan du Cantal, et Nat, sa vétérinaire de femme (Encore une vétérinaire ? Tiens…), chacun nous livrant tour à tour sa perception des mêmes évènements.
Le style et l'intrigue sont efficaces (même si l'intrigue policière n'est là que prétexte à nous faire partager une tranche de vie pastorale, le quotidien d'un couple alors en pleine crise existentielle), et l'on suit avec plaisir un récit avec des âmes aussi noires qu'est ensoleillé le décor dans lequel ils évoluent. Une atmosphère quelque peu étrange qui rappelle parfois celle d'oeuvres cinématographiques telles que « L'été meurtrier » de Jean Becker (tiré d'un roman de Sébastien Japrisot), « L'été en pente douce » de Gérard Krawczyk ou encore « Total western » d'Eric Rochant.
Bref, une bonne lecture « détente », idéale pour l'été qui s'annonce...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Ericdesh
  03 février 2020
Je découvre Elisa Vix avec ce polar rural à peine plus long qu'une nouvelle. Pour autant, le fait que le roman soit aussi court ne nuit en rien à la qualité de l'intrigue. Alors certes, en si peu de pages, il est également difficile de développer pleinement la psychologie des personnages mais l'auteure est néanmoins aisément parvenue à me les faire apprécier (les relations entre les personnages sont également très bien décrites). Pour ma part, je ne m'attendais pas à ce genre de fin mais, même si elle m'a surprise, je l'ai plutôt appréciée. Un polar rural très réussi donc avec son univers proche de celui de Franck Bouysse, même si le style d'écriture est très différent, l'écriture d'Elisa Vix étant plus simple et plus directe que celle de Bouysse, beaucoup plus descriptive et sophistiquée.
Commenter  J’apprécie          20
jeannedesaubry
  21 mars 2012
Avec sa Nuit de l'Accident, Elisa Vix nous emmène au fin fond du Cantal, dans une balade campagnarde qui devrait être bucolique, mais s'avère finalement tout autre chose.
Presque bucolique, donc. La nature est belle, la petite rivière Célé chante, la chaleur fait coller le maillot de corps. Les vaches…meuglent et sentent la vache. Mais les tensions couvent comme des nuages d'orage et promettent de sacrées perturbations, et pas seulement météo.
Pierre est cultivateur. Un taiseux qui n'en croit toujours pas chance d'avoir mis dans son lit la charmante Nat, vétérinaire. Mais la romance a déjà deux ans. Au moment où l'auteure nous fait entrer dans l'histoire du couple, l'absence de communication leur a déjà à peu près ôté toute chance de durer. Même les récents événements ne suffisent pas à les faire se parler.
Deux semaines plus tôt, au milieu de la nuit, une voiture a quitté la route et prolongé sa trajectoire jusque dans un creux profond de la petite rivière qui coule dans les champs de Pierre. Les gendarmes, au petit matin, n'ont pu que constater la mort du conducteur. Quelques jours plus tard, la vieille chienne de Pierre, bête fidèle, est retrouvée égorgée, suspendue à sa porte…
Y a-t-il un rapport entre ces incidents et la présence du campeur insolent qui, installé sans vergogne dans un de ses prés, s'en vient rôder sur les terres de Pierre et autour de sa femme ? le cultivateur va défendre âprement… sa femme ou sa ferme ?
la suite sur mon blog
Lien : http://jeanne.desaubry.over-..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
celine85
  21 août 2014
L'histoire se déroule dans le Cantal, coin très tranquille en apparence. Pierre qui tient une ferme est tombé amoureux de Nath, la jeune vétérinaire. Une nuit près de leur ferme, un homme a un accident et est retrouvé mort. Il ne s'agit pas d'un banal accident. Depuis cet évènement, le coin est moins tranquille. Un campeur va se révéler bien étrange et curieux.
Histoire courte et banale. Pas trop accroché au style et aux personnages. J'ai cependant aimé le récit à 2 voix (Alternance entre Pierre et Nath). Ce système dynamise le rythme du roman. Ce livre ne me laissera pas un souvenir impérissable.
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
cocacoca   08 août 2014
Humiliée, je me suis rejetée sur le dos, les bras croisés sur la poitrine, et je me suis livrée à une petite séance très réussie d'auto-apitoiement, avec versement de larmes amères sur ma solitude et l'indifférence du mufle qui ronflait à mes côtés. J'ai même eu une pensée pour cette vieille Emma Bovary. Adolescente, comme j'avais pu détester cette héroïne insatisfaite. Ce soir, j'avais l'impression d'être sa petite soeur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
cocacoca   10 août 2014
- Entrer dans un incendie ! Pourquoi ? Pour des vaches ! Tes vaches ! Il n'y a que ça qui compte pour toi ! Tu ne t'occupes que d'elles, tu ne fais attention à rien d'autre. Tu ne crois pas que ta vie est plus importante que celle d'une vache ?
Commenter  J’apprécie          40

Videos de Elisa Vix (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Elisa Vix
Elisa Vix est auteur de polars. Elle était présente au Salon Polar en Plein Coeur 2010
autres livres classés : monde agricoleVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1912 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre